Qu’est-ce qu’une micro station d’épuration ?

Publié le
Noter cet article ?

Qu’est-ce qu’une micro station d’épuration

L’assainissement individuel est parfois une obligation, on doit s’y conformer sous peine ne pas pouvoir viabiliser son terrain. Il existe heureusement différentes méthodes, appelant différents coûts, pour répondre à votre besoin d’assainissement. La micro station d’épuration, sans être parfaite, est la solution la plus moderne du marché actuel. Qu’est-ce qu’une micro station d’épuration, si cette question vous bloque dans votre projet, voici notre guide.

Qu’est-ce qu’un micro station d’épuration : La définition

Une micro station d’épuration est tout simplement la version réduite, accessible aux particuliers, de la station d’épuration classique intervenant dans l’assainissement collectif. Il s’agit en outre de l’assainissement individuel le plus performant.

La question que la majorité des particuliers se posent n’est pas “qu’est ce qu’une micro station d’épuration”, mais plutôt “comment fonctionne une micro station ?”. Si on comprend aisément que l’eau y entre sale et en ressort propre, ce qui intervient dans son intérieur relève un peu de la magie lorsqu’on ne connaît pas le procédé.

Cet équipement fonctionne en 3 étapes principales :

  • Étape 1 : Le processus débute par un prétraitement, une première décantation de l’eau usée. Cette phase vise à séparer les matières en suspension de manière à piéger les éléments les plus lourds au fond de la cuve. L’eau, plus légère est ainsi naturellement cheminée vers l’étape 2.
  • Étape 2 : Cette partie de la cuve est nommée le réacteur, ou bassin de réaction. Dans cette cuve on a installé des bactéries qui subissent en alternance des périodes d’apport en oxygène (aérobie) et de privation d’oxygène (anoxie). Grâce à cette alternance, les bactéries digèrent les matières organiques et réduisent la proportion des nitrates et nitrites.
  • Étape 3 : L’eau ainsi épurée est dirigée vers une cuve de clarification où une dernière séparation a lieu. L’eau propre est ensuite rejetée à l’extérieur de la micro station Grâces à un système d’irrigation ou à un épandage superficiel de taille réduite. La portion d’eau encore sale est directement retournée à l’étape 1.

Contrairement aux fosses toutes eaux, les micro stations d’épurations permettent de vraiment traiter les eaux usées et de rejeter une eau non toxique pour l’environnement et les habitants.

Qu’est-ce qu’un micro station d’épuration : La définition

Quels sont les types de micro station d’épuration ?

Maintenant que vous savez ce qu’est une micro station d’épuration, vous pouvez approfondir le sujet en appréhendant les 3 principaux types de micro stations. Le but n’est pas vraiment de choisir, mais plus de bien maîtriser ce qu’est une micro station d’épuration. Les conseils relatifs au choix vous seront avantageusement prodigués par votre interlocuteur travaux.

Les stations à culture fixée

Comme son nom l’indique, ce type de micro station contient des bactéries, une culture, fixées sur un support à l’intérieur de la cuve.

Les 3 étapes dont nous avons parlé sont exactement respectées avec ce type d’appareil.

Les avantages d’une micro station à culture fixée sont :

  • Un volume de cuve réduit.
  • Un système sans effluent (odeurs).
  • De bonnes performances (épuration jusqu’à 99%).
  • Un entretien limité.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

La micro station d’épuration à culture libre (boues activées)

Il existe également un type de micro station d’épuration dans lequel les bactéries sont en suspension dans la cuve. Le système de fonctionnement est plus simple et propose également de bons résultats. Ses avantages sont :

  • Un entretien aisé grâce à l’accès du système d’aération.
  • De bonnes performances.
  • Un bruit très limité.
  • Une surface nécessaire inférieure à 10m².

Les micro stations à culture libre (SBR)

Ce système est sans doute le plus moderne et le plus évolué. Il reprend le principe des bactéries en suspension, mais évite le recours à une pompe, à un ventilateur, ou à aucune autre pièce mécanique dans la cuve. Le volume nécessaire est encore plus restreint, car les étapes 2 et 3 se produisent dans la même partie de la cuve.

  • Entretien minimal.
  • Excellentes performances d’épuration.
  • Volume nécessaire très réduit.
  • Pas de bruits.
  • Pas d’effluents.

Quels sont les types de micro station d’épuration

Bien comprendre la micro station d’épuration : Le dimensionnement

Savoir ce qu’est une micro station d’épuration, c’est bien, mais comment choisir sa taille ? Le professionnel qui installera votre micro station d’épuration, tout comme le Service Public d’Assainissement Non Collectif vous indiqueront quelle dimension choisir.

Pour indication, on dimensionne la taille d’une micro station d’épuration grâce au nombre d’habitants d’un logement. Il s’agit d’un indice marqué EH (équivalent habitant) qui indique le nombre maximal d’habitants que la micro station peut satisfaire. Au-delà de ce nombre la micro station s’épuration n’aura pas les performances requises.

On évoque également la DBO5 (Demande Biochimique en Oxygène sur 5 jours) pour déterminer la taille de la cuve. Il s’agit tout simplement du volume d’oxygène nécessaire aux bactéries pour dissoudre la matière organique d’un échantillon à 20°C, sur 54 jours d’obscurité.

Laisser un commentaire