Chaudière à Condensation : Quelles Aides ?

Par Sylvain ZaffiniPictograme d'une horlogeMis à jour le

Chaudière a condensation au gazDans un contexte de crise écologique, de nombreux ménages souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique. Ce type de travaux peut comprendre l’isolation, la ventilation, l’utilisation d’énergie renouvelable et le chauffage.

C’est ce dernier point que nous allons aborder dans cet article. Plus spécifiquement, quelles primes existent pour vous venir en aide financièrement lors de l’installation d’une chaudière à condensation ?

Une chaudière à condensation, qu’est-ce que c’est ?

Quelle est la différence entre une chaudière classique et une chaudière à condensation ?

La chaudière à condensation fonctionne comme une chaudière classique mais elle récupère les calories échappées sous forme de chaleur, et les ré-injecte dans le circuit.

Les chaudières à condensation utilisent moins d’énergie que les chaudières traditionnelles, ce qui permet de réduire la facture d’énergie.

Comment fonctionne une chaudière à condensation ?

La chaudière à condensation est une chaudière qui n’émet pas de gaz à effet de serre (GES), et qui produit l’eau chaude sanitaire grâce à la chaleur récupérée lors de la combustion du gaz naturel, du fioul ou du bois. Concrètement, elle va en fait récupérer l’énergie de la vapeur d’eau et de la vapeur gazeuse, les deux composants de la chaleur des fumées d’une chaudière classique.

Ce type de chaudière est “à Haute Performance Energétique”, c’est pourquoi vous avez accès à des aides pour son installation.

Quelles sont les aides de l’état pour changer de chaudière ?

La prime CEE : une aide gouvernementale

La prime CEE, pour Certificats d’économies d’énergie, a été mise en place en 2015 par le Ministère de la Transition écologique. Les fournisseurs d’énergie, quelle que soit l’énergie fournie, doivent “promouvoir les comportements vertueux auprès des consommateurs d’énergie.”

Qui peut y avoir accès ? Tout le monde ! Que vous soyez propriétaires, bailleurs ou locataires du logement en question, vous pouvez bénéficier de la prime lors de la conduction de tels travaux. Cependant, vous ne pouvez être éligible que si la construction du bâtiment est terminée depuis plus de 2 ans.

Son montant dépend de chaque ménage car il se base sur différents critères propres à chacun :

  • La localisation : où se situe le chantier ?
  • Le profil du ménage : quel profil socioprofessionnel ? Pour quel revenu annuel ?
  • Le produit : quel modèle ? Quel rendement ? Quelle énergie est utilisée ?
  • Le type de travaux : de quand date la construction du bâtiment ? Quel appareil faut-il remplacer ?
  • Le type d’habitation : collective ou individuelle ?

Il peut être difficile de constituer un dossier de financement CEE éligible, complet et conforme. Nous détaillons ces documents pour vous un peu plus loin dans l’article.

Ma PrimeRenov : aide au remplacement des équipements

Depuis le 1er janvier 2020, l’État a mis en place le dispositif Ma Prime Renov pour aider les français à rénover leur logement. Cette aide est distribuée par l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) et s’adresse aux propriétaires qui souhaitent améliorer l’efficacité énergétique de leur logement et l’isoler thermiquement.

Qui est concerné ? Les propriétaires occupants, bailleurs ou copropriétés peuvent profiter de Ma Prime Renov si les travaux de construction de l’habitation concernée par la rénovation énergétique sont terminés depuis plus de 15 ans au moment du devis.

Le montant de cette prime est forfaitaire et se calcule sur les revenus du ménage. Ce calcul sera différent selon la localisation du logement : en Île-de-France ou hors Île-de-France, les paliers de revenu ne sont pas les mêmes.

L’Anah va ensuite faire correspondre le nombre de personne composant le foyer fiscal et son revenu pour définir un profil. Dans le système, il en existe 4 différents qu’on pourrait définir de la manière suivante en vulgarisant :

  • MaPrimeRenov Bleu : foyer aux revenus faibles
  • MaPrimeRenov Jaune : foyer aux revenus faibles à moyens
  • MaPrimeRenov Violet : foyer aux revenus moyens
  • MaPrimeRenov Rose : foyer aux revenus moyens à élevés

Seuls les ménages classés bleu ou jaune ont accès à la prime à hauteur de 1200€ pour les foyers correspondant à MaPrimeRenov Bleu et 800€ pour le Jaune.

Si vous souhaitez savoir si vous êtes éligible, vous pouvez faire une simulation de votre situation sur le site du gouvernement Ma Prime Renov.

Comment déclarer une nouvelle chaudière à condensation ?

Jusqu’à 31 décembre 2020, la déclaration d’une nouvelle chaudière à condensation était obligatoire lorsque celle-ci remplaçait une chaudière à combustible fossile.

Bien que ce ne soit plus obligatoire, pour avoir accès aux primes sur l’installation de votre nouvelle chaudière, il va quand même être nécessaire de la déclarer. Pour cela, il faut fournir un dossier complet à l’organisme en charge de l’aide.

L’artisan installateur en charge de votre chantier peut s’en occuper. Dans ce cas, ce sera déduit de votre facture finale. Le professionnel peut faire appel notamment à Renolib, une application qui assure le montage et la conformité du dossier de façon automatique.

Si vous choisissez de vous en occuper vous-même, vous devrez être très rigoureux. Les conditions d’éligibilité et les documents à fournir pour pouvoir bénéficier de la prime CEE et MaPrimeRenov dans le cadre de l’installation d’une chaudière très haute performance énergétique en résidentiel sont les mêmes.

La mise en place soit être réalisée par un professionnel RGE.

Le produit posé doit correspondre aux critères suivants :

  • La chaudière doit utiliser un combustible liquide ou gazeux et être équipée d’un régulateur (classes IV, V, VI, VII ou VIII)
  • La puissance thermique nominale de la chaudière ne doit pas dépasser 70 kW.
  • Son rendement doit être supérieure ou égale à 90%.

Dans le devis et la facture, le professionnel devra préciser les points suivants :

  • Marque et référence du nouveau matériel
  • La nouvelle chaudière est à Très Haute Performance Energétique
  • Puissance thermique en kW
  • ETAS (hors dispositif de régulation)
  • Marque, référence, classe du régulateur
  • Dans le devis de l’installateur, il est très important de retrouver la mention “Prime financée par … dans le cadre du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie »

En conclusion

Il existe un certain nombre d’aides et de primes pour vous aider à financer le remplacement de votre système de chauffage par une chaudière à Haute Performance Energétique. Les modalités de chacune d’entre elles sont assez strictes, il est donc très important de vérifier si vous êtes éligibles à ces dispositifs et d’être très rigoureux dans la constitution des dossiers.

Vous pouvez faire une simulation exhaustive de toutes les primes et aides possibles sur le site du gouvernement.