Quel est le prix d'une isolation intérieure ?

Pictograme d'une horlogeMis à jour le

Le prix d’une isolation intérieure au m² va de 23€ à 42€ pour équiper des combles et de 26€ à 47€ pour un doublage des murs. Le prix d’une isolation naturelle varie quant à lui de 28€ à 55€/m² pour le doublage des murs et de 21€ à 65€/m² pour le soufflage en combles perdus.

Type d'isolationPrix moyen au m² (hors pose)Prix moyen au m² (avec pose)
Isolation des combles8€ à 12€23€ à 42€
Isolation des murs11€ à 17€26€ à 47€
Isolation des sols12€ à 25€27€ à 55€
Isolation du sous-sol20€ à 80€35€ à 110€

Note : Ces prix publics TTC, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels (laine de roche ou polystyrène, avec pare-vapeur, hors ossature, parement et accessoires, RT existant).

Le matériau et la surface sont les principaux paramètres qui influencent le coût de votre projet d’isolation intérieure. Toutefois, il est nécessaire de déterminer d’autres éléments afin d’affiner votre budget :

  • L’épaisseur nécessaire
  • L’élément à isoler
  • L’accessibilité des lieux
  • Les finitions éventuelles

Estimez le prix de pose de votre isolation par l’intérieur à l’aide de notre guide détaillé et faites chiffrer précisément ces travaux par un professionnel.

L’enveloppe thermique des bâtiments est désormais un enjeu de taille pour les acteurs de la construction et de la rénovation. Il s’agit en effet de limiter les pertes de chaleur de manière à utiliser moins d’énergie, mais également de réduire l’apport de chaleur extérieure en été. Abaisser la facture de chauffage et pouvoir se passer de climatisation, voilà les défis auxquels peut répondre une isolation intérieure. D’une mise en place plus intrusive qu’une isolation par l’extérieur (ITE), l’isolation intérieure est cependant plus traditionnelle, moins onéreuse et très simple à incorporer à une rénovation de maison ou d’appartement. Notre dossier vous aidera à déterminer quel est le prix d’une isolation intérieure adaptée à vos attentes.

Prix d'une isolation intérieure au m² selon le support

Avant même de considérer la nature de l’isolant, ce que nous verrons plus loin, il faut déterminer sur quelles parties de votre maison vous désirez vous attarder. L’idéal est logiquement de considérer l’enveloppe thermique tout entière, mais le prix d’une isolation par l’intérieur de toute la maison dépasse peut-être votre budget rénovation. Vous pouvez, pour fluidifier vos travaux, séparer votre projet en plusieurs postes réalisés sur plusieurs années.

Dans tous les cas, la considération de la surface à isoler doit être votre premier geste et vous permettre de savoir combien coûte une isolation intérieure en fonction des besoins de votre logement.

Prix d'une isolation intérieure : Les combles

La partie de la maison qui peut laisser s’échapper le plus de chaleur est la toiture, car l’air chaud est naturellement ascensionnel. Selon une étude de l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), 25% à 30% de la chaleur d’un bâtiment peut s’échapper par les combles.

D’autre part, durant l’été, les combles sont le premier espace où la chaleur s’accumule et pénètre dans le logement. Une bonne isolation des combles est ainsi nécessaire afin de ralentir la pénétration de la chaleur dans le logement. Ce temps que met la chaleur à passer la barrière de l’isolation, appelé déphasage, est dû à l’inertie thermique de l’isolant. Un isolant ayant un déphasage de plusieurs heures est ainsi désormais recommandé (les climatisations sont difficiles à faire rentrer dans les limites de consommation énergétique prescrites par les RT2012 et RE2020), de surcroît si la solution de toiture favorise l’accumulation de chaleur, par exemple le bac acier simple peau.

Il est donc important que cet espace, souvent inhabité et dont on oublie rapidement l’existence, soit parfaitement bien isolé à l’aide d’un matériau ayant :

  • Une faible conductivité thermique (marquée λ).
  • Une grande inertie thermique, qui accumule la chaleur extérieure lentement (idéalement sur une plage 9h-21h) et la perd aussi lentement (idéalement sur une plage 21h-9h).

Dans le cas de combles perdus on installe traditionnellement une épaisseur d’isolant au sol (le plafond de la pièce située en dessous) entre les solives et par-dessus ces dernières, selon les configurations et l’épaisseur requise.

En considération de la forme de la toiture, les extrémités des combles situées sous les rampants de toiture reçoivent moins d’épaisseur que le volume central. Il s’agit alors de compenser cette faiblesse qui peut créer un pont thermique par la mise en place de déflecteurs en bordure de toiture, chargés de diriger l’air froid vers un point moins sensible.

Prix d'une isolation intérieure : Les combles

Dans le cas de combles aménagés on positionne l’isolant sous les rampants, entre les chevrons, ou on opte pour une isolation par l’extérieur. L’isolation entre rampants est performante si elle est correctement réalisée et si les chevrons n’occasionnent pas de ponts thermiques. Les professionnels prennent souvent la décision de réaliser une isolation en plusieurs couches croisées, que recouvre un parement (le plus souvent en BA13) supporté par des fourrures et des suspentes.

Pour ces deux configurations on peut utiliser des isolants en plusieurs formats :

  1. L’isolant en vrac que l’on souffle à l’aide d’une machine.
  2. L’isolant en panneaux que l’on dépose à l’endroit désiré, en une ou plusieurs couches croisées.

Enfin, sachez que toute isolation des combles doit être associée à un film pare-vapeur (généralement en polypropylène et polyoléfine), d’une résistance à la diffusion de vapeur d’eau (notée Sd) supérieure à 18m, comme prévu par le DTU 31.2. Certains fabricants proposent, pour l’isolant sous rampants, des chaussettes isolantes, dont le matériau est lui-même pare-vapeur, dans lesquelles on souffle directement l’isolant.

Le prix d’une isolation par l’intérieur pour les combles va de 8€ à 12€/m² sans compter la pose, les parements et les accessoires.

Prix d'une isolation intérieure : Les murs

L’Ademe, toujours, indique que des murs mal isolés peuvent engendrer les pertes de chaleur pouvant aller jusqu’à 15% voire 20% dans certains cas. C’est pour cette raison que toutes les maisons bénéficient d’un doublage des murs.

Les critères pour déterminer la bonne isolation des murs (nommés officiellement parois opaques) sont sensiblement les mêmes, avec une importance moindre pour le déphasage qui reste toutefois un élément à ne pas négliger pour les murs exposés plein sud.

Notez que l’on évoque le doublage des murs périphériques et non pas des cloisons, dont l’isolation est de moindre importance, sauf pour faire barrière aux bruits. Les cloisons ont ainsi généralement une isolation fine de 48mm à 90mm, par exemple Isover Par Phonic, Rockwool Alpharock, ou Biofib Ouate.

Les murs périphériques sont systématiquement doublés par une isolation, mais aussi par un parement. L’ossature qui supporte ce parement doit être incluse dans le calcul des performances de l’isolation, car elle crée des ponts thermiques. En effet, dans son rapport de novembre 2018, l’Ademe indique qu’une ossature bois qui interrompt une isolation diminue la résistance thermique de la paroi de 20%. En outre, une ossature métallique (la plus utilisée) interrompant l’isolation fait baisser la résistance thermique de 50%.

Tous les éléments d’une paroi opaque ont une résistance thermique (valeur R) qui participe au calcul des performances souhaitées, bien que les matériaux structurels (agglos et placo) n’ont qu’une faible importance. Il s’agira de faire la somme de la valeur R de chaque couche afin de déterminer la résistance thermique adéquate.

Si vos murs sont réalisés grâce à un matériau non poreux dont l’équilibre hydrique est relativement stable, les DTU autorisent la pose de l’isolant directement sur le mur. Si le matériau est très poreux et connait de larges variations hydriques il faut conserver une lame d’air d’une épaisseur adaptée aux recommandations du DTU.

Dans tous les cas, un film pare-vapeur en face chaude de l’isolant (face à l’intérieur du logement) est recommandé afin de protéger ce dernier de l’humidité de l’air. Les maisons en agglos et isolants inertes n’ont pas obligation de recevoir un pare-vapeur (mais il est conseillé), tandis que si l’isolant est d’origine naturelle (animale ou végétale) le CSTB l’impose. Les maisons à ossature bois (MOB) doivent obligatoirement avoir un pare-vapeur sur les murs périphériques peu importe l’isolant installé.

Le prix d’une isolation par l’intérieur des murs varie de 11€ à 17€/m², hors pose et parement.

Prix d'une isolation intérieure : Le sol

On oublie fréquemment que le sol d’une maison doit être correctement isolé, car cette isolation qui se trouve sous la maison est souvent inaccessible.

Il peut cependant arriver que l’on doive rénover cette isolation ou tout simplement la rajouter. Il existe plusieurs techniques pour réaliser cette partie de l’isolation, dont la mauvaise qualité représente de 7% à 10% des pertes de chaleur.

L’isolation des planchers bas a un rôle double :

  1. Elle doit empêcher la chaleur de s’enfuir vers le sol.
  2. Elle doit faire barrière au froid venant de la terre.

Elle peut également, dans certains cas, constituer une partie de la barrière anti-humidité qui permet d’éviter les célèbres remontées capillaires.

Prix d'une isolation intérieure : Le sol

En rénovation on peut ajouter une isolation de sol si la maison est construite sur un vide sanitaire. Dans ce cas-là, les professionnels s’orientent généralement vers une isolation synthétique de type polystyrène extrudé (XPS) car il est imputrescible, mais vous pouvez opter pour des isolants naturels, si le vide sanitaire est parfaitement ventilé.

Si votre maison est installée sur un terre-plein, les travaux peuvent être beaucoup plus conséquents avec 2 possibilités.

  1. Il faut casser la dalle, décaisser le sol, installer l’isolant et couler une nouvelle dalle, puis une nouvelle chape avec gaines techniques, puis poser un revêtement. Ces travaux sont réalisés en dernier recours ou pour les demeures historiques.
  2. Il faut installer une couche d’isolant sur dalle, puis couler une chape et poser le revêtement. Cette technique n’est recevable que si une barrière anti-humidité est présente sous la dalle d’origine ou si un dispositif assure la rupture de la progression de l’humidité dans les murs et si la hauteur sous plafond est suffisante.

Sachez que si votre maison ne bénéficie ni d’isolation sous dalle ni de vide sanitaire, les travaux de rénovation seront particulièrement coûteux et n’offriront sans doute pas de retour sur investissement.

Le tarif d’une isolation intérieure peut aller de 12€ à 25€/m².

Prix d'une isolation intérieure : Le sous-sol

Si vous disposez d’une cave, ou d’une maison ayant un espace habitable enterré, l’isolation de cette partie au contact de la terre est capitale.

Selon la nature des bâtiments, la pose d’une couche d’isolant en doublage périphérique est possible pour les parties enterrées, mais en rénovation le problème est souvent plus complexe en raison des risques d’humidité. Si les murs sont parfaitement secs à cœur tout au long de l’année, il est possible de réaliser un doublage classique en prenant soin de laisser une lame d’air préventive entre le mur et l’isolant.

Pour la plupart des bâtiments partiellement enterrés, il est nécessaire d’assurer le traitement des parties extérieures en priorité. Pour y parvenir, les spécialistes recommandent la création d’un drain périphérique avec évacuation au tout à l’égout (réseau unitaire) ou dans un puits perdu (réseau privatif). Ce drainage permet de canaliser l’eau de ruissellement et d’éviter sa pénétration dans la maçonnerie enterrée. Prévoyez cette intervention en amont de vos travaux d’isolation intérieure car le prix d’un drainage de maison peut être très élevé.

Lorsque l’on réalise le drainage on peut en profiter pour poser une isolation extérieure des parties enterrées, un processus qui demeure la solution la plus efficace afin d’isoler ces pièces sensibles.

Une isolation enterrée est généralement réalisée à l’aide de polystyrène extrudé ou de polystyrène drainant qui permet de réduire encore plus la pénétration de l’eau dans les parties maçonnées.

Après réalisation de ces travaux extérieurs, on peut envisager la pose d’une fine couche d’isolation en face intérieure de la maçonnerie, qui sera dissimulée sous un parement classique.

Le prix d’une isolation intérieure du sous-sol est compris entre 20€ et 80€/m² hors pose.

Tarif d'une isolation intérieure au m² selon l'isolant

Le Bureau d’Études TBC Innovations indique que sur les 250 millions de m² d’isolant posé en France en 2020 50% étaient une laine minérale, 40% étaient synthétiques (polystyrènes et polyuréthanes) et 7% étaient des isolants biosourcés. Un chiffre révélateur d’une certaine réticence des professionnels et des particuliers à utiliser des isolants naturels, alors que ces derniers sont tout autant efficaces que les produits synthétiques. Par ailleurs, TBC Innovations montre que pour la première fois depuis 10 ans, le volume d’isolant posé en rénovation dépasse celui de la construction neuve (54% contre 46%).

Type d'isolantPrix moyen au m² (hors pose)Prix moyen au m² (avec pose)Caractéristiques
Laine minérale11€ à 17€26€ à 47€Le plus courant
Mauvais déphasage
Mousse de polyuréthane13€ à 35€23€ à 60€Le plus performant
Très peu écologique
Ouate de cellulose16€ à 25€31€ à 55€Le plus polyvalent
Écologique
Laine de bois13€ à 20€28€ à 50€Écologique
Performances moyennes
Polystyrène expansé20€ à 80€35€ à 110€Imputrescible
Très peu écologique

Note : Ces prix publics TTC, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels (isolation des murs, avec pare-vapeur, hors ossature, parement et accessoires, RT existant).

Prix d'une isolation intérieure en laine minérale

Les laines minérales sont les isolants les plus fréquemment utilisés dans la construction actuelle. Disponibles en flocons (vrac), en panneaux ou en rouleaux, ces produits très techniques sont réunis en 2 grandes familles :

  1. Les laines de roches, issues de la fonte et de la transformation du basalte, une roche volcanique.
  2. Les laines de verre, issues de la fonte et du mélange de sable et de verre recyclé.

Les performances de ces matériaux sont très similaires mais varient légèrement en fonction des fabricants et des améliorations qu’ils apportent à leurs produits, notamment concernant leur densité, avec une conductivité thermique moyenne de 0,036W/m.K.

Si les laines minérales sont les isolants les plus utilisés actuellement c’est parce qu’elles offrent des performances permettant d’accéder facilement à la certification RT 2012 (et, moyennant plus d’épaisseur, à la RE 2020), parce que leur mise en œuvre est aisée, parce que tous les artisans les connaissent parfaitement (pas besoin de formation supplémentaire) et surtout parce que leurs tarifs d’achat sont particulièrement bas.

Prix d'une isolation intérieure en laine minérale

Les laines minérales ont cependant deux inconvénients que vous devez prendre en compte :

  1. Elles ont un déphasage médiocre, ce qui conduit à un confort très perfectible en été. D’ailleurs les possesseurs de climatisations sont généralement ceux ayant une isolation de ce type et non les particuliers ayant opté pour de la ouate de cellulose ou des isolants biosourcés.
  2. Elles sont très polluantes, avec un rejet de 70kgCO2e/m² pour la laine de roche ou de 20kgCO2e/m² pour la laine de verre et une énergie grise de 1000MJ/m² pour la laine de roche et 1400MJ/m² pour la laine de verre (chiffres de l’Institut Bruxellois pour la gestion de l’Environnement).

Si vous désirez réaliser une isolation performante avec un budget très serré, alors les laines minérales seront le choix le plus évident. Si votre budget est légèrement plus élevé, vous devriez plutôt vous orienter vers de la ouate de cellulose ou des isolants biosourcés.

Le prix d’une isolation intérieure va de 11€ à 17€/m² pour de la laine de roche, tandis que le prix de la laine de verre va de 9€ à 15€/m².

Prix d'une isolation intérieure en mousse polyuréthane

Face aux exigences des nouvelles normes thermiques et à la volonté des pouvoirs publics de promouvoir les habitats passifs ou à énergie positive, les constructeurs et artisans se tournent vers un système d’isolation ultramoderne : la mousse de polyuréthane projetée. Cette mousse expansive est largement plus isolante que les laines minérales (en moyenne 0,025W/m.K), ce qui permet d’en utiliser des volumes plus réduits et ainsi de conserver des épaisseurs de mur raisonnables, ou d’aménager facilement des combles.

La méthode de mise en place de la mousse polyuréthane est également un énorme avantage car il suffit de projeter le produit sur la surface à isoler grâce à une machine prévue à cet effet. La mousse adhère immédiatement à n’importe quel support et gonfle en se gorgeant d’air (ce qui améliore d’autant plus ses qualités thermiques). On peut ainsi réaliser plusieurs couches si besoin, en quelques heures car le polyuréthane est sec en moins d’une heure.

Un produit “miracle” qui a cependant des inconvénients à ne surtout pas négliger :

  • Le polyuréthane a une résistance au feu classé E, très inflammable et propagateur de flamme (la laine de roche est en comparaison classée A1), et sa combustion dégage des gaz toxiques.
  • Le bilan carbone et énergétique du polyuréthane est particulièrement mauvais, c’est en effet l’isolant le plus polluant derrière le polystyrène avec 95kgCO2e/m² et 1500MJ/m².
  • Ses propriétés acoustiques sont médiocres.
  • Son achat reste encore onéreux, même si sa popularisation entraine une chute constante des tarifs.

Notez que le polyuréthane est également disponible sous la forme de panneaux rigides qui peuvent être utilisés en intérieur ou en extérieur sans machine spéciale, leur prix est toutefois largement supérieur à celui de la mousse projetée.

Le tarif d’une isolation intérieure peut aller de 13€ à 35€/m².

Prix d'une isolation intérieure en ouate de cellulose

La ouate de cellulose est un isolant moderne qui commence à trouver sa place sur le marché français. Cet isolant pouvant être en flocons ou en rouleaux est élaboré à partir de papier journal déchiqueté. Les performances thermiques sont proches de celles des laines minérales avec 0,040W/m.K, mais offrent un très bon confort en été grâce à un déphasage élevé.

La ouate de cellulose bénéficie en outre d’une mise en place identique à celle des laines minérales et peut donc être facilement utilisée par tous les professionnels sans formation de longue durée ni machine spécialisée.

Prix d'une isolation intérieure en ouate de cellulose

Au rang des avantages on note de surcroît :

  • Une résistance au feu de classe B.
  • Une durée de vie pouvant aller jusqu’à 60 ans.
  • Un rejet de 8kgCO2e/m².
  • Une énergie grise de 200MJ/m².
  • Une revalorisation des journaux non vendus, autrement destinés à la déchetterie.

Le prix d’une isolation intérieure en ouate de cellulose varie de 16€ à 25€/m².

Prix d'une isolation intérieure en laine de bois

La fibre de bois est désormais fréquemment utilisée lors de la construction de maisons ossature bois et commence à pénétrer le marché de la rénovation.

Le succès de cet isolant tient dans ses promesses écologiques qui favorisent la revalorisation de déchets de l’industrie du bois. Il s’agit en effet de bois issus de forêts gérées durablement ou des rémanents (reste de coupes) de menuiserie. Ces fibres sont étuvées, enduites d’un produit ignifuge et parfois additionnées de fibres de lin, de chanvre, ou moins écologique, de polyester (issu du recyclage).

Les performances en hiver sont légèrement inférieures à celles des laines minérales (moyenne de 0,041W/m.K), mais le confort en été est le meilleur tous isolants confondus et l’isolation acoustique est bonne.

En outre, la laine de bois possède des propriétés hygroscopiques excellentes et favorise le passage de la vapeur d’eau sans la piéger, ce qui permet de réguler naturellement le taux d’humidité du logement.

Idéale en combles perdus ou aménagés, la laine de bois se pose préférablement en 2 couches croisées pour optimiser ses performances.

La laine de bois a cependant une résistance au feu classée E et, si elle ne dégage pas de gaz toxiques comme le polyuréthane (mis à part le monoxyde carbone), elle reste plus inflammable qu’une laine minérale, même ignifugée.

Le prix d’une isolation intérieure en fibre de bois est compris entre 13€ et 20€/m².

Prix d'une isolation intérieure en polystyrène

Le polystyrène n’est plus un isolant utilisé en isolation intérieure depuis des décennies, sauf en construction antisismique où il peut faire office d’isolant entre deux couches de béton banché. Il est pourtant l’une des solutions les plus efficaces afin d’éviter les pertes de chaleur (0,030W/m.K). En revanche son confort en été est particulièrement mauvais.

Il existe 2 sortes de polystyrène, qui sont toutefois très proches :

  1. Le polystyrène extrudé (XPS) qui offre la meilleure résistance à la compression ainsi qu’à l’eau. On l’utilise alors particulièrement en isolation de soubassement, de dalle béton ou de toiture inversée.
  2. Le polystyrène expansé (EPS ou frigolite), qui peut se décliner en version standard blanche ou plus performante, de couleur gris en raison de l’apport en graphite. On l’utilise souvent en ITE sous enduit.

Le polystyrène est en revanche très inflammable (E) et dégage des fumées de combustion particulièrement toxiques. En outre il s’agit de l’isolant le plus nocif pour l’environnement avec 100 à 105kgCO2e/m² et un peu plus de 1500MJ/m².

Ainsi, vous n’utiliserez le polystyrène que pour une isolation exposée aux éléments, donc par nature ne se trouvant pas à l’intérieur de votre logement.

Le prix du polystyrène peut varier de 20€ à 80€/m², selon qu’il s’agit de panneaux 100% polystyrène ou bénéficiant d’une face composite de protection.

Pose d'une isolation intérieure : L'intervention d'un professionnel

Déroulement de la pose selon les techniques

Le temps où l’on envisageait une isolation uniquement en fonction de son épaisseur, et donc de sa valeur R, est en passe de devenir de l’histoire ancienne. Les nouvelles règlementations atteignent des épaisseurs d’isolation si importantes que les professionnels sont amenés à réfléchir différemment.

On parle désormais plutôt d’enveloppe thermique du bâtiment car tout l’enjeu des isolations modernes est de percevoir l’isolation de manière holistique, où interviennent à parts égales le matériau, l’épaisseur de ce dernier, la conception structurelle du bâtiment, mais aussi la méthode retenue pour la pose de l’isolation intérieure.

Selon le format de l’isolant, on peut adopter l’une de ces techniques de mise en œuvre :

  • La pose sur ossature : Le plus fréquemment l’isolation des murs ou des rampants de toiture est posée contre la structure entre les montants d’ossature servant de support au parement. Cette technique, si le bâtiment ne connait aucune pathologie, est très efficace et présente l’avantage de la flexibilité et de la facilité, car elle ne nécessite aucune machine, et aucun outil à part un couteau à isolation. On l’utilise uniquement avec des panneaux semi-rigides et des rouleaux.
  • La pose soufflée : Pour les combles perdus et certains combles aménagés, le plus facile est de souffler l’isolation à l’aide d’une machine dédiée. Il suffit d’éventrer les sacs dans la machine et un opérateur à l’autre bout du tuyau est chargé de répartir l’isolant sur une épaisseur homogène. On utilise des piges situées à certains endroits des combles afin de vérifier l’épaisseur. Seul inconvénient de cette technique, il faut deux opérateurs, l’un alimentant la machine, l’autre manipulant le tuyau. Il existe une technique presque similaire nommée insufflation qui fait appel à une pression plus forte destinée à mettre en œuvre l’isolant avec plus de densité, si la fiche technique l’exige, comme c’est le cas pour la ouate de cellulose.
  • La pose projetée : Technique la plus moderne, elle est réservée à la mousse polyuréthane. Cette mousse est en effet projetée sous pression à l’aide d’une machine à la croisée d’un pistolet à peinture et d’une machine à crépir. Cette méthode est de loin la plus rapide et vous permet d’utiliser vos combles dès le départ des opérateurs.
  • La pose collée : Certaines configurations peuvent requérir un encollage de l’isolant sur le support, notamment des laines minérales. C’est par exemple le cas pour réaliser l’isolation (obligatoire) des habillages de conduits de cheminée. En l’occurrence l’isolant devra être aluminé et classé A1 et la colle sera une colle spéciale, haute température.

Pose d'une isolation intérieure : L'intervention d'un professionnel

Prix de pose d'une isolation intérieure : Coût de la main-d'oeuvre

Le prix de pose d’une isolation intérieure varie donc logiquement selon la méthode de mise en œuvre choisie. Voici un tableau pour mettre en perspective les tarifs de main-d’œuvre au m².

Type de posePrix moyen au m²
Pose sur ossature15€ à 30€
Pose collée15€ à 30€
Pose soufflée10€ à 20€
Pose projetée10€ à 25€

Gardez à l’esprit que ces prix de pose d’une isolation intérieure sont à adapter à votre région et à votre configuration. Pour déterminer un montant exact, la seule solution est d’obtenir un devis pour votre isolation intérieure, validé après visite de chantier.

Aides et subventions : Réduisez votre budget d'isolation intérieure

Ma Prime Rénov' : Une aide pour votre isolation intérieure

L’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) propose l’aide Ma Prime Rénov’ qui, chargée de faciliter la transition énergétique des bâtiments, permet de réduire le prix d’une isolation intérieure.

L’isolation par l’intérieur des rampants de toiture et des murs est prise en charge par cette aide, de 25€ à 7€/m² selon vos revenus.

Les propriétaires occupants et bailleurs peuvent en bénéficier et la condition est tout simplement de faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

L'Éco PTZ, un prêt avantageux

Toute isolation thermique peut être financée avec un Eco PTZ, un prêt bancaire à 0% d’intérêt (l’état paye les intérêts à la banque).

Pour en profiter il suffit de présenter un devis d’isolation intérieure réalisé par un professionnel RGE à l’un des organismes bancaires partenaires de l’opération.

Si l’Éco TPZ ne réduit pas de facto le tarif de votre isolation intérieure, il vous garantit de ne pas avoir à payer de fortes sommes d’intérêts et peut vous permettre de recourir à un prêt au lieu d’utiliser toutes vos économies.

Une TVA préférentielle pour votre isolation intérieure

Enfin, les travaux d’isolation ne sont pas soumis au taux standard de TVA. Le taux applicable par le professionnel (obligatoirement RGE) est de 5% au lieu des 20% habituels. Une remise significative applicable non seulement sur les fournitures, mais également sur la main-d’œuvre.

Obtenir des devis : Précisez le coût de vos travaux

Pour déterminer précisément le coût de votre projet d’isolation intérieure, il est nécessaire de le faire chiffrer par un professionnel proche de chez vous. Nous vous conseillons d’obtenir plusieurs devis afin de comparer les tarifs et choisir l’artisan qui correspond à vos attentes.

Le recours à un professionnel, de surcroît certifié RGE, est indispensable afin de bénéficier des aides au financement. De plus, les travaux seront couverts par l’assurance décennale de l’artisan.

Exemples de devis d'isolation intérieure : Chiffrage standard

Si vous éprouvez des difficultés à appréhender le devis de votre isolation par l’intérieur, l’idéal est de le comparer avec d’autres devis similaires. Voici quelques exemples tirés de situations réelles, qui vous serviront de point de comparaison à replacer dans le contexte particulier de vos travaux.

Devis d'isolation intérieure : Les combles perdus

Le premier exemple est celui d’une isolation des combles perdus suivant la norme RT 2012, soit une résistance thermique de 7,5 pour une épaisseur de laine de roche de 300mm. La surface à couvrir était de 80m² et les travaux prenaient en compte la dépose de l’ancien isolant et la mise en place d’un pare-vapeur neuf.

Le montant du devis de cette isolation par l’intérieur a été de 3 650€.

Devis d'isolation intérieure : Ouate de cellulose

Le second cas regarde le remplacement de la laine de verre pour des combles perdus de 100m², suivis de la pose de 400mm de ouate de cellulose avec pare-vapeur neuf.

Le devis de cette isolation par l’intérieur des combles perdus s’est élevé à 5 550€.

Devis d'isolation intérieure : Doublage des murs

Dernier exemple, celui du doublage des murs de deux pièces par de la laine de roche, avec pare-vapeur, sans compter l’ossature ni le parement (20m² au sol, soit 50m² de surface à isoler).

Le prix de cette isolation par l’intérieur a été de 1850€.

Les coûts annexes à la pose d'une isolation par l'intérieur

Le tarif d’une isolation par l’intérieur est généralement accompagné par des coûts supplémentaires qui ne représentent pas des travaux obligatoires, mais qui permettent d’améliorer les performances ou de bénéficier de finitions de qualité professionnelle.

  • Le parement : En partie habitable, toute isolation est recouverte d’un parement (et d’un pare-vapeur intercalé que nous comprenons comme un élément indispensable). Ce parement, qu’il soit de type Placo, Fermacell ou tout simplement lambrissé, représente un coût qu’il est conseillé d’englober dans le prix de votre isolation intérieure. Le professionnel déjà sur place pourra réaliser cette étape rapidement et vous n’aurez plus qu’à vous occuper de la peinture.
  • La peinture : Au sujet de la peinture, si vous ne souhaitez pas la réaliser vous-même, vous pouvez faire appel à un peintre qui en plus de travailler rapidement et proprement, vous proposera une qualité de finition difficile à atteindre même pour un bricoleur averti. Le prix de ces travaux de peinture devra alors également faire partie de vos estimations.
  • L’électricité : le doublage des murs ou la réalisation d’un faux plafond isolé est l’opportunité de faire retoucher l’électricité de votre logement. Un électricien peut en effet intervenir facilement et améliorer votre confort électrique sans avoir à casser de cloison ou à faire de saignées.
  • La VMC : Une enveloppe thermique moderne est par essence hermétique, on fait d’ailleurs en construction neuve un test de porte soufflante (infiltrométrie) pour vérifier que l’isolation est bien étanche à l’air. C’est également l’une des raisons qui motivent la présence du pare-vapeur et de son calfeutrage avec du ruban adhésif spécialement prévu à cet effet. Il faut alors obligatoirement ventiler la maison mécaniquement, sous peine d’avoir un air trop humide et mal, voire pas, renouvelé. La seule réponse technique envisageable est l’installation d’une VMC, qu’elle soit simple ou double flux.

Rentabiliser son investissement grâce aux économies d'énergie

Si vous passez d’une enveloppe thermique très ancienne à une configuration aux derniers standards vous pouvez rentabiliser le prix de votre isolation intérieure sue le moyen terme.

Vous réaliserez de sérieuses économies de chauffage, ou, selon les performances prévues et votre région, vous vous passerez entièrement de chauffage.

En outre, ne négligez pas la plus-value à la revente dans les prochaines décennies. En effet, les générations qui seront primo-accédantes dans 20 ou 30 ans seront très sensibilisées aux économies d’énergie et à l’utilisation d’isolants biosourcés. En associant isolant naturel et hautes performances dès maintenant, vous assurez une vente facile et à votre avantage dans quelques années.

Calculer l'épaisseur de votre isolation intérieure

Comme nous l’avons déjà un peu évoqué, l’épaisseur de l’isolant est une donnée importante qui permet de se donner un point de repère afin de satisfaire les exigences des dernières règlementations.

L’épaisseur est un facteur décisif, mais elle n’est plus le seul, car ainsi que nous l’avons mentionné plus haut, l’enveloppe thermique est perçue plus globalement, mais aussi car les recherches scientifiques mettent en exergue d’autres critères de haute importance.

Ainsi, Paula Whalgren Ph.D. et professeur à l’École Polytechnique Chalmers de Göteborg montre dans un article qu’au-delà d’une certaine épaisseur, l’ajout d’isolant est bien moins important que la densité du matériau mis en œuvre. Ainsi, si l’on désire bénéficier d’une isolation d’excellence, il faut impérativement prendre en compte la densité de l’isolant. Face à ces résultats, on note des performances largement supérieures pour la ouate de cellulose face à de la laine de roche, qui est bien moins dense.

Pour résumer, suivre les indications d’épaisseur proposées par les objectifs de résistance thermique est important, mais d’autres éléments sont à envisager si l’on désire améliorer encore plus les performances.

Exemple de mise en place d'une isolation par l'intérieur en laine de bois

Quelles sont les normes à respecter pour une isolation performante ?

L’isolation des bâtiments résidentiels est un sujet d’utilité publique qui est donc soumis à des règles strictes auxquelles il est difficile (et inutile) de déroger. Si ne pas respecter ces règles permet de réduire le prix d’une isolation intérieure, c’est une mauvaise idée qui ne sera pas rentable sur la durée.

La RT 2012 (Règlementation Thermique 2012 pour bâtiments neufs) précise :

  • Combles perdus : Résistance thermique moyenne R=7,5.
  • Rampants de toiture : Résistance thermique moyenne R=7,5.
  • Murs périphériques : Résistance thermique moyenne R=4.
  • Planchers bas : Résistance thermique moyenne R=4.

La RT 2012 existant (Règlementation Thermique 2012 pour rénovations) précise :

  • Combles perdus : Résistance thermique moyenne R=4,8.
  • Rampants de toiture : Résistance thermique moyenne R=4,4.
  • Murs périphériques : Résistance thermique moyenne R=3.
  • Planchers bas : Résistance thermique moyenne R=2.7

La RE 2020 (Règlementation Énergétique 2020) précise :

  • Combles perdus : Résistance thermique moyenne R=10.
  • Rampants de toiture : Résistance thermique moyenne R=10.
  • Murs périphériques : Résistance thermique moyenne R=5.
  • Planchers bas : Résistance thermique moyenne R=5.

Vous obtiendrez une approximation (car il faudrait ajouter le reste de la surface isolée dans le calcul) de l’épaisseur en résolvant cette simple équation : e=Rxλx100.

En résumé : 5 conseils pour une isolation intérieure au bon prix

  1. Suivez les dernières normes : Suivre les derniers standards au lieu de vous contenter de ceux d’avant ne fera pas exploser le prix de votre isolation intérieure. Certes, les frais seront plus élevés, mais le surcoût ne devrait pas être une entrave au projet. Suivre les derniers standards est l’assurance de mieux revendre votre bien ou tout simplement de profiter le plus longtemps possible de votre investissement.
  2. Choisissez le bon isolant : Un isolant naturel est fortement recommandé, même s’il implique une perte de place non négligeable. Vous bénéficierez d’un taux d’humidité beaucoup plus stable et vous profiterez d’une inertie longue, vous permettant de n’allumer le chauffage qu’en complément. De surcroît vous diminuerez très significativement l’impact environnemental de votre projet d’isolation.
  3. Profitez des aides : Faites jouer toutes les aides afin de faire baisser le tarif de votre isolation intérieure. Les subventions sont nombreuses et vous devriez en tirer profit avant que les pouvoirs publics ne décident de les abroger. Si vous avez des doutes, contacter l’ANIL (Agence nationale pour l’information sur le Logement) qui vous aidera à préparer les dossiers de toutes les aides auxquelles vous pouvez prétendre.
  4. Pensez à la ventilation : Contrairement à ce qu’on peut lire sur internet, l’enveloppe thermique d’un logement ne se suffit pas à elle-même. Si vous réalisez la pose d’une isolation intérieure globale, vous devrez impérativement vous assurer du bon fonctionnement de votre VMC ou le cas échéant en faire installer une afin de permettre à l’air de circuler dans votre maison et de se renouveler.
  5. Faites confiance à votre pro : Votre interlocuteur travaux connait son travail. S’il vous recommande un type d’isolant précis, une épaisseur spécifique ou des travaux connexes, sachez en accepter les éventuels surcoûts. Les pros de l’isolation sont formés pour offrir un confort thermique optimal et respectueux de l’environnement pour ceux certifiés RGE. D’autre part ils utilisent des logiciels spécifiques dont les recommandations optimiseront votre projet (comme Ubakus).

Commentaire(s)

+ Poster un commentaire
    Delescluse

    Bonjour,

    Est ce que lors que nous faisons la demande d’isolation (ici pour des combles), les placo sont systématiquement posés avec le matériel isolant ?

    Merci

    Répondre
    PrixPose

    Bonjour,

    Un parement ainsi qu’un pare-vapeur sont systématiquement posé lors d’une isolation. En revanche nos estimations de prix ne prennent pas en compte ce parement, qui reste à la discrétion du particulier.
    Bonne continuation !

    Répondre

Laisser un commentaire

Vos questions et remarques sont les bienvenues. Laissez nous un message !

Important : Nous ne traitons pas les estimations de prix en commentaire.

Combien la pose de votre isolation par l'intérieur va-t-elle coûter ?