Choisir le bon type de toiture : Rénovation et construction

Publié le
Noter cet article ?

Choisir le bon type de toiture : Rénovation et construction

Faire construire ou rénover une toiture, oui mais comment, et avec quoi ? On peut en effet être intimidé par le nombre des possibilités qui existent sur le marché. Les types de toitures disponibles sont très nombreux mais certains ne pourront peut-être pas être adaptés à votre situation. Aussi, nous vous invitons à considérer les différentes possibilités pour savoir ce que votre projet peut inclure.

Les tuiles : La solution la plus populaire

Très souvent le PLU attaché à une commune précise le type de couverture que le bâtiment doit recevoir. Dans la très grande majorité des cas, il ne s’agit pas d’une recommandation, mais bel et bien d’une obligation. Vous n’aurez donc peut-être pas le choix.

Sachez cependant que le type de toiture le plus souvent installé en France est depuis très longtemps la tuile en terre cuite.

Il existe de nombreuses déclinaisons de ce matériau, que ce soit au niveau de la couleur ou de la forme. Sans précision du PLU il vous appartiendra de décider de la forme, de la couleur, mais également de la texture de vos tuiles.

Pour vous aider à visualiser, n’hésitez pas à observer les demeures voisines ou à demander une simulation à votre partenaire travaux ou à votre architecte.

Pour ne rien gâcher, les tuiles en terre cuite sont le type de couverture présentant le meilleur rapport qualité/prix (au coté des toitures en bac acier).

La toiture ardoise, une solution luxe

Dans le nord de la France, spécialement le long de la Loire, il n’existe pas beaucoup de ressources en argile, aussi depuis des temps immémoriaux on a pris l’habitude de réaliser les toits en ardoise. Cette pierre grise ou noire dispose d’un cachet de luxe certain, car elle équipe traditionnellement châteaux et manoirs.

L’ardoise est le type de toiture le plus résistant et disposant de la durée de vie la plus longue, il est aussi l’un des plus onéreux.

Si vous avez le budget nécessaire, l’ardoise donnera à votre maison un cachet inimitable et saura la distinguer du reste du voisinage.

Dans certains cas, comme par exemple un monument historique, l’utilisation de l’ardoise est obligatoire. Il faudra vous renseigner auprès de votre mairie si vous avez un doute.

La toiture ardoise, une solution luxe

Le toit plat : Solidité et polyvalence

Très populaire dans les années 1970 et 1990, le toit plat est un élément architectural qui doit être manié avec finesse.

Cette toiture sait se dissimuler au regard et dans certains cas permet de disposer d’une terrasse hors normes.

Le plus souvent le toit plat est constitué d’une dalle de béton coulée sur une armature béton. La solidité est à toute épreuve si les travaux sont bien menés.

Le seul point faible du toit plat est sans doute son étanchéité qui si elle n’est pas réalisée dans les règles de l’art peut devenir un problème d’envergure.

Sachez qu’il existe certaines régions du sud de la France où les toits plats sont imposés par le PLU.

Pourquoi ne pas envisager la toiture végétalisée ?

Ce type de toiture propose de reprendre le modèle des vieilles toitures scandinaves qui étaient recouvertes d’herbe, de mousse et d’autres éléments végétaux plantés sur le toit.

De nos jours, la toiture végétale est beaucoup plus technique et est devenue la plus technique. En effet, la toiture végétalisée offre des performances d’isolation thermique et acoustique très élevées. De plus elle est entièrement écologique et participe à l’amélioration de l’air d’un logement, voire même d’un quartier.

Elle possède deux inconvénients : son coût très élevé et la nécessité de faire réaliser une étanchéité particulièrement efficace et minutieuse.

Pourquoi ne pas envisager la toiture végétalisée

Les panneaux alvéolaires, à réserver aux vérandas

Les vérandas et autres abris de terrasse sont destinés à offrir le plus de lumière, aussi bien souvent on s’efforce de les doter d’une toiture transparente.

Si le verre semble être une évidence, ce n’est pas forcément vrai, car il augmente fortement la température d’une véranda durant l’été et fait rapidement grimper l’addition.

On utilise donc très souvent des panneaux alvéolaires translucides qui sont beaucoup moins onéreux et offrent cependant d’excellentes performances.

Vous pourrez donc installer ce type de toiture sur une véranda, une terrasse, ou même sur un balcon, pour profiter de vos extérieurs même s’il pleut.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :

Les couvertures ondulées : des possibilités plutôt industrielles

Si vous êtes à la recherche d’un type de toiture orienté garage, cabanon, avant-toit ou tout autre bâti utilitaire, sachez que les couvertures ondulées seront idéales.

Il vous sera possible d’opter pour les traditionnelles tôles ondulées qui sont désormais thermolaquées selon un très grand nombre de couleurs, ou vers le Fibrociment.

Les couvertures ondulées en Fibrociment imitent les tuiles et sauront se mêler idéalement à une couverture tuile. On pourra ainsi conserver une harmonie visuelle sans pour autant payer le prix fort.

Pour vous rassurer, sachez que le fibrociment actuel ne contient plus d’amiante, vous pouvez donc acheter ce matériau les yeux fermés.Les couvertures ondulées : des possibilités plutôt industrielles

Le bardeau d’asphalte, la solution américaine

Enfin, toujours pour des toitures utilitaires ou secondaires, vous pouvez vous orienter vers la mode américaine. Les toits américains sont très souvent recouverts de Shingle, bardeaux d’asphalte en français.

Il s’agit de pièces rectangulaires de goudron relativement flexibles qui possèdent une texture proche du papier de verre. Les coloris sont nombreux, mais généralement on privilégie le noir et le rouge.

Ce matériau est très bon marché et offre des performances respectables, cependant sa durée de vie est courte, généralement comprise entre 15 et 30 ans.

Laisser un commentaire