Quel est le prix d'un chauffe-eau solaire ?

Par Sylvain ZaffiniPictograme d'une horlogeMis à jour le

Le prix d’un chauffe-eau solaire est de 3 680€ en moyenne, avec une fourchette comprise entre 1 400€ et 9 000€ installation incluse. Par exemple, le tarif d’un chauffe-eau solaire monobloc varie de 1 400€ à 4 000€, tandis que celui d’un chauffe-eau solaire PVT varie de 7 000€ à 9 000€.

Système de chauffe-eau solairePrix moyen (avec installation)
Monobloc1 400€ à 4 000€
Thermosiphon2 000€ à 8 000€
Circulation forcée2 500€ à 5 500€
Système PVT7 000€ à 9 000€
Capteurs solaires1 500€ à 3 500€

Note : ces tarifs indicatifs, issus de différentes sources spécialisées, tiennent compte des standards actuels (150l à 250l).

Le type et le fonctionnement sont les principaux paramètres qui influencent le coût de votre projet de chauffe-eau solaire. Toutefois, il est nécessaire de déterminer d’autres éléments afin d’affiner votre budget :

  • Capacité
  • Puissance
  • Encombrement
  • Performances
  • Configuration des lieux
  • Système d’appoint

Estimez le prix de installation de votre chauffe-eau solaire à l’aide de notre guide détaillé et faites chiffrer précisément ces travaux par un professionnel.

Un chauffe-eau solaire individuel, abrégé CESI, est un équipement destiné à produire de l’eau chaude sanitaire à partir de l’énergie solaire. Cet investissement lourd, mais compensé par les aides de l’État, permet de réduire significativement votre facture d’énergie.

Prix d'un chauffe-eau solaire par système

Depuis 2016, les chiffres des ventes des chauffe-eau solaires sont à la hausse, environ 49% en 2018. Les aides de l’État font la part belle au solaire ce qui ne manque pas de séduire les particuliers à la recherche de belles économies et de respect de l’environnement.

Si vous souhaitez estimer le prix un chauffe-eau de ce type, il faut déterminer le type d’appareil qui pourra satisfaire à vos besoins.

Prix d'un chauffe-eau solaire monobloc

Le prix d’un chauffe-eau solaire monobloc varie de 1 400€ à 4 000€, sans tenir compte des subventions des pouvoirs publics.

Le tarif d’un chauffe-eau solaire monobloc est à ajouter à celui de votre système de production d’eau chaude sanitaire. En effet, ce modèle est idéal pour compléter un système classique, ou le cas échéant, pour équiper seul une petite surface dans une région chaude. D’ailleurs, de manière générale, on constate que les CESI sont plus populaires dans les régions du sud (17% du marché en PACA, 16% en Auvergne Rhône-Alpes et 14% en Occitanie) ou dans les DROM (+114% entre 2016 et 2018).

Cet équipement installé sur une toiture ou au sol doit être parfaitement exposé plein sud. Il propose de récupérer l’énergie thermique du soleil, sa chaleur, par le biais de panneaux solaires thermiques situés en aval du ballon. Un fluide caloporteur circule dans ces capteurs et chemine par processus de thermosiphon vers le ballon, dans lequel il réchauffe l’eau.

Il existe 2 types de panneaux solaires pour ce modèle :

  1. Les panneaux solaires thermiques classiques : Très résistants, mais moyennement efficaces.
  2. Les thermotubes : Très efficaces, mais particulièrement sensibles aux intempéries.

Les ballons disponibles pour ce système ont des contenances variables, de 10l à 300l et doivent être minutieusement isolés. Ce calorifugeage est d’ailleurs un élément clé pour la réussite d’une installation CESI.

Prix d'un chauffe-eau solaire monobloc

En association avec un système d’eau chaude sanitaire, ce système peut convenir aux besoins d’eau d’une famille. Lorsque le soleil ne brille pas suffisamment, le système électrique ou thermodynamique prend le relais pour effectuer le complément de chaleur.

Prix d'un chauffe-eau solaire thermosiphon

Le tarif d’un chauffe-eau solaire à thermosiphon va en moyenne de 2 000€ à 8 000€ selon les capacités et les configurations d’installation.

Si vous ne pouvez pas installer un chauffe-eau solaire monobloc, il est possible de vous orienter vers un modèle thermosiphon classique. Le fonctionnement de cet équipement est similaire, mais propose de séparer les capteurs et le ballon.

En évitant au mieux les pertes de chaleur et de charge, il est possible d’installer les capteurs beaucoup plus loin que le ballon.

Il est cependant obligatoire de respecter une contrainte clé : le ballon doit toujours être situé plus haut que les capteurs. En effet, le fluide caloporteur s’élève naturellement lorsqu’il s’échauffe, créant le processus de thermosiphon, qui l’amène vers le ballon. Une fois la chaleur échangée avec l’eau, le fluide refroidi redescend vers les capteurs et le cycle recommence.

Ce type de chauffe-eau solaire présente l’avantage de fonctionner sans électricité et sans mouvement mécanique, ce qui réduit considérablement le taux de pannes. On considère ainsi qu’il est le chauffe-eau le plus fiable et celui qui nécessite le moins d’entretien.

Prix d'un chauffe-eau solaire à circulation forcée

On estime généralement que le prix d’un chauffe-eau solaire à circulation forcée est compris entre 2 500€ et 5 500€.

Votre logement ne vous permet peut-être pas de disposer le ballon en amont des panneaux solaires. Il existe une solution pour pallier ce problème, une petite astuce qui vous autorise à placer votre ballon n’importe où, même dans votre cave.

Il suffit pour y parvenir d’intégrer une pompe entre les capteurs et le ballon. Le rôle de cette pompe est de faire circuler le fluide caloporteur dans le système.

Cependant, cette pompe fonctionne à l’électricité et implique donc une petite consommation énergétique. Pour réduire l’usage de l’électricité, les ingénieurs ont ajouté un régulateur à la pompe, ainsi, cette dernière ne s’enclenche que lorsque le débit devient trop faible.

Ce fonctionnement est idéal en système couplé à une installation classique, car il permet de réunir tous les intervenants sanitaires au même endroit et ainsi de mutualiser les points de puisage.

Prix d'un chauffe-eau solaire à circulation forcée

Prix d'un chauffe-eau solaire PVT

Le prix d’un équipement PVT reste élevé, de 7 000€ à 9 000€, mais donne accès à des aides et entraine d’énormes économies de fonctionnement.

Soutenus par le dispositif Ma Prime Rénov’, les panneaux solaires photovoltaïques thermiques (PVT) sont une nouveauté dans le domaine.

Le principe de ce système est d’apposer une surcouche photovoltaïque sur des panneaux solaires thermiques. On bénéficie ainsi d’une production d’électricité solaire, mais également de chaleur solaire. Grâce à cette astuce, on peut alimenter une solution du chauffage ou une production d’eau chaude sanitaire.

L’avantage de ce système est avant tout un rendement très élevé qui aboutit à des économies substantielles et à un confort thermique exemplaire. En effet là où le rendement des panneaux solaires photovoltaïques est d’environ 20%, celui des systèmes PVT s’étale de 70% à 90%.

Pour ne rien gâcher, la présence du fluide caloporteur de la partie thermique est utilisé pour refroidir la partie photovoltaïque ce qui a plusieurs effets :

  1. Un meilleur rendement électrique.
  2. Un accroissement de la chaleur transmise au logement.
  3. Une plus longue durée de vie des équipements.

Prix des capteurs solaires

À titre indicatif, le prix des capteurs solaires varie de 1 500€ à 3 500€ pour 3 à 5m² de surface. Généralement, le coût de ces capteurs est inclus dans le devis du chauffe-eau solaire, sauf cas particulier, vous n’aurez pas à vous en soucier.

Capteurs solaires thermiques, capteurs héliothermiques ou capteurs solaires, ces appellations désignent toutes un certain type d’équipement. Il s’agit de panneaux captant la chaleur du soleil, contrairement aux panneaux photovoltaïques qui, eux, captent les photons (lumière). Le prix des panneaux solaires photovoltaïque est d’ailleurs totalement différent.

On parvient ainsi à produire de l’eau chaude en utilisant une énergie entièrement gratuite, renouvelable, le tout sans mettre en danger l’environnement.

Il existe 2 types de capteurs principaux, plus un troisième beaucoup plus marginal.

  1. Les capteurs à tubes sous vide : Il s’agit d’un tube en serpentin dans lequel circule un fluide caloporteur (eau et antigel alimentaire de type glycol). Le tube est placé sous vide simple ou double pour améliorer les performances. Parfois les systèmes sont plus avancés et font appel à un système de caloduc, trop complexe pour être détaillé ici.
  2. Les capteurs à plans vitrés : Le système du serpentin est repris, mais le mettre sous vide. Il est installé sous une plaque de verre qui laisse passer la lumière du soleil, mais qui fait barrière au rayonnement infrarouge provenant de l’intérieur. La chaleur est ainsi piégée dans le serpentin.
  3. Les capteurs non vitrés : Aussi appelés capteurs moquette, il s’agit d’un serpentin en plastique noir exposé à la lumière du soleil. Peu performants ces capteurs sont réservés au réchauffage des piscines et au préchauffage des réseaux sanitaires ou des planchers chauffants.

Selon une étude menée en 2017, la France est en retard en matière de capteurs solaires modernes et performants, bien que le marché évolue dans le bon sens :

  • Les capteurs à tubes sous vide : 6,7% en France et 71% dans le monde.
  • Les capteurs à plans vitrés : 88,7% en France et 22,6% dans le monde.
  • Les capteurs non vitrés : 4,6% en France et 6,4% dans le monde.

Tous ces systèmes sont maintenus dans un caisson fortement isolé sur la face intérieure, à l’aide de composites polyuréthanes, de manière à éviter les pertes de chaleur.

Exemples de prix d'un chauffe-eau solaire : Tarifs constatés

Nous avons relevé des prix de chauffe-eau solaire réels auprès des principaux fabricants du domaine. Il s’agit cependant d’indications pour vous mettre sur la voie du bon budget, car il faut également prendre en compte les consommables et les équipements accessoires, sans parler de la main d’œuvre.

  • 2 300€ : C’est le prix d’un chauffe-eau solaire thermosiphon de 200l, matériel seul.
  • 1 500€ : Le tarif pour les capteurs solaires nécessaires au fonctionnement d’un cumulus de 200l.
  • 4 000€ : Le tarif d’un chauffe-eau solaire thermosiphon complet de 200l.

Installation d'un chauffe-eau solaire : Coût de la main-d'oeuvre

En moyenne le prix d’installation d’un chauffe-eau solaire varie de 400€ à 600€, mais les tarifs peuvent doubler ou tripler selon la configuration des lieux.

L’installation d’un chauffe-eau solaire est un moment important, car toute erreur pourrait engendrer de lourdes pertes de performances.

Le plus fréquemment, les artisans préconisent une installation sur la toiture, à l’image d’un capteur photovoltaïque.

Dans ce cas, il est important de réaliser une étude d’exposition préalable pour définir où se situe l’ensoleillement idéal pour le ballon.

Installation d'un chauffe-eau solaire : Coût de la main-d'oeuvre

Ensuite, il faut inspecter la charpente pour vérifier qu’elle peut supporter les charges impliquées par les capteurs et le ballon d’eau chaude.

Une fois la pose effectuée, on peut boucler les circuits d’eau et relier le système à un éventuel circuit sanitaire classique.

Notez que les travaux d’aménagement pour le passage des tubes peuvent s’avérer longs et coûteux, notamment en rénovation.

Quelles aides pour votre chauffe-eau solaire

Ma Prime Rénov' : l'aide idéale pour un ballon d'eau chaude solaire

En 2020 beaucoup d’aides ont étL modifiées et les chauffe-eau solaires sont parmi les grands gagnants. La nouvelle aide de l’ANAH, Ma Prime Rénov’ propose une subvention très intéressante pour l’installation d’un CESI. Selon les barèmes de revenus de l’ANAH, les foyers modestes pourront prétendre à une aide forfaitaire de 3 000€, tandis que les foyers très modestes pourront de voir proposer 4 000€.

Ma Prime Rénov’ propose en outre une aide pour les équipements PVT (partie thermique) de 2 000€ pour les foyers modestes et de 2 500€ pour les foyers très modestes.

La prime énergie : Prise en charge des CESI

Le dispositif CEE, mis en place par le gouvernement et proposé par les établissements partenaires, est disponible pour les CESI. Les montants dont vous pouvez bénéficier ne sont pas à la hauteur des précédents, mais ils représentent toujours un coup de pouce intéressant, cumulable avec d’autres aides et ne dépendant d’aucune condition de revenus.

L'Éco PTZ pour votre chauffe-eau solaire

Le prêt à taux zéro est toujours disponible pour l’installation d’un chauffe-eau solaire. En vous rapprochant des établissements bancaires partenaires de l’opération, vous pourrez préparer le financement de votre projet sans avoir à vous soucier de taux d’intérêts galopants.

Pour ne rien gâcher, l’Eco PTZ est cumulable avec toutes les autres aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Obtenir des devis : Précisez le coût de vos travaux

Pour déterminer précisément le coût de votre chauffe-eau solaire, il est nécessaire de le faire chiffrer par un professionnel proche de chez vous. Nous vous conseillons d’obtenir plusieurs devis afin de comparer les tarifs et choisir l’artisan qui correspond à vos attentes.

Afin de profiter des aides des pouvoirs publics, il est obligatoire de faire réaliser vos travaux par un chauffagiste ou un plombier certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). De surcroît, les services d’un spécialiste du solaire vous assureront les meilleures performances et les économies d’énergie les plus profitables.

Les coûts annexes d'un cumulus solaire

  • Système complémentaire : Votre installation solaire sera certainement chargée d’épauler le fonctionnement d’une solution sanitaire plus classique. Il faudra sans doute penser à disposer d’un chauffe-eau thermodynamique et du circuit électrique adéquat. D’autre part, en cas de système solaire combiné, une chaudière hybride sera l’allié idéal.
  • Renforcement charpente : Le poids d’un chauffe-eau solaire peut être très important, aussi il est parfois nécessaire de faire réaliser un renforcement de la charpente. Dans ce cas, le chauffagiste ou le plombier devra communiquer avec un charpentier ou avec un couvreur pour réaliser des travaux en accord avec le cahier des charges.

FAQ

  • Quel est le prix d’un chauffe-eau solaire ?

    Le prix d’un chauffe-eau solaire varie de 1 400€ à 9 000€ tout compris.

  • Combien coûte un chauffe-eau solaire monobloc ?

    Un chauffe-eau solaire monobloc coûte de 1 400€ à 4 000€.

  • Qui peut installer un chauffe-eau solaire ?

    Un chauffe-eau solaire peut être installé par un chauffagiste ou un plombier formé aux produits solaires.

  • Quelles économies peut-on faire avec un chauffe-eau solaire ?

    On estime qu’un chauffe-eau solaire peut amener à des économies de 60 à 80% pour la production d’eau chaude sanitaire.

  • Quel est le prix d’un chauffe-eau solaire PVT ?

    Le prix d’un chauffe-eau solaire PVT varie de 7 000€ à 9 000€.

Références

Laisser un commentaire

Vos questions et remarques sont les bienvenues. Laissez nous un message !

Important : Nous ne traitons pas les estimations de prix en commentaire.

Combien votre chauffe-eau solaire va-t-il coûter ?