Rénover sa véranda
Noter cet article ?

Renover une véranda

Durant les années 1990 de très nombreux propriétaires se sont engouffrés dans la mode des vérandas. A raison, il faut bien l’avouer, car les vérandas sont particulièrement agréables, surtout si elles sont bien réalisées dès le départ. Si vous disposez d’une maison relativement ancienne, ou si vous désirez acheter une maison disposant d’une véranda, vous serez sans doute amené à questionner l’intégrité de la pièce vitrée.

Souvent, il faudra se concentrer sur la véranda lors de la rénovation de la maison et en assurer l’intégrité technique et structurelle. Les travaux peuvent effrayer, car la véranda est une pièce qu’on imagine peu en rénovation. Pourtant, la rénovation d’une véranda est tout à fait envisageable, dans la mesure où elle intervient en suivant des étapes précises et à l’aide d’un savoir-faire suffisant. C’est pourquoi nous vous proposons ce guide consacré à la rénovation d’une véranda.

Quel coût moyen pour sa rénovation de véranda ?

Estimer le coût d’une rénovation de véranda n’est pas aussi facile que tarifer une réfection de cuisine par exemple. En effet, les vérandas sont des pièces que l’on pense peu à rénover et que l’on imagine souvent devoir raser et reconstruire.

Pourtant, de la réfection des sols à la rénovation des vitrages, en passant par le rafraîchissement du bâti et des autres éléments, une rénovation de véranda est tout à fait envisageable. On tarifera de préférence au m² en prenant en compte un rafraîchissement du bâti (peinture si nécessaire), le remplacement des mécaniques usées, les revêtements de sol, l’éventuel plafond et surtout les éléments accessoires.

Quel coût moyen pour sa rénovation de véranda

Surtout, on prendra la peine d’intégrer un coût de main-d’œuvre qui pourra s’avérer élevé. En effet, la rénovation d’une véranda demande des compétences particulières extrêmement fines, notamment lorsqu’on touche au vitrage. Il faudra donc vous orienter soit vers un professionnel sachant diriger plusieurs corps de métier, soit vous même prendre les différents professionnels en main.

Il en résultera donc nécessairement un prix de revient au m² qui sera suffisamment élevé pour impliquer nécessairement une planification minutieuse destinée à rester dans le budget et même à réduire ce dernier lorsque possible.

On estime donc de manière très générale que le prix d’une rénovation de véranda varie de 150€/m² à 1000€/m².

Rénovation des sols et du bâti

Les rénovations les plus fréquemment réalisées par les particuliers propriétaire d’une ancienne véranda sont généralement concentrées sur les revêtements de sol et sur le bâti de la véranda.

Ce choix est très logique, car le revêtement de sol conditionne largement l’esthétique de l’intérieur de la véranda et son confort, tandis que le bâti doit être entretenu pour demeure techniquement solide.

Choisir le revêtement de sol de sa véranda

A une certaine époque, les vérandas étaient des pièces que l’on utilisait plutôt l’été, de manière à profiter d’un espace intérieur faisant la jonction avec l’extérieur.

De nos jours, la véranda est utilisée tout au long de l’année, comme une pièce tout à fait proche du salon. Son confort de piétinement doit donc être optimal. De plus le revêtement de sol doit être facile à entretenir et à nettoyer.

Les solutions naturelles

Les revêtements de sol naturels, de type parquet ou planchers plus rustiques sont actuellement très populaires en véranda. Ils sont toujours chauds, faciles à nettoyer et très esthétiques.

Les solutions naturelles

Les revêtements végétaux, sisal, jonc de mer et autres peuvent également être envisagés, mais ne sont pas recommandés si les allées et venues boueuses ou terreuses sont fréquentes entre le jardin et la véranda.

Les revêtements minéraux

Pour ceux qui désirent doter leur véranda d’un revêtement de sol plus résistant aux salissures, aux rayures et tout simplement au passage du temps, il est recommandé de s’orienter vers des revêtements minéraux.

Les revêtements minéraux

Le carrelage est évidemment le matériau le plus utilisé, car il offre facilité, esthétique et continuité avec le reste de la maison.

On pourra cependant opter pour la pierre, le béton ciré, les pavés ou d’autres matériaux du même type.

Pourquoi ne pas opter pour le synthétique ?

Les revêtements synthétiques sont de plus en plus à la mode dans les pièces classiques de la maison, aussi est-il logique qu’ils montrent leur nez dans les rénovations de véranda.

Pourquoi ne pas opter pour le synthétique

On pourra donc très facilement et avantageusement avoir recours à du parquet stratifié et des sols PVC en rouleaux, dalles ou encore lames.

Le choix dépendra avant tout de vos goûts et de l’esthétique que vous souhaitez donner à votre véranda.

Quels sont les matériaux disponibles pour le bâti ?

Certaines vérandas très anciennes et peut-être mal conçues à la base demanderont de retoucher le bâti. D’ailleurs, tout changement dans les ouvertures ou les dimensions de votre véranda devra faire appel à des retouches au niveau du bâti.

Pour la structure d‘une véranda vous disposer d’un choix de matériaux qui offriront un panel de prix très varié et des esthétiques dont le choix est bien entendu à votre entière discrétion.

L’alu, le roi des vérandas

Dans la très grande majorité des cas, l’alu est le matériau de prédilection des vérandas. Aucun mystère, car l’aluminium est particulièrement rigide, solide et léger. Il permet donc de disposer de profilés (éléments du bâti) particulièrement fins, offrant logiquement plus de place au vitrage.

L’alu, le roi des vérandas

De surcroît l’alu ne rouille pas et ne nécessite aucun entretien à l’exception d’un coup de chiffon pour enlever la poussière.

Le bois, solution tradition

Le bois est également utilisé pour les vérandas, mais moins massivement. Il reste cantonné à un certain type de vérandas et surtout à une certaine gamme de prix.

Le bois, solution tradition

Pourtant, une véranda bois est très agréable et donne un cachet inimitable à la maison tout entière. Le bois, en revanche, demande un entretien régulier pour demeurer structurellement solide et en bon état. Il faudra donc le peindre, le lasurer ou le vernir régulièrement.

Pour le côté industriel ou loft, optez pour le fer

On n’y pense pas toujours, mais le fer, qu’il soit forgé ou sous la forme de feuilles d’acier est un matériau très pertinent en véranda.

Le fer donnera à votre véranda un aspect industriel, 19e siècle, voire haussmannien à votre maison, aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Pour le côté industriel ou loft, optez pour le fer

Il pourra même être installé en placage uniquement esthétique lors d’une rénovation de véranda.

Réduire son coût de véranda avec le PVC

Le PVC est le matériau “bâti” le moins onéreux pour votre véranda, il est également le moins esthétique. Les coloris sont en effet relativement limités, et la flexibilité même du PVC oblige à utiliser des profilés très épais, diminuant visuellement l’espace de vitrage.

Réduire son coût de véranda avec le PVC

Pourtant le PVC est à envisager si vous disposez d’un budget très limité et que la rénovation de votre véranda ne peut attendre de disposer d’un budget plus élevé.

Le plafond, dilemme de la véranda

Certaines vérandas anciennes disposaient d’un toit en verre, ou du moins en matériau transparent. Du coup, on n’avait pas besoin de créer de véritable plafond. Cependant, pour un usage confortable, le toit verre est à proscrire en raison de l’accumulation très rapide de la chaleur qu’il implique en été et des pertes de chaleur qu’il occasionne en hiver.

On pourra donc, à l’occasion d’une rénovation de véranda, installer un plafond (ou rénover un plafond ancien) de manière à renforcer l’esthétique de la véranda sans pour autant sacrifier à son confort toute l’année durant.

Le plafond, dilemme de la véranda

En parallèle, la toiture d’une véranda pourra être réalisée de plusieurs manières. On choisira dans la très large majorité des cas d’utiliser les mêmes matériaux que le reste de la toiture de la maison, de manière à offrir une continuité parfaite.

Choisir le vitrage de sa véranda

Le vitrage joue un rôle très important dans une véranda. C’est bien logique, car il constitue l’essentiel des limites de cette pièce.

Il doit donc offrir une esthétique suffisante, de grandes facilités de nettoyage, une certaine sécurité face aux effractions, et des capacités d’isolation à la hauteur des normes en vigueur.

Il convient donc parfois de changer le vitrage pour bénéficier de meilleures performances et sur le long terme, de réaliser des économies.

Le verre, un matériau haut de gamme

Le verre est le matériau  le plus fréquemment utilisé pour les vitres d’une véranda. Ses performances et sa transparence parfaite ne sont plus à démontrer.

Le verre sera donc votre solution principale. Cependant son coût est relativement élevé, mais en misant sur le long terme, il est très judicieux d’économiser ailleurs pour allouer suffisamment de budget au verre.

Parmi les différentes possibilités qui s’offrent à vous, il faudra choisir celle qui présentera le meilleur compromis entre les spécificités et le coût final, n’oubliez pas que les vitres d’une véranda représentent une grande surface qui fait rapidement grimper les coûts.

Le double vitrage, la solution la plus viable

Comme pour les fenêtres et les baies vitrées, l’idéal au niveau vitrage est d’utiliser du double vitrage.

Ce vitrage très isolant vous garantira le respect des normes énergie et pourra de surcroît offrir des garanties sécurité importantes.

Le double vitrage, la solution la plus viable

Le double vitrage se décline en plusieurs versions, avec des performances (isolation thermique et phonique) plus ou moins élevées en fonction des modèles.

Le triple vitrage attention au paradoxe

On parle récemment de plus en plus de triple vitrage. Certains particuliers imaginent que le triple vitrage est au double vitrage ce que le double vitrage était au simple vitrage.

Le triple vitrage attention au paradoxe

Ce n’est pourtant pas aussi simple. Si le triple vitrage est en effet très isolant, il n’offre un rapport qualité/prix pertinent que si le reste de la pièce est parfaitement isolé et si la maison est exposée selon un angle bien précis.

Préférez donc investir dans un double vitrage très haut de gamme plutôt que dans un triple vitrage.

Le polycarbonate, synthétique et très abordable

Dans certains cas, on peut utiliser du polycarbonate pour réaliser la toiture d’une véranda.

Le polycarbonate est un plastique transparent très résistant qui est tout à fait indiqué pour constituer le toit d’une véranda.

Le polycarbonate, synthétique et très abordable

Son coût est largement inférieur à celui du verre et il propose un effet loupe bien moins important.

Le seul inconvénient est le bruit qu’il provoque sous la pluie et son manque cruel d’isolation.

Quels accessoires pour sa véranda ?

Une véranda ne se limite pas à une structure porteuse et quelques panneaux de verre. Il s’agit d’une pièce que de nombreux particuliers désirent utiliser quotidiennement en disposant de tout le confort moderne.

Il faut, à ce titre, la doter de tous les éléments confort que vous pourrez nécessiter à l’avenir. Comme bien souvent en rénovation, il faut anticiper les besoins futurs et prévoir de nombreuses situations.

Installer l’électricité dans sa véranda

L’élément confort le plus important à intégrer à votre véranda est bien entendu un réseau électrique moderne. Prises confort, sorties lumières, interrupteurs et autres devront être installé lors de votre rénovation de véranda.

Ces éléments vous permettront de vraiment utiliser votre véranda comme une pièce classique, toute l’année.

Installer l’électricité dans sa véranda

D’autre part, la présence d’un circuit électrique vous permettra d’installer des stores de véranda électriques. Ces éléments sont très utiles, car ils permettent d’occulter complètement la véranda et ainsi de se protéger des regards indiscrets. On pourra donc également transformer la véranda en chambre d’ami ponctuellement.

Ne pas négliger le chauffage

Pour utiliser votre véranda durant l’hiver il faudra bien entendu la doter d’une solution de chauffage. Il est en effet hors de question d’avoir recours à un bain d’huile temporaire qui consommera énormément d’électricité.

Ne pas négliger le chauffage

Pensez plutôt à installer une extension de votre système principal de chauffage. SI ce n’est pas possible, le plancher chauffant est toujours une solution agréable qui permet de n’installer aucun radiateur disgracieux.

Rénover les systèmes de portes coulissantes

La très large majorité des vérandas dispose de baies vitrées et donc d’accès coulissants.

Avec le temps, les systèmes coulissants, les galets, prennent du jeu et la manipulation des baies n’est palus aussi facile.

Rénover les systèmes de portes coulissantes

Les vantaux deviennent difficiles à ouvrir et à fermer, ils font du bruit, se bloquent et autres joyeusetés.

Il convient donc de faire changer les systèmes coulissants. L’opération est peu coûteuse et offre un changement très net et agréable.

Trouver un professionnel

Les professionnels des vérandas sont nombreux, aussi votre projet de rénovation n’aura aucun mal à démarrer.

Que votre rénovation de véranda soit très basique ou qu’elle implique des travaux profonds, faites réaliser plusieurs devis. Ce sont ces derniers qui vous offriront véritablement une vue précise des tarifs pratiqués dans votre région.