Quels critères envisager pour réussir sa véranda ?

Publié le

Quels critères envisager pour réussir sa véranda

La véranda est une pièce populaire en France depuis de nombreuses années. On en trouve très fréquemment une dans les maisons construites après 1980. Cette pièce a beaucoup changé au cours des 40 dernières années, passant de pièce annexe à véritable surface à vivre de la maison. La construction d’une véranda moderne est donc bien plus complexe, car son cahier des charges est plus restrictif. Pour faciliter les choses et mettre en perspective les éléments d’importance, nous proposons quelques astuces pour réussir sa véranda.

Quelles perspectives pour réussir sa véranda ?

La véranda n’est plus une pièce que l’on utilise l’hiver pour conserver ses plantes au chaud ou à la belle saison pour profiter du soleil couchant. Cet espace hybride entre verrière, jardin et maison est désormais une vraie pièce à vivre. Les enjeux techniques que cela impose sont donc plus compliqués et plus restrictifs.

Pour réussir sa véranda, il faut à tout prix considérer cette pièce avec un œil moderne sous peine de faire des erreurs qui seront problématiques sur le long terme. Il convient donc de déterminer comment les Français utilisent leurs vérandas pour en tirer de bonnes leçons.

On estime que 95% des vérandas sont construites pour répondre à une volonté d’agrandissement. Il s’agit donc d’un espace destiné à être utilisé sur toute l’année et non pas au cours d’une ou deux saisons.

Une véranda sur deux présente une surface de plus de 20m², soit l’équivalent de deux chambres selon les critères modernes.

80% des vérandas ont une construction en aluminium disposant d’une isolation renforcée, ce qui révèle un besoin double : celui de la performance thermique et celui de l’esthétique. D’ailleurs 40% des vérandas ont une toiture isolante, contre seulement 25% avec une toiture en verre.

La tendance est très nette, bien réussir sa véranda signifie de disposer d’une belle surface, d’une construction esthétique et surtout, d’une isolation thermique efficace. Ces éléments ordinaires pour une pièce classique ne le sont pas pour une véranda. Il faut donc considérer la véranda comme un espace très spécial qui apporte de nombreux défis techniques.

Quelles perspectives pour réussir sa véranda

Nos conseils pour réussir sa véranda

Si l’esthétique que doit afficher votre véranda vous appartient, en tout cas dans les cadres du Plan Local d’Urbanisme, les éléments techniques sont plus rigides.

Les 4 points qui suivent sont les éléments, qui selon nous, sont les plus importants à considérer lors de la construction d’une véranda. Il existe bien entendu d’autres critères et points de focus, mais ils pourront être traités dans le futur, une fois la véranda construite.

Nos conseils pour réussir sa véranda

L’isolation : Élément clé pour réussir sa véranda

Les vérandas dites froides ne sont plus d’actualité. Bien réussir sa véranda est en premier lieu comprendre cette transformation et ne pas commettre cette erreur lors de sa future construction.

Pour parvenir à une véranda de type chaude, il est capital de mettre l’accent sur l’isolation.

On privilégie toujours l’alu comme matériau principal de la véranda, en raison de sa résistance aux éléments, de sa légèreté et de sa grande rigidité. L’aluminium est cependant un très mauvais isolant thermique. Pour bien réussir sa véranda alu on doit opter pour des menuiseries alu disposant de rupteurs de ponts thermiques. De cette manière l’ossature de la véranda alu est tout autant isolante qu’une ossature d’un autre matériau.

On devra également opter un vitrage adapté à la situation. Si le double vitrage est de rigueur, on pourra aller plus loin en adoptant du vitrage à isolation renforcée (double vitrage VIR). Pour renforcer la sécurité face aux effractions de ce verre très isolant on s’orientera vers un double vitrage VIR feuillé, qui résiste à au moins 30 coups de masse consécutifs.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :

Quels matériaux privilégier pour réussir sa véranda ?

Si l’aluminium représente 80% des ossatures de véranda construites actuellement, il existe d’autres possibilités que vous pouvez également envisager.

On peut tout à fait construire une véranda en béton et la doter de nombreuses baies vitrées. On disposera d’une structure très aérée d’une solidité à toute épreuve. D’ailleurs, une structure béton permet de supporter des toitures beaucoup plus lourdes que les vérandas en alu.

Si vous désirez opter pour un style plus industriel, voire victorien, l’acier sera votre choix de prédilection. Il permet de supporter des structures en verre très lourdes et intégrer une isolation thermique moderne.

Le bois est également un matériau envisageable, même s’il ne représente qu’une toute petite portion du marché. Si vous optez pour une construction en bois, sachez que l’entretien est relativement contraignant, car il faut appliquer un produit protecteur sur la face extérieure tous les 3 à 5 ans.

Ne pas négliger la toiture de sa véranda

La toiture d’une véranda est un élément important pour sa bonne longévité. Pour bien réussir sa véranda, il est important de s’attarder sur cet élément et prendre les bonnes décisions.

On peut tout à fait installer une toiture en double vitrage qui laisse passer la lumière tout en retenant la chaleur. Pourtant, cette solution est très onéreuse, délicate à effectuer et peut transformer la pièce en fournaise durant l’été.

On conseille principalement de faire poser une toiture classique que l’on pourra agrémenter de fenêtres de toit ou de verrières pour maximiser la luminosité.

Dans tous les cas, on prendra soin de soigner l’étanchéité et l’isolation intérieure de la toiture, car comme dans n’importe quelle pièce, un défaut à ce niveau peut entraîner jusqu’à 30% de pertes de chaleur.

Ne pas négliger la toiture de sa véranda

Faire entrer sa véranda dans le 21e siècle

Nous recommandons à tous ceux qui veulent réussir leur véranda de regarder vers le futur et de construire un espace moderne, fonctionnel et confortable.

Vous gagnerez énormément à doter votre véranda d’un système de chauffage raccordé à celui du reste de la maison. À condition bien entendu de disposer d’une isolation exemplaire.

Une véranda moderne doit impérativement disposer de l’électricité et d’un éclairage adéquat. Le petit surcoût de cette modernité vous apportera un confort indispensable.

Enfin, selon l’utilisation que vous ferez de votre véranda, il faudra ajouter d’autres éléments. Si votre véranda est destinée à devenir une cuisine, elle ne sera pas équipée comme si elle était un salon, et vice versa. D’ailleurs l’implantation de votre véranda dépendra également de l’utilisation projetée du nouvel espace.

La véranda : Quelle règlementation ?

Comme souvent dans la construction, consulter le PLU est indispensable, car c’est lui qui précise, ou non, les matériaux à utiliser, l’esthétique imposée et d’autres éléments qui ont toujours priorité.

En général, pour une véranda de moins de 20m² on peut se contenter d’une déclaration de travaux en mairie. Cette surface peut être portée à 40m² selon certains PLU. Au-delà de 20m², il faut obtenir un permis de construire.

Sachez également que si la véranda porte la surface de votre maison à plus de 150m², il faudra impérativement faire appel à un architecte et, dans certains cas, obtenir également un permis de construire.

Laisser un commentaire