Isolation d’un mur : Quelle épaisseur d’isolant ?

Publié le
Noter cet article ?

Isolation d'un mur : Quelle épaisseur d'isolant

Les travaux d’isolation sont très populaires lors d’une rénovation, mais également lors d’une construction. Si l’on s’efforce de comprendre le projet ou même de l’entreprendre sans l’aide d’un professionnel on se heurte très souvent au problème des normes. L’isolation d’un mur est en effet un projet qui détermine le confort de la maison sur les décennies futures et doit donc être parfaitement bien mené. Si vous vous demandez quelle épaisseur d’isolant mural installer, nous vous proposons quelques pistes de réflexion.

Tableau récapitulatif : Choisir l’épaisseur d’un isolant mural

Matériau isolantRT2012 R=4RT2020 R=8
Laine de verre19cm37cm
Laine de roche16cm32cm
Ouate de cellulose15cm30cm
Fibre de bois16cm32cm
Laine de chanvre13cm26cm
Mousse polyuréthane11cm23cm

L’isolation d’un mur : Le point sur les techniques

Il existe désormais deux principales techniques d’isolation pour les murs d’une habitation.

L’isolation par l’intérieur est la plus classique, la moins efficace et celle qui est d’ores et déjà en disparition dans la construction neuve.

L’isolation par l’extérieur (ITE) est une technique plus moderne, plus efficace, qui devient réellement la norme sur les chantiers.

Si votre projet le permet, l’isolation par l’extérieur est largement recommandée.

L’isolation d’un mur par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur repose sur l’idée d’appliquer une couche d’isolant sur la face intérieure des murs, autrement directement dans l’espace habitable.

Afin de dissimuler l’épaisseur d’isolant sur les murs, on pose une couche de parement sur ce dernier, généralement du placo.

l’isolation par l’intérieur permet de laisser de la place pour dissimuler toutes les gaines techniques, mais ne parvient pas à égaler les performances de l’isolation par l’extérieur.

L’isolation d’un mur : Le point sur les techniques

L’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur propose de poser une couche d’isolant sur la face extérieure des murs. On devra donc par la suite recouvrir cet isolant d’un parement, soit un enduit sur treillis, soit un bardage bois ou métallique.

L’isolation par l’extérieur provient des pays scandinaves, ce qui prouve sa très grande efficacité face au froid.

Quels indicateurs regarder ?

Comment déterminer l’épaisseur d’un isolant mural ? Il faut tout simplement qu’elle propose les bons coefficients.

C’est simple sur le papier, mais dans la réalité vous ne saurez sans doute pas à quoi correspondent ces chiffres, aussi nous vous proposons une explication brève et simplifiée.

La résistance thermique : R

La lettre R, associée à un isolant, représente la résistance thermique. Cet indicateur est en quelque sorte le pouvoir isolant de l’isolant.

La résistance thermique s’exprime généralement “Xm².K/W” où “X” est un chiffre plus ou moins grand. Plus ce chiffre est grand, plus le produit est isolant.

On devra donc considérer cette valeur en priorité et la mettre en rapport avec les indications réglementaires.

Quels indicateurs regarder

La conductivité thermique : λ

La conductivité thermique est la capacité qu’a l’isolant de conduire les calories, donc aussi bien le froid que le chaud. Cette valeur doit, contrairement à la valeur R, être la plus petite possible.

En choisissant une valeur λ la plus basse possible, on s’assure que l’isolant ne crée pas de pont thermique, ce qui rendrait caduque la valeur R.

Que disent les normes pour l’épaisseur de l’isolant d’un mur ?

Il existe heureusement des normes qui permettent de mettre en rapport les différentes valeurs.

La norme actuelle qu’il faut suivre en construction et qu’il faudrait suivre en rénovation est la norme RT2012. Elle précise une valeur R comprise entre 3m².K/W et 9m².K/W pour murs donnant sur l’extérieur.

dans la pratique on constate qu’en rénovation, R sera autour de 3,7m².K/W tandis qu’il sera de 4m²/K/W en construction neuve.

Sachant cela, on calcule l’épaisseur nécessaire avec cette formule : épaisseur = Rxλx100.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Quelques exemples d’épaisseurs d’isolant pour un mur

Si le mal au crâne ne vous lâche pas, vous pouvez vous inspirer des valeurs moyennes que nous vous proposons.

Certes, l’épaisseur idéale varie en fonction des matériaux du mur, de l’exposition et de nombreux autres facteurs, mais ces valeurs générales vous assureront un confort relatif.

Quelle épaisseur pour les laines minérales ?

Les laines minérales sont les isolants les plus fréquents, car ils sont performants, durables et très peu coûteux.

On peut trouver mieux pour une maison très moderne de type BBC, mais pour la très large majorité des logements, ces isolants seront idéaux.

L’épaisseur d’isolant mural de type laine minérale devra être d’environ 14cm pour atteindre R=3,8m².K/W.

Quelle épaisseur pour le polystyrène ?

Le polystyrène est l’isolant idéal pour l’isolation par l’extérieur. Il est en effet peu onéreux, imputrescible, très léger, économique et très facile à travailler.

Il existe plusieurs types de polystyrène pour l’isolation, mais le classique est le polystyrène blanc.

En prenant en compte ce matériau on estime que l’épaisseur d’isolant mural devrait être d’environ 12cm pour atteindre R=3,9m².K/W.

Quelques exemples d’épaisseurs d’isolant pour un mur

Quelle épaisseur pour la mousse résolique ?

Place au futur avec la mousse résolique. On pourrait croire qu’il s’agit de polystyrène, mais absolument pas, c’est une mousse.

La mousse résolique résiste au feu, ne dégage pas de fumées toxiques en cas de combustion, est peu polluante et se révèle très performante. Elle est cependant très onéreuse et oblige à installer un film pare-vapeur.

L’épaisseur de mouse résolique nécessaire est de 9cm pour atteindre R=4,1m².K/W.

Quelle épaisseur pour le polyuréthane ?

Le polyuréthane est sans doute le meilleur isolant à mettre en œuvre dans un logement sans engager des frais titanesques.

Cet isolant se trouve sous plusieurs formes, même de manière projetée, comme une peinture très épaisse.

L’épaisseur d’isolant mural de type polyuréthane est généralement de 9cm pour atteindre R=3,8m².K/W.

Quelle épaisseur pour les laines végétales ?

Enfin ceux qui désirent jouer la carte de l’écologie pourront s’orienter vers des laines végétales. Il s’agit généralement de laine de bois et de laine de chanvre.

Si les performances écologiques sont au rendez-vous, les performances thermiques sont plutôt en retrait.

Il faut en effet environ 15cm de laine végétale pour atteindre R=3,7m².K/W

Laisser un commentaire