En finir avec les remontées capillaires : C’est possible

Publié le

En finir avec les remontées capillaires : C'est possible

On entend très souvent parler des remontées capillaires, et souvent c’est avec une certaine peur dans la voie. Mais quel est ce mal au juste ? Nous vous offrons quelques pistes de réflexion pour mieux comprendre les remontées capillaires et une mise en perspective des solutions que vous pouvez leur opposer. Si les remontées capillaires sont un problème qui vous concerne, les lignes qui suivent vous aideront sans doute à mieux connaître votre ennemi et surtout à comprendre les devis que vous pouvez recevoir.

Les remontées capillaires : Pourquoi sont-elles là ?

Pourquoi moi ? Pourquoi précisément ce terrain et pas celui du voisin ? C’est très certainement les deux premières questions que l’on se pose lorsqu’on découvre les dégâts des remontées capillaires.

En effet, pourquoi ici et pas ailleurs, qu’est-ce qui fait que les remontées ont choisi votre maison et pas une autre ?

Il s’agit de la morphologie du terrain, de la manière dont la maison est implantée, à quel point les matériaux respirent, comment la pression du sol avec le temps et mille autres facteurs. Autrement dit, vous ne pouvez pas pointer un coupable du doigt et le faire payer pour les dégâts causés.

Les remontées capillaires : Pourquoi sont-elles là

Les remontées capillaires sont tout simplement la partie visible de l’eau souterraine qui remonte dans vos murs. Les murs ont en effet une capacité à faire mèche, comme de l’essuie-tout et si beaucoup d’eau souterraine stagne à proximité, ils l’aspireront.

Cette eau se diffuse dans les murs et donne lieu à des conséquences peu esthétiques qui peuvent mettre à mal l’intégrité du bâtiment après quelques années. Peinture qui cloque, humidité ambiante, mauvaise odeur, plancher qui se soulève, moisissures et bien d’autres sont les symptômes classiques des remontées capillaires.

Le pire, c’est que les remontées capillaires sont généralement chroniques, si on ne fait il y a très peu de chance pour qu’elles disparaissent d’elles-mêmes.

Quelles solutions pour faire face aux remontées capillaires ?

Mais rassurez-vous, tout n’est pas perdu, car il existe des moyens pour lutter contre ce problème très commun. Il s’agira le plus souvent soit de détourner l’eau de votre bâtiment soit de créer une barrière face à l’eau, soit tout simplement de faciliter son passage et son écoulement.

Prendre les mesures qui s’imposent rapidement est indispensable, car vous pouvez ainsi limiter les dégâts et contenir le problème à sa moindre expression.

Le drainage périphérique, une solution efficace

La première arme pour lutter contre les remontées capillaires est le drain périphérique. Un drainage pour maison est très similaire au drainage routier ou industriel.

Il s’agit d’enfouir un tuyau poreux en périphérie de la maison. Ce tuyau va collecter l’eau souterraine et l’évacuer là où elle ne causera pas de dégâts.

On recommande de faire appel à un professionnel pour ce projet, car les engins de chantier sont presque obligatoires.

Le drain périphérique offre de très bons résultats dans la très large majorité des cas, pourtant si ce n’est pas suffisant, il faut prendre d’autres mesures.

Quelles solutions pour faire face aux remontées capillaires

Le cuvelage : Pour les cas récalcitrants

Si votre drain périphérique ne résout pas entièrement le problème, il est nécessaire de lui adjoindre une autre technique.

Vous pouvez envisager le cuvelage, une technique très ancienne offre elle aussi de très bons résultats.

Il s’agit de créer un doublage des cloisons et murs des pièces incriminées (souvent la cave). Ce doublage qui est réalisé à l’aide de matériaux adaptés à la situation permet de faire barrière à l’eau et aux moisissures.

Sachez que le cuvelage est généralement onéreux et qu’il vaut mieux le faire intervenir en complément d’un drain périphérique.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :

L’électricité à la rescousse : La centrale d’assèchement

La centrale d’assèchement offre des performances discutées, mais elle est de plus en plus populaire en complément.

Cet appareillage, à l’aide d’une réaction chimique, l’électro-osmose, parvient à repousser les remontées capillaires hors des murs. Il faut en revanche installer des électrodes régulièrement dans les murs concernés et laisser la machine en fonction en permanence, sinon l’eau revient.

Les injections de résine, à tester

Autre remède moins intrusif que le drain périphérique, mais pas autant efficace, les injections de résine vous permettront de compléter le traitement ou de limiter des remontées très jeunes.

Il s’agit de percer des trous dans les murs abîmés à intervalles réguliers, qui seront remplis d’une résine réagissant à l’eau. Cette résine se solidifie au contact de l’eau et obstrue donc sa progression.

Est-il possible d’éviter les remontées capillaires ?

Tenez-vous le pour dit, il n’existe aucune solution pour éviter les remontées capillaires. Si ces dernières doivent intervenir, elles le feront.

Est-il possible d’éviter les remontées capillaires

Une étude de sol peut en revanche vous informer sur les risques. Si votre parcelle présente de grandes chances de laisser apparaître des remontées capillaires, il sera alors possible de préparer le bâtiment.

Cela signifie, vous l’aurez compris, de réaliser un drain périphérique et d’autres précautions lors de la construction de la maison. Les remontées auront toujours lieu, mais votre maison ne les craindra pas.

Laisser un commentaire