Rénovation thermique

La rénovation de maison que tout le monde craint arrive toujours à point nommé. Nul n’y échappe, bien que tout le monde pense en être abrité. Il s’agit bien entendu de la rénovation thermique. Ce projet, ou plutôt cette agglomération de projets est redouté par les particuliers pour deux raisons. Premièrement en raison de son prix très élevé et deuxièmement parce que le dérangement lié aux travaux est très important.

C’est pourquoi il est toujours recommandé de préparer sa rénovation thermique des années à l’avance en déterminant calmement et tranquillement ce qui interviendra et quels seront les équipements à privilégier. On pourra avantageusement réaliser certaines étapes au compte-gouttes de manière à éviter de dépenser de grosses sommes d’un seul coup. Nous vous proposons ici de découvrir les principales pistes de réflexion qui vous mèneront sur la voie de la rénovation thermique la plus recommandée pour votre situation.

Quel coût moyen pour sa rénovation thermique ?

Estimer le coût d’une rénovation thermique peut donner le tournis. En effet, si l’on accumule tous les projets pouvant y entrer en jeu (avec des équipements milieu de gamme), l’addition grimpe très rapidement pour atteindre une somme cossue.

Il faut penser la rénovation thermique de manière complètement différente. En effet, si les montants engagés sont élevés, il faut bien comprendre que les économies d’énergies seront proportionnelles à l’investissement. Tout montant engagé est alors remboursable au fil des années. C’est à l’aune de ces économies futures qu’il faut appréhender les dépenses du présent.

Le plus souvent pour réaliser une rénovation thermique on s’attarde sur l’isolation et sur le mode de chauffage. Ces deux éléments fonctionnent en effet de concert et doivent impérativement être complémentaires. Si l’on parvient à équilibrer ces deux éléments, on peut alors disposer de performances thermiques particulièrement hautes.

Il est particulièrement difficile de déterminer le coût moyen d’une rénovation de ce type, car les projets sont excessivement variables d’un cas à l’autre. On peut cependant citer quelques exemples.

Quel coût moyen pour sa rénovation thermique

La rénovation de l’isolation de combles et la pose d’un mode de chauffage moderne (chaudière à condensation) permettent d’accroître ses performances de presque 50%, pour un prix moyen situé entre 7500€ et 12 000€.

L’installation d’une nouvelle isolation des murs peut quant à elle varier de 6000€ à 15 000€ et apporter une amélioration thermique de 25%.

Comment préparer sa rénovation thermique ?

Puisqu’une rénovation thermique présente des coûts relativement élevés, il convient de préparer son projet largement à l’avance de manière à limiter ses efforts à l’essentiel et à ne pas dépenser en vain.

C’est pourquoi il est très vivement conseillé de s’appuyer sur les normes en vigueur et sur l’avis d’un professionnel qui saura diagnostiquer les nécessités de votre habitation.

Armé de ces informations vous pourrez établir un projet dans les moindres détails et ensuite déterminer si des opportunités extérieures de financement sont possibles ou non.

Les normes en vigueur

Actuellement la norme RT 2012 est le canon des performances thermiques. On ne doit pas forcément coller à cette norme lors de sa rénovation, qui ne prend pleinement force que dans le neuf.

Cependant, il est judicieux de suivre tout même les recommandations RT 2012, car elles permettent de disposer d’équipements financièrement viables et surtout de débloquer des produits pouvant donner lieu à des facilités de financement.

Les normes en vigueur

Sachez toutefois que la norme RT 2012 sera remplacée dans un futur relativement proche par une version actualisée et donc plus contraignante. Dans certains il vaudra mieux attendre la publication de cette nouvelle norme.

Faire réaliser un DPE

Pour visualiser comment se place votre maison sur une échelle de performances thermiques, il est idéal de faire réaliser un Diagnostic de Performances Energétiques.

Il s’agit tout simplement de faire intervenir un spécialiste qui déterminera comment se classe votre maison. Il mettra en outre les points forts et les faibles de votre logement dans un rapport circonstancié.

Faire réaliser un DPE

Ce diagnostic vous permettra donc de déterminer quelles seront les priorités de votre rénovation thermique.

Rechercher les aides financières

Le DPE vous donnera donc une liste de rénovations à entreprendre et vous pourrez également utiliser ces recommandations pour déterminer quels seront les moyens de financement extérieurs.

En effet, pour faciliter la transition énergétique, le gouvernement propose des crédits d’impôt et des facilités de financement pour les particuliers qui désirent améliorer le DPE de leur logement.

Rechercher les aides financières

Les aides pourront changer vos travaux du tout au tout, car en les prenant en compte, les solutions les plus onéreuses peuvent très souvent descendre à des montants moyens.

Rénover l’isolation de sa maison

L’isolation est bien souvent au cœur des projets de rénovation thermique. En effet, installer une isolation moderne et de qualité permet de réduire les besoins de chauffage et par extension les dépenses afférentes.

On pourra se concentrer sur des points différents au sein d’un même logement et ainsi cibler les défauts d’isolation là où ils se trouvent.

L’isolation physique d’une maison

Il existe plusieurs isolations dans une maison moderne. On pense bien tendu immédiatement aux murs et aux combles, mais il faut également prendre en compte les fenêtres et les portes qui peuvent réduire dramatiquement les performances thermiques.

L’isolation physique d’une maison

L’isolation physique est la plus évidente, car elle consiste à installer des couches d’isolant dans les murs et plafonds, de manière à placer l’espace habitable au sein d’un cocon douillet.

L’isolation des combles

On ne le sait pas suffisamment, mais l’isolation des combles entre pour 30% des performances thermiques d’un logement.

On réalisera donc une isolation de combles perdus à l’aide d’une épaisse couche de laine minérale ou d’un isolant écologique moderne.

L’isolation des combles

Si vous désirez renforcer encore plus cet aspect de l’isolation, vous pouvez installer une isolation supplémentaire sous la toiture. Dans ce cas il sera possible d’utiliser des matériaux plus modernes, comme le polyuréthane.

Retoucher les murs intérieurs

Entre les murs béton d’une maison et leur parement intérieur en placo, on trouve une couche d’isolant de type laine minérale.

Cette épaisseur est variable en fonction des performances de votre maison et pourra demander rénovation.

Retoucher les murs intérieurs

Il s’agit là de travaux pénibles, car il est impératif de dégarnir les parements en placo afin de remplacer l’isolation. Il faut donc réaliser ce type de rénovation en été et de préférence en ayant un logement secondaire à disposition.

L’isolation par l’extérieur ?

Pour renforcer l’isolation des murs sans pour autant démonter le parement des murs intérieurs, on peut réaliser une isolation par l’extérieur. Le montant sera plus élevé, mais le dérangement moindre.

L’isolation par l’extérieur

Généralement on installe une couche confortable de laine minérale ou d’un isolant adapté sur le mur de façade de la maison.

Cette couche isolante est ensuite recouverte d’un bardage pouvant être en bois, en PVC ou encore en métal.

Les ouvertures, éléments à ne jamais négliger

Pour ne pas mettre en défaut une isolation des murs parfaite, il convient de disposer des fenêtres qui vont de pair. En effet, des fenêtres de mauvaise qualité rendront une nouvelle isolation des murs caduque.

Les ouvertures, éléments à ne jamais négliger

Il faut donc envisager de changer ses fenêtres et de faire installer un double vitrage neuf. C’est actuellement la norme en matière d’isolation et un vitrage de qualité inférieure n’est vraiment pas recommandé.

La bonne qualité des fenêtres

Pour disposer d’un double vitrage performant, on aura recours à un double vitrage renforcé avec un gaz inerte prix au piège entre les deux couches de verre.

La bonne qualité des fenêtres

L’argon est généralement utilisé à cet effet et permet de maximiser l’isolation procurée par les fenêtres. On disposera ainsi d’ouvertures confortables ne mettant pas en danger les performances thermiques de la maison.

Penser à l’isolation des portes

Si vous désirez réaliser une rénovation la plus performante possible, il sera envisageable de renforcer l’isolation des portes.

On prendra surtout en considération les portes d’entrée, qui devront afficher une solidité exemplaire et une couche d’isolant haute densité.

Penser à l’isolation des portes

Il est également possible de s’attarder sur les portes de garage qui peuvent présenter un défaut d’isolation majeur. On pourra ainsi installer une porte de garage haute isolation, si le garage est attenant à la maison.

Rénover son système “chaud”

L’autre partie de très grande importance d’une rénovation thermique est bien entendu le système de fabrication de chaud.

On entend par là l’équipement produisant le chauffage de la maison, mais également celui offrant l’eau chaude sanitaire.

Cet équipement devra idéalement utiliser une énergie propre et devra éviter les gaspillages et pertes en tout genre.

La rénovation de son chauffage

Si votre système de chauffage doit être rénové, il faudra trouver une solution parfaitement adaptée à votre maison et à votre style de vie.

La rénovation de son chauffage

Puisque ces systèmes sont onéreux, on conseille souvent de s’attarder sur ceux qui présentent des facilités de financement. Il faudra cependant peut-être changer les radiateurs pour des raisons techniques.

Quelle chaudière choisir ?

On recommande vivement d’installer une chaudière moderne utilisant soit une énergie propre, soit utilisant une énergie fossile de manière optimale.

Il s’agira donc d’installer une pompe à chaleur (d’un type pertinent pour votre région) ou une chaudière à condensation (ou basse température).

Quelle chaudière choisir

Là encore, prenez toujours en considération qu’une chaudière très onéreuse pourra être amortie en seulement quelques années si elle est très performante.

Les radiateurs, quelle importance ?

Dans certains cas il est impossible d’avoir recours à une chaudière et on doit installer des radiateurs électriques.

Ces radiateurs présentent des différences de performances très sensibles et il faudra impérativement opter pour des modèles économiques et écologiques.

Les radiateurs, quelle importance

Les radiateurs à inertie ou à rayonnement sont à privilégier tandis que les classiques convecteurs sont à éviter en raison de leur très forte consommation électrique.

Le chauffage par le sol, solution efficace ?

Le chauffage au sol a longtemps eu mauvaise réputation, mais il est actuellement une solution économiquement viable.

Il est en revanche important que le chauffage au sol soit alimenté par une production de chauffage performante, économique et écologique.

Le chauffage par le sol, solution efficace

Votre rénovation en sera d’autant plus compliquée que le chauffage au sol ne s’installe qu’avec de très nombreuses précautions.

L’eau chaude sanitaire, part entière d’une rénovation

Si vous disposez d’un chauffage ne produisant pas d’eau chaude sanitaire, il faudra sans doute également considérer cet équipement lors de votre rénovation thermique.

L’eau chaude sanitaire, part entière d’une rénovation

On dépense en effet beaucoup d’argent et de moyens pour disposer d’une eau chaude à volonté. Il existe donc des solutions plus économiques permettant d’améliorer les performances thermiques de votre maison.

Privilégier une chaudière multifonctions

Avant toute chose et si votre rénovation concerne le domaine de chaud dans son ensemble, il sera très judicieux de disposer d’une chaudière produisant chauffage et eau chaude sanitaire.

Privilégier une chaudière multifonctions

Un seul équipement utilisant une seule énergie permet de réduire les coûts tant d’installation que de consommation. Il faut donc penser à cet équipement en amont des travaux.

Choisir un système indépendant

Si la seule solution possible repose sur l’installation d’un système indépendant, on préfèrera évidemment les équipements basse consommation.

Choisir un système indépendant

Les cumulus électriques ou solaires sont idéaux dans ce cas. Il faudra confier la tâche à un professionnel agréé afin de disposer d’un éventuel crédit d’impôt en fin de travaux.

Repenser sa ventilation

En renforçant les performances thermiques d’une maison, on scelle hermétiquement cette dernière. Parfois trop. En effet l’isolation moderne empêche souvent l’intérieur de l’habitation de respirer pleinement.

Repenser sa ventilation

On doit donc impérativement installer une ventilation mécanisée de manière à renouveler l’air de la maison.

La VMC hygroréglable, un minimum

On recommande au minimum d’installer une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) hygroréglable.

La VMC hygroréglable, un minimum

Cette ventilation ne se déclenche que lorsque le niveau d’humidité de l’air est trop élevé. On réalise ainsi des économies d’argent (en électricité et en chauffage) par rapport une ventilation basique.

Opter pour la VMC double flux

L’idéal est de disposer d’une VMC double flux. Cette ventilation permet de réchauffer l’air forcé à l’intérieur de la maison, limitant donc le besoin d’un surcroît de chauffage.

Opter pour la VMC double flux

Ces systèmes récupèrent même la chaleur de l’air évacué et la transmettent à l’air forcé à l’intérieur de la maison. Le diagnostic thermique n’en sera donc que meilleur.

Trouver un professionnel

Pour votre rénovation thermique il est important de faire appel à des professionnels qualifiés pouvant coopérer sans problème. Il vous incombera donc bien souvent d’organiser l’intervention de chaque artisan en fonction des avancées du projet.

Pour de plus grandes facilités, un architecte pourra établir votre rénovation, en vérifier le déroulement et même s’occuper des formalités de financement disponibles.