Agrandir son logement : penser à la surélévation

Publié le

Agrandir son logement : penser à la surélévation

Gagner de la place dans sa maison est le rêve de tous les particuliers. La place est devenue la commodité la plus précieuse d’un bâtiment et si l’on dispose d’une maison bien à soi, on peut envisager l’agrandissement. Pourtant l’opération reste délicate à mener et bien souvent se montre onéreuse. L’une des extensions de maison les plus populaires est la surélévation, une technique qui consiste à rajouter un étage ou le cas échéant 1/2 étage. Voici nos recommandations pour déterminer si la surélévation est possible dans votre cas.

Surélévation ou aménagement de combles, comment choisir ?

Il ne faut surtout pas confondre surélévation et aménagement de combles, ce sont deux entreprises très différentes qui demandent l’utilisation de techniques très éloignées.

Ces deux possibilités conviendront à des projets différents et surtout à des types de bâtiments différents. Aussi, avant même d’obtenir des devis, il faudra idéalement déterminer quel type d’extension est idéal pour vous.

Un aménagement de combles est envisageable principalement si votre charpente est de type traditionnel. En effet les charpentes fermettes (industrielles) demandent de lourdes modifications afin d’être aménagées. Un aménagement de comble implique d’autre part un plafond relativement bas et pentu. Ce pourra donc être un problème si vous recherchez un volume généreux et d’une hauteur sous plafond importante.

La surélévation de maison permet de gommer tous ces inconvénients et propose tout simplement la création d’un volume habitable normal. Il existe cependant un inconvénient de taille à la surélévation de maison, son coût largement plus élevé que celui d’un simple aménagement de combles.

Surélévation ou aménagement de combles, comment choisir

Quels sont les différents types de surélévation de maison ?

Si vous êtes certain que la surélévation de maison est le type d’agrandissement qu’il vous faut, il reste encore quelques choix à effectuer.

Vous devrez alors déterminer le type de surélévation que votre maison devra recevoir. Nous vous conseillons toutefois très vivement de discuter cet élément avec un professionnel, car le type de surélévation dépend largement de considérations techniques.

Nous vous proposons de prendre connaissance des surélévations les plus fréquemment ajoutées aux maisons françaises.

La surélévation classique

La surélévation classique permet de disposer d’un volume normal et n’offre en général pas l’esthétique d’un espace sous toiture.

Il s’agit tout simplement de réaliser la dépose de la toiture tout entière de manière à mettre les murs à nu.

On réalise ensuite une surélévation des murs existants à la hauteur désirée. On pourra ensuite replacer la charpente et la couverture. Cette surélévation est la plus complexe, la plus onéreuse, mais également la plus efficace. Si vous le pouvez financièrement et techniquement, une surélévation, ossature bois sera votre meilleur allié.

Sachez cependant que ce type de surélévation implique une pente inférieure à 30° et que la pente de votre toit ne peut pas être changée.

La rehausse de toiture

Si vous disposez d’un espace sous toiture généreux, mais pas suffisant à votre extension, il est possible d’avoir recours à une solution médiane.

Les travaux impliquent de démonter la toiture tout entière puis de rehausser cette dernière de 80cm à 1m .

Vous gagnerez ainsi un peu plus de hauteur qui vous permettra de mieux profiter de votre extension.

Ce cas-là implique également une pente sous les 30°, mais autorise les changements de pente et d’orientation. Selon les cas, ce système sera le plus indiqué, car il limite les coûts et offre une excellente flexibilité.

Quels sont les différents types de surélévation de maison

Le changement de pente

Il arrive parfois que l’espace sous toiture soit suffisamment grand, mais que son orientation ne coïncide pas avec votre projet.

Il est alors possible de limiter les coûts et les travaux en ayant recours à un simple changement de pente.

Vous pourrez chanter l’inclinaison de la toiture, mais également changer l’orientation des pentes, de manière à libérer un espace bien précis.

Les travaux impliquent bien entendu la dépose complète de la toiture, mais également une retouche des murs périphériques, car il convient de réaliser de nouvelles accroches pour la charpente.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :

Quels sont les limites d’une surélévation de maison ?

Pour que votre surélévation de maison passe de l’état de rêve à l’état de projet concret, il faut valider certaines étapes. Ces contraintes pourront être d’ordre administratif, technique ou encore pratique.

Les réponses à ces problématiques sont à rechercher en partie de votre côté et en partie auprès d’un professionnel expérimenté.

Les dispositions du PLU

En tout premier lieu, il faut savoir si vous êtes autorisé à réaliser une extension de maison.

Le PLU de votre quartier pourra tout à fait vous interdire toute surélévation par exemple en raison d’une limite du nombre d’étages.

Il existe d’autres contraintes administratives dont vous pourrez prendre connaissance à votre mairie.

De la même manière, il faudra signifier la nature de vos travaux en mairie. Les surélévations ajoutant moins de 20m² et ne menant pas la surface habitable totale au-delà des 170m² ne nécessiteront qu’une déclaration de travaux en mairie. Au-delà de ces limites, il faudra déposer un permis de construire en bonne et due forme.

Quels sont les limites d’une surélévation de maison

Le type de construction d’origine

Il est possible que le bâtiment d’origine n’autorise pas de surélévation.

Certains bâtiments ne sont pas conçus pour supporter des charges extraordinaires. Aussi, ils empêchent donc toute surélévation.

Si le doute existe, il faudra impérativement vous orienter vers un architecte ou un BET afin de faire réaliser une étude de faisabilité. Cette dernière présente l’avantage de préconiser les solutions et les techniques de construction adaptées à l’ouvrage.

Laisser un commentaire