Monte-escaliers : Respecter les normes de sécurité

Publié le
Noter cet article ?

Monte-escaliers : Respecter les normes de sécurité

Si les Français ne prisent pas autant les monte-escaliers que nos voisins britanniques, ils en font tout de même installer environ 15 000 par an. Ces appareils principalement destinés aux personnes à mobilité réduite, âgées ou non, doivent présenter une sécurité de fonctionnement très importante. Il s’agit en effet d’une opération non seulement confortable, mais entièrement sécurisée pour les personnes qui ne pourraient pas se déplacer en cas de problème. Nous vous proposons ici un point sur les normes et les gestes indispensables pour la sécurité d’un monte-escalier.

Ne pas confondre sécurité d’un monte-escalier et ergonomie

Les monte-escaliers sont des éléments qui peuvent être agrémentés de nombreux accessoires. Ces derniers se placent dans deux catégories : les éléments sécurité et les éléments ergonomie au même titre qu’un ascenseur particulier par exemple. Les équipements sécurité des monte-escaliers indispensables sont régis par la norme officielle NF EN 81-40.

Les accessoires de sécurité ne sont pas vraiment “accessoires” car ils sont indispensables et offrent à l’utilisateur une sécurité totale lors des déplacements du monte-escalier. Tout montre escalier doit disposer d’une base de certains éléments sécurité pour être dans les normes officielles. Sans ces éléments, un installateur honnête ne pourra pas réaliser la pose ou la mise en service.

Les éléments d’ergonomie sont véritablement des accessoires. Ils améliorent le confort ou d’efficacité du monte-escalier sans pour autant être obligatoires. Toutefois, certains de ces éléments offrent un sentiment accru de sécurité lors de l’utilisation du monte-escalier. C’est par exemple le cas de certaines zones recouvertes d’un revêtement antidérapant.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Les normes de sécurité de fonctionnement

La norme en vigueur indique que le monte-escalier ne peut démarrer qu’en présence de certains éléments.

  • Le trio indispensable. Selon la norme NF EN 81-40, tout monte-escalier ne devrait pas pouvoir démarrer sa course si les accoudoirs et les repose-pieds ne sont pas baissés et si la ceinture de sécurité n’est pas bouclée. Ce dispositif de sûreté est obligatoire et doit être vérifié régulièrement. Cela implique que le monte-escalier dispose d’accoudoirs, de repose-pieds et d’une ceinture de sécurité.
  • Le détecteur d’obstacle. La sécurité du monte-escalier implique la présence d’un détecteur d’obstacle qui interrompt la course de l’équipement si un obstacle (animal de compagnie ou autre personne) se trouve sur le chemin.
  • L’arrête d’urgence. Un système d’arrêt d’urgence est également obligatoire. Ce dernier permet d’arrêter le monte-escalier en urgence si la vitesse est trop élevée ou si un obstacle est détecté.
  • Le siège. Le monte-escalier doit être équipé d’un siège. L’affirmation semble couler de sens, mais ce n’est pas toujours le cas dans l’esprit de certaines personnes qui imaginent pouvoir utiliser un monte-escalier comme une plateforme d’accessibilité. Le siège doit néanmoins être pivotant et doit satisfaire aux normes anti-torsion préconisées dans le règlement NF EN 81-40.

Les normes de sécurité de fonctionnement

La sécurité d’utilisation : Ce n’est pas accessoire

Les élément précédents précisaient la sécurité du monte-escalier lorsqu’une personne y était installée. Il existe aussi des règles strictes couvrant la sécurité d’un monte-escalier lorsque ce dernier est entre deux courses, ou lorsqu’il change de positionnement sur le rampant.

Ces éléments sont tout aussi importants et font appel à des éléments qui doivent impérativement figurer sur la liste des équipements installés.

  • L’interrupteur de sécurité. En premier lieu, un monte-escalier n’est pas un jouet. C’est pour cette raison qu’un interrupteur de verrouillage est obligatoire. Cet interrupteur permet de désactiver entièrement le monte-escalier lorsqu’un enfant, par exemple, essaie de l’utiliser. On ne l’imagine pas forcément, mais les monte-escaliers peuvent être très dangereux pour les enfants les plus jeunes.
  • Les télécommandes. Les monte-escaliers doivent en outre donner accès à deux télécommandes situées en deux points différents : l’une au bas de l’escalier, l’autre à son sommet. Cela permet de toujours pouvoir opérer l’équipement sans avoir à s’engager physiquement dans le rampant.
  • La butée de fin de course. Tout monte-escalier doit être équipé d’un système de fin de course. Tout simplement, ce dispositif indique à l’appareil quand et où s’arrêter en toute sécurité, notamment lorsque la dernière marche est atteinte.
  • La batterie. Enfin un monte-escalier doit également être pourvu d’une batterie. Cette dernière n’alimente l’équipement qu’en dernier recours. C’est particulièrement important lorsque le monte-escalier est en mouvement et qu’une coupure de courant intervient. La batterie permet de réaliser quelques voyages supplémentaires, de manière à ne pas laisser l’utilisateur “coincé” à un étage.

L’entretien, un élément sécurité ?

Certains monte-escaliers très modernes sont équipés d’un écran pouvant signaler les éventuels défauts ou défaillances de l’installation. Les modèles plus anciens, qui n’en sont pas équipés, doivent être l’objet d’un entretien minutieux et spécialisé de manière à offrir un fonctionnement toujours sécurisé.

L’entretien, un élément sécurité ?

C’est pour cette raison que de nombreux spécialistes du domaine proposent un contrat d’entretien lors de l’achat du monte-escalier. Ces contrats peuvent offrir une maintenance annuelle ou plus étalée dans le temps, selon les besoins. Lors de l’entretien, divers gestes sécurité sont effectués, de manière à prolonger la durée de vie de certaines pièces, ou le cas échéant à prendre une panne à temps.

Nous conseillons généralement un entretien tous les 3 à 5 ans pour les monte-escaliers classiques. Les équipements très anciens pourront être inspectés annuellement, pour une tranquillité d’esprit optimale.

Laisser un commentaire