Toiture : peut-on choisir librement ses matériaux ?

Toiture : peut-on choisir librement ses matériaux ?
Noter cet article ?

Toiture : peut-on choisir librement ses matériaux

Lorsque l’on construit, que l’on rénove ou que l’on s’étend, on pense souvent au point très particulier qu’est la toiture. Toiture plate, terrasse sur le toit, toiture végétalisée, système entièrement différent du voisin, les tentations sont multiples et bien légitimes. Pourtant dans le domaine des toitures, on ne fait pas toujours ce que l’on veut. La forme, l’esthétique et les matériaux d’une toiture sont des éléments à ne pas prendre à la légère sous peine d’avoir des ennuis. Nous vous proposons un tour d’horizon des éléments qui orientent le choix des matériaux d’une toiture.

Le matériau d’une toiture, le choix du propriétaire ?

Cette toiture plate surmontée d’un gazon verdoyant vous a tapé dans l’œil ? Ne serait-il en effet pas délicieux de pouvoir profiter d’un jardin sur son toit à l’abri du regard des voisins ? Oui, mais vous n’en avez peut-être pas le droit. Pire, un autre type de toiture vous est peut-être imposé, son non-respect pouvant mener à des amendes, à des mises en demeure, ou même à des destructions.

En effet, le propriétaire n’est pas toujours maître en matière du choix de la toiture, au même titre que celui de la façade. Il existe des impératifs techniques, administratifs et légaux qui peuvent obliger le propriétaire à installer un type de toiture en particulier, d’une couleur définie et de matériaux précisés.

Tenez-vous bien, car il y a de fortes chances pour que vous soyez dans ce cas, car la situation est plus fréquente qu’on ne l’imagine.

Le matériau d’une toiture, le choix du propriétaire

Quels éléments techniques conditionnent les matériaux d’une toiture ?

Pour trouver une réponse précise, il faut en premier lieu considérer les impératifs techniques, qui conditionnent la solidité de l’ouvrage.

On ne mélange en effet pas tous les matériaux et on n’adapte pas non plus tous les matériaux à toutes les formes de toiture envisageables.

Il faut donc se référer aux DTU (Documents techniques Unifiés) qui ont toutes les réponses aux questions techniques, ou pour plus de facilité à un professionnel qualifié.

La nature de la charpente : A mettre en rapport avec la couverture

Il faut commencer par la charpente, qui est véritablement l’ossature de votre toiture. Le type de charpente à utiliser dépend à la fois du matériau imposé ou non pour la couverture, de la forme de la toiture et de la pente de cette dernière.

Selon les combinaisons, on pourra imposer un type de charpente bien précis, ou à la rigueur des dimensionnements à respecter.

Sachez cependant que, le plus fréquemment, il sera possible d’installer une charpente bois industrielle également nommée charpente à fermettes.

Quels éléments techniques conditionnent les matériaux d’une toiture

 

La couverture, une affaire à choix multiples

La couverture dépend également d’une charpente qui serait déjà installée. C’est donc le cas des rénovations, lors desquelles on désire déposer une couverture et la remplacer pour une couverture différente, sans pour autant changer entièrement de charpente.

Dans ces cas-là, les matériaux autorisés pour la couverture seront imposés par le type de charpente, sa solidité, sa pente et sa forme.

Là encore, il faut se référer aux DTU ou à un couvreur, qui saura vous orienter vers les possibilités les plus indiquées.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Quels éléments légaux conditionnent les matériaux d’une toiture ?

Outre les éléments techniques, il existe des restrictions légales auxquelles on ne peut pas vraiment se soustraire.

Ces limitations sont généralement promulguées par les mairies ou des organismes nationaux pour des raisons qu’ils jugent importantes.

On pourra éventuellement toujours demander une dérogation, mais les chances de voir aboutir le dossier sont minces et les arguments doivent être très costauds.

Les prescriptions du PLU

Dans la très grande majorité des cas, les restrictions légales sont issues du Plan Local d’Urbanisme, le fameux PLU.

Il s’agit d’un ensemble de règles architecturales et techniques qui précisent les éléments autorisés ou interdits dans un quartier, une ville ou même une région.

Dans la très grande majorité des cas, le PLU est géré par la mairie et un interlocuteur spécialisé s’y trouve pour répondre à vos questions.

Le PLU s’efforce d’harmoniser l’urbanisme, aussi, il y a de fortes chances pour que soyez obligé d’installer une couverture semblable à celles de vos voisins.

La classification bâtiments historiques

Si votre maison est classée aux bâtiments historiques, si elle fait partie du patrimoine historique, architectural ou culturel de la France, vous serez là encore obligé de vous ranger à leurs prescriptions.

On vous indiquera le type de charpente à utiliser les matériaux de toiture imposés et même les couleurs à respecter.

En retour, on vous attribuera sans doute une aide financière pour réaliser les travaux.

Quels éléments légaux conditionnent les matériaux d’une toiture

Le règlement de la copropriété

Enfin, si vous habitez dans une copropriété, il se peut que les matériaux de votre toiture soient imposés par le règlement intérieur.

Ces règles étant privées, il est toujours possible de demander une dérogation, par le biais d’un vote de l’assemblée générale de la copropriété. Votre toiture pourra donc être validée ou au contraire rejetée.

Sachez que même si le règlement d’une copropriété est privé, il s’agit d’un contrat que vous acceptez de facto et qui fait donc valeur d’obligation. Le non-respect des règles de votre copropriété peut causer des amendes ou même le démantèlement de tout élément non autorisé.

Laisser un commentaire