Quel est le prix d’un mur de soutènement au m² ?

Pictograme d'une horlogeMis à jour le

Le prix d’un mur de soutènement est compris entre 150€ et 300€/m² pour du parpaing, et entre 150€ et 400€/m² pour du béton banché. Le tarif d’un mur de soutènement varie de 60€ à 80€/m² pour des buses en béton, de 150€ à 400€/m² pour un enrochement, et de 300€ à 400€/m² pour du gabion.

Type de mur de soutènementPrix moyen au m² (avec construction)
Mur de soutènement en parpaing150€ à 300€
Mur de soutènement en béton banché150€ à 400€
Mur de souténement en béton préfabriqué200€ à 500€
Mur de soutènement en buse en béton60€ à 80€
Mur de soutènement en pierre150€ à 400€
Mur de soutènement en gabion300€ à 400€

Note : Ces prix publics TTC, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels (hauteur 1m50, armatures, semelle).

Les matériaux et les dimensions sont les principaux paramètres qui influencent le coût de votre projet de mur de soutènement. Toutefois, il est nécessaire de déterminer d’autres éléments afin d’affiner votre budget :

  • Le type de soutènement
  • La solidité nécessaire
  • La nature du terrain
  • Le terrassement

Estimez le prix de construction de votre mur de soutènement à l’aide de notre guide détaillé et faites chiffrer précisément ces travaux par un professionnel.

Le mur de soutènement est un ouvrage de maçonnerie particulièrement technique destiné à retenir une parcelle de terrain. Qu’il soit voué à soutenir une voie d’accès, à supporter le poids d’une maison ou à assurer la planéité d’un jardin en pente, un mur de soutènement doit toujours avoir les mêmes qualités : la solidité et la stabilité.

Prix d'un mur de soutènement selon les matériaux

Comme pour calculer le prix d’un mur classique, il est important de commencer par détailler les matériaux qui peuvent être utilisés. Dans le cas d’un soutènement, les matériaux doivent être très solides et présenter une durabilité optimale. On n’utilise pas ainsi exactement les mêmes solutions que pour une maçonnerie d’ornement.

Prix d'un mur de soutènement en parpaing

On peut réaliser un mur de soutènement en parpaing, c’est d’ailleurs une technique très fréquente pour les ouvrages de faible hauteur et de courte longueur.

En revanche, on n’utilise pas des parpaings classiques, qui n’offrent pas la solidité structurelle suffisante à un soutènement.

On a plutôt recours à des parpaings à bancher. Ces parpaings, plus lourds et plus denses que les modèles classiques, sont évidés et ne sont pas fermés par un fond.

Cette fabrication permet de les empiler à sec, en plaçant toutes les armatures métalliques nécessaires et, une fois, le montage terminé, de remplir les alvéoles avec le béton adéquat.

Prix d'un mur de soutènement en parpaing

Les armatures métalliques (tores) sont importantes et sont généralement horizontales et verticales, ligaturées et d’un diamètre allant de 10mm à 12mm.

Le résultat est alors un bloc de béton presque continu d’une douzaine de centimètres d’épaisseur, les blocs à bancher faisant office de coffrage perdu.

Cette technique permet de construire un mur de soutènement rapidement, sans avoir recours à des banches de coffrage onéreuses et difficiles à manipuler.

La hauteur de ce genre d’ouvrage est généralement de 1m50 à 2m50, mais peut techniquement être d’un maximum de 3m60, pour des blocs de 20cm de largeur.

Selon la longueur du mur de soutènement, on insère des renforts verticaux régulièrement de manière à assurer une bonne stabilité dans le temps.

Enfin, sachez que comme tous les ouvrages maçonnés, un mur de soutènement en parpaing à bancher nécessite des fondations de qualité, coulées aux bonnes dimensions à la profondeur officielle hors gel de la région concernée. Ces fondations en forme de L sont dites autostables, car elles restent stables grâce à leur forme et non pas en raison du poids du mur.

Le prix d’un mur de soutènement en parpaing à bancher va de 150€ à 300€/m² tout compris.

Prix d'un mur de soutènement en béton banché

Le BET (Bureau d’Études Techniques) qui dimensionne votre projet peut prescrire l’utilisation d’une autre technique que les parpaings à bancher. Ce peut être le cas si :

  • La masse de terrain à soutenir est très grande (terrain en très forte pente).
  • Le terrain connait de très forts écoulements d’eau.
  • Le mur est très haut.
  • Le mur est particulièrement long.
  • La configuration est atypique.

On a donc recours à une méthode plus solide que le parpaing à bancher : le béton banché. Si ces deux solutions reprennent les mêmes mots, c’est tout simplement parce que ce type de mur est coulé directement à l’intérieur de banches de coffrage.

On installe ainsi un coffrage particulièrement solide là où doit se trouver le mur, en créant l’épaisseur souhaitée. Après installation des armatures métalliques, on coule le béton, qui une fois durcit peut être décoffré.

Cette technique permet de créer une épaisseur de béton bien plus grande et surtout ininterrompue et bien souvent coulée d’une seule traite. Le mur est alors très homogène, ce qui évite la formation de points faibles structurels.

Si la solidité est rendez-vous, le prix d’un mur de soutènement en béton banché est plus élevé, car la mise en place du coffrage prend beaucoup de temps et surtout et parce que le béton livré par camion toupie est onéreux, surtout s’il faut avoir recours à une pompe.

Les fondations sont là encore très importantes et sont désormais presque systématiquement autostables.

Le tarif d’un mur de soutènement varie ainsi de 150€ à 400€/m².

Prix d'un mur de soutènement en béton préfabriqué

Selon les cas, il est possible d’opter pour une solution plus rapide que le béton banché, mais tout aussi solide. Le béton préfabriqué intervient donc lorsque le temps de mise en place est une contrainte prioritaire, ou lorsque l’accessibilité du terrain ne permet pas d’installer des banches correctement.

La technique du béton structurel préfabriqué provient du génie civil, qui utilise fréquemment cette solution pour des ouvrages nécessitant une grande solidité, mais n’offrant pas l’accessibilité requise pour une opération classique.

Les panneaux de béton (en forme de L) réalisés selon les côtes nécessaires au chantier sont livrés par camion et sont positionnés par une grue ou un engin de chantier de taille moyenne.

On les pose sur un lit de mortier maigre ou parfois de sable, qui ne nécessite pas de temps de durcissement avant mise en charge. On place du remblai rapidement en face arrière, car c’est cette précaution qui maintient le mur de soutènement. Ainsi plus il y a de poids derrière le mur, plus il est solide, une technique très efficace pour un mur de soutènement. Si ces panneaux affectent une forme de L, vous l’aurez compris, c’est encore une fois afin d’offrir une qualité autostable à l’ouvrage.

Le béton préfabriqué peut ensuite être crépi afin d’offrir une finition plus esthétique.

L’avantage principal de cette solution est sa rapidité d’installation et l’absence de maçonnerie. On peut ainsi terminer un mur entièrement en très peu de temps.

Notez que certains fabricants proposent depuis peu de temps des panneaux préfabriqués bénéficiant d’une face visible matricée imitant la pierre à la perfection, ou, pour un prix plus élevé, d’une face visible doublée en pierre naturelle.

Le prix d’un mur de soutènement en béton préfabriqué peut aller de 200€ à 500€/m².

Prix d'un mur de soutènement en buse de béton

Les buses en béton étaient très populaires il y a quelques décennies, mais sont actuellement en perte de vitesse. Cette solution de soutènement issue de l’ingénierie civile repose sur l’empilement de buses en béton préfabriqué, selon une pente verticale inférieure à 90%.

Ce type de mur n’est pas autostable, il est dit “de poids”, car c’est le poids de l’ouvrage qui effectue le soutènement. Les buses sont en effet remplies de terre et empêchent l’éboulement du terrain.

Pour les hauteurs inférieures à 1m, ce mur peut être mis en place sur lit de sable, tandis que pour des hauteurs plus importantes les buses doivent être installées sur des fondations hors gel.

Dans tous les cas, la construction d’un mur de soutènement en buse de béton requiert un excellent drainage sur toute la face intérieure, notamment à l’aide de granulats de calibres adaptés à la situation. Une étude géologique du terrain est d’ailleurs nécessaire afin de valider la faisabilité du projet.

Le résultat est un mur de soutènement qui propose une pente en escaliers dont les buses sont généralement fleuries ou végétalisées afin d’embellir l’aspect béton de l’ouvrage.

Si ce système a été très souvent utilisé c’est avant tout en raison de son prix qui est très inférieur à celui d’un mur de soutènement en béton.

Si vous désirez faire baisser le prix de votre mur de soutènement, gardez tout de même à l’esprit que ce système ne permet pas de bénéficier d’un mur parfaitement vertical. Il s’agit ainsi plus d’une zone de soutènement qui s’étend sur plusieurs mètres. La perte de place est non négligeable, un écueil qui peut être rédhibitoire pour les projets les plus exigeants et ennuyeux pour ceux qui ont des espaces extérieurs de petite taille.

Le tarif d’un mur de soutènement en buse de béton varie de 60€ à 400€/m² tout compris.

Prix d'un mur de soutènement en pierre

Les murs de soutènement en pierre, aussi nommés enrochements, restent très populaires selon les configurations, généralement si la propriété est de grande taille.

Ces ouvrages ne sont pas réalisés par un maçon, mais plutôt par un terrassier ou une entreprise de VRD (Voirie et réseaux Divers). Il s’agit en effet d’empiler des rochers de très gros volume dont le poids permet de retenir la terre de manière élégante, naturelle et surtout sans requérir de maçonnerie.

Selon la hauteur de l’enrochement, il est important de réaliser un drainage en face interne, de manière à éviter l’accumulation de l’eau, dont la charge est généralement le problème majeur de tout mur de soutènement.

Prix d'un mur de soutènement en pierre

L’enrochement permet également de créer de petites zones végétalisables, bien que moins étendues que le mur de soutènement précédent.

La faisabilité d’un enrochement ainsi que le volume que chaque rocher doit affecter sont des éléments très importants pour la durabilité de l’ouvrage ainsi que pour sa sécurité. Il faut ainsi faire étudier le projet par une équipe de professionnels, un BET ou autres spécialistes du domaine.

Notez qu’il ne faut absolument pas confondre enrochement de soutènement et enrochement paysager. Le premier est un ouvrage structurel très solide, tandis que le second est un aménagement décoratif et n’a aucune qualité structurelle.

Le prix d’un mur de soutènement de type enrochement va de 150€ à 400€/m².

Prix d'un mur de soutènement en gabion

Le gabion, qu’il soit utilisé en mur de soutènement ou en embellissement, est un produit qui séduit de plus en plus de particuliers.

Le gabion est composé d’une cage en fil métallique qui enserre un volume de pierres. Il s’agit en quelque sorte de blocs de pierres non maçonnées maintenues en forme par une armature en acier.

Ce produit peut entrer dans la réalisation de murs décoratifs, de murs de clôture, mais aussi dans la construction de murs de soutènement.

Le gabion est prisé des particuliers en raison de son esthétique à la fois moderne et naturelle, de sa grande durabilité, ainsi que de sa facilité de mise en œuvre. En effet un mur en gabion, généralement réalisé à l’aide de pierres locales, peut être réalisé sur place par un terrassier, le plus souvent sans aucune maçonnerie. Lorsque les cages métalliques sont fermées (agrafes métalliques opérées par outillage pneumatique), le mur est structurel et terminé.

De surcroît le gabion, grâce à ses nombreux interstices, est un micro-habitat idéal pour de nombreuses espèces animales et végétales, il participe donc à la biodiversité de votre jardin.

Les murs en gabion sont les seuls à ne pas subir la poussée de l’eau car ils sont naturellement drainants, un point technique de moins à prendre compte lors de la préparation du devis de votre mur de soutènement.

Enfin, sachez que si votre mur en gabion est de faible hauteur, il peut être installé sur un lit de sable, tandis que les hauteurs plus importantes nécessitent une semelle en béton mince.

Notez que si les pierres sont généralement installées en vrac, il est possible, moyennant un surcoût, d’installer les pierres de façade plus proprement, voire même d’en dresser les faces.

Le prix d’un mur de soutènement en gabion est compris entre 300€ et 400€/m².

Exemples de prix d'un mur de soutènement : Tarifs constatés

Rien de tel pour mieux appréhender un devis de murs de soutènement que quelques exemples représentatifs de ce projet très technique. Nous vous proposons quelques exemples de tarifs issus de situations réelles.

  • 2 400€ : Voilà le prix d’un mur de soutènement, de type enrochement de 1m de hauteur pour 4m de longueur.
  • 8 250€ : C’est le tarif d’un mur de soutènement en béton banché de 3m de hauteur pour 10m de longueur.
  • 8 400€ : Il s’agit du coût d’un mur de soutènement en béton préfabriqué de 24m² avec semelle en béton et finition RPE (Revêtement de Parement Épais).

Construction d'un mur de soutènement : Coût de la main-d'œuvre

La construction d’un mur de soutènement est tout aussi importante que la solution retenue. En effet, la mise en place joue un rôle crucial dans la bonne longévité de l’ouvrage. D’ailleurs, les murs de soutènement qui s’écroulent, qui se fendent ou qui doivent être remplacés en urgence ont des problèmes presque systématiquement liés à des défauts de construction.

Notez que pour toutes les solutions maçonnées, la réalisation de fondations hors gel d’un format et d’une épaisseur adéquats est très importante. C’est cette partie de la maçonnerie qui travaille le plus et qui doit ainsi offrir les plus grandes qualités techniques.

  • Soutènement en parpaing à bancher : Les parpaings à bancher sont posés à sec en prenant soin d’inclure les armatures dans chaque rang et chaque alvéole. Une fois le mur à hauteur finale ou intermédiaire, on peut couler le béton dans chaque alvéole. Il est souvent requis de vibrer le béton à l’aide d’une aiguille vibrante. Une fois le béton durci, on peut réaliser les finitions désirées.
  • Soutènement en béton banché : Les travaux débutent par le positionnement des banches et leur bonne fixation. Le béton étant très lourd, les banches doivent être solidement arrimées et assemblées entre elles. Les armatures métalliques sont installées avant, pendant ou après le positionnement des banches. On peut ensuite couler le béton et attendre le temps nécessaire à son durcissement.
  • Soutènement en béton préfabriqué : Après terrassement on réalise un lit de sable, de grave, de grave-ciment ou de béton de propreté. Ce support stable plan et propre sert à accueillir les panneaux préfabriqués qui sont généralement déposés grâce à un engin de levage ou une pelleteuse. Une fois le drainage et le remblai effectués, l’ouvrage est terminé et on peut réaliser les finitions.
  • Enrochement : Après terrassement, il faut positionner les roches à l’aide d’une pelleteuse ou d’un engin de levage, exactement à l’endroit décidé par le plan de construction. On réalise l’éventuel drain et le remblai progressivement ou d’un coup à la fin, selon la configuration. Après complétion du positionnement on peut éventuellement installer un filet métallique protecteur ou réaliser une végétalisation.
  • Soutènement en gabion : On commence les travaux par la préparation du support, gravier, grave, grave-ciment, béton mince ou fondations le cas échéant. On peut ensuite positionner le premier rang de cages métalliques que l’on remplit de pierres à la main ou à l’engin de chantier. Une fois les cages pleines, on ferme les diaphragmes (les couvercles en grillage métallique électrosoudé) à l’aide d’agrafes en acier très résistant. Une machine pneumatique est d’ailleurs requise pour plier les agrafes.

Construction d'un mur de soutènement : Coût de la main-d'œuvre

Prix de construction d'un mur de soutènement

Selon la solution retenue pour la construction de votre mur de soutènement, vous pouvez faire appel à deux spécialistes :

  1. Soutènement réalisé par un maçon : Un maçon peut réaliser tout ouvrage de soutènement maçonné, comme les murs banchés et les murs en parpaing. Le prix de construction d’un mur de soutènement par un maçon varie de 45€ à 65€/m², selon le cahier des charges de l’ouvrage.
  2. Soutènement réalisé par un terrassier : Un terrassier, ou une entreprise de VRD peuvent construire des murs en buses, en enrochement ou en gabion. L’utilisation d’engins de terrassement, très onéreuse, fait grimper le prix de construction d’un mur de soutènement, qui va de 65€ à 95€/m².

Obtenir des devis : Précisez le coût de vos travaux

Pour déterminer précisément le coût de votre mur de soutènement, il est nécessaire de le faire chiffrer par un professionnel proche de chez vous. Nous vous conseillons d’obtenir plusieurs devis afin de comparer les tarifs et choisir l’artisan qui correspond à vos attentes.

Si vous faites appel à un maçon ou à un terrassier vous bénéficierez logiquement d’une construction professionnelle impeccable, mais en case problème, vous pourrez faire jouer leur assurance décennale qui couvre tout défaut de fabrication.

Les coûts annexes à la construction d'un mur de soutènement

Selon la configuration de votre terrain, le devis de votre mur de soutènement peut comprendre d’autres étapes, destinées à compléter la structure de l’ouvrage ou tout simplement à assurer de bonnes finitions.

  • BET : Un mur de soutènement d’ampleur, ou devant soutenir une voie d’accès est idéalement calculé par un spécialiste du domaine. Il s’agit le plus souvent d’un BET béton ou géotechnique. Ces spécialistes peuvent étudier le terrain et déterminer le type idéal de soutènement ainsi que les dimensions nécessaires et les précautions recommandées.
  • Terrassement : Il n’existe pas de soutènement sans terrassement. En effet, le terrassier prépare la zone où se trouvera le mur et permet au maçon de travailler sur un sol stable et dans un cadre sécurisé. Le creusement de fondations hors gel est un excellent exemple de la nécessité d’inclure le prix d’un terrassement à vos estimations.
  • Peinture de façade : Afin de terminer un mur de soutènement en béton, vous pouvez envisager une mise en peinture, réalisée par un peintre spécialisé dans les façades. De la même manière, vous pouvez opter pour un crépi, alors appliqué par un façadier.
  • Éclairage extérieur : Si votre mur de soutènement est en aplomb d’un espace d’outdoor living, comme une terrasse, ou d’une voie d’accès, alors vous pouvez envisager d’intégrer un réseau électrique destiné à éclairer les environs. Vous pouvez également envisager un éclairage esthétique sans autre utilisation pratique que le plaisir des yeux.

Nos conseils pour un mur de soutènement au bon prix

  1. Engager un BET : Un BET ne vous renseignera sans doute pas sur le prix de votre mur de soutènement (sauf s’il fait partie d’un cabinet d’architecture), mais il vous remettra un rapport sur la configuration de votre terrain, indiquant toutes les précisions techniques que l’ouvrage de maçonnerie devra respecter. Disposer de ce type d’étude est l’assurance de soutenir votre terrain efficacement et sans risque.
  2. Soigner les fondations : Si l’élévation du mur est très importante et ne doit pas être bâclée, les fondations sont capitales. Ne négligez pas ce point, et acceptez le coût de ces travaux de préparation et des dérangements qu’ils peuvent apporter. La stabilité et la durabilité de votre mur de soutènement dépendent principalement de la qualité de ses fondations.
  3. Prévoir le drainage : Un mur de soutènement doit bénéficier d’un excellent drainage, car l’eau qui s’accumule dans le remblai peut constituer une surcharge énorme, qui peut mettre l’ouvrage en difficulté. Pour anticiper ces problèmes ont doit réaliser un drainage contre la face interne du mur et mettre en place des barbacanes traversantes à intervalle régulier.

Laisser un commentaire

Vos questions et remarques sont les bienvenues. Laissez nous un message !

Important : Nous ne traitons pas les estimations de prix en commentaire.

Combien votre mur de soutènement va-t-il coûter ?