Quel est le meilleur isolant pour une isolation phonique et thermique ?

Publié le
Noter cet article ?

Quel est le meilleur isolant pour une isolation phonique et thermique

On évoque souvent l’isolation thermique d’une maison, pourtant il existe un autre type d’isolation très importante : l’isolation acoustique. Dans un bâtiment moderne et confortable, ces deux parties de l’isolation doivent être optimisées. Cependant, les matériaux adaptés aux deux isolations ne sont pas forcément les mêmes. Si vous désirez adopter une isolation acoustique de qualité, il faudra choisir des matériaux permettant de répondre aux deux impératifs simultanément. Voici, pour vous aiguiller, notre sélection des meilleures solutions pour une isolation phonique et thermique.

Tableau récapitulatif : Isolations phoniques et thermiques

Type d'isolantIsolation phoniqueIsolation thermique
Mousse polyuréthaneTrès faibleTrès bonne
PolystyrèneFaibleMoyenne
Laine de verreMoyenneFaible
Laine de rocheMoyenneMoyenne
Ouate de celluloseBonneMoyenne
Fibre de boisBonneMoyenne
Fibre de cocoBonneMoyenne
LiègeBonneMoyenne
AérogelsTrès bonneTrès bonne

Quelles règles pour l’isolation phonique et thermique ?

Avant toute rénovation on construction il faut prendre connaissance des règles qui encadrent l’isolation. Dans les bâtiments modernes, il existe des normes qui précisent quel degré de performances doit afficher l’isolation thermique, mais aussi l’isolation phonique.

Isolation thermique, une règle : La norme RT2012

Les constructions neuves doivent impérativement respecter la norme RT2012. Cette réglementation précise que la consommation énergétique d’un foyer doit être limitée à 50kWhEP/m². Pour parvenir à de telles performances, on doit impérativement utiliser une isolation thermique de qualité.

La résistance thermique (R) préconisée par la RT2012 doit être de

  • 8 pour les combles.
  • 4 pour les murs.
  • 4 pour les sols.

La norme RT2012 précise des valeurs conseillées légèrement inférieures pour les rénovations.

Il est donc primordial d’utiliser des isolants de grande qualité afin de concilier la résistance thermique et l’épaisseur de matériau nécessaire pour y parvenir.

Sachez que dès le 1er janvier 2021, la norme RT2012 sera remplacée par la RE2020, obligeant à des performances encore plus élevées.

Quelles règles pour l’isolation phonique et thermique

L’isolation phonique, un domaine en retrait

Les règles en matière d’isolation acoustique des bâtiments d’habitation sont plus floues. Si des initiatives ont été tentées dès les années 1970, il a fallu attendre 1996 pour que les règlements prennent plus de force.

Les limites décidées en 1996 sont toujours d’actualité. L’intérieur d’un bâtiment doit proposer un bruit maximal de :

  • 30dB pour les habitations en milieu classiques.
  • 47dB pour les logements en zones aéroportuaires.

Depuis 2013, une attestation d’isolation phonique doit être fournie en fin de construction.

On comprend donc que les isolations phoniques et thermiques sont bien différentes et ne sont pas perçues de la même manière par le grand public. Pourtant, se prémunir du bruit est très important pour la bonne santé des habitants.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Isolation phonique et thermique : Les matériaux

Pour faciliter les travaux et bénéficier d’un logement confortable il est important d’optimiser son isolation intérieure, on a donc intérêt à utiliser des isolants phoniques et thermiques combinés en une seule épaisseur.

On trouve désormais des isolants de ce type à des prix raisonnables. Ils permettent en outre souvent de faire appel à des matériaux plus écologiques et ainsi à réduire l’empreinte énergie grise d’une construction.

Les meilleurs matériaux pour une isolation de qualité

Pour une isolation phonique et thermique de qualité, on conseille généralement de faire appel aux isolants suivants :

La ouate de cellulose : La ouate de cellulose est un isolant phonique et thermique idéal. La ouate est issue de papier journal recyclé additionné d’un produit ignifuge. Le prix de revient est très abordable et sa pose identique à celle des laines minérales.

  • Les fibres de bois : La fibre de bois est issue de l’industrie du bois. Les sciures, copeaux et déchets de coupe sont broyés et assemblés par un liant pour former des panneaux. La fibre de bois est conseillée pour tous types d’isolation, avec un côté écologique non négligeable.
  • Les fibres de coco : La fibre de coco est produite de la même manière que la fibre de bois et possède des performances très similaires. Elle est toutefois légèrement plus onéreuse à l’achat.
  • Le liège : Encore un produit naturel et recyclable qui offre des performances élevées. Les salles de spectacle en sont souvent pourvues.
  • Les aérogels : Les aérogels sont l’isolation phonique et thermique du futur. Leurs performances sont très élevées, tout autant que leurs prix qui sont 30 fois plus importants que ceux des autres isolants.

Dans une moindre mesure les laines minérales offrent une isolation phonique et thermique acceptable, bien que leur côté acoustique soit moins développé que leurs capacités thermiques.

Isolation phonique et thermique : Les matériaux

Les matériaux à éviter pour isoler idéalement

Deux matériaux sont à éviter si l’on désire concilier isolation phonique et thermique.

  • Le polystyrène : Qu’il soit expansé ou extrudé, et contrairement aux idées reçues, le polystyrène n’est pas un bon isolant phonique, même s’il offre des performances thermiques remarquables.
  • La mousse polyuréthane : Le polyuréthane est l’un des meilleurs isolants thermiques actuels, mais il accuse des performances acoustiques très basses. On estime que les laines minérales, pourtant moins performantes thermiquement, isolent mieux du bruit que le polyuréthane.

On évitera également les isolants minces qui sont très populaires en aménagements de combles, mais qui ne permettent pas de créer une barrière efficace contre le bruit.

Quelles précautions pour une isolation phonique et thermique ?

Installer des couches d’isolant ne peut pas constituer toute l’isolation phonique ou thermique d’une maison. Il convient de prendre d’autres précautions.

On s’attardera tout particulièrement sur les fenêtres, qui peuvent laisser s’échapper la chaleur et entrer le bruit.

Les fenêtres conseillées pour répondre à ces exigences sont les fenêtres VIR asymétriques. Ces dernières sont conçues pour offrir une isolation phonique et thermique de haute qualité.

Enfin, on pourra penser à l’isolation phonique de ses voisins, par exemple en prenant la précaution d’installer une mousse phonique sous un parquet flottant. Cette petite attention, peu onéreuse, pourra faire la différence pour vos voisins.

Laisser un commentaire