Choisir le rapport cheville et mur idéal pour votre projet

Publié le
Choisir le rapport cheville et mur idéal pour votre projet
4/5 - 2 votes

Choisir le rapport cheville et mur idéal pour votre projet

Pour fixer une pièce rapportée en applique sur un mur, il est obligatoire d’utiliser une cheville. Sans ce petit élément en général peu onéreux, on ne peut pas toujours faire tenir une vis. La cheville est évidemment à adapter au type de mur et, parce qu’il existe de très nombreux types de murs, il existe de très nombreux types de chevilles. Nous vous proposons ici un tour d’horizon des modèles de chevilles les plus fréquent, sans ne prétendre à aucune exhaustivité. Vous pourrez ainsi déterminer le rapport cheville mur idéal pour votre situation.

La cheville, buts et fonctionnement

Cheville et mur sont des éléments hétérogènes qui doivent offrir une solidité homogène, un paradoxe que les artisans s’efforcent de résoudre depuis des siècles.

Les chevilles des anciens temps étaient en bois ou en plomb. On en trouve encore dissimulées dans de vieux murs. De nos jours, les chevilles sont en plastique ou en métal selon les buts qu’elles doivent servir.

La cheville, buts et fonctionnement

Le secret d’une cheville efficace est l’adaptation de cette dernière au support. Tous les murs ne sont pas égaux, aussi, la cheville doit être choisie minutieusement.

Quelles chevilles pour les murs pleins ?

Les murs pleins sont des murs présentant une épaisseur ininterrompue d’un même matériau. Le plus souvent il s’agit de béton, mais il peut techniquement s’agir de bois, de plâtre ou de bien d’autres possibilités.

Ces supports étant denses et homogènes, ils présentent le moins de difficultés pour les chevilles et peuvent supporter les charges les plus importantes.

On devra donc les percer de la bonne manière et leur imposer une cheville adaptée à leur structure.

Les chevilles plastiques à expansion : Les plus courantes

Le plus fréquemment, pour les charges petites à moyennes, on recommande l’utilisation de chevilles en plastique. Plastique est ici un terme générique, car il s’agit en réalité, de polypropylène, de PVC, de nylon ou d’autres matériaux, d’aspect “plastique”.

Le principe d’une cheville pour mur plein en plastique est simple. La cheville est pré-découpée selon un schéma géométrique. Lorsqu’on la place dans le mur et qu’on y insère une vis, la cheville craque, se dilate et se presse contre les parois du trou.

La vis utilisée est alors fermement enchâssée dans un enrobage de plastique et peut être vissée et dévissée de nombreuses fois sans aucun problème de solidité.

Quelles chevilles pour les murs pleins

Pour gagner du temps, utiliser la cheville à frapper

Dans certains cas, la cheville doit maintenir un élément qui ne sera jamais démonté, de manière certaine. Pensez aux tuyaux du réseau plomberie qui naviguent sous un ravoierage.

Dans ces cas-là, on peut utiliser des fixations non démontables. Le plus facile et le plus rapide est d’utiliser des chevilles à frapper.

Ces chevilles plastiques sont pré-équipées d’un clou en métal ou en nylon. Il suffit de percer le support, de positionner l’élément à fixer, d’insérer la cheville dans le trou et de frapper le clou.

Le clou dilate la cheville qui s’écrase contre les parois du trou, assurant la totale solidité de l’ensemble. Tout démontage est alors impossible sans casser la cheville et le clou.

Le scellement chimique : Dans certains cas uniquement

Dans certains cas on ne peut pas utiliser de cheville, par manque de place, par souci de solidité ou d’autres contraintes techniques.

On recommande alors d’utiliser une cheville chimique. On perce un tour dans lequel on injecte une résine bicomposante et une vis. Lorsque la résine est sèche, le tout forme un ensemble solide qui peut supporter des charges très élevées.

Ces chevilles pour murs pleins sont en général réservées aux professionnels.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Chevilles murs placo : Pour les cloisons modernes

La très large majorité des murs que les particuliers rencontrent sont des murs ayant un doublage placo. Si vous désirez placer une cheville au mur pour y accrocher une étagère, il y a de fortes chances pour que le mur soit en placo.

Le placo a une épaisseur standard de 13mm, derrière laquelle se trouve un vide d’une épaisseur variable.

On ne peut donc pas accrocher une cheville mur plein sur un mur placo, elle ne tiendra pas la charge et pourra présenter un danger. Il faut utiliser une cheville spéciale placo.

Les chevilles métalliques à expansion

La cheville mur placo la plus courante est la cheville à expansion métallique, aussi nommée cheville Molly.

Cette cheville entièrement métallique déploie des ailettes métalliques derrière le placo, de manière à le prendre en sandwich. Plus on serre la vis de cette cheville, plus les ailettes se déploient et s’écrasent contre le placo, assurant la solidité de l’ensemble.

Pour poser ces chevilles, il est obligatoire d’utiliser une pince spéciale, très peu onéreuse qui assure le bon déploiement des ailettes.

Chevilles murs placo : Pour les cloisons modernes

Les chevilles à verrouillage de forme

Les chevilles à verrouillage de forme sont une grande famille de chevilles plastiques. Elles sont utilisées pour le placo et n’importe quel matériau creux.

Lorsqu’on serre la vise fournie avec cette cheville, le corps de la cheville se déforme et s’écrase contre la face interne du placo. L’allure de cette déformation ressemble très souvent à un nœud.

Ces chevilles sont plus onéreuses que les chevilles métalliques, tout aussi efficaces et ne demandent aucun outil spécial.

D’autres modèles moins courants

Il existe d’autres chevilles pour murs placo, mais elles sont moins prisées du grand public.

Il s’agit des chevilles autoperceuses, des chevilles à visser, des chevilles à bascule, ou encore des chevilles à crampons.

Ces modèles sont soit très récents, soit peu compétitifs techniquement avec les autres chevilles. On ne les utilisera donc que si l’on y est obligé ou si le projet ne nécessite pas de solidité importante.

Quelles chevilles pour les travaux hors normes ?

Certains projets demandent une solidité exceptionnelle. C’est par exemple le cas si l’on désire fixer les poutres d’une mezzanine, ou les solives d’un plancher.

Dans ces cas-là, il faut utiliser des chevilles très solides qui peuvent supporter une très grande charge.

Ces chevilles sont généralement des chevilles pour murs pleins, car le placo ne supporte pas les charges très lourdes.

Les goujons à bague d’expansion : Maousse costaud

Le solution la plus résistante est le goujon à bague d’expansion. Il s’agit d’une tige filetée disposant d’un bout conique sur lequel est positionnée une bague métallique.

On perce le béton au bon diamètre et on enfonce le goujon au marteau dans le trou.

En serra un écrou sir ce goujon la bague métallique est comprimée dans le mur et ancre ainsi le métal dans le mur. La solidité est à toute épreuve et les possibilités énormes.

Quelles chevilles pour les travaux hors normes

Pour un projet moyen, opter pour les goujons à expansion

On ne doit pas confondre goujons à bague et goujons à expansion. Les goujons à expansion sont similaires aux chevilles à expansion métalliques, mais en beaucoup plus massifs.

Ils permettent d’ancrer un goujon dans un mur plein tout en supportant des charges moyennes. Ils seront à privilégier pour les projets de construction moyens à gros.

Les chevilles universelles extra longues : Pour certains projets

Il arrive parfois que les goujons à bague d’expansion ne puissent pas être utilisés : murs trop friables, espace réduit, impossibilité de marteler et autres. Dans ces cas là on fera jouer la longueur de la cheville. Il existe des chevilles nylon à expansion extra longues.

Très souvent longues d’au moins 10cm elles permettent d’ancrer la vis très profondément dans le mur et ainsi de tenir de lourdes charges.

On pourra privilégier ces chevilles aux goujons, tout en respectant les indications de charge du fabricant.

Quel poids peut tenir une cheville ?

Les particuliers se posent très souvent la question du poids qu’une cheville pour mur classique peut supporter.

C’est une question légitime, mais il est difficile d’y répondre. En effet, la dimension de la cheville, l’état du mur et bien d’autres paramètres entrent en jeu.

Quel poids peut tenir une cheville

Pour les chevilles plastiques ou les chevilles à expansion métalliques, on estime que la charge maximale est déterminée par le diamètre de la cheville.

  • De 3mm à 5mm, la charge devra être inférieure à 20kg.
  • De 6mm à 8mm, la charge maximale sera de 50kg.
  • Les diamètres de plus de 10mm pourront supporter plus de 50kg.

Pour information, sachez que les goujons à bague d’expansion de 12mm de diamètre peuvent supporter des charges d’environ 100kg.

Laisser un commentaire