Installation électrique aux normes : Comment le savoir ?

Installation électrique aux normes : Comment le savoir ?
Noter cet article ?

Installation électrique aux normes : Comment le savoir ?

On entend très souvent parler des normes électriques, pourtant on ne sait jamais vraiment à qui elles s’appliquent, si elles sont une obligation et si elles concernent les bâtiments anciens. Pour vous rassurer et le cas échéant vous engager sur la bonne pour la remise aux normes de votre installation électrique, nous vous proposons cette brève mise en perspective. Il ne s’agira pas de vous livrer une checklist point par point, mais de clarifier le cadre légal entourant les normes. Libre à vous ensuite, de mettre ces explications à bon usage.

Quelles normes pour son installation électrique ?

On peut discerner une norme actuelle principalement liée à l’électricité, mais aussi une autre norme qui peut influer sur une installation électrique.

La première, la norme gérant directement l’installation électrique des constructions modernes est la norme NF C15-100.

Le respect de cette norme est obligatoire pour toute installation neuve et pour toute rénovation. Si votre maison est ancienne, vous n’êtes pas tenu de la mettre aux normes, mais si vous faites des travaux d’électricité, ces derniers devront répondre à cette norme.

Quelles normes pour son installation électrique ?

La seconde norme qui impacte toute installation électrique est la norme RT2012, celle liée à la capacité énergétique d’un bâtiment. Les niveaux de performances demandés par la norme RT2012 peuvent donc obliger à mettre en place un matériel électrique bien spécifique.

Pourquoi mettre son installation aux normes ?

La mise aux normes d’une installation électrique vétuste n’est pas obligatoire. Si vous achetez un bien immobilier, ce dernier peut très bien ne respecter aucune norme, c’est tout à fait légal. De la même manière, une location de bien immobilier n’oblige en aucun cas à mettre l’électricité aux normes.

Les seules obligations interviennent si le bien immobilier est dangereux pour ses occupants.

Pourquoi mettre son installation aux normes ?

Pourtant une mise aux normes de son installation électrique permet de vivre dans une excellente sécurité et surtout, permet d’assurer le bien immobilier et tout ce qu’il contient. Il arrive en effet très souvent que les assureurs refusent de prendre un bien en charge en raison du non-respect des normes électriques.

Une installation électrique aux normes : Les points à inspecter

Il serait impossible de détailler ici point par point les éléments à surveiller sur une installation électrique. Non seulement ils sont très nombreux, mais en plus ils varient d’une construction à l’autre.

Il existe toutefois au moins 5 points que vous pouvez inspecter et établir un diagnostic rapidement.

Le différentiel 30mA

Il s’agit d’un élément obligatoire depuis 2003. C’est compréhensible, car le dispositif différentiel est l’élément qui vous protège de l’électrocution.

Il est capable de détecter toute fluctuation de courant (par exemple une fuite de courant) et d’interrompre le circuit le cas échéant.

Actuellement le dispositif différentiel doit être de 30mA.

La présence du raccord à la terre

Le raccord à la terre est obligatoire depuis très longtemps, pourtant certains bâtiments très anciens en sont dépourvus.

Inspectez votre installation, si votre tableau électrique dispose de nombreux fils jaune et vert, vous pouvez estimer que votre installation est raccordée à la terre, sauf installation volontairement trompeuse.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Le tableau électrique

Le tableau électrique recèle de nombreux éléments dont certains sont obligatoires. En raison de la complexité du tableau électrique et des erreurs rapidement arrivées, on conseille de laisser l’appréciation de ce point à un électricien.

Si vous avez un doute, vous pouvez faire réaliser un diagnostic électrique. Il est peu onéreux et vous renseigne sur la santé de votre installation tout entière.

Une installation électrique aux normes : Les points à inspecter

Les circuits électriques

Les circuits électriques doivent être protégés en étant soit intégrés aux murs, soit dissimulés sous des moulures.

Les éléments du circuit dépendent également de normes bien précises, comme la section des fils et la dimension des gaines d’isolation à utiliser. Là encore, il faut faire confiance à un professionnel.

Les zones humides

Enfin, le dernier point que vous pouvez vérifier est le respect des différents volumes dans les pièces humides. On sait qu’électricité et eau font mauvais ménage, aussi les normes déterminent l’implantation des éléments électriques selon des distances par rapport au point d’eau le plus proche.

  • Le volume 0 : la zone en contact direct avec l’eau : douche, baignoire, etc., toute installation électrique y est formellement interdite.
  • Le volume 1 : zone constituée par un rayon de 2,25m à partir de la bonde de la baignoire ou de la douche. On peut y installer des équipements très basse tension de sécurité (12V) certifiés IPX4.
  • Le volume 2 : zone constituée par un rayon de 3m à partir de la bonde de la baignoire ou de la douche. On peut y installer des appareils de chauffage et des luminaires certifiés IPX3.

Comment s’assurer de la mise aux normes ?

Pour déterminer si votre bien immobilier est aux normes électriques ou non, il faut vous adresser à un professionnel. Il pourra s’agir d’un électricien ou d’un spécialiste des diagnostics immobiliers. Ce type d’intervention est relativement bon marché et pourra vous tranquilliser.

Comment s’assurer de la mise aux normes ?

Sachez que le diagnostic électrique est obligatoire en cas de vente ou de mise en location d’un bien immobilier, sans pour autant que la mise aux normes ne soit obligatoire.

Laisser un commentaire