Quel est le prix d’une pompe à chaleur ?

Pictograme d'une horlogeMis à jour le

Le prix d’une pompe à chaleur va de 6 500€ à 10 000€ pour un modèle air-eau hors installation et de 7 500€ à 11 500€ avec option ECS. Le tarif d’une pompe à chaleur va de 2 700€ à 6 500€ pour un appareil air-air hors installation et de 7 000€ à 12 000€ pour un modèle géothermique.

Type de pompe à chaleurPrix moyen (hors installation)Prix moyen (avec installation)
Pompe à chaleur air-eau (aérothermie)6 500€ à 10 000€8 000€ à 13 000€
Pompe à chaleur air-eau avec ECS7 500€ à 11 500€9 000€ à 14 500€
Pompe à chaleur air-air (aérothermie)2 700€ à 6 500€3 200€ à 8 500€
Pompe à chaleur géothermie7 000€ à 12 000€8 500€ à 17 000€
Pompe à chaleur géothermie avec ECS9 000€ à 14 000€10 500€ à 19 000€
Pompe à chaleur eau-eau (aquathermie)9 000€ à 16 000€10 500€ à 21 000€
Pompe à chaleur eau-eau avec ECS11 000€ à 20 000€12 500€ à 25 000€

Note : ces tarifs indicatifs, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels (logement de 90 à 120m²).

Le fonctionnement et la production d’eau chaude sanitaire sont les principaux paramètres qui influencent le coût de votre projet de pompe à chaleur. Toutefois, il est nécessaire de déterminer d’autres éléments afin d’affiner votre budget :

  • Les aides des pouvoirs publics
  • La fonction réversible
  • La puissance nécessaire
  • Les accessoires de confort
  • Le volume du logement
  • La configuration du bâtiment
  • Le réseau de chauffage existant

Estimez le prix d’installation de votre pompe à chaleur à l’aide de notre guide détaillé et faites chiffrer précisément ces travaux par un professionnel.

Une pompe à chaleur propose de récupérer les calories présentes dans l’air extérieur pour chauffer un logement. L’utilisation de cette chaleur gratuite permet de réaliser des économies de chauffage et de mieux respecter l’environnement. Cet aspect écologique permet en outre de bénéficier des aides et subventions des pouvoirs publics.

Prix d'une pompe à chaleur selon le système

Si la technologie qui permet à une pompe à chaleur, souvent abrégée en PAC, de fonctionner est sensiblement la même pour tous les modèles, on peut choisir de puiser les calories dans diverses sources. Ce choix est intimement lié à votre style de vie, au type de votre maison, mais aussi à votre région.

Prix d'une pompe à chaleur air-eau

Les pompes à chaleur air-eau sont désormais les modèles les plus recommandés. Comme le montre l’institut Observ’er, les ventes de PAC air-eau ont progressé de plus de 200% depuis 2012.

Cet appareil puise les calories naturellement présentes dans l’air situé à l’extérieur du logement. En effet, même au cœur de l’hiver, l’air recèle des calories que l’on peut récupérer et accumuler. Ces calories sont utilisées par la pompe à chaleur afin de réchauffer l’eau d’un système de chauffage, mais également pour chauffer l’eau chaude sanitaire (ECS), dans ce cas la PAC est qualifiée de “double service”.

Sachez que les pompes à chaleur aérothermiques sont désormais très performantes, les fabricants assurent en effet des performances optimales jusqu’à -15°C de température extérieure (voir plus bas). D’ailleurs certaines marques distribuent des modèles dont le fonctionnement est assuré jusqu’à -30°C, avec des performances limitées.

Prix d'une pompe à chaleur

Une PAC air-eau est impérativement composée de 2 unités :

  1. L’unité extérieure : Cet élément puise les calories à l’extérieur du logement et les transmet à l’unité intérieure grâce à un fluide ou gaz frigorigène.
  2. L’unité intérieure : Elle permet de manipuler les calories et de les faire passer du frigorigène au circuit de chauffage du logement.

Ce type de pompe à chaleur est populaire car son rapport qualité-prix est très avantageux et, si l’investissement de départ est significatif, les économies sont énormes et les aides des pouvoirs publics substantielles.

D’autre part, l’intégration à un logement dans le cas d’une rénovation est très aisée, car cette PAC peut être directement reliée à un réseau de chauffage hydraulique, comme celui couplé à une chaudière gaz ou fioul. Il est même également possible de l’associer à un chauffage au sol hydraulique.

Enfin, sachez que les PAC air-eau sont des appareils relativement écologiques, qui présentent en ce sens l’une des meilleures alternatives aux modes de chauffage à combustible.

Si vous souhaitez chauffer une maison entière, il est recommandé d’opter pour une marque reconnue et de suivre les prescriptions de votre chauffagiste en matière de puissance.

Le prix d’une pompe à chaleur air-eau va de 6 500€ à 10 000€, sans compter l’installation.

Prix d'une pompe à chaleur air-air

On l’ignore trop souvent, mais les pompes à chaleur air-air (qui sont également des modèles aérothermiques) sont les modèles les plus vendus en France actuellement. Depuis 2019 ses ventes ont dépassé celles des chaudières à gaz et à fioul.

Ces modèles puisent leurs calories dans l’air extérieur, comme les PAC aérothermiques air-eau, mais n’utilisent pas les radiateurs pour chauffer le logement. Cette installation propose en effet de souffler de l’air chaud par l’intermédiaire d’une console intérieure généralement fixée à un mur à proximité du plafond. Il faut évidemment multiplier les unités intérieures et en installer une dans chaque pièce.

Par ailleurs, ces pompes à chaleur sont très souvent réversibles, elles produisent du chaud en hiver et de froid en été. Un confort qui ne permet cependant pas de bénéficier des aides de l’État.

Pour équiper votre maison, vous pouvez avoir recours à 2 types de pompe à chaleur air-air :

  1. Les monosplit : Les PAC monosplit associent l’unité extérieure uniquement à une seule unité intérieure. Si vous souhaitez équiper plusieurs pièces il faut multiplier les unités extérieures. Les avantages sont une grande modularité, des coûts pouvant être étalés dans le temps, la possibilité de compléter un autre mode de chauffage, des prix abordables et une durabilité légèrement plus élevée.
  2. Les multisplit : Avec ce système on peut raccorder de nombreuses unités intérieures à une seule unité extérieure. Plus discrètes, ces PAC sont également plus onéreuses, moins modulaires et connaissent une usure légèrement plus rapide. Si vous souhaitez équiper un logement entier il est plus sage de vous orienter vers ces modèles.

Sachez que les pompes à chaleur air-air ne peuvent pas proposer de production d’eau chaude sanitaire et doivent impérativement être associées à un mode de production d’ECS tiers, comme un chauffe-eau thermodynamique (CET).

Enfin, notez que si les PAC air-air sont plus populaires que les PAC air-eau, cela n’est vrai que pour des puissances inférieures ou égales à 5kW. Cette puissance est suffisante pour chauffer des maisons très récentes et donc très bien isolées, ou de petits espaces, comme un salon ou une chambre. Dès que la puissance grimpe au-delà de 6kW, les ventes sont regroupées autour des PAC air-eau.

Le prix d’une pompe à chaleur air-air varie de 2 700€ à 6 500€, hors installation.

Prix d'une pompe à chaleur géothermique

Il y a une dizaine d’années les appareils géothermiques semblaient sur le point de devenir le mode de chauffage du 21e siècle. S’il est indéniable que les PAC sol-sol ou sol-eau sont très performantes, il l’est également que leur popularité a largement décrue. Les raisons de ce désamour des Français pour la géothermie sont très probablement à trouver dans des tarifs très élevés, mais aussi dans la concurrence féroce des PAC aérothermiques.

Le système géothermique propose de capter les calories contenues dans le sous-sol et de les acheminer vers la PAC à l’aide de capteurs remplis de fluide frigorigène. Ce fluide peut être remplacé par de l’eau glycolée (de l’antigel) dans les régions très froides, où il assure un fonctionnement optimal. Sans faire d’ingénierie thermodynamique, ces capteurs ont la particularité de capturer les calories qui les entourent mais par grand froid.

On distingue 2 types de PAC géothermiques :

  1. Les PAC à capteurs verticaux : Il s’agit du modèle le plus performant, notamment dans les climats froids, car les capteurs sont installés dans un forage pouvant atteindre 100 mètres de profondeur. Plus onéreux, ce système permet d’installer une pompe à chaleur géothermique sans nécessiter une grande surface de jardin.
  2. Les PAC à capteurs horizontaux : Les capteurs sont ici déroulés à une profondeur allant de 60cm à 1m. Ils forment ainsi un réseau dense étendu sur plusieurs dizaines ou centaines de m². Le système est moins onéreux à installer et légèrement moins performant mais nécessite un grand jardin dans lequel il ne sera dès lors plus possible de creuser profondément.

Ces pompes à chaleur sont particulièrement performantes et offrent le plus souvent la production d’eau chaude sanitaire, avec des ballons de 200l ou même 300l.

On peut raccorder ces modes de chauffage soit à un circuit de radiateurs hydrauliquesclassiques, on parle alors de PAC sol-eau soit à un plancher chauffant hydraulique, qualifié alors de PAC sol-sol. Grâce à ce fonctionnement leur implantation en rénovation est particulièrement peu intrusive pour le logement lui-même. Les perturbations sont en revanche plus importantes pour le jardin qui doit subir un terrassement ou un forage et ménager l’accès d’engins imposants.

Peu importe votre type d’émetteur, radiateurs ou chauffage au sol, il existe 2 types de fonctionnements ayant des performances différentes :

  • Les PAC à détente directe : Le fluide des capteurs circule à travers la PAC, puis dans le chauffage au sol et retourne aux capteurs. Les performances sont optimisées grâce à ce système, mais on doit disposer d’émetteurs compatibles.
  • Les PAC mixtes : Le fluide circule des capteurs vers la PAC et retourne aux capteurs. Un autre fluide caloporteur (de l’eau) circule à son tour de la PAC vers les émetteurs. On peut utiliser n’importe quels émetteurs, mais les performances sont moindres.

Le prix d’une pompe à chaleur géothermique est compris entre 7 000€ et 12 000€.

Prix d'une pompe à chaleur eau-eau

Les pompes à chaleur eau-eau, aussi nommées aquathermiques, sont en réalité des modèles géothermiques adaptés pour fonctionner dans de l’eau. Comme leurs cousines géothermiques classiques, ces PAC puisent les calories présentes dans le sous-sol, ici une nappe phréatique, ou plus rarement un lac ou une rivière.

Lorsque c’est possible on préfère plonger les capteurs de cette PAC dans une nappe phréatique. En effet, l’eau des nappes est à une température constante toute l’année qui peut varier de 8°C à 18°C selon la profondeur, la région et la topographie.

Grâce à ce système les calories potentielles sont stables toute l’année et peuvent offrir une solution de chauffage très confortable, peu énergivore et facile à gérer.

Les pompes à chaleur eau-eau sont des modèles dits intermédiaires car elles fonctionnent à l’aide de 3 fluides :

  1. Un fluide qui circule dans les capteurs (l’eau de la nappe phréatique).
  2. Un fluide réservé au petit circuit interne à la PAC.
  3. Un fluide qui circule dans les émetteurs, radiateurs ou chauffage au sol.

Par ailleurs, les pompes à chaleur aquathermiques peuvent nécessiter :

  • 2 forages : Le plus recommandé, avec un forage qui puise l’eau de la nappe pour la mettre en contact avec la PAC et un second forage qui réinjecte l’eau pompé dans la nappe. Ce système est écologique et permet de bien gérer le volume d’eau de la nappe.
  • 1 forage : Le capteur est rempli de fluide frigorigène et ne puise rien dans la nappe, ou le capteur puise l’eau, mais la rejette dans une rivière.

Dans la pratique le système à 2 forages est presque systématiquement réalisé.

Sachez qu’en raison de l’accès à une nappe phréatique, l’installation de ce type de pompe à chaleur requiert obligatoirement l’intervention d’un chauffagiste agréé par le BRGM (Bureau de Recherche Géologique et Minière).

Ces PAC sont généralement réservées à des usages très précis et des infrastructures imposantes, car l’investissement est substantiel. Toutefois, les ventes ont progressé de 25% depuis 2017.

Le prix d’une pompe à chaleur eau-eau peut aller de 9 000€ à 16 000€.

Tarif d'une pompe à chaleur selon le fonctionnement

En plus du mode captage des calories, vous être amené à choisir le système de votre PAC, cette dernière peut en effet assurer différents rôles et vous offrir un meilleur confort ou vous permettre de faire encore plus d’économies.

Systèmes de pompe à chaleurPrix moyen (hors installation)Prix moyen (avec installation)
Pompe à chaleur ECS7 500€ à 11 500€9 000€ à 14 500€
Pompe à chaleur réversible6 000€ à 9 500€8 000€ à 12 500€
Pompe à chaleur hybride8 000€ à 15 000€10 000€ à 20 000€

Note : ces tarifs indicatifs, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels (PAC air-eau).

Pompe à chaleur ECS : le modèle recommandé

Il est recommandé d’opter pour une pompe à chaleur double service, c’est-à-dire pouvant produire de l’eau chaude sanitaire (ECS). Grâce à cette petite option vous pouvez bénéficier d’économies également sur la production de votre eau chaude, un élément qui représente environ 10% de la consommation énergétique des foyers français.

Contrairement aux chaudières à combustible, les PAC ne produisent généralement pas de l’eau chaude à la volée. Elles sont alors équipées d’un ballon d’eau chaudegénéralement de 200l à 300l. Cette quantité suffit aux besoins d’une famille, mais la marche forcée peut généralement être activée depuis le thermostat en pressant un simple bouton.

Toutes les PAC peuvent bénéficier d’un double service, hormis les pompes à chaleur air-air, à condition que leur puissance soit suffisamment élevée.

Notez qu’il faut prévoir un dégagement au sol plus important pour ces modèles, car le réservoir est relativement imposant.

Le tarif d’une pompe à chaleur avec ECS varie de 7 500€ à 11 500€.

Tarif d'une pompe à chaleur selon le fonctionnement

Les pompes à chaleur réversibles

Certaines pompes à chaleur sont réversibles, elles peuvent produire du chaud en hiver mais aussi du froid en été.

La pompe à chaleur réversible la plus connue est de type air-air, car il s’agit tout simplement d’une climatisation réversible.

Vous pouvez aussi opter pour une PAC air-eau qui peut dans certains cas être réversible et proposer un rafraîchissement (au lieu d’un véritable refroidissement). Il faut en revanche que vos radiateurs ou votre chauffage au sol soient compatibles avec cette fonction. La même réflexion se prêt aux pompes à chaleur géothermiques à eau glycolée.

Sachez en revanche qu’une PAC réversible ne vous permet pas de bénéficier des aides de l’état, car seuls les modèles produisant de la chaleur sont éligibles.

Le prix d’une pompe à chaleur réversible va de 6 000€ à 9 500€.

Les pompes à chaleur hybrides

Le mix énergétique est une solution que l’on évoque de plus en plus. Cette association de plusieurs modes de chauffage pour un même logement permet non seulement de faire des économies, mais également de faire un geste pour l’environnement.

Les pompes à chaleur hybrides permettent d’être épaulées par un autre mode de chauffage : chaudière à gaz performante, chaudière à bois ou granulés, poêles, et autres. Il ne s’agit pas d’associer simplement 2 appareils, mais bien d’opter pour une PAC compatible car les problèmes techniques peuvent survenir rapidement :

  • Différences de fonctionnement entre haute et basse température.
  • Priorisation du mode de chauffage le plus adapté.
  • Problèmes de pression.

Un système hybride permet de résoudre ces problèmes et surtout, il peut gérer automatiquement la priorisation du mode chauffage pour proposer des performances optimales.

Le tarif d’une pompe à chaleur hybride est compris entre 8 000€ et 15 000€, il faut ensuite lui ajouter le prix d’une chaudière gaz à condensation, d’un poêle ou autre.

Installation d'une pompe à chaleur : L'intervention d'un chauffagiste

Méthodes d'installation selon les systèmes

L’installation d’une pompe à chaleur est une étape importante qui a des répercussions sur la qualité de chauffe ainsi que sur les économies que vous pouvez réaliser. Cette intervention présente des variations considérables selon le type de PAC.

  • Installation d’une PAC aérothermie : L’installation implique la mise en place de l’unité extérieure et des consoles intérieures. Ces éléments doivent être reliés à l’électricité et doivent être connectés par un réseau de tuyaux, dans lequel circule le fluide frigorigène. Il faut ainsi pratiquer des trous dans le mur de la maison pour faire passer les tuyaux de fluide et le câble de contrôle.
  • Installation d’une PAC géothermie : La pose d’une PAC géothermique est plus compliquée car il faut faire réaliser un forage ou un terrassement. Une fois les capteurs installés, on peut mettre en place la pompe à chaleur. On peut ensuite raccorder la PAC au réseau d’émetteurs.
  • Installation d’une PAC aquathermie : Avec cette PAC il vaut mieux réaliser une étude de terrain, de manière à évaluer dans quel volume d’eau il est possible d’installer les capteurs. Avec cette PAC il vaut mieux réaliser une étude de terrain, de manière à évaluer dans quel volume d’eau il est possible d’installer les capteurs. Ces derniers son reliés à la PAC et ensevelis. Il est ensuite possible de connecter les émetteurs à la pompe à chaleur.

Installation d'une pompe à chaleur : L'intervention d'un chauffagiste

Prix d'installation d'une pompe à chaleur : Coût de la main-d'œuvre

En considérant la variété des types d’installation des PAC, il est facile de comprendre que le prix d’installation d’une pompe à chaleur est directement lié aux spécificités de sa pose.

Le prix d’installation d’une pompe à chaleur varie de 1 500€ à 3 000€ pour un élément air-eau, de 500€ à 2 000€ pour un modèle air-air et de 1 500€ à 5 000€ pour un système géothermique. Ainsi, le prix d’une pompe à chaleur va de 5 500€ à 13 000€ pour un appareil air-eau avec installation.

Aides et subventions : Réduisez votre budget pompe à chaleur

Ma Prime Rénov' : Idéale pour les pompes à chaleur

Ma Prime Rénov’ est une aide proposée par l’ANAH afin de favoriser les travaux liés à la transition énergétique.

Cette aide propose des montants forfaitaires pour l’installation d’une PAC. Ces montants varient en fonctions des revenus annuels de votre foyer.

  • Pour une PAC air/eau : Le montant de l’aide peut aller de 2 000€ à 4 000€.
  • Pour une PAC géothermique ou aquathermique : Ma prime Rénov’ vous propose de réduire le prix de votre pompe à chaleur d’un montant allant de 4 000€ à 10 000€.

Les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

La Prime Conversion Chaudière

Le gouvernement propose depuis 2019 une prime exceptionnelle pour tout remplacement d’une chaudière gaz standard ou fioul par une PAC ou une chaudière gaz très hautes performances.

Selon votre situation et la configuration de vos travaux, le montant de cette prime peut aller de 450€ à 4 000€.

Éco PTZ : Un prêt à taux zéro pour vos travaux

L’Éco PTZ est un prêt à taux d’intérêt nul disponible pour les travaux énergétiques.

Ce prêt est disponible à tous ceux qui entreprennent des travaux permettant une réduction de leur empreinte énergétique.

Pour en profiter vous pouvez vous orienter vers l’un des établissements bancaires partenaires de l’opération.

Là encore vos travaux doivent faire intervenir un professionnel RGE.

Prime énergie : Le petit plus des CEE

Le dispositif Certificats Économies d’Énergie (CEE) vous permet de bénéficier d’une petite aide supplémentaire.

En effet, si votre PAC fait baisser votre consommation énergétique, vous pouvez prétendre à une prime décernée par les fournisseurs d’énergie. Le montant de cette prime dépend directement des économies permises par les travaux.

TVA réduite à 5,5% pour les rénovations thermiques

Votre pompe à chaleur est soumise à une TVA à 5,5% au lieu des 20% habituels. Cette TVA préférentielle s’applique non seulement aux fournitures, mais également à la main-d’œuvre.

Le chauffagiste RGE est indispensable pour faire jouer cette TVA.

Obtenir des devis : Précisez le coût de vos travaux

Pour déterminer précisément le coût de votre pompe à chaleur, il est nécessaire de la faire chiffrer par un professionnel proche de chez vous. Nous vous conseillons d’obtenir plusieurs devis afin de comparer les tarifs et choisir l’artisan qui correspond à vos attentes.

Pour bénéficier des aides et subventions des pouvoirs publics, il est obligatoire de faire appel à un chauffagiste ou un plombier certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Exemples de devis pour une pompe à chaleur : Chiffrage standard

Pour vous aider à comparer les estimations, nous vous proposons quelques exemples de devis de pompe à chaleur tirés de situations réelles.

Devis pompe à chaleur : Remplacement d’une chaudière fioul

Le premier exemple regarde le remplacement d’une chaudière fioul par une pompe à chaleur air-eau. Les travaux comprenaient la dépose de la chaudière fioul, ainsi que le dégazage de la cuve à fioul. Il fallait ensuite installer une PAC air-eau de 11kW.

Le tarif de cette pompe à chaleur était à l’origine de 9 675€, mais les aides de 7 000€ (Ma Prime Rénov : 3 000€ et Prime à la conversion : 4 000€) l’ont fait baisser à 2 675€.

Devis pompe à chaleur : Modèle air-eau avec ECS

Le deuxième cas concerne l’installation d’une PAC air-eau double service dans une maison neuve. Les travaux ont ainsi été chiffrés à 10 800€ avant les aides.

Devis pompe à chaleur : Équipement géothermique

Le dernier exemple est celui de l’installation d’une pompe à chaleur géothermique à capteurs horizontaux pour une maison de 120m². Le prix de la pompe à chaleur a été de 19 500€, mais, grâce aux aides aides (Ma Prime Rénov’ : 8 000€ et Prime à la conversion), les travaux n’ont coûté que 7 500€

Bien acheter sa pompe à chaleur : Les principales marques

Dans le marché très concurrentiel des pompes à chaleur, il existe de très nombreuses marques, dont le choix peut être très important. Voici un récapitulatif des principales marques de pompes à chaleur, reconnues pour leur qualité.

  • Mitsubishi : Le géant japonais propose d’excellentes PAC, réversibles ou non, de plusieurs types. Les pompes à chaleur Mitsubishi peuvent proposer la technologie Zubadan qui assure des performances élevées même en région très froide.
  • Daikin : L’autre mastodonte japonais, que l’on connait très bien pour ses climatisations propose logiquement des PAC. Les pompes à chaleur Daikin brillent par leur qualité et par le fait que tous leurs composants sont fabriqués en interne.
  • Atlantic : Atlantic est le spécialiste français du chauffage. Outre les chaudières à combustible, Atlantic propose des pompes à chaleur de tous types qui offrent d’excellentes performances.
  • Bosch : Les pompes à chaleur Bosch bénéficient du sérieux de l’entreprise allemande, de hautes performances, mais également d’une garantie de plusieurs années.
  • Viessman : Autre entreprise allemande, en France, on la connait plus pour ses chaudières et ses poêles. Les pompes à chaleur Viessman sont cependant d’excellente facture, esthétiques et silencieuses.

Exemple de pompe à chaleur moderne haute puissance

Les coûts annexes à l'installation d'une pompe à chaleur

Pour bénéficier d’un confort optimal ainsi que d’une installation exhaustive, vous pouvez ajouter d’autres éléments au prix de votre pompe à chaleur.

  • Chauffe-eau thermodynamique : Si votre PAC ne fournit pas d’ECS, vous pouvez compléter votre projet à l’aide d’un chauffe-eau. Un chauffe-eau thermodynamique, équipé d’une mini pompe à chaleur, vous permet de rester cohérent avec votre projet de PAC et d’étendre vos économies d’énergie.
  • Plancher chauffant : Le plancher chauffant est le type d’émetteur idéal pour une pompe à chaleur car il s’agit d’une solution performante, avec peu de pertes de chaleur et pouvant fonctionner à très basse température. Ces travaux sont cependant plus aisés à réaliser lors de la rénovation des sols.
  • Forage : Si votre pompe à chaleur est de type géothermique, il faut faire réaliser un forage. Selon le chauffagiste que vous engagerez pour les travaux, il pourra forer lui-même ou confier cette tâche à un spécialiste.
  • Terrassement : Toujours pour une pompe à chaleur, si les capteurs sont horizontaux, il est indispensable de faire réaliser un terrassement pour décaper le terrain, installer les capteurs te remblayer la terre décapée. Un terrassier doit ainsi intervenir dans le projet à deux reprises. Au besoin, vous pouvez en profiter pour faire effectuer d’autres projets de terrassement.
  • Complément hybride : Si vous désirez bénéficier d’une pompe à chaleur hybride, vous devrez également inclure un mode de chauffage secondaire à vos calculs. Il faudra ainsi prendre en compte le prix d’un poêle à bois ou d’une chaudière à granulés.

Coût d'entretien d'une pompe à chaleur

Certaines pompes à chaleur doivent recevoir un entretien régulier pour assurer leur bon fonctionnement et l’absence de toute fuite de fluide frigorigène. En moyenne le prix d’un entretien de pompe à chaleur va de 100€ à 300€ selon le type d’appareil.

Volume de fluide caloporteurRéglementationPrix de l'entretienFréquence de réalisation
Moins de 2KgRecommandé, mais non obligatoire100€ à 300€Annuellement
Plus de 2kgObligatoire100€ à 300€Annuellement

Note : zones climatiques H2a, H2b, H2c et H2d, PAC air-eau chauffage uniquement.

Calculer la puissance nécessaire de votre pompe à chaleur

Voici une estimation de la puissance d’une pompe à chaleur en fonction de la surface d’un logement. Logiquement cette puissance nécessaire varie selon l’isolation du bâtiment, la région et vos besoins de chauffage. Pour bénéficier d’une installation correctement dimensionnée, il est impératif de faire réaliser un devis de pompe à chaleur par un chauffagiste expérimenté.

Performances d'isolationMaison de 90m²Maison de 120m²Maison de 150m²
RT20122,5Kw3,5Kw4,5Kw
RT20056Kw7Kw9Kw
RT20007Kw9Kw11Kw
Isolation moyenne8Kw11Kw14Kw
Isolation médiocre9Kw14Kw16Kw
Isolation très basse12Kw16Kw20Kw

Note : zones climatiques H2a, H2b, H2c et H2d, PAC air-eau chauffage uniquement.

Quelles sont les normes et indices des pompes à chaleur ?

Toute pompe à chaleur bénéficie d’indices de performance qui peuvent vous aider à mettre en perspectives vos économies d’énergie.

  • Le SCOP : Anciennement COP (Coefficient of Performance) le SCOP (Seasonal Coefficient of Performance) est un indice plus réaliste des performances d’une PAC pour sa production de chaleur compte tenu de la saison. Un SCOP de 4 signifie que pour 1 unité d’électricité consommée, la PAC restitue 4 unités de chauffage. Plus le SCOP est élevé, plus la PAC est performante.
  • Le SEER : Le Seasonal Enrergy Efficency Ratio offre le même rapport d’efficacité mais en regard des performances de refroidissement. Ici aussi le SEER doit être le plus élevé possible.

Votre PAC doit idéalement répondre à la norme NF PAC (aussi nommée NF 414) qui garantit une bonne qualité et l’exactitude des indices de performance. D’autre part, il est chaudement recommandé de privilégier un installateur certifié QualiPAC, d’autant plus que ce label est indissociable de la qualification RGE.

Enfin, depuis 2018 et le décret n°2018-126, une pompe à chaleur de plus de 12kW doit bénéficier d’un “livret de climatisation” et doit être inspectée tous les 5 ans par un technicien agréé.

En résumé : 4 conseils pour une pompe à chaleur au bon prix

  1. Privilégiez l’ECS : Le prix d’une pompe à chaleur avec ECS est plus élevé qu’un modèle chauffage simple, mais cet investissement sera largement rentabilisé au bout de quelques années. D’autre part, votre projet sera plus homogène et plus respectueux de l’environnement.
  2. Faites jouer les aides : Si vous acceptez de ne pas bénéficier d’un appareil réversible, vous pouvez prétendre à de très nombreuses aides de l’État. N’hésitez pas à demander des conseils sur le sujet à votre chauffagiste ou visitez l’une des antennes locales de l’ADIL (Agence Départementale pour l’Information sur le Logement) où on vous aidera à établir vos dossiers.
  3. Choisissez un SCOP élevé : Dans la mesure du possible, vous devriez vous orienter ver la PAC qui bénéficie du SCOP le plus élevé. Cet indice qui révèle les performances de la pompe à chaleur vous permet aussi d’évaluer la hauteur des économies que vous réaliserez et ainsi de mieux percevoir l’horizon de rentabilité de votre investissement.
  4. Dimensionnez votre projet : Choisir la puissance d’une pompe à chaleur n’est pas évident pour un particulier. Faites confiance au chauffagiste en charge de vos travaux, qui maîtrise le sujet. Même si une PAC puissante est plus onéreuse qu’un modèle moins puissant, ce n’est pas le critère sur lequel vous devriez envisager de faire des économies.

Commentaire(s)

+ Poster un commentaire
    choupette

    bonjour je voulais savoir qui installe les pompes à chaleur?
    électriciens ou plombiers?
    merci

    Répondre
    Sylvain | Prix-Pose.com

    Bonjour,

    En principe il faut faire apple à un chauffagiste ou à un plombier. Dans la pratique de nombreuses entreprises d’électricité ont également les certifications requises pour installer les pompes à chaleur.
    Pour disposer d’un intervenant de qualité, privilégiez les certificats RGE et QualiPAC.

    Bonne continuation !

    Répondre

Laisser un commentaire

Vos questions et remarques sont les bienvenues. Laissez nous un message !

Important : Nous ne traitons pas les estimations de prix en commentaire.

Combien votre pompe à chaleur va-t-elle coûter ?