Comment réduire sa facture d’électricité grâce au compteur Linky ?

Pictograme d'une horlogePublié le

Réduire sa facture d'électricitéRéduisez votre facture d’électricité en choisissant le bon fournisseur et une offre adaptée à vos besoins. Apprenez les gestes simples et respectueux de l’environnement avec Linky pour réduire votre consommation d’énergie.

Entre 2002 et 2013, le prix de l’électricité a connu une importante explosion avec une hausse de l’ordre de 23,7 %. Depuis cette période, le tarif, ainsi que le montant de la facture n’ont cessé d’augmenter.

De plus, la majorité des foyers utilisent plus de deux équipements électriques avec des usages rarement économes. C’est ainsi que la solution permettant d’alléger les factures d’électricité est très recherchée par les consommateurs.

Plusieurs pratiques sont possibles, d’autres nécessitent un changement de mode de vie si certaines se montrent très simples d’application. L’important est donc d’opter celle qui la plus adaptée à la situation et au profil du consommateur.

1 – Changer de fournisseur d’électricité

Le changement de fournisseur ne se réalise pas par hasard surtout lorsque l’objectif est de faire une économie d’électricité. L’essentiel est donc de choisir une offre qui présente une grille tarifaire plus basse que le tarif réglementé de vente.

En parlant de prix, celui du kWh n’est pas le seul qui doit être pris en compte, il est également important de considérer le prix de l’abonnement qui s’affiche au moment de la souscription à l’offre.

À noter que plus le prix de l’abonnement se montre faible, plus le prix du kWh est onéreux. Le choix doit donc dépendre de la consommation électrique :

  • Si elle est élevée, l’idéal est de choisir un prix du kWh bas.
  • Si elle est faible, le mieux est de privilégier une offre avec un faible abonnement.

Pour vous aider dans cette démarche utilisée le comparateur d’électricité Deconseil. En 2 minutes recevez une liste de fournisseurs d’électricité qui tiennent compte de votre consommation réelle et du gain mensuel en euros à faire. Et le tout, gratuitement.

2 – Baisser ses mensualités

La mensualisation est une technique d’économie d’électricité permettant de lisser ses dépenses en électricité en payant le même montant tous les mois par prélèvement automatique, c’est-à-dire, sur la base d’une estimation de la consommation mensuelle.

Cette technique facilite la gestion du budget et offre la possibilité d’éviter l’augmentation de la facture en hiver. Elle n’est agissante que si des efforts quotidiens pour la baisse durable de la consommation sont réalisés.

Cette maîtrise de la consommation induit ensuite à la maîtrise de la facture de régularisation affichant l’écart entre la consommation réelle et la consommation estimée.

Cela permet aux consommateurs de modifier leur mensualité afin de la rapprocher de la nouvelle consommation et d’empêcher la différence trop éloignée entre les montants facturés et les montants consommés.

3 – Choisir une offre adaptée à sa consommation

Le changement de fournisseur est efficace pour économiser de l’électricité à condition de choisir une offre qui permet l’optimisation de la gestion de la consommation. Depuis l’ouverture de la concurrence dans le marché d’énergie en France, certains fournisseurs ont fait leur apparition et ils n’ont cessé d’augmenter de façon qu’ils se montrent si nombreux aujourd’hui.

Ainsi, les consommateurs rencontrent des difficultés dans le choix d’offre à laquelle s’abonner bien que le changement de fournisseur se réalise d’une manière très simple : pas de frais et pas de paperasse. C’est la raison de l’existence des multiples comparateurs d’offres d’électricité en ligne ou hors ligne.

Il s’agit des outils d’aide qui permettent la comparaison de tous les fournisseurs d’électricité français en donnant des informations sur chacune de leurs offres, leur tarif, leur service client et leur contrat.

La plupart de ces comparateurs guident dans le choix en faisant connaître les critères sur lesquels les consommateurs doivent s’appuyer. Certains font également connaître les démarches nécessaires pour changer de fournisseur.

4 – Heures pleines heures creuses

Offrant une électricité moins chère pendant huit heures par jour, l’option tarifaire heures pleines/heures creuses donne la possibilité de réaliser une certaine économie et d’éviter les pics de consommation.

Cela nécessite l’utilisation d’avantage d’électricité, surtout les équipements électriques énergivores pendant cette plage horaire imposée par ENEDIS, le gestionnaire du réseau électrique en France.

Le consommateur doit donc connaître cette période où le prix baisse, c’est-à-dire, les heures creuses qui s’avèrent en général entre 12h à 17 h et 20h à 8h.

Il est également important de savoir que les équipements qui consomment le plus d’électricité sont la machine à laver, le chauffage, le lave-vaisselle et le ballon d’eau chaude.

5 – Utilisez le compteur Linky pour suivre votre consommation

Le suivi de la consommation d’électricité consiste à connaître le montant de sa facture. À cause de ce fait, le client peut modifier son habitude de consommation afin de faire des économies.

Pour cela, certaines solutions s’offrent dont le privilège au compteur Linky trône parmi les plus efficaces et les plus adoptées.

Il s’agit d’un compteur communicant qui permet l’accès à la courbe de charge affichant la consommation d’énergie de l’utilisateur soit par an, soit par mois, soit par jour et encore soit par heure. Il permet également l’identification des équipements électriques les plus énergivores.

Pour ce faire, il suffit de se connecter sur son compte client Enedis, cliquer sur le bouton de l’option « Mon suivi de consommation » et observer les variations de la courbe.

Selon le résultat d’une analyse réalisée par CNRS, les foyers équipés d’un compteur Linky connaissent une baisse d’environ 24 % de la consommation électrique.

6 – Pensez aux écogestes

L’impact de l’écogeste ne se limite pas dans l’allégement de la facture d’électricité, car cette pratique joue également un rôle important dans la préservation de l’environnement.

Impliquant l’adoption des gestes simples dans chaque pièce de la maison, l’écogeste s’avère applicable pour tout type de logement, qu’il soit neuf ou non.

Globalement, ces gestes concernent la mise hors tension des appareils électriques non utilisés ainsi que le remplacement des équipements obsolètes et énergivores.

7 – Choisissez bien votre mode d’éclairage

La réduction des dépenses en éclairage est fondamentale à cause du fait que toutes les pièces de la maison sont équipées d’ampoules et d’autres types de lanterne. L’habitude la plus simple pour cela est l’éteinte des lumières installées dans les salles vacantes.

Il est aussi nécessaire d’opter pour les ampoules à basse consommation de type LED. Les ouvertures faites sur les murs comme les fenêtres et les baies vitrées doivent également exister pour laisser pénétrer la lumière naturelle dans l’intérieur de la maison et éviter d’utiliser les appareils d’éclairage pendant la journée.

8 – Le choix des appareils électroménagers

En privilégiant des appareils électriques consommant moins d’énergie, on fait un important écogeste qui allège les dépenses en termes d’électricité. Pour cela, la consultation des étiquettes énergétiques est décisive dans l’achat d’un équipement.

Un appareil affichant une étiquette énergétique de A+++ se montre moins consommateur qu’un appareil avec une étiquette de classe B ou C.

9 – Pensez aux travaux d’isolation pour réduire vos factures d’électricité

L’isolation de la maison est l’une des pratiques à prioriser pour l’économie d’électricité. Il s’agit d’un travail de construction ou de rénovation permettant de minimiser les déperditions thermiques entre l’intérieur et l’extérieur.

Cela implique l’utilisation des matériaux spéciaux comme la laine de verre, la laine de roche, la qualité de polyester, le polystyrène… En plus du fait que l’isolation améliore la performance énergétique du logement, cette action garantit également le meilleur confort ainsi que l’augmentation de la valeur de la maison en cas de vente.

10 – Isolation des combles

L’isolation des combles concerne l’installation d’une couche isolante dans l’espace qui se trouve juste en dessous du toit de la maison. Cela résulte une réduction jusqu’à 30% de la facture d’électricité : une économie très importante !

En outre, des combles isolés conservent plus de chaleur en hiver et plus de fraîcheur en été. Ainsi, cette option permet d’éviter l’utilisation du chauffage et de la climatisation, des appareils trônant parmi les plus énergivores.

11 – Isolation des murs

L’isolation des murs implique l’installation d’une couche d’isolant en vrac entre la contre-cloison et le mur. Elle peut être réalisée à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur de la maison.

Cette option est très prisée à cause du fait qu’avec des prix moins chers que les autres types d’isolation, l’isolation des murs procure une réduction entre 20% et 25% des pertes de chaleur dans une maison.

12 – Isolation des sols

L’isolation des sols réduit jusqu’à 20% la déperdition de chaleur dans l’habitation. Cette technique concerne le devancement des ponts thermiques qui traversent le sol d’un bâtiment.