RT2012 : tout savoir sur la réglementation thermique

Publié le
4.7/5 - 3 votes

RT2012 : tout savoir sur la réglementation thermique

Au 1er janvier 2013, la RT2012 succédait à la RT2005. Il s’agissait d’un renforcement très important du dispositif de transition énergétique, qui a joué un rôle dans la vie de nombreux particuliers. Cette norme encadrant tout ce qui touche à la consommation d’énergie d’un bâtiment d’habitation est inévitable dans le domaine de la construction neuve et largement conseillée en rénovation. Nous vous disons tout sur la réglementation RT2012, une norme qui n’est pas toujours facile à prendre en main.

Qu’est ce que la réglementation RT 2012 ?

La Réglementation Thermique 2012 touche à tous les aspects liés à la consommation d’énergie d’un bâtiment : chauffage, eau chaude, mais également isolation et fenêtres.

Comme toute norme, la RT2012 spécifie des performances techniques plancher. Les constructions neuves doivent au moins satisfaire aux prescriptions de cette norme.

Cette norme fait partie d’un vaste plan lié à la transition énergétique destiné à réduire la consommation d’énergie, de polluants et d’énergie grise, mais également à augmenter le recours aux énergies renouvelables.

C’est pour cette raison qu’il existe de nombreuses subventions des pouvoirs publics, destinées à aider les particuliers à rentrer dans les rangs de cette réglementation.

Les buts essentiels de cette réglementation thermique

Pour améliorer l’impact de l’homme sur la planète, on a fixé des objectifs relatifs aux maisons modernes dans les années 2000. Le but avoué été d’atteindre une consommation standard de 12kWhEP/(m²/an) pour l’énergie primaire (chauffage et eau chaude sanitaire) en 2020. kWhEP/(m²/an) signifie killowatt/heure d’énergie primaire par mètre carré par an.

La RT2005 présentait des performances plancher de 250kWhEP/(m²/an), et la réglementation RT2012 impose quant à elle un seuil de 50kWhEP/(m²/an).

Les performances associées à cette norme permettent de faire la jonction avec les attentes très élevées des futures normes 2020. Dans ce futur très proche, les maisons neuves devront répondre à la qualité BEPOS (Bâtiment à Energie Positive) qui représente environ 20 fois moins de besoins en énergie que les tendances des années 1990.

Les buts essentiels de cette réglementation thermique

Comment estime-t-on le potentiel thermique d’une maison ?

Pour satisfaire aux exigences de la réglementation RT2012, on se concentre généralement sur 3 points principaux :

  • Les performances de chauffage en hiver.
  • Les performances de refroidissement en été.
  • La production d’eau chaude sanitaire.

Pour mettre en perspective ces éléments et déterminer les performances globales d’une maison, on considère deux coefficients très importants.

  • Le Bbiomax (besoins Bioclimatiques du Bâti). Cet indice désigne la différence entre production de chaleur naturelle (solaire, effet joule, chaleur humaine) et les pertes de chaleur du bâtiment (isolation). La RT2012 implique une différence réduite, ou plus pragmatiquement : une chaleur naturelle et gratuite mieux conservée.
  • Le coefficient TICmax (Température Intérieure de Confort maximale). Il s’agit tout simplement de la température maximale sur une période consécutive de 5 jours que la maison peut offrir. La RT2012 impose un indice TICmax de 26°C.

Ces deux éléments chiffrés au cas par cas servent ensuite à établir une estimation de la consommation énergétique du bâtiment.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Qui est concerné par la réglementation RT 2012 ?

La norme RT2012 s’adresse en tout premier lieu aux constructions neuves. Les bâtiments d’habitation modernes ne peuvent pas y échapper et les artisans doivent proposer des fournitures et des réalisations adéquates sur leurs devis.

En rénovation, la norme RT2012 n’est pas obligatoire, mais peut intervenir dans certains cas bien précis. On doit ainsi différencier la RT2012 élément par élément de la RT2012 globale.

La réglementation RT2012 élément par élément concerne ces travaux :

Une mise aux normes n’est pas imposée, mais si ces postes sont touchés par une rénovation, alors ils doivent respecter la norme RT2012.

La RT2012 globale ne concerne que les rénovations de plus 1000m², sur des bâtiments construits après 1948 et dont le poste thermique représente plus de 25% du montant.

Enfin, sachez que les extensions ne sont pas concernées par la RT2012 si elles ont une surface inférieure à 50m².

Qui est concerné par la réglementation RT 2012 ?

Comment financer une mise à la norme RT2012 ?

Il existe de très nombreuses aides de l’état permettant de fluidifier le financement de ce type de travaux en rénovation.

Le plus souvent il s’agit du crédit d’impôt (CITE), des aides de l’ANAH et de la prime Energie.

Le CITE ne tient pas compte des revenus dans ses conditions d’attribution, alors qu’il s’agit d’un critère prioritaire pour l’ANAH.

Nous vous conseillons donc ne laisser aucune place à la chance et d’étudier toutes les possibilités qui peuvent satisfaire à votre situation. L’ANIL et l’ADIL sont des organismes qui pourront vous aider dans votre recherche de financement, car c’est là leur mission première. Vous trouverez très certainement l’une de leurs antennes locales dans votre mairie ou dans votre conseil départemental.

Sachez cependant que pour bénéficier de ces subventions, les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE. Un particulier réalisant lui-même ces travaux ne pourra pas bénéficier des aides.

Quel avenir pour les réglementations thermiques ?

La réglementation RT2012 a vocation à laisser la place à une nouvelle norme RT, bien plus restrictive.

La nouvelle norme, la RT2020 sera mise en place dès le début de l’année 2021, dans un futur très proche.

On peut se demander si la RT2012, en fin de vie, est toujours pertinente. Les bâtiments des années à venir seront bien plus performants et présenteront des coûts de fonctionnement bin inférieurs. On peut déjà prévoir ces améliorations et prendre en compte les prescriptions de la RT2020 dans les bâtiments en constructions actuellement.

Le surcoût impliqué ne sera pas forcément immense et on pourra en revanche profiter d’un bâtiment très moderne et performant sur un temps plus long.

Quel avenir pour les réglementations thermiques ?

Quels bâtiments ne sont pas concernés par la RT2012 ?

Certaines constructions, modernes ou anciennes, ne sont pas tenues de respecter la norme RT2012. Ces cas sont très particuliers et ne sont généralement pas destinés à l’habitation.

Ne sont pas concernés :

  • Les constructions provisoires (maximum 2ans).
  • Les bâtiments devant afficher une température inférieure à 12°C.
  • Les bâtis ouverts sur l’extérieur.
  • Les constructions devant avoir des conditions climatiques particulières.
  • Les bâtiments agricoles.
  • Les lieux de cultes.
  • Les constructions sises dans les départements d’outre-mer.

Laisser un commentaire