Le confort acoustique : Une préoccupation importante

Publié le
Noter cet article ?

Le confort acoustique : Une préoccupation importante

Selon l’Ifop, pour 54% des Français le bruit est une source de nuisance régulière. Ce dérangement quotidien est d’ailleurs l’une des premières causes de déménagement en France actuellement. Il faut bien dire que le bruit peut être un problème pernicieux et particulièrement grave. Il existe une demande de plus en plus importante pour l’amélioration de l’isolation phonique des logements, tant en construction qu’en rénovation. Nous vous proposons un bref récapitulatif de la situation des nuisances sonores dans les bâtiments français ainsi que quelques techniques à mettre en œuvre pour améliorer votre confort acoustique.

Quels sont les effets des nuisances sonores ?

Nous avons mis très longtemps à réaliser que le bruit, même le plus anodin et le plus agréable, peut être une source d’inconfort. Durant longtemps, le bruit était considéré comme un simple désagrément, de nos jours, on sait que le bruit agit aussi profondément sur le mental que sur le physique. Les conséquences sont parfois désastreuses.

En tout premier lieu, l’effet le plus fréquemment mentionné des nuisances sonores est centré sur l’aspect physiologique. Un train très bruyant passant à heure fixe, une ligne d’aviation très fréquentée, ou tout simplement un voisin trop généreux sur le volume de sa télé, autant de problèmes qui s’aggravent inexorablement avec le temps.

On constate donc très souvent qu’une petite nuisance, en elle-même insignifiante se transforme avec le temps en une plaie psychologique qui peut réellement se transformer en cauchemars de tous les instants. De nombreux Français confessent avoir été obligés de déménager en raison de voisins trop bruyants ou de nuisances industrielles trop proches.

On sait désormais aussi que le bruit a des conséquences physiques directes sur le corps humain. En premier lieu, le stress qui l’accompagne inévitablement est un marqueur physique important à la source de nombreuses pathologiques. D’autre part, une exposition à des bruits élevés ou des fréquences extrêmes peut endommager irrémédiablement l’appareil auditif de personnes déjà fragiles à ce niveau-là.

Pour les particuliers, les enjeux sont donc doubles : assurer leur tranquillité d’esprit et ne pas tomber malade à cause du bruit.

Le confort acoustique : Un élément trop négligé en France

Les règlements acoustiques de nos voisins européens ont été dramatiquement durcis dans les dernières décennies. Pourtant, dans l’hexagone, les normes sont toujours très lâches, floues et peu surveillées.

La première réglementation acoustique dans le bâtiment date de 1969, elle a été mise en place pour remédier aux problèmes d’isolation des bâtiments d’après-guerre construits à la va-vite.

Le confort acoustique : Un élément trop négligé en France

Cet appareil légal a été très légèrement renforcé en 1994, avec une isolation face aux bruits aériens et aux chocs de 5db. Depuis, plus rien, pourtant les nuisances acoustiques sont de plus en plus fréquentes et l’amélioration du con fort acoustique, une préoccupation toujours grandissante.

D’autre part, les réglementations acoustiques des maisons individuelles ne se concentrent que sur les bruits extérieurs, aucune restriction n’est imposée pour insonoriser les différentes pièces de la maison ou les différents équipements techniques. Un problème qu’il vous appartient de prendre en main si vous désirez améliorer ce point de confort.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Comment améliorer le confort acoustique de sa maison ?

Il est heureusement possible de lutter contre le bruit, sans pour autant avoir recours à des techniques de studio d’enregistrement.

Vous disposez de nombreux matériaux qui pourront répondre à vos attentes dans le cadre d’une construction ou même d’une rénovation. Il faudra impérativement prendre connaissance des différentes techniques utilisées, car comme pour l’isolation thermique, de petites erreurs ponctuelles peuvent nuire dramatiquement à l’ensemble de votre effort d’insonorisation.

Nous recommandons chaudement de vous renseigner en profondeur, ou de faire appel à un professionnel, car contrairement à l’isolation thermique, le grand public ne maîtrise pas forcément tous les ressorts physiques et techniques liés au domaine.

Lutter contre les nuisances extérieures : Le plus difficile

Dans un logement individuel et dans de très nombreux logements urbains, le problème majeur est celui du bruit aérien. Il s’agit de nuisances sonores provenant de l’extérieur de la construction. Ces bruits se propagent dans le logement par l’intermédiaire des murs, des fenêtres et du toit.

Ces nuisances sont généralement constituées par des industries à proximité, par des axes routiers ou par des transports en commun denses.

Pour améliorer le confort acoustique face à ces sons, on conseille généralement de commencer par renforcer des éléments cruciaux comme l’isolation des combles et les fenêtres. Ce sont en effet les deux portes d’entrée principales des bruits extérieurs.

Une isolation des combles neuve et efficace pourra réduire dramatiquement la propagation du son et fera en outre baisser la facture de chauffage.

Les fenêtres pourront être équipées de double vitrage ou encore mieux, d’un double vitrage phonique qui permet de réduire les nuisances de 25 à 28 décibels.

Comment améliorer le confort acoustique de sa maison

Les bruits intérieurs, un élément à ne pas négliger

Les bruits intérieurs peuvent également être une source de nuisances et de désaccord entre les occupants. Comment par exemple trouver un juste milieu entre un besoin de calme total pour des études et une séance cinéma western ? Tous les membres de la famille n’ont en effet pas les mêmes aspirations au même moment et peuvent avoir besoin de niveaux de silence, ou de bruit, très variés.

C’est pour cette raison qu’il est largement conseillé d’isoler acoustiquement les pièces de la maison, tout particulièrement les chambres.

Vous pouvez utiliser de la laine minérale ou de la ouate de cellulose comme isolant interne et vous orienter vers une épaisseur suffisante.

Sachez également que les fabricants de plaques de plâtre proposent désormais des produits très efficaces face aux sons pour renforcer le confort acoustique d’une pièce sans aucune perte de surface.

Les équipements techniques : Une source de bruit

Enfin, vous devriez toujours garder un œil sur le bruit de vos installations techniques et de vos appareils électroménagers.

En effet, des canalisations avec coup de bélier, des évacuations d’eau trop abruptes, une chaudière mal isolée, ou tout simplement un lave-linge baladeur sont des éléments qui, cumulés, peuvent être très bruyants et ruiner votre isolation phonique face aux bruits extérieurs.

On conseille donc toujours de prévoir la bonne isolation acoustique de ces éléments lors d’une construction ou d’une rénovation. Vous pouvez isoler vos conduites d’eau avec des mousses adaptées ou encore vérifier que votre chaudière est installée au mur avec des silentblocs.

Chaque petit plus compte et participera à l’amélioration de votre confort acoustique.

Laisser un commentaire