Prix d’une rénovation électrique

Mis à jour le
Prix d’une rénovation électrique
4.7/5 - 18 votes

Prix d'une rénovation électrique

Une rénovation électrique consiste en une mise aux normes ou en sécurité de l’installation électrique, mais peut aussi prendre en compte son agrandissement avec l’ajout d’équipements plus modernes. Une rénovation électrique est nécessaire tous les 20 à 25 ans, car les équipements ne sont pas prévus pour assurer sécurité et confort indéfiniment. On évite ainsi les risques d’incendie et d’électrisation, les pannes, les problèmes de compatibilité et on améliore le confort du logement. Alors, combien coûte une rénovation électrique ? Afin d’estimer le budget nécessaire à votre projet, notre guide complet vous indique quel est le prix d’une rénovation électrique selon ses spécificités.

Quel est le prix d’une rénovation électrique au m² ?

Le prix des composants d’une réhabilitation électrique est le même pour tous les types de rénovation, les tarifs sont plus susceptibles de varier en fonction de leur nombre, de la complexité du projet, de la profondeur des travaux et du type de pose souhaité.

Prix d’une mise en sécurité

Une installation électrique peut être ancienne et dangereuse, la mise en sécurité y apporte une réponse, en assurant la sécurité électrique des appareils et des occupants.

On estime actuellement que 2 millions de foyers français ont une installation électrique dangereuse qui nécessite une mise en sécurité. Au total 7 millions de foyers ont une installation qui ne respecte pas les normes électriques actuelles. En termes de dommages, l’ONSE (Observatoire National de la Sécurité Électrique) estime que cette vétusté se traduit par 60 morts, 50 000 incendies et 3 000 hospitalisations chaque année.

Selon l’état de l’installation électrique du logement, une mise en sécurité est possible sur :

  • Le circuit électrique, avec fils neufs et mise à la terre.
  • Les prises et interrupteurs, avec mise à la terre et respect de l’ampérage en amont.
  • Le tableau électrique, avec les composants et dispositifs de sécurité aux normes en vigueur. Le prix d’un tableau électrique peut être calculé sur la base d’un remplacement total ou d’une simple réparation.

Les composants mis en sécurité doivent impérativement suivre les normes en vigueur, contrairement aux autres éléments anciens déjà présent dans l’installation mais ne présentant aucun problème de sécurité.

Un diagnostic électrique, réalisé pour information et en cas de mise en vente ou en location d’un bien immobilier, indiquera si une mise en sécurité est à prévoir.

Le prix d’une rénovation électrique de type « mise en sécurité » varie de 50€ à 80€ par m².

Prix d’une rénovation électrique partielle

Il s’agit du type de réhabilitation le plus fréquemment réalisé, car de nombreux particuliers préfèrent réduire le prix de leur rénovation électrique en faisant réaliser le plus d’opérations possibles réunies en une seule intervention, sans pour autant aller jusqu’à une rénovation complète. Des interventions très espacées sur une même installation ne sont en effet pas les plus économiques (frais de déplacement, etc.).

Pour estimer le tarif de votre rénovation électrique partielle, vous pouvez considérer que les opérations effectuées sont en général :

  • Le remplacement des fils électriques.
  • Le remplacement du tableau électrique.
  • La mise en place de boîtiers DCL (Dispositif de Connexion Luminaire).
  • La mise à la terre.
  • Le remplacement de la VMC.

Les éléments qui détermineront le prix de votre rénovation électrique seront avantageusement indiqués par un diagnostic électrique. Le prix du diagnostic électrique est d’ailleurs un élément à ne pas oublier lors de vos calculs.

Bien entendu tous les composants nouvellement installés devront respecter les dernières normes électriques.

Le prix d’une rénovation électrique partielle peut aller de 80€ à 120€ par m².

Quel est le prix d'une rénovation électrique au m²

Prix d’une rénovation électrique complète

Si vous disposez d’un budget confortable, il vous sera très tentant de faire réaliser une rénovation complète de l’électricité de votre maison.

Cette possibilité vous permet de bénéficier d’un réseau électrique entièrement neuf, sécurisé, moderne et prêt pour l’avenir.

Outre les composants de la réhabilitation partielle, la solution complète propose le remplacement des prises et interrupteurs, l’installation d’un coffret de communication et d’un réseau RJ45 moderne. Elle peut aussi prendre en compte la création de nouveaux circuits électriques pour équiper de nouveaux appareillages (radiateurs, volets roulants, chauffe-eau, etc.).

Le prix d’une rénovation électrique complète est généralement élevé, car il engage non seulement la réfection complète de votre installation, mais bien souvent également l’ajout de nombreux composants améliorant le confort et la modernité du logement.

Le tarif d’une rénovation électrique complète est compris entre 125€ et 200€ par m².

Récapitulatif des prix d’une rénovation électrique

Le tableau comparatif suivant vous donne une vue globale des possibilités et vous permet d’obtenir une estimation du prix d’une rénovation électrique.

Rénovation électriqueComposition techniquePrix moyen au m² (avec pose)
Mise en sécuritéDiagnostic de l'installation, remplacement de certains câbles, remplacement ou ajout d'éléments du tableau électrique, mise à la terre50€ à 80€
Rénovation partielleDiagnostic de l'installation, remplacement des câbles, remplacement du tableau électrique, installation de boitiers DCL, mise à la terre, changement de la VMC80€ à 120€
Rénovation complèteRénovation partielle + remplacement des prises et interrupteurs, installation d'un coffret de communication, installation réseau RJ45, déplacement des circuits électriques125€ à 200€

Note : ces tarifs indicatifs, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels.

Le coût de votre projet varie en fonction de l’ampleur des travaux, de la surface du logement, des éléments de l’installation et de la pose désirée.

Le prix d’une rénovation électrique varie de 50€ à 80€ par m² (mise en sécurité), de 80€ à 120€ par m² (rénovation partielle) et de 125€ à 200€ par m² (rénovation totale). Le coût de rénovation électrique d’un appartement (50m²) est de 4 000€ à 5 000€ et celui d’une maison (120m²) de 9 600€ à 12 000€.

Ces fourchettes, représentatives de multiples cas de figure, doivent être affinées par la réalisation de plusieurs devis de professionnels.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Coût d’une rénovation électrique au m² selon le logement

Bien que l’installation électrique d’un appartement et d’une maison soient similaires, les deux types de logements disposent de spécificités qu’il faut prendre en compte dans l’estimation d’une rénovation électrique.

Surface du logementPrix d'une mise en sécuritéPrix d'une rénovation partiellePrix d'une rénovation complète
Appartement 50m² sans chauffage2 500€ à 4 000€4 000€ à 5 000€6 200€ à 7500€
Appartement 50m² avec chauffage et ballon d'eau chaude3 150€ à 5 000€5 000€ à 6 250€7 700€ à 9 300€
Appartement 90m² sans chauffage4 500€ à 7 200€7 200€ à 9 000€11 200€ à 13 500€
Appartement 90m² avec chauffage et ballon d'eau chaude5 650€ à 9 000€9 000€ à 11 250€11 200€ à 13 500€
Maison individuelle 120m² sans chauffage6 000€ à 9 600€9 600€ à 12 000€15 000€ à 18 000€
Maison individuelle 120m² avec chauffage et ballon d'eau chaude7 500€ à 12 000€12 000€ à 15 000€18 700€ à 22 500€

Rénovation électrique d’un appartement

Vous disposez d’un appartement en centre-ville que vous souhaitez mettre en location ? Si l’installation d’électricité est ancienne, il est sage de rénover cette dernière. Les appartements disposent d’un réseau électrique similaire à celui des maisons, mais disposent rarement de réseaux annexes, comme ceux des caves ou des garages.

C’est pour cette raison que le prix de la rénovation électrique d’un appartement est légèrement moins élevé que celui d’une maison. Ses tarifs vont de 2 500€ pour un logement de 50m², à 17 000 pour un domicile de 90m² avec chauffage électrique.

Rénovation électrique d’une maison

Les maisons individuelles engagent des dépenses électriques plus élevées. Il faut, outre les éléments classiques, penser à la VMC, aux circuits extérieurs ainsi qu’à d’autres particularités déterminées par votre situation. Le prix d’une rénovation électrique de maison (120m²) peut varier de 6 000€ à 22 500€.

Prix des éléments composant une rénovation électrique

Tarif d’une rénovation de tableau électrique

Le tableau électrique est le cerveau de l’installation, mais également la protection la plus efficace contre les risques d’électrisation.

Élément du tableau électriquePrix moyen (avec pose)
Changement du tableau entier700€ à 1 000€
Disjoncteur de branchement125€ à 250€
Interrupteur différentiel80€ à 250€
Disjoncteur divisionnaire 65€ à 150€

Changement du tableau entier

Le tableau électrique assure le déploiement du courant vers les prises de l’installation via un circuit de câbles électriques protégés par des gaines. Cette armoire électrique est équipée de disjoncteurs de divers types et permet la mise à la terre en cas de panne.

Si votre tableau est ancien, il est recommandé de le remplacer entièrement par un modèle pré-équipé moderne et en conformité. Le tarif moyen de remplacement du tableau électrique varie de 700€ à 1 000€.

Disjoncteur de branchement

Le courant arrive du fournisseur par cet élément. Tout ce qui est en amont de ce disjoncteur appartient à votre fournisseur d’électricité, tandis tout ce qui est après vous appartient.

Cet appareil permet de protéger l’ensemble du logement, car il coupe toute l’installation en cas de problème. Il permet aussi de faire tourner le compteur d’électricité en évitant les manœuvres illégales de détournement du courant. Le coût de rénovation d’un disjoncteur de branchement s’étale de 125€ à 250€.

Interrupteur différentiel

L’interrupteur différentiel est situé en amont des disjoncteurs et assure la protection des biens et des personnes. C’est d’ailleurs l’élément le plus important pour éviter qu’une fuite d’électricité ne cause de sérieux dommages physiques, ou même la mort.

Il existe des disjoncteurs différentiels, plus onéreux et d’un fonctionnement plus complet, que l’on réserve normalement au secteur tertiaire. Le montant d’installation d’un interrupteur différentiel oscille entre 80€ et 250€.

Disjoncteur divisionnaire

Vous en avez plusieurs dans votre tableau électrique. Ils permettent de désengager automatiquement un circuit ayant un problème de surcharge ou de court-circuit. Le prix de pose d’un disjoncteur divisionnaire va de 65€ à 150€.

Prix des éléments composant une rénovation électrique

Tarif d’une rénovation de circuit électrique

Les composants qui acheminent l’électricité font souvent partie des éléments à remplacer lors d’une rénovation.

Éléments du circuit électriquePrix moyen (avec pose)
Remplacement de fils électriques 1,5mm² - 6mm²75€ à 170€ (pour 5m)
Remplacement de boite d'encastrement35 € à 95€

Pour faire le lien entre votre tableau électrique et vos prises, sorties lumières et interrupteurs, il faut installer un réseau de circuits électriques : des fils (ou des câbles) sous gaine, qui transportent le courant d’un point à un autre de votre maison en toute sécurité.

La mise en place de ces circuits, qui doit être réalisée en toute conformité, répond souvent à une vétusté constatée des fils électriques. Ces derniers s’ils sont abîmés ou s’ils chauffent deviennent dangereux et doivent être remplacés.

Dans ce domaine il existe un certain nombre de règles qui imposent des sections de fils spécifiques, la présence de boîtes d’encastrement et l’utilisation de gaines ICTA (Isolant Cintrable Transversalement Annelé).

Tarif d’un remplacement de prises ou d’interrupteurs

Sans les composants de fin de circuit, votre système ne servirait à rien. Ces éléments sont les interfaces directes entre vous et le courant : les prises, les interrupteurs et les boîtiers DCL.

ÉlémentsPrix moyen (avec pose)
Prise électrique classique60€ à 90€
Interrupteur classique65€ à 80€
Variateur95€ à 180€
Prise RJ45100€ à 150€
Boitier DCL40€ à 100€

On réalise le remplacement de ces éléments, non seulement pour des raisons esthétiques (les plastiques jaunissent), mais également pour améliorer le confort et la sécurité des usagers.

On pourra, par exemple, opter pour des variateurs de lumière ou pour des prises réseau RJ45 (prises téléphoniques nouveau format) en lieu et place des anciennes prises de téléphone en T.

Ne négligez surtout pas le prix des prises électriques et des éléments dans le calcul du coût de votre rénovation électrique, car leur grand nombre fait rapidement monter le tarif total.

Installation électrique : L’intervention d’un professionnel

Déroulement d’une rénovation électrique

Votre électricien peut vous proposer 2 types de pose bien spécifiques. Ces deux alternatives ont de lourds impacts sur l’estimation de votre rénovation électrique, sur les désagréments du chantier et sur l’esthétique de l’installation.

  • Pose encastrée : Cette installation est la plus populaire, car elle est la plus esthétique. Elle implique de dissimuler les gaines électriques dans les cloisons ou dans les faux-plafonds. Elle engendre des travaux plus lourds, car il faut souvent faire des saignées dans les murs, les reboucher et ensuite appliquer une peinture ou une autre finition.
  • Pose en saillie : Pour limiter les dépenses, on peut prendre le pari de la pose en saillie. Les circuits électriques sont alors installés en applique sur les murs et dissimulés dans des moulures, des goulottes ou même des plinthes. Le travail est ainsi beaucoup plus rapide, mais l’esthétique n’est pas aussi soignée qu’avec la pose encastrée.

Installation électrique : L'intervention d'un professionnel

Prix d’une installation électrique : Coût de la main d’oeuvre

Le budget que vous devez allouer à votre rénovation électrique dépend ainsi fortement du type de travail que la réhabilitation engage. Une électricité encastrée sera automatiquement plus onéreuse qu’une électricité en saillie, car la main d’œuvre sera plus importante.

En considération des paramètres liés au type de rénovation et à l’application d’une éventuelle finition, le plus simple est de considérer le tarif d’un artisan électricien à l’heure. D’ailleurs sur votre rénovation électrique, le matériel sera précisé en quantité, ou au mètre, tandis que le tarif de main-d’œuvre sera précisé à l’heure.

Vous pouvez considérer que le prix de réalisation de votre rénovation électrique peut varier de 30€/h à 55€/h. Si vous n’habitez en ville, gardez à l’esprit que les frais de déplacement pourront être élevés.

Aides et subventions : Réduire votre budget rénovation électrique

ANAH : L’aide Habiter Mieux

Les aides de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat peuvent entrer en jeu dans certaines réhabilitations.

Si votre installation est ancienne et entraîne un danger certain, alors l’ANAH peut vous aider à financer votre projet à condition d’être sous le plafond de revenus annuels :

  • 24 918€ (région parisienne) ou 18 960€ (province) pour 2 occupants.
  • 51 289€ (région parisienne) ou 38 958€ (province) pour 4 occupants.

Si vos travaux engagent une réduction des dépenses énergétiques du foyer ou s’ils visent à améliorer l’autonomie d’une personne à mobilité réduite, alors l’ANAH pourra également vous proposer des subventions.

LA TVA réduite (5,5%)

Si votre logement est âgé de plus de 2 ans, vos travaux de réhabilitation de l’électricité tomberont sous le coup de la TVA à 5,5% et non pas à 10% ou 20%.

Nous vous recommandons de vérifier votre devis de rénovation électrique et le cas échéant de demander à votre artisan électricien de rectifier le taux de TVA. Pour l’exemple, un devis à 2 000€ HT équivaut à 2 400€ (TVA 20%) et à 2 110€ (TVA à 5,5%), soit une économie de 290€ en utilisant le bon taux de TVA.

Éco PTZ : Éco-prêt à taux zéro

Si vos travaux concernent le remplacement d’anciens radiateurs électriques par des modèles plus récents et plus économes, vous pouvez prétendre à un Éco PTZ.

Il faudra en revanche bien préparer votre devis avec votre électricien, car l’amélioration doit être significative.

En outre, votre artisan devra disposer d’une certification RGE (Reconnu garant de l’Environnement).

Obtenir une estimation : Le juste prix pour votre rénovation électrique

Pour disposer d’un travail au meilleur prix, le plus simple est de vous tourner vers plusieurs électriciens et d’obtenir des devis.

L’expérience de nombreux particuliers montre que la facture peut être largement réduite en faisant jouer la concurrence et en choisissant un électricien à proximité, de manière à limiter les frais de déplacement.

* champs obligatoires
Vos données sont en sécurité avec la CNIL

Vos données personnelles sont protégées et jamais publiées sur internet.

Prix-Pose.com est enregistré auprès des services de la CNIL sous le n° 1889334. En application de la loi Informatique et Liberté, vous disposez à tout moment d'un droit d'accès et de modification sur les données personnelles vous concernant.

Exemple de devis rénovation électrique : Chiffrage standard

Étudions l’exemple d’une rénovation électrique partielle d’une maison de 130m² datant de 1962.

Le projet devait engager le remplacement des circuits électriques, des prises, des interrupteurs et du tableau électrique. Il fallait également obtenir l’estimation d’une alimentation en prévision de futurs volets roulants. Le prix devait tenir compte d’une pose encastrée, mais pas des finitions connexes.

Le devis rénovation électrique s’est monté à 10 000€.

Les coûts annexes d’une rénovation électrique

Estimer les finitions

Rénover le réseau électrique de votre domicile peut être relativement intrusif pour les murs, les sols ou les plafonds. Dans le cas d’une pose encastrée, il faut ainsi impérativement prévoir des finitions. Ces dernières peuvent être très abordables (la peinture) ou beaucoup plus onéreuses (le carrelage).

Intégrer des radiateurs

Si votre maison dispose de radiateurs électriques vieillissants, vos travaux pourront avantageusement prendre en compte leur remplacement. Le coût final sera plus élevé, mais vous disposerez d’une installation bien plus économe en énergie et vous profiterez de tarifs préférentiels (mutualisation des travaux).

Penser au chauffage au sol

De nombreux particuliers s’orientent désormais vers le chauffage au sol électrique ou plancher chauffant sec. Dans les salles de bain, par exemple, cet élément est confortable, programmable et donc économique. Là encore, profiter d’une rénovation électrique est le bon moment pour intégrer un plancher chauffant.

Opter pour les volets roulants

De nombreux particuliers désirent installer des volets roulants électriques, mais sont rebutés par les nuisances engendrées par le raccordement électrique de ces derniers. Profitez de votre rénovation pour inclure ces éléments, et ainsi réaliser les finitions une seule fois.

Installer un parafoudre

Le parafoudre est un élément optionnel du tableau électrique que nous conseillons vivement. Il permet de protéger l’installation et les équipements de la foudre.

Réaliser un diagnostic électrique

Ce diagnostic est à prendre en compte dans le prix de votre rénovation électrique. Le technicien certifié pointera pour vous quels sont les points faibles de votre installation et quelles sont ses recommandations pour que la sécurité soit optimale.

Électricien amorçant le tableau électrique après rénovation électrique

Quelles sont les normes à respecter ?

Les règles pour les travaux d’électricité : La norme NF C 15-100

Selon que votre logement soit en copropriété ou en individuel, l’électricité est soumise à deux normes bien précises. La moins connue est la norme NF C 14-100 : elle s’adresse aux parties communes et au réseau d’électricité situé avant le disjoncteur de branchement.

La norme la plus importante pour vous est la NF C 15-100. C’est cette réglementation qui encadre l’installation électrique d’un logement. En suivant cette norme, on peut réaliser une installation complète et sécurisée. Par exemple, la NF C 15-100 précise quelles sont les zones à respecter dans les pièces humides, quelles sont les bonnes sections de fils, ou quels équipements électriques embarquer dans le tableau électrique de la maison.

N’importe quel travail lié à ce domaine doit impérativement suivre cette norme, tant en construction qu’en rénovation.

Mise en sécurité ou mise aux normes : Quelles différences ?

On entend parfois parler de mise en sécurité et de mise aux normes de manière interchangeable. C’est un abus de langage, car, pour un professionnel expérimenté les deux prestations ont des buts bien différents. D’ailleurs le prix d’une rénovation électrique avec mise aux normes est bien différent de celui comprenant uniquement la mise en sécurité.
La mise en sécurité est le fait de sécuriser une installation électrique ancienne et dangereuse. On se concentre ainsi sur certains points très importants pour la sécurité des occupants.

La mise aux normes peut intervenir même s’il n’existe aucun danger. Cette mission propose de mettre aux dernières normes l’ensemble de l’installation. Si une installation est ancienne, mais sécurisée, le respect des dernières normes n’est pas obligatoire, sauf si des travaux sont effectués. Ces derniers devront alors être réalisés selon les normes.

Travaux d’électricité dans une pièce humide, comment procéder ?

La présence du courant à proximité des sanitaires est évidemment soumise à un cahier des charges très précis. Pour éviter l’électrisation on doit suivre le zonage imposé par la norme NF C 15-100.

Le volume 0 est représenté par la baignoire ou le bac à douche, tout équipement électrique y est strictement proscrit.

Le volume 1 se déploie à la verticale du volume 0 jusqu’à une hauteur de 2,25m. On ne peut y installer qu’un chauffe-eau correctement protégé.

Le volume 2 représente une zone de 60cm autour de la baignoire ou de bac à douche. Cet espace peut recevoir des prises “faible puissance” (rasoir électrique), un chauffage ou des luminaires à double isolation de classe II.

Le volume 3 représente le reste de la salle de bain on peut y trouver des équipements de classe II ou de classe I (reliés à la terre et protégé contre les éclaboussures d’eau).

Propriétaire ou locataire : Qui paye pour la rénovation électrique ?

Selon la loi le propriétaire doit payer pour les gros travaux d’électricités : ceux liés à la vétusté et à la sécurité. D’ailleurs un logement mis en location doit être sécurité au niveau électrique.

Le locataire doit en revanche prendre soin des installations, il doit remplacer les prises, interrupteurs et goulottes détériorés durant son séjour dans le logement.

Un diagnostic électrique est d’ailleurs obligatoire lors de la mise en location d’un bien, cependant rien n’oblige le propriétaire à effectuer une mise aux normes si l’installation est sécurisée.

Le Consuel, le prix de la sécurité

Le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Électricité (Consuel) est une entité officielle chargée de vérifier la conformité des installations électriques après construction ou rénovation. Les travaux réalisés par les particuliers sont systématiquement vérifiés, tandis que ceux réalisés par des professionnels sont inspectés au hasard dans environ 20% des cas.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

En résumé : 4 conseils pour une rénovation électrique au bon prix

  1. Fixer l’ampleur de la rénovation : Mise en sécurité, mise aux normes, rénovation complète, autant de pistes qu’il vous est possible de choisir en fonction du prix total que vous souhaitez fixer.
  2. Respecter les normes : L’électricité est dangereuse si elle ne respecte pas les règles de l’art, il faut à tout prix respecter les normes et règlements.
  3. Recourir à un professionnel : Un électricien vous permet de bénéficier d’une installation sécurisée, efficace et confortable. Faire soi-même son électricité n’est pas à la portée de tous les particuliers.
  4. Prévoir les installations futures : Prévoir le développement de son logement lors du chantier de rénovation permet de réduire les coûts ultérieurs en mutualisant les projets.

Laisser un commentaire

Vos questions et remarques sont les bienvenues. Laissez nous un message !

Important : Nous ne traitons pas les estimations de prix en commentaire.
Si votre question concerne un tarif, merci d'utiliser ce formulaire.