Prix de pose d’un parquet 3.87/5 - 143 votes

Prix pose parquet

Le parquet est un revêtement de sol qui a toujours été populaire. Si les modes vont et viennent, le parquet sait s’y adapter et leur apporter une touche luxe et nature toujours pertinente. Avec l’arrivée des technologies modernes le parquet dispose de déclinaisons très variées qui autorisent désormais son utilisation dans toutes les pièces. Il n’en reste pas moins que choisir ses travaux parquet et en préparer le budget demande beaucoup de recherches. Pour vous faciliter la vie nous vous proposons une revue de ce qui existe et qui sera à considérer pour estimer le prix de pose d’un parquet.

Prix de pose d’un parquet selon les matériaux

Contrairement aux idées reçues, un parquet n’est pas simplement une juxtaposition de planches, c’est bien plus compliqué que ça. Les parquets modernes disposent de variations de matériaux très importantes, qui définissent largement le prix du parquet, ainsi que son esthétique et sa résistance dans le temps.

Si les parquets les plus traditionnels disposent d’une épaisseur de bois massif respectable, les plus modernes sont synthétiques et apportent une alternative très raisonnable.

Il faudra donc considérer les différents matériaux qui s’offrent à vous avant de faire votre choix.

Prix d’un parquet stratifié

Le parquet le plus populaire et le moins onéreux est un parquet qui n’en est pas ! Il s’agit du parquet stratifié que l’on devrait plutôt nommer sol stratifié, car ce dernier ne comporte pas de bois massif.

Il s‘agit de lames de particules agglomérées et solidifiées à l’aide d’une résine. La face supérieure présente une feuille de papier texturée et colorée, puis une couche de protection transparente.

Prix parquet stratifié

L’ensemble est très fin (moins de 1cm) et se pose par enclenchement et surtout en système flottant.

Le résultat est esthétique et peu onéreux. Le prix d’un parquet stratifié varie de 10€/m² à 50€/m².

Prix d’un parquet flottant

Le parquet flottant est destiné à être posé dans colle ni clou. Il s’agit de lames qui s’enclenchent les unes dans les autres pour former un tout uniforme.

Les lames du parquet flottant disposent d’une âme en bois reconstitué, puis d’une couche supérieure en bois véritable. Cette couche supérieure est généralement épaisse de quelques millimètres, offrant la possibilité d’un ponçage.

Prix d’un parquet flottant

Ce type de parquet est une solution intermédiaire entre le massif et le stratifié, que ce soit en esthétique ou en gamme de prix.

Le prix du parquet flottant oscille entre 20€/m² et 100€/m².

Prix d’un parquet massif

Le parquet massif est la solution la plus noble, la plus luxueuse et la plus onéreuse du domaine des parquets.

Il s’agit de lames de bois massif épaisses de quelques centimètres (moins de 3cm généralement) qui sont destinées à être clouées ou collées.

Prix parquet massif

Ce parquet demande un ponçage en fin de pose de manière à ramener les lames à la même épaisseur. L’esthétique en sera maximale et le confort de piétinement sera le meilleur.

Le prix du parquet massif varie de 50€/m² à plus de 150€/m² en fonction des essences.

Avantages et inconvénients

Avantages du parquet

Le parquet dispose d’avantages esthétiques et de confort. En effet, le parquet, même stratifié donne une aura luxueuse, noble et traditionnelle à n’importe quel intérieur. Si vous désirez ajouter une touche de tradition à une maison relativement moderne, le parquet vous le permettra, selon un budget plus ou moins élevé.

D’autre part, le parquet peut présenter un budget relativement bas. En effet, si vos travaux de rénovation engagent de grosses dépenses, installer du parquet stratifié peut permettre de réduire la facture.

Avantages et inconvénients

Inconvénients du parquet

L’inconvénient est l’entretien et les précautions nécessaires qu’il faut apporter à n’importe quel type de parquet.

Un parquet flottant ou massif demandera une couche de protection régulièrement renouvelée, et un nettoyage précautionneux.

Le parquet stratifié craint l’eau, aussi il faudra le nettoyage avec des produits adaptés.

Dans l’ensemble un sol parquet est fragile et demande un certain degré d’attention.

La pose d’un parquet

Il existe plusieurs types de pose qui sont parfois associés à certains types de parquets uniquement. Dans l’ensemble poser un parquet implique un support sol propre et en bon état. D’autre le support devra être isolé à l’aide d’un film mousse et devra dans certain cas être lambourdé pour recevoir le parquet.

Sauf parquet à enclencher, les travaux gagneront grandement à être réalisés par un professionnel expérimenté.

La pose flottante : la plus commune

La pose flottante peut être réalisée pour les parquets à enclencher. Généralement elle est donc cantonnée aux parquets stratifiés et parquets flottants.

La pose flottante : la plus commune

Cette pose est très simple. Il suffit tout simplement de poser les lames au sol et de les enclencher entre elles. La mousse isolante au sol évite le glissement des lames et les plinthes obligatoires à la périphérie des pièces maintiennent le parquet en l’état.

La seule réelle difficulté est de réaliser toutes les découpes proprement.

Solidité et flexibilité avec la pose collée

La pose collée peut être utilisée avec le parquet massif. Il s’agit très logiquement de coller les lames de parquet au sol à l’aide d’une colle spéciale.

Solidité et flexibilité avec la pose collée

Cette pose est très solide, mais entraîne une dépose relativement complexe. La pose collée est idéale et très recommandée pour les pièces humides et pour les sols ayant un chauffage intégré.

La pose clouée : la tradition du parquet

Traditionnellement on cloue le parquet sur un quadrillage de lambourdes. Cette pose est particulièrement délicate à mettre en œuvre, longue et n’est pas acceptée pour toutes les pièces.

La pose clouée : la tradition du parquet

L’avantage de cette pose est de proposer une solution très traditionnelle pouvant être démontée facilement. Aussi, cette pose renforce l’isolation du parquet en raison de la couche de vide entre le parquet et le sol.

Le ponçage d’un parquet

Lors de la pose d’un parquet massif et/ou de la rénovation d’un parquet ancien, on doit réaliser un ponçage de parquet.

Le ponçage d’un parquet permet généralement deux choses. Premièrement il met à niveau toutes les lames, ce qui peut être nécessaire lors de la pose d’un parquet massif.

Le ponçage d’un parquet

Ensuite, un ponçage permet de rénover un parquet et d’en affiner le grain de manière à pouvoir apposer la couche de finition.

Attention, toutefois car le ponçage d’un parquet flottant ne peut être réalisé qu’une fois ou deux. Le seul parquet à pouvoir être poncé de nombreuses fois est le parquet massif.

Le ponçage doit être réalisé par un professionnel équipé de tout l’outillage nécessaire.

Quelles essences choisir pour son parquet ?

Un parquet flottant ou un parquet massif peuvent présenter différentes essences de bois. Ces essences, ne sont pas uniquement décoratives comme pour le parquet stratifié, elles impliquent des résistances, des usages et des prix très différents.

Si votre parquet prend la direction du massif ou du flottant, vous devrez obligatoirement choisir une ou plusieurs essences et être certain qu’elles sont adaptées à l’utilisation désirée.

Les essences tendres

Les essences tendres sont généralement collées et sont représentées par l’acajou, le merisier, le bouleau ou encore le tauari.

Ces bois supportent généralement toutes les finitions et proposent des couleurs variées, du blond au brun rouge.

Les essences tendres

On utilisera peu ces essences en salles de bains et cuisines, car elles ne sont pas réputées imputrescibles.

Les bois durs

Les essences dures sont les plus résistantes, mais également les plus difficiles à travailler et poncer.

On retrouve dans cette catégorie le chêne, le châtaignier, le frêne, le hêtre, le noyer, le moabi, le wengé, l’ipé ou encore le maçaranduba.

Les bois durs

Ces bois disposent de toutes les teintes, du plus sombre au plus blond en passant par le plus roux. Certaines de ces essences sont deux fois plus dures que les essences tendres, ce qui explique des différences de prix parfois énormes.

Les types de bois idéaux pour les pièces humides

Les salles de bain et les cuisines devraient recevoir des essences de bois particulièrement résistantes à l’eau. Ces essences sont généralement exotiques : le teck, le kempass, le merbau, le doussié, l’ipé, le jatoba ou encore le wengé.

Les types de bois idéaux pour les pièces humides

Même si ces essences résistent à l’eau on prendra toujours la précaution d’installer un parquet pont de bateau en pose collée.

La finition du parquet pour pièces humides sera généralement dure et durable, le vernis est donc recommandé.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils vous enverront gratuitement leurs devis :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Quelle finition pour son parquet ?

Le parquet flottant et le parquet massif demandent une finition spéciale, une couche de protection qui permettra au parquet de survivre à l’usure.

Il existe plusieurs solutions pour réaliser la finition des parquets. Elles offrent différentes esthétiques et différents niveaux de résistance. Il faudra donc choisir votre finition en accord avec l’usage du parquet et avec le niveau de soin régulier que vous pouvez apporter à votre sol.

La vitrification du parquet : le plus classique

Traditionnellement le parquet était vitrifié. La vitrification est une couche de vernis très brillant et particulièrement dur. La vitrification permet au vernis de remplir les poires du bois et de transformer la couche supérieure du parquet en couche ultra dure.

La vitrification du parquet : le plus classique

La vitrification doit en général être réalisée par un professionnel expérimenté, car le très fort brillant du vernis n’autorise aucune erreur d’application.

La rénovation impliquera un ponçage total et en profondeur, suivit par l’application d’une nouvelle vitrification.

Huiler un parquet : un style naturel

Un parquet peut également recevoir une couche d’huile. L’huile offre une protection raisonnable du parquet sans pour autant offrir le brillant d’une vitrification.

L’huile sera généralement choisie par ceux qui désirent un parquet très naturel offrant la sensation naturelle du bois.

Huiler un parquet : un style naturel

En revanche l’huile ne protège pas un parquet aussi bien qu’une vitrification. Il faudra donc faire très attention à son parquet.

Enfin, une couche d’huile doit être apposée plusieurs par an afin de conserver une protection maximale, un entretien qui peut s’avérer fastidieux.

Parquet ciré, une alternative au vernis

Si vous ne désirez ni vitrification ni huile, vous pouvez vous orienter vers la cire. La cire naturelle protège durablement le bois de l’usure en remplissant les pores. L’effet obtenu est très proche de l’huile et le parquet offre une sensation de très grande douceur.

Parquet ciré, une alternative au vernis

Attention cependant, car les parquets cirés supportent mal l’eau et doivent recevoir une nouvelle couche de cire très régulièrement. L’entretien est donc là encore fastidieux et dérangeant.

Finition à effet : brossage et vieillissement

Certains particuliers n’aiment pas les esthétiques classiques et désirent réellement s’orienter vers un parquet spécial. Dans ce cas certaines solutions sont disponibles. On peut par exemple vieillir artificiellement un parquet, pour lui donner le vécu d’un parquet ancien. Il s’agira alors de créer des impacts, des rayures, d’abattre des arrêtes et même parfois de faire des trous. Un professionnel saura doser le juste équilibre entre vieillissement et esthétique.

Finition à effet : brossage et vieillissement

On peut également brosser un parquet avec un lavis légèrement coloré. Généralement on utilise un blanc ou un gris très clair pour donner une sorte de teinte superficielle au parquet. Cette peinture laisse transparaître les veines et les nœuds du bois, pour une esthétique très moderne et agréable.

Tarif de pose d’un parquet

On conseille toujours de confier ses travaux de parquet à un professionnel. Certes le prix de pose du parquet sera plus élevé, mais les travaux seront réalisés à la perfection et le rendu final sera impeccable.

D’autre part, un professionnel dispose des outils indispensables qu’un particulier doit louer. Une simple comparaison montre qu’engager un professionnel n’est donc pas vraiment beaucoup plus onéreux.

Tarif de pose d’un parquet

Il n’en reste pas moins qu’un professionnel propose généralement un prix de pose de parquet compris entre 20€/m² et 35€/m² selon le type de parquet et de finition.

Trouver un professionnel pour son parquet

Vous n’aurez aucune difficulté à trouver votre partenaire parquet, car les spécialistes sont généralement bien représentés.

Faites réaliser plusieurs devis, car les possibilités sont si nombreuses qu’il existe des différences de prix très grandes. En ayant plusieurs estimations, vous pourrez comparer la qualité et bien entendu faire jouer la concurrence.

* champs obligatoires
Vos données sont en sécurité avec la CNIL

Vos données personnelles sont protégées et jamais publiées sur internet.

Prix Pose est enregistré auprès des services de la CNIL sous le n° 1889334. En application de la loi Informatique et Liberté, vous disposez à tout moment d'un droit d'accès et de mofication sur les données personnelles vous concernant.

Devis parquet : Un cas populaire

L’un de nos lecteurs nous a fait parvenir son expérience de devis parquet flottant, qui s’est révélée très révélatrice. Il désirait déposer le lino de son salon et le remplacer par du parquet flottant. Pour diminuer les coûts, il a décidé de réaliser la dépose du lino lui-même et de confier la pose du parquet à un professionnel.

Il a donc engagé un professionnel pour revêtir les 40 m² de son salon. Le devis s’est monté à 1950€, comprenant toutes les fournitures, la pose du parquet flottant et des plinthes.