Installation d’une chaudière à condensation : Quels travaux prévoir ?

Pictograme d'une horlogePublié le

Installation d'une chaudière à condensationL’installation d’une chaudière à condensation ? Un jeu d’enfant ! A condition que les travaux soient réalisés par un professionnel afin de garantir le bon fonctionnement de l’appareil et surtout, votre sécurité !

Les travaux d’installation d’une chaudière à condensation

Les travaux d’installation d’une chaudière à condensation sont réalisés par un professionnel chauffagiste certifié Qualibat. Ce dernier aura besoin de quelques jours pour réaliser la totalité des travaux. Voici les grandes étapes de l’installation d’une chaudière à condensation :

  1. Avant de commencer les travaux d’installation, le professionnel chauffagiste va effectuer un état des lieux de votre logement et du système de chauffage existant. Selon les caractéristiques de votre habitation et de l’espace que vous pourrez allouer à l’installation de la chaudière à condensation, l’installateur vous préconisera quel combustible choisir : gaz, fioul, bois ou granules.
  2. Une fois que vous aurez signé le devis, le chauffagiste professionnel vient chez vous installer un système ventouse: il sera nécessaire de percer le mur pour installer le double conduit permettant de faire entrer de l’air dans l’appareil et d’évacuer les fumées produites lors de la combustion ;
  3. La chaudière à condensation est posée au mur ou au sol en fonction du modèle que vous aurez choisi ;
  4. Passons au raccordement de votre chaudière à condensation ! Il faut prévoir un conduit en PVC entre la chaudière et les eaux usées pour évacuer les condensats afin d’éviter toute corrosion de votre système de chauffage due à leur acidité ;
  5. D’autres raccordements sont nécessaires au bon fonctionnement de la chaudière à condensation : un raccordement à l’électricité, à l’eau, et au combustible choisi (gaz, fioul, granules ou bois).
  6. Le professionnel se charge de nettoyer l’espace où il a installé la chaudière à condensation ;
  7. Il est maintenant temps de mettre en route votre chaudière. C’est le professionnel qui s’en charge. Il va également optimiser les réglages de l’appareil pour maximiser son rendement tout en vous permettant de faire des économies d’énergie ;
  8. L’installateur vous remet le certificat de conformité. Sans ce document, votre chaudière à condensation n’est pas autorisée à fonctionner. Le chauffagiste va également activer la garantie de votre appareil auprès de son fabricant.

Combien coûte une chaudière à condensation ?

Le prix de l’installation d’une chaudière à condensation varie entre 700 euros pour une chaudière murale au gaz et jusqu’à 2 500 euros pour une chaudière au sol fonctionnant au bois. Vous l’aurez compris, le modèle de votre chaudière, sa puissance ainsi que le combustible utilisé influenceront le coût des travaux d’installation.

Bon à savoir : Si ces travaux interviennent dans le cadre du remplacement d’une chaudière existante, le prix de l’installation sera moins élevé.

Les travaux complémentaires pour une chaudière à condensation performante

Voici nos conseils pour maximiser les performances de chauffe de votre chaudière à condensation tout en diminuant vos dépenses énergétiques.

LES RADIATEURS

Les chaudières à condensation doivent être raccordées à un circuit de chauffage où de l’eau circule entre la chaudière et les radiateurs de votre logement. La chaudière à condensation est compatible avec des radiateurs haute température mais ses performances de chauffe peuvent être optimisées. Comment ? En optant pour des radiateurs basse température.

Avec les radiateurs basse température, l’eau du circuit de chauffage sera chauffée à 45°C environ contre 70°C pour des radiateurs classiques haute température. Grâce aux radiateurs basse température, vous ferez encore plus d’économies d’énergie !

LES VANNES THERMOSTATIQUES

Contrairement aux vannes classiques, la vanne thermostatique permet d’adapter la puissance de chauffe de vos radiateurs pour chaque pièce de votre logement en fonction de la température choisie pour chacune d’entre elles. Au fil de la journée, l’exposition au soleil de certaines pièces évolue ainsi que la température de celles-ci. Les vannes thermostatiques vont réguler la température en augmentant ou en réduisant le débit des radiateurs afin de ne pas consommer inutilement du combustible.

LE THERMOSTAT CONNECTE

En installant un thermostat connecté, vous avez le contrôle sur la température de votre logement depuis chez vous et à distance ! En connectant le thermostat à votre chaudière à condensation, ce dernier maitrise la consommation d’énergie de cette dernière. Plutôt pratique pour faire des économies d’énergie !

Bénéficiez des aides de l’Etat pour financer votre chaudière à condensation

L’installation d’une chaudière gaz à condensation fait partie des travaux de rénovation énergétique que l’Etat finance en partie afin d’aider les ménages français à mieux se chauffer. Mais attention, l’installation des chaudières à condensation est éligible aux aides uniquement si elle est réalisée par un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Voici les primes auxquelles vous pouvez prétendre :

  • Ma Prime Rénov’ qui est gérée par l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat). Elle est soumise à des conditions de revenus pour pouvoir en bénéficier ;
  • La prime « Coup de pouce Chauffage » est une aide sans condition de ressource, cependant, le montant de l’aide sera plus important si vos revenus sont très modestes ;
  • L’éco-prêt à taux zéro permet de financer l’installation de votre chaudière à condensation sans intérêt ;

Laisser un commentaire