Rénover son escalier
4.5/5 - 2 votes

Renover un escalier

Beaucoup de particuliers redoutent cette étape lors de la rénovation de leur maison. Il s’agit bien entendu de la rénovation d’escalier, un projet qui peut aller du relativement simple au très compliqué. En effet l’escalier est l’un des éléments capitaux d’une maison à étage, sans lui, impossible d’accéder à l’étage supérieur et donc à une grande partie de son logement. Toucher à l’escalier implique donc très souvent de ne pas pouvoir accéder à l’étage supérieur durant la durée des travaux. Pour cette raison, on a toujours tendance à repousser ce projet.

Pourtant, il existe des solutions pouvant réduire le temps d’intervention. Dans certains autres cas, il est obligatoire de procéder à une rénovation en profondeur. Dans ces cas extrêmes, il faut bien préparer son projet de manière à assurer la durée de travaux la plus courte possible. Nous vous proposons donc ce dossier spécial rénovation d’escalier qui vous aidera également à percevoir le prix d’une rénovation d’escalier.

Quel coût moyen pour sa rénovation d’escalier ?

Une rénovation d’escalier est particulièrement délicate à tarifer. En effet, le projet peut impliquer des étapes très différentes. On pourra ainsi simplement vernir un escalier bois ou tout à l’opposé, faire installer un escalier en colimaçon. Il va sans dire que ces deux tarifs extrêmes ne peuvent pas entrer dans le même type de budget et doivent donc faire l’objet de prévisions différentes.

Le premier geste de votre rénovation d’escalier est donc très logiquement de déterminer les raisons qui motivent cette rénovation. Dans la très grande majorité des cas, il s’agira d’une rénovation esthétique. Ces rénovations sont destinées à redonner du style à un escalier vieillissant et mettent principalement en œuvre des revêtements de sol.

Quel coût moyen pour sa rénovation d’escalierQuel coût moyen pour sa rénovation d’escalier

Le prix d’une rénovation d’escalier au niveau esthétique varie de 500€ à 1500€ selon qu’il faille réaliser un ponçage ou non et selon le type de revêtement envisagé.

En revanche, dans d’autres situations il est obligatoire de changer l’escalier entièrement. Ce sera le cas si l’escalier est structurellement défaillant, ou si l’on désire le déplacer. Le projet présentera ainsi un coût beaucoup plus élevé et la durée des travaux sera vraisemblablement plus longue.

On estime que le prix d’une rénovation d’escalier avec changement total s’étale de 1000€ à plus de 15 000€ selon les matériaux utilisés et le degré de difficulté d’installation.

La rénovation d’un escalier quelles possibilités ?

Il existe ainsi de nombreuses possibilités pour rénover son escalier en fonction du degré de dommages constatés.

Dans la très grande majorité des cas, une rénovation est concentrée sur l’aspect esthétique et ne met ainsi pas en œuvre le remplacement total de l’escalier.

Vos choix ne s’arrêteront cependant pas là, car il faudra décider du revêtement des marches, des produits à appliquer et également de certains compromis.

Entre le carrelage, la peinture, le vernis et le parquet, vous devrez consacrer du temps à la préparation du revêtement et vous projetant dans le futur. Il faudra en effet associer esthétique, confort et budget pour disposer des travaux les plus adaptés.

Pour le bois, privilégier un vernis solide

Le vernis est le produit de revêtement le plus souvent utilisé pour une rénovation d’escalier. En effet, pour un escalier bois la solution rénovation la plus aisée est le vernir.

Il faudra ainsi choisir un vernis très résistant au piétinement, en général un vernis spécial parquet. On pourra choisir de renforcer la résistance de son vernis en utilisant des produits encore plus solides. Ce sera le cas des vernis polyuréthanes et des vernis époxy.

Pour le bois, privilégier un vernis solide

Si l’application d’un vernis est simple, elle demande un séchage impératif de plusieurs heures et bien souvent un ponçage complet de l’escalier. Notez que pour éviter de bloquer la maison, il est possible de réaliser sa rénovation en deux temps et de ne vernir qu’une marche sur deux à chacune des deux étapes.

Effectuer une mise en peinture

De plus en plus de particuliers utilisent une peinture sur leurs escaliers bois. La peinture donne une touche plus moderne à l’escalier et peut mieux faire varier les esthétiques que le vernis.

La couleur devra être choisie avec beaucoup de prudence, car l’escalier ne doit pas alourdir le style de votre intérieur.

Effectuer une mise en peinture

Dans tous les cas, il faudra opter pour une peinture très haute résistance pouvant supporter un très grand piétinement. Il sera également judicieux d’appliquer une peinture lavable, car les détergents peuvent endommager ou fragiliser certaines peintures.

Changer de revêtement

Les escaliers béton sont généralement équipés d’un revêtement de sol classique. Pour réaliser la rénovation de ce type d’escalier, il est généralement obligatoire de déposer l’ancien revêtement pour retrouver le matériau structurel brut.

On pourra utiliser le parquet, le stratifié, le vinyle ou encore le carrelage pour recouvrir les marches et contremarches de son escalier. On pourra également envisager la peinture, comme vue précédemment, ou encore le béton ciré. Sachez cependant que le béton ciré n’est pas vraiment la meilleure solution escalier en raison de sa faible solidité aux impacts et de sa texture très glissante.

Poser un parquet sur son escalier

Un escalier béton brut sain et bien nettoyé peut très facilement recevoir un parquet. Massif ou flottant, le parquet pourra être installé sur le béton suivant des méthodes différentes.

Les travaux seront relativement longs, car le parquet demande de nombreuses coupes pour être esthétique. En revanche, on pourra continuer à utiliser l’escalier tout en faisant attention aux marches qui ne sont pas encore terminées.

Poser un parquet sur son escalier

On préfère très souvent installer le parquet uniquement sur les marches et réserver de la peinture pour les contremarches, on limite ainsi les coûts et on allège considérablement l’allure de l’escalier.

Opter pour le stratifié

Pour utiliser une solution esthétiquement similaire au parquet, sans en payer le prix élevé, vous pourrez avoir recours au stratifié.

Le stratifié est un parquet entièrement synthétique d’une très faible épaisseur et pouvant offrir des styles très différents. Ce matériau très populaire pour les sols actuels permet de réduire les coûts tout en conservant une esthétique similaire à celle de bois.

Le stratifié se pose de manière flottante et demande autant de coupes que le parquet.

Opter pour le stratifié

On choisit généralement, tout comme pour le parquet, de peindre les contremarches pour faciliter les travaux.

Prenez cependant le temps de choisir un stratifié très résistant au piétinement et aux rayures.

Envisager le vinyle

Le vinyle est une solution qui séduit de plus en plus les particuliers. En effet, le vinyle offre une esthétique remarquable, imitant d’autres matériaux tant dans le visuel que dans la texture.

Envisager le vinyle

Toutefois, le vinyle est un matériau beaucoup plus fin (de 2mm à 3mm) devant impérativement être collé sur le support. Très similaire au lino dans son fonctionnement, le vinyle est en revanche particulièrement plus beau, plus résistant et plus onéreux.

Le vinyle gagnera à offrir un format en dalles ou en lames pour en faciliter le collage et la disposition sur les marches.

Le carrelage : idéal pour les escaliers béton

Si la solution carrelage est de plus en plus rare, elle reste tout de même un revêtement d’escalier idéal pour certains intérieurs.

Le carrelage permet de disposer d’une solution revêtement très solide et virtuellement inaltérable. D’autre part, il sera très aisé de nettoyer un escalier carrelage, car ce matériau résiste à l’eau et à tous les détergents.

Le carrelage : idéal pour les escaliers béton

Pour rester esthétique, le carrelage demande toutefois une certaine dextérité dans la pose et devra idéalement être confié à un professionnel.

Sachez également que dans le cas d’un carrelage l’escalier sera inopérable durant plusieurs heures, le temps que la colle à carrelage sèche.

Rénover uniquement les marches

Il arrive parfois que l’on désire réduire le coût de sa rénovation d’escalier sans pour autant sacrifier à la qualité des matériaux. Si vous êtes dans ce cas, il faudra donc réaliser certaines concessions et déterminer vos priorités.

Il existe pourtant une solution qui apporte généralement une très grande satisfaction.

Rénover uniquement les marches

Il s’agit de ne revêtir que les marches et de laisser les contremarches en l’état. Évidemment, cette possibilité n’est acceptable que si les contremarches sont toujours propres. SI ce n’est pas le cas, on appliquera tout simplement une peinture basique, car les contremarches souffrent très peu du piétinement.

Changement complet d’un escalier

Certaines rénovations interviennent non pas pour des raisons esthétiques, mais plutôt pour des raisons techniques. Dans ce cas le revêtement de l’escalier ne sera pas au centre du projet, car il faudra changer l’escalier entièrement.

Ce type de rénovation est bien entendu le plus onéreux le plus long. Il s’agira très certainement de déposer l’ancien escalier minutieusement et d’installer le nouvel équipement.

Il faudra faire appel à des matériaux variés et à des techniques de réalisation diverses pour que le nouvel escalier s’intègre parfaitement à la place de l’ancien.

L’escalier bois, le plus facile

Le plus facile est généralement de faire installer un nouvel escalier bois. En effet, les escaliers bois sont les moins onéreux et les plus rapides à installer.

Il faudra cependant garder à l’esprit que les escaliers bois à bas prix sont de dimensions standards et ne s’adapteront peut-être pas à votre situation.

L’escalier bois, le plus facile

Il sera peut-être obligatoire de faire appel à un escalier bois sur mesure, entièrement adaptable, plus personnalisable et plus cher.

Opter pour le béton : aucun entretien

Si vous choisissez un nouvel escalier béton, il faudra vous attendre à un résultat plus durable que le bois, mais également à une installation beaucoup plus longue.

L’escalier béton, qu’il soit réalisé sur place ou en partie moulé en usine, demande une installation minutieuse et un temps de séchage relativement long.

Opter pour le béton : aucun entretien

Une fois le béton sec, il faudra installer le revêtement de votre choix en respectant le style d’ensemble de votre intérieur.

L’escalier en métal, pas qu’un rêve

Si vous disposez d’un budget confortable et que votre intérieur le permet, vous pouvez vous orienter vers un escalier en métal. Contrairement aux idées reçues, le métal n’est pas destiné qu’aux escaliers industriels, il peut tout à fait s’intégrer dans des intérieurs plus traditionnels.

Pour profiter d’un escalier métal, il faudra savoir bien manipuler l’esthétique du métal et ne pas hésiter à utiliser d’autres matériaux en renfort.

L’acier sous toutes ses formes

L’acier peut former des escaliers de tous types. Ce métal très polyvalent peut aussi bien former des escaliers en colimaçon à l’ancienne que des escaliers droits très modernes.

L’acier sous toutes ses formes

On pourra le laisser brut (avec vernis transparent) ou le peindre de la couleur de son choix. On pourra également lui associer du bois pour ajouter un peu de chaleur à son esthétique relativement froide.

L’alu, toujours signe d’élégance

Enfin, sachez que l’alu, s’il est très onéreux, peut proposer des escaliers d’une très grande beauté.

Le matériau désormais synonyme de luxe composera un escalier léger, aérien et résolument moderne.

L’alu, toujours signe d’élégance

On associe très souvent du verre ou du bois à l’alu de manière à renforcer certains points esthétiques et à l’intégrer au mieux à votre intérieur.

Quels accessoires pour sa rénovation d’escalier ?

La rénovation d’un escalier ne concerne pas forcément que l’escalier en lui-même. Il peut en effet s’agir des accessoires de ce dernier, censés apporter une meilleure sécurité ou un plus grand confort.

Les particuliers réalisant ce type de rénovation privilégient principalement deux types d’accessoires ; le garde-corps et le monte escalier.

Le garde-corps, élégant et indispensable

Le garde-corps est l’élément sécurité d’un escalier, il peut courir sur un ou deux côtés de l’escalier. Comme son nom l’indique, le garde-corps permet de s’accrocher en cas de chute et bloque l’ouverture opposée à l’échiffre.

Le garde-corps, élégant et indispensable

On pourra installer un garde-corps bois, métal, béton, verre ou encore câble, selon l’esthétique désirée, en gardant à l’esprit que plus le garde-corps est fin, plus l’espace semblera ouvert et aérien.

Faire installer un monte escalier

Les personnes âgées ou à mobilité réduite ne peuvent parfois plus emprunter leur escalier. Il faut donc équiper leur logement d’une solution plus confortable leur permettant de conserver une certaine indépendance.

Faire installer un monte escalier

Le monte escalier est alors idéal. Il s’agit d’un équipement motorisé (électrique) pouvant grimper le long de l’escalier en quelques secondes, à l’aide d’un simple bouton.

Trouver un professionnel

Pour la rénovation de votre escalier, il faudra vous orienter vers une enseigne spécialisée, ou vers un maçon, un menuisier, un ferronnier, un carreleur, ou encore un peintre.

Afin de trouver le meilleur interlocuteur pour vos travaux, il faudra demander un grand nombre devis et effectuer votre choix parmi les offres les plus intéressantes.