Qu’est-ce que l’Assainissement Non Collectif (ANC) ?

Pictograme d'une horlogePublié le

Assainissement non collectifL’assainissement non collectif (autrement appelé assainissement individuel ou autonome) est un dispositif d’épuration des eaux usées des habitations non raccordées au tout à l’égout.

Conformément à la DTU 64-1, ce dispositif se compose de plusieurs unités :

L’unité de collecte et de transport est constituée des boites de collecte et canalisations de transport des eaux usées vers les unités de traitement situées en aval. L’unité de pré-traitement est constituée en général par une fosse septique « toutes eaux » qui reçoit l’ensemble des eaux usées de l’habitation (eaux vannes et eaux ménagères).

Le traitement aérobie des eaux usées domestiques pré-traitées lors de l’étape précédente est réalisée par l’action des micro-organismes dans le sol superficiel en place ou reconstitué, ou encore par des dispositifs de type « compact » agréés.

L’unité d’évacuation des eaux est réalisée de préférence par infiltration dans le sous sol et si ce n’est pas possible, elle est rejetée dans le milieu hydraulique superficiel.

En dehors de la fosse septique (appellation ancienne mais toujours plus courante que l’appellation officielle « fosse toutes eaux »), il existe un autre dispositif d’assainissement individuel :

La micro station d’épuration individuelle

La micro-station d’épuration également appelée mini-station d’épuration à boues activées vous permet de traiter et d’assainir vos eaux domestiques usées sans être raccordé au tout à l’égout collectif.

Ce système en pleine expansion sur le marché est écologique et vos permettra de réaliser des économies. Vous êtes plus de millions d’utilisateurs à avoir été séduit par ces systèmes d’assainissement individuel. Il est vrai que ces produits présentes de nombreux avantages.

Les avantages de la micro station d’épuration individuelle.

D’un point de vue écologique car il le traitement des eaux s’effectue grâce aux bactéries présentes dans les boues, il n’y a donc aucun produit chimique nécessaires aux traitements des eaux. Grâce à ce système rejeter vos eaux dans les milieux naturels ne pose plus de soucis, vous respectez l’environnement.

A savoir aussi que ces stations micro-station d’épuration individuelle fonctionnent grâce à un raccordement électrique, mais depuis peu de temps des experts ont mis au point des systèmes de micro-station d’épuration qui fonctionne grâce à l’énergie solaire. Dans ce cas de figure vous installez des panneaux solaires, ainsi plus besoin d’utiliser les énergies faucilles, réalisez donc de véritables économies d’énergie.

D’un point de vue de l’investissement financier, vous allez faire un investissement utile car sur le long terme, ce type de mini-station vous permettra d’économiser l’énergie surtout si vous optez pour l’alimentation par panneaux solaires. Qui plus est, vous pouvez bénéficier d’un éco prêt à taux zéro (éco PTZ) qui prend en charge le coût de la micro station d’épuration.

Enfin, il n’est pas nécessaire d’avoir un grand terrain pour ce type d’installation de micro-station d’épuration individuelle, la place requise pour ce dispositif varie de 1.5 m2 pour traiter les eaux de 5 personnes à 2.5m2 pour traiter les eaux de 6 à 17 personnes.

Les études parcellaires

Pour le choix et le dimensionnement des  installations d’assainissement non collectif (maisons d’habitation individuelles jusqu’à 10 pièces principales soit 20 équivalent habitants), il faut réaliser une étude à la parcelle.

L’étude vise à apprécier la nature du sol, son aptitude à l’épuration et à la dispersion, et toutes les données qui conduisent à proposer une filière complète d’assainissement non collectif précisément décrite, comportant des schémas et un plan d’implantation de chacun des éléments de l’ouvrage (la filière d’assainissement comprend d’amont en aval : réseau de collecte, fosse « toutes eaux » et dispositif de traitement).

Ces études ont donc pour objet de définir la nature géologique et l’aptitude du sol à l’épandage d’effluents d’une fosse septique toutes eaux, en conformité avec la réglementation en vigueur, notamment l’arrêté du 7 septembre 2009 « fixant les prescriptions techniques applicables aux installations d’assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5. »

Laisser un commentaire