Choisir un escalier pour sa mezzanine

Choisir un escalier pour sa mezzanine
5/5 - 1 vote

Choisir un escalier pour sa mezzanine

La mezzanine est un élément esthétique et particulièrement utile si on dispose d’une hauteur sous plafond confortable. Chambre d’ami, bureau, coin lecture, les utilisations ne manquent pas. Il faut pourtant pouvoir y accéder simplement et en toute sécurité. Dans votre projet, l’escalier de mezzanine sera très certainement un point de grande attention. Ce dernier doit en effet offrir un accès facile tout en proposant une esthétique mettant en valeur la pièce et la mezzanine. Il existe quelques solutions très populaires que nous mettons en avant pour vous dans cet article.

Échelle ou escalier : Quel accès pour votre mezzanine ?

Le plus souvent, lorsqu’il s’agit de trouver un accès pour une mezzanine, on dispose de deux solutions : l’échelle ou l’escalier à proprement dit.

Ces deux solutions sont orientées vers des situations et configurations différentes.

Selon votre situation vous pourrez vous orienter vers l’une l’autre ou les deux solutions.

Les échelles, temporaires et peu coûteuses

Les échelles sont le plus souvent destinées aux mezzanines pour enfants ou à la rigueur aux mezzanines que l’on utilise peu.

Il s’agira généralement de garantir un accès raisonnable à une mezzanine lit, disposant de peu de hauteur sous plafond.

Ces échelles peuvent être en bois ou en métal et peuvent présenter des dimensions variées, généralement estimées selon le volume général de la mezzanine.

On déconseille les échelles pour les mezzanines destinées à être des pièces à part entière, comme un bureau ou une chambre d’ami.

Échelle ou escalier : Quel accès pour votre mezzanine ?

L’escalier, la solution le plus recommandée

On recommande le plus souvent l’escalier, car il offre des dimensions confortables, pour un accès tout à fait normal.

L’escalier nécessite néanmoins un espace au sol relativement large, il intervient donc généralement dans les salons ou pièces de grandes dimensions. D’ailleurs, cette empreinte au sol place généralement l’escalier comme star de la pièce où il se trouve. On ajoute donc une ligne “esthétique” au cahier des charges.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Quel type d’escalier faut-il préférer ?

Vous vous en doutez, les choses ne sont pas si simples. Il existe en effet plusieurs modèles d’escaliers disponibles pour les mezzanines.

On en retient le plus souvent 3 qui sont parmi les plus populaires et les plus fréquemment installés. Ils associent d’ailleurs avantageusement sécurité, fonctionnalité, confort et esthétique.

L’échelle de meunier

Ne vous y trompez pas, l’échelle de meunier n’est pas véritablement une échelle. Il s’agit tout simplement d’un escalier droit, relativement raide, dont les marches sont superposées (de 30% à 50%).

L’échelle de meunier propose donc un gain de place énorme tout en conservant un confort d’accès raisonnable.

Ces escaliers sont particulièrement raides, 70% environ, contre une moyenne de 30% et on recommande donc de les descendre comme une échelle, face aux marches.

L’escalier japonais

L’escalier japonais est presque identique à une échelle de meunier. Il présente une raideur similaire, parfois même supérieure et surtout se montre souvent étroit.

La principale différence qu’il affiche avec l’échelle de meunier est le profil des marches. Ces dernières sont en effet évidées sur une moitié, celle où le pied ne se pose pas. On disposera donc d’une première marche évidée sur sa moitié gauche, d’une deuxième marche évidée sur sa moitié droite et ainsi de suite. Le but du jeu étant d’éviter la superposition des marches.

Si l’escalier japonais, ou à pas décalés, est très agréable à utiliser il demande un temps d’adaptation pour toujours partir du bon pied.

Quel type d’escalier faut-il préférer ?

L’escalier hélicoïdal

L’escalier hélicoïdal est un escalier que l’on installe très souvent pour ail mezzanines en pensant gagner de l’espace. C’est vrai et faux à la fois, car l’escalier hélicoïdal demande au minimum une trémie (espace dégagé) de 1m30. Il est donc souvent aussi volumineux qu’une échelle de meunier ou d’un escalier à pas décalés.

Il reste cependant la solution la plus esthétique et la plus luxueuse pour accéder à une mezzanine. Sachez toutefois prévoir un dégagement autour de l’escalier pour le passage des meubles, car il sera par exemple impossible d’y faire monter ou descendre un lit, ou une armoire.

La loi de Blondel : Pour l’escalier idéal

Depuis le 18e siècle les escaliers français sont conçus de la même manière, en utilisant la loi d’un architecte alors célèbre : Jacques-François Blondel.

La loi de Blondel se décrit ainsi : 2 hauteurs de marches plus 1 giron (distance entre 2 nez de marche) doivent être compris entre 57 et 64cm, 63cm étant l’idéal.

La loi se note ainsi : 2xH + G = 63.

En se rapprochant de 63cm, un escalier dispose de la meilleure pente (environ 30%) et offre le meilleur confort d’ascension et de descente. Si vous avez des doutes sur votre accès mezzanine, comparez les dimensions avec cette loi et vous saurez à quel point il sera facile d’accéder à votre mezzanine.

Laisser un commentaire