Enrochement ou mur de soutenement : Lequel choisir ?

Publié le
3.8/5 - 4 votes

Enrochement ou mur de soutenement : Lequel choisir ?

Les terrains en pente nécessitent souvent un petit renfort afin de supporter le poids d’une maison ou tout simplement d’offrir un jardin plus plat. Pour réduire la pente d’un terrain, ou carrément la supprimer, on peut avoir recours à certaines méthodes de soutènement de terrain. Il s’agit de travaux à la croisée de la maçonnerie et du terrassement. Si vous êtes dans ce cas, il vous sera possible de choisir l’enrochement ou le mur de soutènement ,les deux techniques les plus populaires en France à l’heure actuelle. Voici quelques explications pour faire votre choix simplement et en accord avec vos attentes.

Qu’est ce qu’un mur de soutènement ?

Le mur de soutènement est le choix le plus fréquemment réalisé par les particuliers. Il faut bien dire que cet ouvrage est facile à réaliser en amont du gros œuvre ou même en parallèle. Les intervenants et matériaux étant les mêmes, on peut mutualiser les efforts et ainsi réduire le coût de l’opération.

Le mur de soutènement est un mur béton clôturant un espace particulièrement résistant et profondément ancré au sol. On peut avoir recours à des parpaings ou à du béton banché, selon les performances techniques nécessaires.

Qu’est ce qu’un mur de soutènement ?

Dans tous les cas, le mur de soutènement est un ouvrage renforcé d’armatures métalliques et pensé pour laisser s’écouler d’éventuelles eaux de ruissellement.

Le dimensionnement d’un mur de soutènement est une affaire de professionnel, surtout s’il est destiné à recevoir non seulement la poussée du terrain, mais également la poussée d’un bâtiment ou d’une route.

Qu’est ce qu’un enrochement ?

L’enrochement est une solution de plus en plus populaire, car il permet de soutenir un terrain de façon presque naturelle, en sachant se camoufler dans le terrain lui-même.

Le principe est très simple : on entasse des blocs de roche naturelle de manière à contrer la poussée du terrain. Ce procédé oblige le mur de soutènement à respecter une certaine pente de manière à compenser la poussée naturelle du terrain. Il propose donc une légère perte de surface, qui pourra toutefois être agrémentée de végétation et de fleurs, pour renforcer encore plus le côté naturel de l’ouvrage.

Qu’est ce qu’un enrochement ?

Attention à ne pas confondre enrochement de soutènement et enrochement paysager. Le dernier n’offre pas les mêmes caractéristiques techniques que le premier.

L’enrochement demande l’intervention d’un terrassier et de ses engins de terrassement afin de manipuler les blocs de roche.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Enrochement ou mur de soutènement, lequel choisir ?

Pour déterminer lequel, de l’enrochement ou du mur de soutènement est la meilleure solution, il faut en priorité considérer votre situation.

Les deux soutènements offrent la même sécurité, mais diffèrent énormément sur leur aspect esthétique et sur leurs coûts.

L’enrochement, pour son aspect esthétique

L’enrochement est très logiquement la solution la plus esthétique des deux possibilités. Si vous parvenez à trouver des rochers locaux, vous disposerez d’un aspect très naturel et proche du reste de votre environnement.

L’enrochement est le complément idéal d’un jardin agrémenté de végétaux. Contrairement au mur de soutènement, l’enrochement peut facilement être décoré et on pourra, avec le temps ,le fondre complètement sous la végétation.

L’enrochement est cependant plus onéreux qu’un mur de soutènement. Il demande en effet l’achat des blocs de roche, leur acheminement, puis ensuite l’intervention d’un terrassier de manière à placer les blocs aux bons endroits et de manière stable. En revanche l’enrochement est très rapide à installer, une ou deux journées sont généralement suffisantes.

L’enrochement n’est pas un projet qu’un particulier peut entreprendre, sauf s’il possède un permis de conduire pour engins de chantier.

 

Le mur de soutènement pour sa facilité

Le mur de soutènement est la solution offrant le moins de perte de place. En effet, l’ancrage profond du mur dans le sol lui permet de contrer la poussée du terrain sans nécessiter de pente supplémentaire.Enrochement ou mur de soutènement, lequel choisir ?

Le mur de soutènement est généralement beaucoup moins onéreux que l’enrochement, car il repose sur des matériaux très bon marché. Le béton, qu’il soit fait sur place ou livré par camion est abordable, mais pêche largement par son esthétique finale.

Un mur de soutènement en béton est en effet gris et brut lors de son décoffrage. Il faut donc impérativement l’habiller d’un revêtement. Il pourra s’agir d’un crépi, d’un bardage ou d’une peinture. Il s’agit donc d’un travail supplémentaire qui rallonge d’autant plus la complétion du mur de soutènement.

Un mur de soutènement peut être réalisé par un particulier, même si nous ne le conseillons pas, car contrer la poussée d’un terrain durablement est une affaire de professionnel.

Laisser un commentaire