Quel est le prix d’un changement de fenêtre ?

Pictograme d'une horlogeMis à jour le

Le prix d’un changement de fenêtre peut aller de 345€ à 750€ pour du PVC tout compris et de 450€ à 1 050€ pour de l’alu. Le tarif d’un changement de fenêtre varie de 500€ à 950€ pour une menuiserie bois main-d’œuvre comprise et de 650€ à 1 050€ pour un modèle mixte alu/bois.

Changement de fenêtrePrix moyen (avec pose)Prix moyen (hors pose)
PVC345€ à 750€145€ à 350€
Bois500€ à 950€300€ à 550€
Alu450€ à 1 050€250€ à 650€
Mixte650€ à 1 150€450€ à 750€

Note : Ces prix publics TTC, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels (fenêtres à 2 vantaux, 125cm x 100cm, de type battant, double vitrage et pose en applique).

Le matériau et les dimensions sont les principaux paramètres qui influencent le coût de votre projet de changement de fenêtre. Toutefois, il est nécessaire de déterminer d’autres éléments afin d’affiner votre budget :

  • Nombre de vantaux
  • Type d’ouvrant
  • Vitrage
  • Performances
  • Type de pose
  • Huisserie
  • Finitions

Estimez le prix de votre changement de fenêtre à l’aide de notre guide détaillé et faites chiffrer précisément ces travaux par un professionnel.

Le changement des fenêtres d’un logement est un projet d’envergure qu’il est conseillé de mener tous les 20 à 40 ans, voire plus fréquemment selon les régions, les matériaux et le soin apporté à l’entretien. Dans tous les cas, la rénovation des fenêtres doit aboutir à des résultats concrets, dont vous pourrez percevoir certains immédiatement :

  • Une rentabilité financière.
  • Des économies d’énergie.
  • Un meilleur confort thermique.
  • Moins de courants d’air.
  • Une meilleure atténuation des nuisances sonores.
  • Une ventilation optimisée.
  • Une esthétique plus moderne.

Prix d'un changement de fenêtre selon le matériau

Le prix d’une fenêtre est principalement affecté par le matériau qui compose la menuiserie. Les coûts de pose, s’ils ne doivent pas être négligés, ne sont toutefois pas le critère principal qui guidera vos estimations. Le matériau, lui, a des répercussions très significatives sur le coût d’achat d’une fenêtre, mais également sur sa durabilité, sur ses performances et sur son entretien. Gardez à l’esprit qu’une petite hausse de prix sur une seule fenêtre peut tout à fait constituer une somme importante si votre maison compte beaucoup d’ouvertures.

Pourtant, changer ses fenêtres n’est pas obligatoirement un projet qui concerne toutes les ouvertures du logement. Comme le démontre une étude récente de l’Ademe, sur un échantillon de 264 changements de fenêtres, 218 ne concernaient pas plus de 3 fenêtres.

Prix d'un changement de fenêtre en PVC

Le PVC est le matériau plébiscité par les Français pour leurs menuiseries extérieures. En effet, le PVC (Polychlorure de Vinyle) bénéficie d’avantages nets sur la concurrence, et ce, même sur les matériaux les plus traditionnels.

  • Le prix du PVC est très bas, d’ailleurs les fenêtres en PVC sont les moins onéreuses du marché.
  • Le PVC est naturellement un excellent isolant thermique.
  • Ce matériau est teinté dans la masse et aucun produit filmogène ne peut donc cloquer sous l’effet des éléments.
  • Il est imputrescible et ne nécessite aucun entretien.

Ces arguments font véritablement du PVC le matériau idéal pour constituer des menuiseries extérieures, d’autant plus qu’il peut désormais être travaillé sur mesure en usine par la majorité des fabricants de fenêtres.

Prix d'un changement de fenêtre en PVC

Malgré ces atouts, le PVC pâtit de certains inconvénients qui peuvent s’avérer rédhibitoires pour certains particuliers.

  • Le PVC est entièrement recyclable, mais il demeure toujours un produit constitué à plus de 40% de pétrole, une matière nocive pour l’environnement et dont le prix tend à grimper sur les places de négoce.
  • S’il est de mauvaise qualité il peut faire trop “plastique”.
  • Il ne s’intègre pas nécessairement dans les maisons au cachet très traditionnel ou bourgeois.
  • Il est peu rigide ce qui force les fabricants à élargir la section des profilés en cas de vitrage lourd, réduisant d’autant plus la surface vitrée.

En tout état de cause, vous devriez considérer le PVC comme matériau de choix pour estimer le prix de votre remplacement de fenêtre. Avec les catalogues très bien achalandés des fabricants, vous trouverez nécessairement une fenêtre PVC dont le format, le coloris et les décorations sauront satisfaire vos attentes.

Si, comme 43% des français, vous avez froid même lorsque le logement est chauffé correctement (selon le sondage le plus récent en la matière), les fenêtres en PVC modernes (double ou triple vitrage) peuvent être une réponse efficace et abordable à vos problèmes thermiques.

Le prix d’un changement de fenêtre avec menuiseries en PVC va de 345€ à 750€ l’unité, tout compris.

Prix d'un changement de fenêtre en alu

Depuis une dizaine d’années, l’alu est le second matériau préféré pour les menuiseries extérieures. Ce métal doit sa popularité à sa légèreté, à sa résistance et à sa grande rigidité. On peut ainsi réaliser des cadres de fenêtres très minces et discrets grâce aux propriétés de l’aluminium, ce qui augmente de facto la surface vitrée.

En outre, l’alu est un matériau qui possède désormais une certaine aura de luxe que l’on constate à travers son utilisation dans l’industrie automobile ou la téléphonie.

L’alu est un métal qui ne rouille pas, mais dont l’oxyde (l’alumine) forme une couverture protectrice. Il ne nécessite donc aucun entretien et peut être exposé aux éléments durant des décennies. Pour les profilés de fenêtres on traite l’alu par thermolaquage, un procédé de peinture qui forme une couche colorée très résistante et garantie sur de longues années par la plupart des fabricants.

Par ailleurs, l’alu étant rigide et résistant, il peut constituer des profilés très longs sans flexion (flèche), on le retrouve ainsi souvent équipant des fenêtres de grandes dimensions.

Si vous souhaitez calculer le tarif de votre changement de fenêtre sans commettre d’erreur, orientez-vous vers des fenêtres en alu pourvues de ruptures de ponts thermiques, car l’alu est un excellent conducteur de chaleur. De nos jours, tous les fabricants de fenêtres en alu sérieux intègrent ces procédés dans leurs gammes, comme un élément standard. Sachez que la nouvelle réglementation énergétique (RE2020) impose désormais des fenêtres dont le coefficient de transfert thermique (Uw) est inférieur à 0,8W/m²K, une valeur atteinte sans problème par les fenêtres en alu. En rénovation, il est pour l’instant possible d’utiliser des menuiseries moins isolantes, même si nous conseillons toujours de suivre les toutes dernières normes énergétiques afin de réaliser des économies plus substantielles.

Le prix de changement d’une fenêtre avec menuiseries alu varie de 450€ à 1 050€ pose comprise.

Prix d'un changement de fenêtre en bois

Le bois est le matériau traditionnellement utilisé afin de constituer les cadres dormant et ouvrant d’une fenêtre. Les raisons de cette préférence, qui a d’ailleurs prévalu jusqu’à très récemment, sont multiples :

  • Le bois est facile à travailler tout en restant solide.
  • Le bois est un matériau naturellement très isolant, un point fort lorsqu’on sait que les parois vitrées concentrent de 10 à 15% des pertes de chaleur d’un logement.
  • Matériau dense mais souple, le bois est un excellent isolant acoustique, et permet de réduire simplement les nuisances sonores.

Toutefois, les fenêtres en bois sont désormais plus onéreuses que leurs contreparties synthétiques ou métalliques. Cet inconvénient a progressivement réduit la popularité des fenêtres bois auprès du grand public, dont les budgets de rénovation ne sont pas toujours importants.

Toutefois, si vous souhaitez doter votre maison d’un style intemporel, bourgeois, à l’élégance classique, le bois est un incontournable, qui figure par ailleurs au catalogue de tous les plus grands fabricants.

Puisque le choix du bois est souvent celui de l’écologie et du naturel, soyez vigilant et privilégiez les menuiseries estampillées FSC ou PEFC, ces labels garantissent que le bois provient d’une filière traçable, surveillée et respectueuse des forêts.

Par ailleurs, sachez que toutes les fenêtres répondent (en accord avec le DTU 36.5) obligatoirement aux normes NF EN 1026, NF EN 1027 et NF EN 12211 (plus NF P 20-501) qui représentent des essais de perméabilité à l’air, d’étanchéité à l’eau et de résistance au vent. Il s’agit du classement A*E*V*, anciennement AEV pour Air, Eau, Vent. Chaque lettre (donc test normé) est notée par un chiffre ou une lettre supplémentaire mettant en évidence les performances de la menuiserie testée. Cette indication vous offre donc de précieux renseignements sur les performances de votre fenêtre.

Les fenêtres en bois sont généralement très bien classées, car ce matériau est techniquement très performant.

Enfin, sachez que le bois nécessite un entretien régulier sous la forme d’une mise en peinture, d’un vernissage ou d’une lasure appliquée à saturation.

Le prix de changement d’une fenêtre en bois peut aller de 500€ à 950€ pose comprise.

Prix d'un changement de fenêtre mixte

Les fabricants de fenêtres développent depuis une quinzaine d’années des menuiseries multimatériaux dont la face interne est généralement en bois, mais dont la face externe est recouverte de PVC ou d’alu. Cette association est idéale sur le papier, puisqu’elle propose le meilleur des deux matériaux de fenêtres les plus qualitatifs.

Pourtant ces fenêtres ne sont pas les plus fréquemment posées et demeurent l’apanage de quelques fabricants, généralement haut de gamme. La raison qui empêche ces fenêtres de dominer les ventes est bien entendu d’ordre pécuniaire, car les menuiseries sont les plus chères de tout le domaine.

En contrepartie, ces menuiseries sont les seules qui offrent la tradition et l’authenticité du bois (et souvent d’un bois d’excellente qualité) associée à un entretien nul, même en environnement rigoureux.

Notez qu’une autre association de matériaux fait son apparition sur le marché, avec un prix d’appel plus abordable. Il s’agit des fenêtres PVC et alu, qui, selon les buts visés peuvent afficher une face externe en PVC (plus de rigidité grâce à une âme en alu) ou en alu (prix inférieur car le PVC est le matériau principal).

Le tarif d’un changement de fenêtre avec des menuiseries mixtes va de 650€ à 1 150€.

Tarif d'un changement de fenêtre selon les dimensions

Une fois le matériau sélectionné, vos estimations seront logiquement guidées par les dimensions de vos fenêtres. Comme le bon sens le dicte, une fenêtre aux dimensions généreuses a toutes les chances d’être plus onéreuse qu’une petite fenêtre. Voici quelques indications afin de mieux comprendre comment le prix d’un changement de fenêtre s’articule autour des cotes de vos ouvertures. Notez que pour des hauteurs plus importantes, il faudra alors vous orienter vers les portes-fenêtres.

Type de fenêtreDimensions (HxL en cm)Prix moyen (avec pose)
1 vantail45 x 60275€ à 650€
60 x 6070€ à 560€
75 x 60280€ à 570€
95 x 60290€ à 580€
2 vantaux75 x 100310€ à 720€
125 x 100345€ à 750€
135 x 100355€ à 760€
115 x 120320€ à 800€
125 x 120330€ à 800€
135 x 120360€ à 800€

Note : Ces prix publics TTC, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels (PVC, de type battant et double vitrage).

Les dimensions sont très souvent fonction du nombre de vantaux. Les fenêtres françaises sont le plus fréquemment à 1 ou 2 vantaux, avec une ouverture vers l’intérieur du logement, souvent oscillo-battant.

  • Menuiseries à 1 vantail : Les fenêtres à vantail unique sont soit des fenêtres de petites dimensions, comme celles destinées aux salles de bain, soit des modèles pourvus d’une ouverture basculante ou à soufflet, rares en France. Très pratiques, ces fenêtres peuvent être installées à proximité d’une cloison, en choisissant bien le sens d’ouverture. Le prix d’un changement de fenêtre à vantail unique peut aller de 70€ à 650€, selon les cotes de l’ouverture.
  • Menuiseries à 2 vantaux : Ces fenêtres sont les plus classiques et se déclinent en une multitude de dimensions et peuvent recourir à divers systèmes d’ouverture, dont le très populaire et sécurisé oscillo-battant. Le tarif du changement de fenêtre est là plus onéreux, sans pour autant atteindre le double, comptez de 310€ à 800€.
  • Menuiseries sur mesure : Si vos ouvertures sont anciennes, d’un format atypique, ou très spécifiques, vous pouvez avoir recours à une fabrication à la carte, que tous les fabricants proposent et qui offre une flexibilité de dimensions comprises entre un maximum et un minimum. Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez recourir à un artisan qui pourra réaliser vos fenêtres selon le moindre de vos souhaits, pour un prix généralement élevé.

Exemples de prix d'un changement de fenêtre : Tarifs constatés

Nous vous proposons quelques exemples de changement de fenêtre, comprenant à la fois les fournitures et la main-d’œuvre. Ces tarifs sont issus des catalogues de fabricants de fenêtres les plus réputés du marché.

  • 450€ : C’est le prix du changement d’une fenêtre en PVC double vitrage 2 vantaux, de dimensions 115×100, prestations classiques, avec dépose et enlèvement de l’ancienne menuiserie.
  • 390€ : Voilà le tarif pour le changement d’une fenêtre en PVC pour salle de bain double vitrage , simple vantail, 75×60 avec verre extérieur martelé.
  • 650€ : Il s’agit du coût de changement d’une fenêtre en alu double vantail, de 115×100.
  • 800€ : Le prix de remplacement d’une fenêtre en bois oscillo-battante de 120×115.

Réalisation d'un changement de fenêtre : Coût de la main-d'oeuvre

Déroulement d'un changement de fenêtre

Le changement d’une fenêtre ancienne est une étape plus laborieuse que l’installation d’une menuiserie en construction neuve. Les standards ne sont plus les mêmes et il faut également compter avec un temps de dépose inévitable et avec des écueils qui peuvent toujours y être liés. La dépose représente en effet une partie importante du projet, non seulement en temps, mais aussi en coût. Par ailleurs, selon les cas, la dépose peut être relativement intrusive et peut nécessiter des retouches de parement sur le pourtour des menuiseries.

On peut avoir recours à 3 types de pose selon la configuration de l’ancienne menuiserie et de l’ampleur que les travaux peuvent prendre.

  1. Pose en applique : La pose la plus fréquente en neuf est également une solution envisageable pour la rénovation, dans le cas où le parement du mur peut être déposé sur un périmètre généreux autour de l’ouverture. Il s’agit tout simplement de plaquer la fenêtre contre la maçonnerie et de l’y fixer avec les ancrages fournis par le fabricant (on ne mélange pas les marques entre ancrages et menuiseries).
  2. Pose en feuillure : Les anciennes fenêtres étaient presque systématiquement posées en feuillure, c’est-à-dire qu’un décroché dans la maçonnerie accueillait le cadre dormant de la fenêtre. Il est possible de réutiliser la feuillure dans certains cas, mais un démontage profond de la périphérie de la fenêtre est souvent nécessaire.
  3. Pose en tunnel : Plus rare, et moins aisée à étanchéifier, même avec un joint Compriband, cette technique propose d’installer la fenêtre dans l’épaisseur du mur. Les difficultés d’installation, les mauvais équerrages fréquents dans l’ancien et la médiocrité des performances assurent l’obsolescence progressive de cette méthode, sauf dans la construction ossature bois, où ces problèmes se posent moins.
  4. Pose en rénovation : Cette technique résout tous les problèmes de dépose, mais implique une perte de la surface vitrée. Il s’agit de poser le cadre dormant de la nouvelle fenêtre dans le cadre de l’ancienne fenêtre, qui est ensuite dissimulé grâce à des profilés en alu, bois ou PVC.

Réalisation d'un changement de fenêtre : Coût de la main-d'oeuvre

Prix d'un remplacement de fenêtre

La main-d’œuvre représente une partie non négligeable de votre projet de rénovation de fenêtres. Il faut en effet compter avec les frais de dépose de l’ancienne menuiserie et avec la dépose en déchetterie qui, par ailleurs, doit désormais figurer clairement et en détail sur le devis de votre changement de fenêtre.

Vous devriez ainsi compter sur un tarif de main-d’œuvre allant de 200€ à 400€ par menuiserie, tout compris.

Quelles aides pour votre changement de fenêtre

Longtemps débattues, les aides pour l’isolation des parois vitrées sont pour l’instant maintenues. Vous pouvez ainsi compter sur certaines subventions, qui ont cependant été revues à la baisse par rapport aux années passées.

  • Ma Prime Renov’ : L’aide de l’ANAH (dont elle reprend les barèmes de revenus) permet de bénéficier d’une aide allant de 40€ à 100€ par changement de fenêtre, selon les revenus du foyer. L’intervention d’un menuisier RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est obligatoire.
  • Eco PTZ : Si vous souhaitez remplacer toutes vos fenêtres, vous pouvez avoir besoin d’un prêt bancaire, qui pourra alors être à taux d’intérêt nul. Il est en effet possible de contracter un prêt à taux nul auprès des banques partenaires de l’opération Eco PTZ. Le menuisier RGE est là aussi une obligation.
  • TVA réduite : Les travaux de rénovation ont un taux de TVA à 10% au lieu des 20% habituels. Pourtant, les équipements liés à l’énergie, dont font partie les fenêtres, peuvent bénéficier d’un taux encore plus bas, situé à 5,5%. Il suffit d’engager un professionnel RGE pour en bénéficier.
  • Habiter Mieux de l’ANAH : Cette aide est attribuée aux foyers qui réalisent des travaux permettant une réduction de leur consommation énergétique de 35%. Selon votre niveau de revenu, la subvention peut aller jusqu’à 50% du montant des travaux. Notez qu’une telle réduction de la consommation en énergie est le plus souvent obtenue par le biais d’un bouquet de travaux (par exemple changement des fenêtres et isolation par l’extérieur).

Obtenir des devis : Précisez le coût de vos travaux

Pour déterminer précisément le coût de votre projet de changement de fenêtre, il est nécessaire de le faire chiffrer par un professionnel proche de chez vous. Nous vous conseillons d’obtenir plusieurs devis afin de comparer les tarifs et choisir l’artisan qui correspond à vos attentes.

Si vous souhaitez bénéficier des subventions des pouvoirs publics, vous devrez impérativement confier votre changement de fenêtre à un menuisier certifié RGE, car les aides sont interdites aux projets d’autorénovation.

Les coûts annexes à un changement de fenêtre

Le prix de votre changement de fenêtres peut également être affecté par des options dont vous souhaitez profiter ou par des projets pour lesquels la dépose des fenêtres est une bonne opportunité.

  • Triple vitrage : Si vous souhaitez aller plus loin dans l’isolation, vous pouvez opter pour le triple vitrage. Ce vitrage qui prend tout son sens dans les maisons passives, BBC ou Bepos (Uw inférieur à 0,8), est également plus onéreux et requiert des cadres plus solides en raison de son poids élevé.
  • Vitrage technique : Peu importe qu’il s’agisse de double ou de triple vitrage, le verre peut affecter des caractéristiques techniques variées. Vous pouvez par exemple opter pour un verre antieffraction, Securit, martelé, dépoli, et bien d’autres.
  • Volet roulants : Les volets roulants peuvent faire partie de votre bouquet de travaux, car ils accompagnent très bien de nouvelles fenêtres et permettent de boucler le domaine des ouvertures, tout offrant un confort et une sécurité inégalés.
  • Système d’ouverture : Il existe de nombreux systèmes d’ouvertures pour les fenêtres modernes, à la française, coulissant, à guichet et bien entendu, le plus populaire, oscillo-battant. Choisir un système autre qu’à la française implique généralement un surcoût de quelques dizaines d’euros par fenêtre.
  • Couleur : Enfin, de nombreux fabricants proposent de larges panels de couleurs pour les fenêtres bois, alu et PVC. La majorité des enseignes ont quelques couleurs comprises dans leurs prix d’appel, mais si vous souhaitez une couleur bien spécifique il faut en général prévoir un petit surcoût.

Le classement A*E*V*, quelles performances pour vos nouvelles fenêtres ?

Le premier critère est celui de l’étanchéité à l’air, il représente tout simplement la quantité d’air qu’une fenêtre laisse pénétrer à l’intérieur du logement (hors aérateurs). Plus l »indice est élevé (A*4), plus la fenêtre est étanché à l’air.

Classe d'étanchéité à l'airPerméabilité de la surface totalePerméabilité des joints
A*0Non classéNon classé
A*150m3/(h.m²)12,5m3/(h.m²)
A*227m3/(h.m²)6,75m3/(h.m²)
A*39m3/(h.m²)2,25m3/(h.m²)
A*43m3/(h.m²)0,75m3/(h.m²)

Le second indicateur est celui de l’étanchéité à l’eau. Pour déterminer les performances, on arrose la fenêtre à différentes pressions, totalement et partiellement.

On recommande presque systématiquement les fenêtres classées E*xA.

Pression de l'eauTemps d'arrosageArrosage total AArrosage partiel B
0Pa15 minE*1AE*1B
50Pa5 minE*2AE*2B
100Pa5 minE*3AE*3B
150Pa5 minE*4AE*4B
200Pa5 minE*5AE*5B
250Pa5 minE*6AE*6B
300Pa5 minE*7AE*7B
450Pa5 minE*8A
600Pa5 minE*9A

Le dernier test est celui de la déformation des menuiseries sous l’effet du vent. Une bonne fenêtre devrait avoir une déformation la plus petite possible.

Pression de l'airÉquivalent en Km/hDéformation A < 1/150 Déformation B < 1/200Déformation C < 1/300
40092V*A1V*B1V*C1
800130V*A2V*B2V*C2
1200159V*A3V*B3V*C3
1600184V*A4V*B4V*C4
2000206V*A5V*B5V*C5

Nos conseils pour un changement de fenêtre au bon prix

  1. Faites jouer les aides : Prenez le temps de préparer tous les dossiers nécessaires afin de bénéficier des subventions des pouvoirs publics. Vous pourrez ainsi réduire le prix de votre changement de fenêtres, ou vous offrir des menuiseries plus qualitatives ou mieux équipées.
  2. Choisissez le bon matériau : Si les devis de votre changement de fenêtres sont toujours un peut trop élevés pour votre budget, n’hésitez pas à envisager un autre matériau. Il est en effet préférable d’avoir un matériau moins noble mais une fenêtre mieux équipée d’une menuiserie bourgeoise aux performances médiocres.
  3. Pensez à l’emplacement : Un emplacement très exposé aux intempéries ou aux projections nécessite un matériau de fenêtre dépourvu d’entretien. Par exemple des fenêtres de cave, très proches du niveau du sol, donc très exposées à l’eau, gagneraient à être en PVC ou en alu.
  4. Privilégiez l’isolation : Les performances thermiques et phoniques de vos fenêtres sont un élément clé de votre confort et un argument de poids pour justifier votre investissement. Aussi, privilégiez les fenêtres aux dernières normes, qui sauront durer dans le temps et compléter une éventuelle rénovation énergétique ultérieure.

Laisser un commentaire

Vos questions et remarques sont les bienvenues. Laissez nous un message !

Important : Nous ne traitons pas les estimations de prix en commentaire.

Combien votre changement de fenêtre va-t-il coûter ?