Quel est le coût de l’installation d’une téléassistance ?

Publié le

Cliente service de téléassistance1,4 million. C’est le nombre de personnes dépendantes, en France, en 2020. Un chiffre qui augmente année après année et qui devrait s’établir, en 2040, selon la Dres (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) à 2 millions. Il est corrélé avec l’augmentation de l’espérance de vie.

Dans le même temps, les seniors privilégient, aujourd’hui, le maintien à domicile plutôt que l’intégration d’un Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou d’une maison de retraite. Il leur faut alors aménager leur logement, le sécuriser, et, par exemple, le doter d’un système de téléassistance. Mais quel est le coût de l’installation d’une téléassistance ?

Que comprend le prix d’un système de téléassistance ?

La téléassistance (ou téléalarme) est un système électronique, relié à un  centre opérateur, destiné à porter assistance à une personne vulnérable, âgée ou dépendante. La personne peut, pour demander de l’aide en cas, par exemple, de chute ou de problème médical, actionner un médaillon ou une montre qu’elle garde en permanence sur elle et appeler, selon le système choisi, le centre opérateur, un proche ou directement les secours. Ce dispositif fonctionne 7/7 jours et 24 heures/24.

Le prix de la téléassistance comprend : l’abonnement, la location du matériel et la maintenance. A noter que la valeur de ce genre d’équipements est estimée entre 700 et 800 euros. Par ailleurs, un chèque de caution est généralement demandé pour la location du matériel. Il est parfois possible de l’acheter plutôt que de le louer.

Service de téléassistance

Les différents systèmes de téléassistance

Mais il faut noter que ces services de téléassistance peuvent être plus ou moins pointus. Par exemple, certains peuvent être dotés d’un service de géolocalisation, d’un détecteur de fumée, d’un détecteur de chute ou de comportement inhabituel (par exemple, un lever nocturne). Le prix de la téléassistance dépend donc de l’opérateur à qui vous faites appel, ainsi que des options que vous choisissez.

Voici les différents systèmes de téléassistance :

  • La téléalarme classique : l’émetteur (la personne âgée) est relié à un récepteur (un centre de téléassistance). La personne actionne le bouton d’alerte (sur son médaillon ou son bracelet) en cas de problème. Ce système coûte environ 30 euros par mois.
  • La téléassistance mobile ou “intelligente” : cette solution dispose d’un système de géolocalisation et de détecteur de chutes. Il peut être utilisé à domicile ou à l’extérieur, ce qui permet à la personne âgée de sortir de chez elle en toute sécurité puisqu’elle pourra aisément être localisée en cas de problème. Ce système est particulièrement intéressant pour les personnes souffrant de maladies dégénérescentes type Alzheimer. Pour s’en équiper, comptez entre 50 et 70 euros par mois.
  • La téléalarme médicalisée : la personne est directement reliée à un centre composé de professionnels médicaux, ce qui peut être rassurant, notamment pour les personnes assez dépendantes. Comptez de 30 à 40 euros par mois.
  • La visio-assistance : fonctionnant sur le même principe que la téléassistance, la visio-assistance permet, en outre, d’avoir un contact visuel avec le centre ou ses proches. Cela offre la possibilité d’analyser plus précisément la situation pour laquelle la personne âgée demande de l’aide et d’éviter son isolement grâce à l’image. Une option qui peut être proposée à 10 euros par mois. Un prix qui dépend, là encore, de l’opérateur choisi.

Quelles aides pour installer un système de téléassistance ?

Si installer un système de téléassistance peut représenter un certain coût, il est possible de bénéficier de différentes aides financières. Voici les principales.

  • Les déductions fiscales

Il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt de 50 % du montant de la téléassistance. Si la personne âgée est imposable, elle obtient une déduction fiscale. Si ce n’est pas le cas, le montant est versé sous forme de crédit d’impôt.

Pour bénéficier de ce dispositif, il est important de choisir un opérateur déclaré au titre des services à la personne.

  • L’Allocation personnalisée d’autonomie

La téléassistance peut également être financée grâce à l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie). Cette aide est versée aux personnes de plus de 60 ans présentant une certaine dépendance.

  • Les aides des collectivités locales

Certaines aides peuvent également être demandées auprès des collectivités locales, en particulier les conseils généraux.

  • Les aides des caisses de retraite

Il peut être possible de bénéficier d’une aide de sa caisse de retraite comme la Carsat (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail).

Grâce à l’obtention d’une ou plusieurs de ces aides, le coût d’un système de téléassistance se trouve considérablement réduit ! Et il peut s’agir d’un outil intéressant en termes de maintien à domicile. A noter que cette solution peut être couplée avec la venue d’une aide à domicile, qui accompagne la personne âgée pour accomplir les gestes du quotidien (lever, coucher, repas, toilette, etc.). L’aide à domicile est également soumise à certaines aides financières et s’avère être parfaitement complémentaire avec la téléassistance.

Laisser un commentaire