5 astuces pour réparer une porte qui grince

5 astuces pour réparer une porte qui grince
Noter cet article ?

5 astuces pour réparer une porte qui grince

Les charnières qui grincent, un problème aussi fréquent qu’ennuyeux. Le pire c’est que les portes semblent se mettre à grincer aux moments les plus inopportuns, il faut donc trouver une solution rapide et efficace pour résoudre les affreux grincements. Il existe heureusement des solutions de dépannage qui pourront fonctionner sur un temps plus ou moins long. Si elles soulagent le problème, gardez en tête qu’un graissage en bonne et due forme est toujours la meilleure solution. Voici nos vrais 5 trucs pour résoudre les problèmes de portes qui grincent.

Pourquoi les charnières grincent-elles ?

Pourquoi diable cette porte qui n’a pas été manipulée ou touchée d’une quelconque manière se met-elle à grincer ? Une réponse directe n’est pas aisée.

Il faut y voir l’œuvre du temps qui à la longue ôte tout lubrifiant pouvant se trouver dans la charnière. Les deux parties métalliques sont donc en contact direct, et on le sait : métal sur métal, ça grince.

D’autre part, les charnières peuvent se couvrir de rouille, ce qui n’arrange vraiment pas les bruits inopportuns.

Pourquoi les charnières grincent-elles ?

Anatomie d’une charnière

On utilise le mot charnière un peu n’importe comment, car dans la réalité technique, les charnières des portes sont nommées paumelles.

Une paumelle est composée d’une partie nommée gond, sur laquelle tourne une autre partie nommée penture. La penture est la partie creuse de la charnière tandis que le gond est la partie présentant l’axe métallique.

Le talc

On n’utilise plus vraiment le talc autant qu’avant, mais ce produit reste toujours présent dans de nombreux foyers.

Le talc permet de créer une pellicule entre le gond et la penture, une épaisseur presque invisible qui permet néanmoins aux deux pièces de métal de ne pas se toucher en permanence. Du coup, plus de grincements.

Pour ne rien gâcher, le talc est un produit naturel, que l’on trouve originalement sous forme de cristaux, un peu comme le sel ou le quartz.

Le crayon

La mine du fameux crayon à papier, ou crayon gris, selon les régions, peut également être utilisée pour réduire les grincements de portes.

Il suffit de frotter la mine sur le gond, de manière à y laisser un dépôt gris. Cette technique permet de réduire temporairement les grincements, mais propose des résultats mitigés.

Notez aussi que la mine du crayon peut également être frottée sur une fermeture éclair pour la dégripper. Le graphite contenu dans la mine du crayon est ici le principal agent actif.

Le crayon

Le savon

Le savon est idéal pour lubrifier temporairement une paumelle. En effet tous les savons traditionnels contiennent des particules grasses. C’est ainsi que le savon parvient à laver.

On peut donc humidifier un pain de savon et le frotter sur les gonds incriminés. Vous verrez alors que la porte ne couine plus durant un temps plus ou moins long.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

La cire

La cire est également un corps gars qui vous permettra de lubrifier vos paumelles.

Une simple bougie de réchauffe plat, ou n’importe quelle autre bougie pourra être frottée sur le gond et y laissera une épaisseur de cire.

Cette cire parviendra à lubrifier la paumelle sur un temps étonnamment long.

La cire

Le lubrifiant

Enfin, rien ne vaut un vrai lubrifiant pour graisser vos paumelles et en finir avec les portes qui grincent.

Vous pouvez utiliser n’importe quelle graisse mécanique, celle contenant du lithium étant la plus durable, mais relativement onéreuse.

De l’huile peut également faire l’affaire, mais ne restera pas active aussi longtemps que la graisse.

Si vos gonds sont très rouillés, prenez le temps de les frotter à l’aide d’une éponge métallique ou de laine de fer avec une bonne rasade de dégrippant, comme le très efficace WD40.

Le saviez-vous ?

On se trompe souvent, mais il faut l’accepter, le dégrippant n’est pas un lubrifiant. Tout au contraire c’est un produit qui va ronger un éventuel lubrifiant. On peut donc l’utiliser pour nettoyer et préparer une lubrification, mais jamais pour lubrifier. On préférera le faire suivre par de la graisse ou de l’huile.

Laisser un commentaire