Quel est le prix d'un faux plafond ?

Pictograme d'une horlogeMis à jour le

Le prix d’un faux plafond varie de 8€ à 40€ par m² pour un modèle suspendu hors pose et de 23€ à 70€ par m² en comprenant l’installation. Le coût d’un faux plafond peut aller de 30€ à 70€ par m² pour un équipement tendu, hors pose et de 60€ à 120€ par m² en incluant l’installation.

Type de faux plafondPrix moyen au m² (hors pose)Prix moyen au m² (avec pose)
Faux plafond suspendu8€ à 40€23€ à 70€
Faux plafond tendu30€ à 70€60€ à 120€

Note : Ces prix publics TTC, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels (avec fourrures, suspentes et accessoires de pose, hors isolation et finitions).

Le type et la surface sont les principaux paramètres qui influencent le coût de votre projet de faux plafond. Toutefois, il est nécessaire de déterminer d’autres éléments afin d’affiner votre budget :

  • La nature du support
  • L’isolation
  • L’intégration d’éléments techniques
  • Les finitions

Estimez le prix de pose de votre faux plafond à l’aide de notre guide détaillé et faites chiffrer précisément ces travaux par un professionnel.

L’installation d’un faux plafond est très fréquente en rénovation, mais aussi en construction. Le faux plafond permet en effet de dissimuler de nombreuses gaines techniques tout en assurant une esthétique moderne à la pièce. D’autre part, cet élément peut retenir une couche d’isolant et ainsi améliorer les performances thermiques et acoustiques d’une pièce ou de tout un logement.

Prix d'un faux plafond selon les systèmes

Pour réaliser votre faux plafond vous disposez de 2 types de techniques. Très différentes l’une de l’autre, il faudra choisir en fonction de vos goûts, de votre cahier des charges mais aussi de votre budget. Le choix du type de produit a en effet un impact très important sur le prix de votre faux plafond, tant au niveau des fournitures que de la main-d’œuvre nécessaire.

Prix d'un faux plafond suspendu

Dans la très vaste majorité des cas, et notamment en construction, le faux plafond est de type suspendu. Vous ne le savez peut-être pas, mais vous avez déjà rencontré un plafond suspendu. Il s’agit par exemple d’un plafond de type placo tout à fait classique.

Cette dénomination est utilisée pour qualifier une solution de plafond rigide dont les éléments sont suspendus (comprenez vissés) sur une ossature, généralement des fourrures métalliques. Selon la hauteur que vous souhaitez donner à votre plénum (l’espace entre la dalle de l’étage et le faux plafond), l’ossature de support peut être fixée tout contre la dalle ou au contraire, suspendue à l’aide de tiges filetées ou de rails spécialement prévus à cet effet.

Les produits les plus fréquemment utilisés pour une pose suspendue sont :

  • Le Placo.
  • Le Fermacell.
  • Du lambris.
  • Des dalles de plafond.

Prix d'un faux plafond suspendu

Le faux plafond suspendu a des atouts techniques qui correspondent tout à fait aux solutions de construction modernes. Il est :

  • Peu onéreux : Système standard, il reste très économique.
  • Rapide et simple à poser : Les nombreux plaquistes peuvent poser un plafond en un temps record.
  • Léger : Pas besoin d’étayage ou de renforts.
  • Facilement réparable : Le système suspendu se rénove rapidement et peut se déposer par parties.
  • Perçage aisé : On peut encastrer de nouvelles gaines ou ajouter des spots sans outils spécifiques.
  • Solide : On peut accrocher des éléments tiers, jusqu’à 25kg par point de fixation.
  • Simple à entretenir : Lessivable et le cas échéant mise en peinture rapide.

De manière générale, les plafonds suspendus peuvent cacher toutes les gaines techniques et même servir de support à un renfort d’isolation.

Le prix d’un faux plafond suspendu varie de 8€ à 40€/m² TTC hors pose.

Prix d'un faux plafond tendu

Longtemps réservé à des domaines de niche, le plafond tendu connaît un regain d’intérêt auprès des particuliers, notamment en rénovation en raison de sa mise en œuvre peu intrusive.

Ce système est composé d’une toile en matière synthétique, qui est accrochée à des fixations murales, puis tendue. Il n’y a ainsi pas besoin de jointoyer, poncer, apprêter, ratisser ou peindre. La toile est livrée finie, prête à être utilisée, même s’il est parfois possible de la peindre par la suite pour la rénover.

Tout comme pour le système suspendu, le plafond tendu permet d’égaliser des différences de niveaux, de dissimuler des gaines techniques (VMC par exemple), de réduire une hauteur sous plafond (économies de chauffage) ou tout simplement masquer un plafond en très mauvais état.

Il existe, comme nous le verrons plus loin en détail, 2 types de plafonds tendus :

  1. Les modèles à toile PVC : Pose à chaud obligatoire.
  2. Les modèles à toile polyester : Pose à froid possible.

Dans les deux cas, le concept demeure le même et la toile bénéficie des mêmes qualités. Cette dernière peut être colorée en piochant dans le catalogue international RAL, un choix à réfléchir, car s’il est possible de repeindre certaines toiles, l’opération n’est pas aisée et peut facilement échouer pour un particulier peu expérimenté face à ce matériau. Les toiles peuvent aussi être percées et découpées sans déchirure afin de favoriser l’implantation de luminaires. Il s’agit ainsi qu’une solution de plafond tout à fait moderne, pouvant faire l’objet de modifications ultérieures afin d’évoluer avec le logement.

L’esthétique d’un plafond tendu peut être mate, satinée ou brillante, selon la finition sélectionnée. Vous pouvez en outre opter pour une version imprimée avec des motifs, qui fera cependant grimper le coût de votre faux plafond tendu.

Le prix d’un plafond tendu va de 30€ à 70€/m², selon le modèle sélectionné.

Coût d'un faux plafond suspendu

Le système du plafond suspendu repose toujours sur le principe d’une ossature porteuse qui permet de soutenir un parement. Le choix de ce parement est important pour calculer le prix de votre faux plafond. En effet le coût des matériaux varie et affecte également ceux de la mise en œuvre et des finitions.

MatériauxPrix moyen au m² (hors pose)Prix moyen au m² (avec pose)
Placo8€ à 13€33€ à 28€
Placo hydro13€ à 17€28€ à 47€
Placo phonique10€ à 13€25€ à 43€
Lambris bois12€ à 45€27€ à 75€
Lambris PVC10€ à 35€25€ à 60€

Note : Ces prix publics TTC, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels (avec rails et accessoires de pose, hors isolation et finitions).

Prix d'un faux plafond en placo

La solution la plus fréquente repose sur la mise en place de plaques de plâtre (Placo) fixées sur une ossature métallique. Ce système, très moderne, est standard dans la construction neuve et bénéficie ainsi d’une excellente popularité chez les professionnels, mais aussi de prix très attractifs.

Le placo, une fois fixé sur les fourrures métalliques (des rails en forme de U) doit être jointé (avec une bande armée) et légèrement poncé. Ceux qui désirent une finition exemplaire opteront en outre pour un ratissage, c’est-à-dire une couche d’enduit millimétrique qui gomme les plus petites aspérités du placo.

Le placo peut être peint avec une peinture classique et peut recevoir des spots, et tout autre encastrement technique.

Notez pour finir que le placo peut être normal, hydro ou ignifugé, selon qu’il doit être installé dans une pièce de vie, dans une pièce humide (salle de bain) ou à proximité d’une cheminée ou d’un poêle à bois.

Le prix du placo oscille de 8€ à 17€/m², hors accessoires.

Prix d'un faux plafond en lambris

Pour calculer le prix de votre faux plafond, vous pouvez également prendre en compte le lambris. Traditionnellement en bois, cet élément de menuiserie d’intérieur peut désormais être aussi en PVC, de manière à faciliter sa mise en place, à réduire son prix et à limiter l’entretien.

  • Le lambris bois : Si ce lambris est le plus traditionnel il n’est pas nécessairement vieillot ou passé de mode. Les lambris modernes aux lignes plus épurées peuvent recevoir une peinture et devenir de véritables atouts déco. Le lambris en bois posé sur ossature est très polyvalent, il peut être équipé de spots et même être intégré dans une pièce humide.
  • Le lambris PVC : Il s’agit de lames de lambris en PVC fixées à une ossature. Présentant les mêmes avantages que le lambris bois, ce modèle bénéficie en outre d’une meilleure résistance à l’humidité, d’un entretien absolument nul et d’un tarif d’achat plus bas.

Vous pouvez considérer que le prix d’un faux plafond en lambris bois est compris entre 12€ et 45€/m², tandis que la version PVC va de 10€ à 35€/m².

Prix d'une isolation de faux plafond

Une isolation entre votre faux plafond et les étages supérieurs ou la toiture n’est pas obligatoire, mais nous la recommandons vivement. En effet, si l’isolation des parties hautes d’un logement est assurée par l’isolation de la toiture, une couche supplémentaire entre un faux plafond et une partie supérieure permet de mieux réguler la température d’une pièce et apporte de meilleures performances acoustiques.

Que vous désiriez installer un faux plafond placo ou lambris, vous pouvez compter sur un large panel d’isolants compatibles.

  • La ouate de cellulose.
  • Les fibres naturelles (bois, chanvre, etc.)
  • Les laines minérales.
  • La mousse polyuréthane.

De surcroît, selon la configuration des lieux, la présence d’un film pare-vapeur est indispensable à la bonne longévité de l’isolant.

Le prix d’un isolant peut aller de 5€ à 15€/m².

Prix d'un faux plafond tendu

Le prix de votre futur faux plafond tendu est déterminé par plusieurs facteurs, dont le type de toile utilisé. Ne négligez pas ce point, et sachez poser les bonnes questions au professionnel en charge de vos travaux.

Dans tous les cas, les plafonds tendus ne présentent pas de plis, ne craquent pas et offrent vraiment une solution moderne à l’esthétique particulièrement flatteuse.

MatériauxPrix moyen au m² (hors pose)Prix moyen au m² (avec pose)
Toile PVC30€ à 60€60€ à 100€
Toile polyester40€ à 70€90€ à 120€

Note : Ces prix publics TTC, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels.

Prix d'un faux plafond tendu en PVC

Les toiles en PVC sont les modèles les plus anciens, mais elles présentent certains avantages à considérer. Le PVC est en premier lieu un matériau recyclable, quitte à utiliser du synthétique autant le faire de manière responsable. Le PVC est antistatique, se décolore peu et sa surface lisse est très facilement lessivable.

Autre avantage de taille, le faux plafond tendu PVC bénéficie du prix le plus bas pour ce genre de système.

Toutefois, les toiles PVC nécessitent une mise en œuvre plus complexe car elles doivent être chauffées. Le PVC étant un matériau thermo-extensible, il faut le chauffer pour l’installer, de cette manière en refroidissant il se rétracte, et se tend naturellement. Cela implique donc de chauffer le plafond de la pièce visée à une température de 40 à 50°C.

En qualité de matériau très extensible, le PVC, avec une solidité de 60kg/m² peut résister à de lourdes charges. C’est un avantage certain en cas de dégât des eaux. L’eau accumulée dans le plénum de passe pas la toile et on peut, après intervention d’un plombier, la pomper de manière sécurisée. Dans ce cas, le PVC est ensuite chauffé et reprend sa forme originale, comme s’il ne s’était rien passé.

Le coût d’un faux plafond tendu en PVC varie de 30€ à 60€/m².

Prix d'un faux plafond tendu

Prix d'un faux plafond tendu en polyester

Les toiles polyester sont plus modernes que celles en PVC. Il s’agit en réalité d’une toile en polyester enduite d’une fine couche de polyuréthane, un matériau très résistant, facile à nettoyer et très doux au toucher.

Le polyester présente l’avantage de pouvoir être posé exactement comme le PVC, sans pour autant nécessiter de mise en température de la pièce. Il s’agit d’une avancée majeure qui facilite le chantier autant pour les propriétaires que pour les professionnels.

Toutefois, ce progrès a des inconvénients, notamment dans l’impact environnemental du polyuréthane qui n’est que partiellement recyclable.

Par ailleurs, le polyester peut être translucide et permet d’installer des luminaires intégrés pour un effet très contemporain, par exemple un plafond étoilé.

Le tarif d’un faux plafond tendu en polyester va de 40€ à 70€/m², sans compter la pose.

Prix d'une isolation de plafond tendu

Si vous le désirez, et nous le recommandons, vous pouvez le plénum créé par un plafond tendu. Les matériaux compatibles sont exactement les mêmes que ceux conseillés pour la mise en place d’un faux plafond suspendu.

Nous conseillons toujours le recours à des isolants bio sourcés, comme le chanvre ou les fibres de bois, ou bien à des isolants issus du recyclage, comme la ouate de cellulose qui présente, en outre de meilleures performances que la laine de roche.

Le prix d’un isolant peut aller de 5€ à 15€/m² sans compter la pose.

Pose d'un faux plafond : L'intervention d'un professionnel

Déroulement de la pose : Suspendue ou tendue

La pose de votre faux plafond se déroule différemment selon qu’il soit suspendu ou tendu. Mais avant toute chose, il est important de réaliser tous les travaux qui interviennent dans le plénum. Il faut souvent tirer les gaines requises, positionner des sorties lumière, ou préparer le support pour fixer le faux plafond correctement.

  • Pose suspendue : La pose suspendue débute obligatoirement par la mise en place des fourrures de support ou de l’ossature bois, et dans le cas de certains plafonds, des suspentes de support. On fixe ensuite le parement sur l’ossature en prenant soin d’intégrer les éléments électriques éventuels et l’isolation s’il y a lieu. Selon le matériau on réalise les finitions adaptées. Après séchage le plafond est terminé.
  • Pose tendue : La pose d’un faux plafond tendu débute par la pose des lisses périphériques, les rails qui permettent de coincer la toile et ainsi de la fixer aux murs. La toile est ensuite installée dans les lisses, à froid ou à chaud, selon le modèle choisi et tout excédent est découpé. On prend là aussi soin de positionner les sorties lumières ou d’intégrer les spots si nécessaire. La toile est fonctionnelle sans temps de séchage, ou après un court temps de refroidissement.

Pose d'un faux plafond : L'intervention d'un professionnel

Prix de pose d'un faux plafond : Coût de la main-d'oeuvre

Le prix de pose de votre faux plafond est logiquement lié au type de plafond souhaité. Vous noterez que les différences tarifaires au m² sont significatives, aussi, il s’agit d’un élément déterminant dans le calcul final du prix d’un faux plafond.

  • Prix de la pose suspendue : Le prix de pose d’un faux plafond suspendu peut aller de 15€ à 30€/m² selon le matériau et les finitions nécessaires.
  • Prix de la pose tendue : Le prix de pose d’un faux plafond tendu, est compris entre 30€ à 50€/m², selon la technique de mise en œuvre.

Obtenir des devis : Précisez le coût de vos travaux

Pour déterminer précisément le coût de votre faux plafond, il est nécessaire de le faire chiffrer par un professionnel proche de chez vous. Nous vous conseillons d’obtenir plusieurs devis afin de comparer les tarifs et choisir l’artisan qui correspond à vos attentes.

Nous vous conseillons de confier votre projet de faux plafond à un spécialiste qui saura vous proposer les bons produits et vous offrir une qualité de pose professionnelle.

Exemples de devis pour un faux plafond : Chiffrage standard

Si vous disposez de plusieurs devis pour votre faux plafond, vous ne parvenez peut-être pas à les départager et à identifier le plus réaliste. Pour vous aider, voici quelques exemples de devis tirés de situations réelles.

Devis faux plafond : Exemple d'un faux plafond suspendu

Le premier exemple est celui de la pose d’un faux plafond suspendu (ossature métallique) de 35m² en lieu et place d’un ancien faux plafond en mauvais état. Le projet comprenait le passage de certains points lumière, et s’arrêtait après réalisation des joints. La peinture était ainsi à la charge du client. Le devis de ce faux plafond est élevé à 3 850€.

Devis faux plafond : Faux plafond tendu

Le second cas regarde la pose d’un plafond tendu dans une chambre de 15m² afin de diminuer la hauteur sous plafond. Les travaux comprenaient aussi la pose de spots encastrés, mais aucune isolation. Le montant du devis pour ce faux plafond a été de 1 050€.

Les coûts annexes à la pose d'un faux plafond

Vous pouvez choisir d’intégrer quelques éléments supplémentaires dans le prix de votre faux plafond. Il s’agit le plus fréquemment d’éléments techniques à installer avant pose du faux plafond pour des raisons d’accessibilité.

  • Peinture : Pour votre faux plafond suspendu, vous pouvez aussi confier la mise en peinture à un professionnel. Les techniques maîtrisées par les peintures, ratissage et peinture airless par exemple permettent de bénéficier d’un plafond d’une esthétique irréprochable.
  • Gaines techniques : Prévoyez le passage de l’électricité dans votre plénum, que ce soit pour relier d’autres pièces, que pour alimenter vos spots encastrés. Un électricien doit alors intervenir avant travaux.
  • Gaines VMC : Le passage de gaines peut rapidement faire gonfler le prix d’une VMC. Aussi, si vous souhaitez réduire ce budget, vous pouvez opter pour un faux plafond au lieu de réaliser d’onéreuses saignées. Là encore, prévoyez le passage des gaines à l’avance.
  • Tubage de cheminée : Le tubage d’une cheminée ou d’un poêle peut nécessiter la création d’un caisson disgracieux au plafond. Si la hauteur sous plafond vous le permet, un nouveau faux plafond peut vous aider à négocier cet écueil esthétique. Parlez-en avec votre fumiste en premier lieu.
  • Gaine de clim : La même réflexion s’applique aux climatisations, de surcroît aux clims gainables. Si vous désirez installer ce système, il faudra alors créer un faux plafond pour tout dissimuler.

En résumé : 4 conseils pour un faux plafond au bon prix

  1. Préparez votre projet : Une fois constitué, le plénum ne pourra plus être facilement accessible. Aussi, veillez à inclure tous les travaux préparatoires à votre projet, comme l’éclairage, et toutes les conduites techniques nécessaires.
  2. Pensez aux finitions : Pour les plafonds suspendus, gardez à l’esprit qu’une mise en peinture est toujours nécessaire. Aussi, il faut impérativement vérifier qu’elle est incluse dans le prix de votre faux plafond.
  3. Engagez un pro : Réaliser un faux plafond n’est pas simple, c’est une tâche pénible qui nécessite des outils et des connaissances précises. Si vous n’êtes pas certain de vos capacités, faites plutôt appel à un pro.
  4. Prévoyez l’isolation : Même entre les étages, une petite isolation est toujours recommandée. Cette couche technique vous permettra de renforcer l’isolation acoustique entre les étages de votre maison.

Commentaire(s)

+ Poster un commentaire
    internautejacques

    Bonjour,
    suis surpris de l’exemple donné qui avoisine les 100€ /m² alors que les explications préalables ne vont pas au dessus de 75 € ?
    Des explications?
    merci

    Répondre
    PrixPosePrixPose

    Bonjour,
    Vous avez raison! Dans certaines régions, spécialement là où le soleil brille fort, les prix sont parfois au-dessus de la moyenne. D’autre part certains artisans sont tout simplement plus onéreux cars ils disposent d’une situation avantageuse et/ou d’une maîtrise spéciale. D’autre part, les estimations données ne comptent ni les frais de déplacement, ni les éventuels coûts de déplacement du placo si le chantier requiert un peu de marche. Enfin, dans l’exemple donné, il s’agit de plusieurs surfaces nécessitant logiquement d’autant plus de coupes d’angle, de passages de câbles etc, donc plus de main d’œuvre. C’est pour cela que le devis dépasse l’estimation théorique.
    Bonne continuation.

    Répondre

Laisser un commentaire

Vos questions et remarques sont les bienvenues. Laissez nous un message !

Important : Nous ne traitons pas les estimations de prix en commentaire.

Combien votre faux plafond va-t-il coûter ?