Rénover un plafond

Après les peintures, la rénovation la plus fréquente concerne les plafonds. Si l’on ne passe pas des heures à observer nos plafonds pour en admirer la qualité, leur luminosité et leur bonne santé ont un impact concret sur nos intérieurs. Un plafond en bonne santé renverra plus de lumière naturelle et offrira donc un logement plus accueillant et agréable. De la même manière, un plafond atteint par une très forte humidité ne sera pas idéal pour conserver une bonne hygiène dans la maison. La rénovation d’une maison répond généralement à ce problème.

Il faut en effet après quelques années de bons et loyaux services, réaliser une rénovation de plafond. Ce genre de projet est en général relativement aisé, mais dans certains cas, il peut se montrer complexe et implique donc de prendre les bonnes décisions. Nous vous proposons donc ici un tour d’horizon des différents types de plafonds, en précisant quelles sont les rénovations, les plus fréquemment réalisées par les particuliers de l’hexagone.

Quel coût moyen pour sa rénovation de plafond ?

La rénovation de l’intégralité des plafonds d’une maison peut parfois réclamer un investissement certain. En effet, la surface des plafonds est identique à celle du sol, aussi si votre maison propose une surface au sol de 130m², vos plafonds auront une surface de 130m². Il faudra donc le plus souvent mettre en peinture cette surface et l’opération peut s’avérer onéreuse.

On conseille donc souvent de réaliser une rénovation de plafond pièce par pièce en observant un roulement régulier. Cette méthode permet de rénover le plafond d’une nouvelle pièce chaque année et ainsi d’éviter des dépenses d’un seul bloc.

Si la mise en peinture représente la partie la plus visible de la rénovation d’un plafond, il existe d’autres étapes cruciales qu’il convient de budgétiser. On devra par exemple réparer les trous et fissures qui apparaissent immanquablement avec le passage du temps, ou traiter l’apparition de moisissures.

Quel coût moyen pour sa rénovation de plafond

On pourra également utiliser son plafond pour améliorer d’autres aspects de sa maison et par exemple installer un plafond tendu. Toutes ces possibilités s’offrent à vous et demandent donc une préparation minutieuse de manière à conserver un budget équilibré.

Si le budget moyen d’une rénovation de plafond varie énormément en fonction des situations, des surfaces et des matériaux, il est pourtant possible de dégager une fourchette tarifaire qui vous aidera à positionner financièrement vos travaux. Ainsi, le prix d’une rénovation de plafond (suspendu classique) peut varier de 25€/m² à plus de 60€/m², fournitures et pose comprise.

Déterminer son type de plafond

Avant toute tentative de rénovation ou de préparation, il est indispensable de déterminer le type de plafond que les travaux concerneront.

Il existe en effet différents types de plafonds qui font appel à des matériaux variés et qui demandent donc un soin adapté. Identifier ses plafonds est relativement simple et sauf cas vraiment particuliers vous pourrez effectuer cette étape en quelques minutes.

Les plafonds traditionnels

La très grande majorité des plafonds, que ce soit en maison individuelle ou en appartement sont des plafonds traditionnels.

Il s’agit soit de plafonds suspendus de type placo, soit de plafonds en dur recouverts d’une couche de parement de type plâtre.

Les plafonds traditionnels

Les logements relativement modernes auront très probablement un plafond placo, tandis que les logements les plus anciens auront peut-être des poutres apparentes et une garniture plâtre.

Le plafond suspendu

On nomme plafond suspendu tout type de plafond formé de plaques suspendues à un sous plancher.

Dans la pratique ce type de plafond est généralement composé de grandes plaques de plâtre (placo) arrimées sur des rails métalliques.

Le plafond suspendu

L’espace entre ce plafond et le sous-plancher peut être plus ou moins important en fonction des besoins techniques de la maison. Ce type de plafond est généralement très bon marché, solide et très facile à rénover.

Le plafond avec poutres apparentes

Les maisons relativement anciennes et disposant de poutres apparentes n’ont généralement pas le type de plafond précédent. Il s’agit en effet principalement d’un revêtement de plafond directement appliqué sur le sous-plancher.

Le plafond avec poutres apparentes

Dans ce cas les matériaux peuvent être nombreux et variés, mais la majorité est composée soit de plâtre soit de bois.

La rénovation devra alors prendre en compte ces éléments et leur apporter des réponses appropriées.

Les modèles plus atypiques

Dans certains cas plus rares, le système de plafond est différent. Il s’agit généralement soit de plafonds techniques et très spécialisés, soit de plafonds très anciens.

Les modèles plus atypiques

Les deux aspects, pourtant très opposés se rejoignent au moment de la rénovation, car il faudra faire très attention et le plus souvent faire appel à un professionnel qualifié.

Le plafond tendu

On trouve parfois des logements avec des plafonds atypiques que l’on n’arrive pas forcément à identifier du premier coup. Il s’agit très probablement de plafonds tendus.

Le principe du plafond tendu met en œuvre une toile synthétique tendue à l’extrême au plafond. Cette toile offre ainsi un plafond efficace, simple, léger et particulièrement durable.

Le plafond tendu

Une rénovation de plafond tendu est cependant plus délicate à réaliser que celle d’un plafond suspendu. Les techniques sont différentes et les réparations peuvent rapidement tourner à l’épreuve de force.

Les plafonds avec moulures et décorations

Enfin, si votre logement est bourgeois, les plafonds qu’il possède sont peut-être des plafonds d’origine. Dans ce cas, ils seront très certainement décorés à l’aide de moulures à leur périphérie, mais également autour de chaque sortie lumière.

Les plafonds avec moulures et décorations

Ces décorations, si elles sont endommagées, devront être réparées avec un produit adéquat et surtout à l’aide d’un savoir-faire important et au bout de compte professionnel.

Déterminer l’état d’un plafond

La rénovation d’un plafond peut aller de la simple mise en peinture directe à la dépose totale avant reconstruction. Évidemment tous les plafonds ne nécessitent pas de telles rénovations, qui deviennent plus onéreuses au fil de leur complexité.

Pour réaliser les bons travaux au bon prix, il faut donc déterminer l’état du plafond et estimer les éventuels dommages.

On pourra ainsi estimer précisément quelles seront les réparations à engager pour retrouver un plafond flambant neuf.

Les dommages éventuels

Les dommages qu’un plafond peut subir sont liés à des problèmes structurels généraux, mais également à l’activité humaine au sein de la maison.

En effet, un plafond peut se fissurer et présenter des faiblesses localisées issues du mouvement naturel de la maison, mais il peut également afficher de nombreux trous.

Les dommages éventuels

Ces derniers sont principalement créés par les habitants, à l’occasion de la pose d’un nouveau luminaire ou de l’accroche de divers équipements.

Les trous, rebouchage aisé

Les trous issus d’anciens passages de câbles ou d’anciennes chevilles pourront être rebouchés très facilement, dans n’importe quel type de plafond, plafond tendu excepté.

Les trous, rebouchage aisé

Il suffira d’appliquer un enduit de rebouchage fin, de le laisser sécher et de poncer à l’aide d’un papier de verre très fin .

On pourra appliquer le produit en plusieurs passages si jamais un peu de rétractation intervient.

Les fissures, à ne pas négliger

Les plafonds peuvent parfois laisser apparaître des fissures. La première chose à faire est bien entendu de déterminer la raison de ces dernières et y apporter une réponse, sinon les problèmes ne feront qu’empirer.

Les fissures, à ne pas négliger

Une fois le plafond stabilisé, on pourra agrandir légèrement les fissures et appliquer un enduit de rebouchage classique.

Le cas échéant, il faudra installer une toile de verre qui sera insensible aux fissures et offrira un aspect parfaitement lisse.

La moisissure, un problème d’humidité

Les plafonds anciens peuvent très souvent laisser paraître des taches de moisissure, qu’il faut impérativement traiter.

La moisissure intervient soit en raison d’une humidité de l’air de la pièce bien trop élevée (salle de bain) ou d’un dégât des eaux à l’étage supérieur.

La moisissure, un problème d’humidité

Après avoir identifié et traité le problème, il faudra également soigner le plafond. Un traitement professionnel sera sans doute obligatoire. Ce dernier proposera très probablement un traitement à l’extrait de javel pour détruire les moisissures définitivement.

En profiter pour planifier des transformations

Une rénovation ne repose cependant pas seulement sur la réparation d’éventuels problèmes, elle doit également améliorer le confort de la maison et préparer l’habitation pour le futur.

La rénovation des plafonds permet cela. On pourra prévoir certains travaux annexes qui pourront être dissimulés par la rénovation finale du plafond.

En profiter pour planifier des transformations

Que ce soit une amélioration technique ou une mise aux normes de la maison, prévoir les travaux au moment de sa rénovation de plafond est judicieux.

Installer un plafond rayonnant

Au rang des projets d’envergure, on pourra prévoir l’installation d’un plafond chauffant.

Ce système, relativement nouveau et également nommé plafond rayonnant, permet de disposer d’un mode de chauffage efficace et libérant les murs et le sol.

Installer un plafond rayonnant

Si votre maison ne peut pas recevoir de chauffage au sol et que vous ne désirez pas installer des radiateurs, alors le plafond rayonnant sera votre solution idéale. Les prix sont cependant relativement élevés et il faudra bien planifier le projet.

Dissimuler des gaines techniques

Lorsqu’on rénove une maison, on doit très souvent installer un nouveau réseau électrique. En effet, les normes électriques évoluent et les respecter est bien souvent impératif.

Dissimuler des gaines techniques

On pourra donc profiter de sa rénovation de plafond pour installer un nouveau réseau électrique, ou même un nouveau réseau de plomberie. L’installation d’un faux plafond permettra de dissimuler ingénieusement ces nouveaux éléments.

Renforcer l’isolation

Enfin, il arrive que l’étage supérieur soit bruyant. Que ce soit des voisins ou d’autres occupants de la maison, entendre les bruits de dessus n’est jamais agréable.

Renforcer l’isolation

On pourra alors profiter de sa rénovation de plafond pour installer une couche d’isolation supplémentaire entre le plafond et le sous-plancher.

Il s’agira donc d’avoir recours soit à un plafond suspendu en placo, soit à un plafond tendu, pour cacher l’isolant utilisé.

Quelles étapes supplémentaires pour une rénovation de plafond ?

Une fois le projet de plafond déterminé, établi et budgétisé, on pourra réaliser ou faire réaliser les travaux.

Dans bien des cas, on conseille de faire appel aux services d’un professionnel qui saura proposer un travail en hauteur rapide, efficace et sans douleur.

Réparer le plafond

Réparer un plafond suspendu

Un plafond suspendu est généralement le plus aisé à réparer. Il s’agit en effet principalement de plafonds en placo, offrant donc une excellente compatibilité avec les produits de rebouchage.

Réparer un plafond suspendu

Très souvent en plus des enduits ad hoc, on utilise de la toile adhésive ou des bandes de joints afin d’offrir des surfaces parfaitement lisses ne nécessitant que peu de retouches.

Le plafond tendu, que faire ?

Si le plafond tendu offre de nombreux avantages techniques, il échoue à proposer des réparations aisées.

On pourra facilement repeindre un plafond tendu à l’aide d’une peinture plafond, mais en ce qui concerne la réparation d’un trou ou d’une déchirure, les choses se corsent.

Le plafond tendu, que faire

En effet, pour réparer un trou ou une déchirure dans un plafond tendu, il faudra faire appel à un professionnel qui saura protéger le reste du plafond et dissimuler le problème.

Réaliser les finitions

Une fois les réparations effectuées, le plafond est généralement prêt à recevoir la couche de finition.

Vos travaux sont alors presque à leur fin et vous pourrez commencer à percevoir le résultat qui apparaîtra à la fin du projet.

Réaliser les finitions

Si vous n’effectuez qu’une simple mise en peinture de votre plafond, vos travaux pourront commencer ici.

Les dernières touches de réparation

Il faudra en premier lieu bien nettoyer votre plafond, car les poussières et autres saletés empêcheront le revêtement final de bien adhérer.

On évitera de mouiller le plafond directement, mais le cas échéant, on pourra utiliser un chiffon ou une éponge humide.

Les dernières touches de réparation

Un aspirateur peut également être utilisé, mais gare au mal de dos.

On appliquera avantageusement un primaire d’accroche qui permettra aux couches suivantes de rester durablement fixées au support.

Opter pour la toile de verre

La toile de verre est un matériau idéal pour rénover un plafond très endommagé. On applique la toile de verre comme un papier peint, et lorsque la colle sèche on dispose d’un support solide prêt pour la peinture.

Opter pour la toile de verre

La toile de verre permet d’éviter la formation de fissures grâce à sa très grande résistance au scintillement. Pour le plafond on utilisera plutôt de la toile de verre lisse sans motifs.

Effecteur la mise en peinture

La mise en peinture est la rénovation de plafond fétiche des particuliers. Elle permet en effet, grâce à un investissement minimal, de rafraîchir très efficacement son intérieur.

Effecteur la mise en peinture

Rouleau, pistolet, il existe différentes méthodes dont vous devrez décider en fonction de votre dextérité et de votre temps libre.

Trouver un professionnel

Pour rénover vos plafonds, il faudra faire appel à un peintre. Ce professionnel pourra réparer vos plafonds et bien entendu mettre en peinture ces derniers.

Pour trouver le peintre idéal, il faudra faire établir un nombre de devis conséquents, vous pourrez ainsi faire votre choix à l’aide d’informations claires et précises.