2022 : L’année des nouvelles réglementations pour le chauffage au bois

Par Sylvain ZaffiniPictograme d'une horlogeMis à jour le

Salon design avec poêle à bois gris anthraciteL’année 2022 est celle de l’énergie, avec des initiatives publiques très fortes qui tranchent avec le passé et des crises telles que l’on en a pas vu depuis 50 ans. L’énergie est au centre du débat et ces problématiques touchent de près les particuliers. Ceux qui ont fait le choix du chauffage au bois ou à ses dérivés se retrouvent au cœur d’un changement de pratiques qui nécessite des explications claires. Nous résumons pour vous les nouvelles réglementations du chauffage au bois pour l’année 2022.

De nouvelles réglementations pour le chauffage au bois en 2022 : Pourquoi ?

Depuis le 1er septembre 2022, la loi sur la vente de bois de chauffage a changé. Mais ce n’est pas tout car cette réglementation du bois de chauffage se double d’une refonte des lois relatives au chauffage au bois en général, principalement pour répondre à des problématiques environnementales.

Réduire la pollution aux particules fines

La nouvelle réglementation du chauffage au bois vise principalement à réduire la pollution aux particules fines. Les pouvoirs publics entendent réduire de moitié les émissions de particules fines liées au chauffage au bois. Les particules fines, dites PM 2,5 et PM 1,0 sont en effet, en France, principalement émises par les moyens de chauffage au bois.

Le Ministère de la Transition Écologique met de surcroit en avant qu’un feu brûlant durant 2h dans un foyer ouvert émet autant de particules fines qu’un trajet de 2000km avec un vieux véhicule diesel.

Améliorer le rendement du chauffage au bois

Le but des nouvelles réglementations du chauffage au bois n’est pas de mettre un terme à la filière, mais plutôt d’assurer l’avenir d’un chauffage au bois propre et respectueux

2022 est une année marquée par de nouvelles réglementations sur le chauffage au bois. Entre crise énergétique et pollution, voici nos explications.

de l’environnement.

Ainsi les guides du gouvernement permettent de favoriser les appareils à haut rendement, mais également le combustible bois le plus performant.

Faire du bois un mode de chauffage pertinent et moderne

Le chauffage au bois a le vent en poupe, au même titre que les pompes à chaleur (qui fonctionnent à l’électricité). On pourrait croire que ces deux modes de chauffage sont opposables et qu’il faut effectuer un choix judicieux vers l’un ou l’autre, mais il n’en est rien.

Il est important de bénéficier, au niveau national, de systèmes de chauffage variés, de manière à limiter les impacts d’éventuels problèmes.

Si l’électricité, avec les pompes à chaleur (PAC), a un avenir tout tracé, le bois doit encore convaincre de nombreux particuliers de sa modernité. Ces nouvelles réglementations sur le chauffage au bois visent aussi à promouvoir ce système.

La réglementation pour le bois de chauffage, vente et qualité

On peut ainsi résumer les changements de législation en quelques points qui vous toucheront directement si vous utilisez un chauffage à bûches ou à granulés.

Informer les particuliers

En premier lieu la nouvelle loi sur la vente de bois de chauffage apporte de précieuses informations pour l’acheteur. Ainsi, tout lot de bois mis en vente doit porter une sorte de fiche d’identité précisant :

  1. L’essence du bois.
  2. La longueur des bûches.
  3. Le taux d’humidité moyen.

De surcroît, si le bois est sec, le lot portera la mention prêt à l’emploi, et dans le cas contraire il devra être estampillé “à sécher avant emploi”.

Enfin dès 2023 les lots de moins de 2m3 (environ 3 stères en 33cm) devront obligatoirement être prêts à l’emploi.

Favoriser l’utilisation d’un bois optimal

Les pouvoirs publics entendent ainsi grâce à cet aspect de la nouvelle réglementation sur le bois de chauffage, proposer un bois de meilleure qualité à la vente.

On oublie en effet trop souvent qu’un bois de mauvaise qualité et trop humide est un bois dont le rendement est faible, mais qui s’avère beaucoup plus polluant qu’un bois sec et plus noble.

Grâce à cette politique d’information, on peut espérer dans les années à venir voir baisser la pollution liée au chauffage au bois ainsi qu’un bien meilleur taux de rendement.

Vente de bois de chauffage entre particuliers ou auprès d’un professionnel ?

Préparation d'une stère de bois de chauffage

On peut se demander ce qu’il en est de la vente de bois de chauffage entre particuliers. Cette pratique n’est pas visée par les réglementations de 2022 car elle est tout simplement illégale. Seuls les professionnels déclarés ETF (Entrepreneurs de Travaux Forestiers) ont le droit de couper et vendre du bois pour autrui.

Si le bois acheté au marché noir est légèrement moins onéreux, il faut considérer le fait qu’il ne vient pas de forêts durablement gérées, qu’il ne tient compte qu’une réglementation environnementale et que ses acteurs ne participent pas au bon financement de notre société en évitant les charges et impôts.

Pour avoir une idée de l’évolution du prix du chauffage au bois comparé à l’électricité, voici un petit récapitulatif, sinon, vous pouvez utiliser un comparateur d’énergies, plus complet et mis à jour en temps réel.

AnnéesBoisGranulé vracÉlectricité
20120,034 €0,057 €0,136 €
20130,037 €0,060 €0,143 €
20140,038 €0,063 €0,153 €
20150,034 €0,062 €0,159 €
20160,034 €
0,060 €0,165 €
20170,035 €0,061 €0,166 €
20180,035 €0,062 €0,171 €
20190,035 €0,061 €0,178 €
20200,036 €0,062 €0,188 €
20210,045 €0,069 €0,193 €
20220,055 €0,085 €0,195 €
Évolution du prix du chauffage au bois comparé à l’électricité de 2012 à 2022 - Sources ADEME et Ministère de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoire. Prix avec livraison par kWh PCI

Baisser de rideau pour les cheminées ouvertes

Tous les secteurs du biocombustible ne sortent toutefois pas indemnes de la nouvelle réglementation sur le chauffage au bois. Certains équipements connaissent ainsi une fin prématurée dès fin 2022.

Le RE2020, une réglementation qui change tout

La RE2020 est une norme toute nouvelle qui change la donne pour la gestion énergétique des bâtiments. Cette norme met largement en avant les moyens de chauffage à biomasse, dont les chaudières et poêles à granulés.

En revanche, il est obligatoire d’installer un appareil de chauffage labellisé Flamme Verte 7, soit un moyen de chauffage à bois à haut rendement.

Interdiction de vente des cheminées à foyer ouvert

Les foyers ouverts sont en revanche désormais interdits. Cela signifie que vous ne pouvez plus ni acheter ni faire installer une cheminée ouverte.

Si vous préférez la cheminée au poêle, il faudra impérativement faire installer un modèle avec insert fermé labellisé Ecodesign.

On ne trouve d’ailleurs plus de cheminée ouverte en vente en France, et aucun artisan ne peut en installer une en toute légalité.

Peut-on encore utiliser sa cheminée ?

Rassurez-vous, si vous disposez d’une cheminée ouverte déjà installée, vous pourrez toujours l’utiliser.

En effet, l’interdiction ne concerne que les nouveaux équipements et non les anciens.

Toutefois, il existe des régions où tout foyer, ouvert ou fermé, neuf ou ancien ne peut pas être utilisé durant certaines périodes. Cet interdit permet de réduire une pollution très élevée ponctuellement et en des lieux très précis.

Qu’en est-il des poêles à bois ?

Poêles à bois ou à granulés et RT2020 font bon ménage. Il s’agit en effet d’appareils de chauffage très performants, à haut rendement, pouvant de surcroît être facilement entretenus.

Si vous souhaitez vous équiper d’un chauffage à biomasse dans une maison RE2020, vous devriez sérieusement considérer ces appareils.

Par quoi remplacer un vieux chauffage au bois ?

Une pompe à chaleur

Si vous devez remplacer un chauffage au bois et que vous ne souhaitez pas rester dans cette énergie, nous vous conseillons de considérer les pompes à chaleur.

Ces appareils très performants ont en revanche besoin d’électricité. Aussi, afin de rentabiliser leur installation le plus rapidement possible, il est judicieux de trouver un fournisseur d’électricité compétitif et proposant, de préférence une énergie peu carbonée.

Un poêle à granulés

La réglementation sur les poêles à bois ou à granulés a permis l’émergence d’appareils très performants, dont le fonctionnement peut être automatisé.

Pour remplacer votre vieille cheminée, un poêle est une solution moderne et esthétique offrant un excellent confort de chauffe.

Un chauffage solaire hybride

Enfin, si vous souhaitez jouer la carte de l’autonomie et du respect de l’environnement, vous pouvez opter pour un chauffage mixte mêlant solaire et pompe à chaleur ou PAC et chaudière à granulés.

Ce système très coûteux à l’achat peut se targuer d’une excellente autonomie et d’un impact minimal sur l’environnement.

 

Combien vos travaux vont-ils coûter ?