Maison passive, basse énergie et zéro énergie : quelle différence ?

Publié le
4/5 - 2 votes

Maison passive, basse énergie et zéro énergie : quelle différence

Notre impact sur le climat est désormais indéniable et les pouvoirs publics ont dû se mettre au diapason des recommandations scientifiques. Aussi, les règles qui entreront en vigueur pour les futurs bâtiments neufs seront particulièrement drastiques. On peut toutefois se rapprocher de ces règlements futurs, non seulement par respect pour l’environnement, mais également pour réduire sa facture énergie. Nous vous proposons une clarification des 3 types de maisons modernes les plus débattus actuellement.

Les maisons basse énergie : bâtiment du 21e siècle

Dans le futur comme maintenant, il existera des types de bâtiments plus ou moins performants, plus ou moins économiques et plus ou moins coûteux à construire.

Si vous êtes à la recherche d’une construction moderne et économique, sans pour autant disposer d’un budget illimité, la maison basse énergie est votre choix de prédilection. Il s’agit d’ailleurs du standard à suivre pour respecter la norme RT2012, en vigueur actuellement pour les bâtiments neufs.

Une maison basse énergie est une maison très bien isolée, avec des matériaux modernes et en tenant compte de nombreux paramètres comme l’exposition et la région d’implantation, son bilan thermique est donc très performant.

Les maisons basse énergie : bâtiment du 21e siècle

Pour qu’un bâtiment soit considéré comme étant basse énergie, il doit présenter des indices d’isolation élevés pour de très nombreuses zones de la maison, comme le sol, les murs ou la toiture. On prendra également en compte l’étanchéité à l’air, le type de ventilation, le mode de chauffage et bien d’autres éléments plus pointus et techniques.

Le gros avantage des maisons basse énergie est qu’elles permettent de suivre les dernières normes en vigueur sans pour autant impliquer des dépenses très élevées.

On pourra faire mieux et économiser de l’argent sur le long terme, mais en déboursant un surcoût non négligeable.

Pour aller encore plus loin : Les maisons passives

Les maisons passives sont encore plus performantes que les maisons basse énergie. Elles ne sont actuellement pas une norme, mais le deviendront lors de l’apparition des normes RT2020 aussi appelées RE2020 et suivantes.

Une construction passive propose de ne consommer que le minimum d’énergie. Pour parvenir à ce but, on doit mettre les bouchées doubles et avoir recours à des techniques utilisées dans les pays scandinaves depuis les années 1990.

Les couches d’isolants thermiques doivent être particulièrement épaisses et les fenêtres offrent généralement un très haut niveau technique.

Pourtant, ces précautions ne sont pas suffisantes pour décrocher l’appellation passive. Il faut encore parvenir à supprimer tous les ponts thermiques, à obtenir une étanchéité totale et à maximiser l’importance de l’énergie naturelle (soleil et calories du sol).

Pour aller encore plus loin : Les maisons passives

Face à ces impératifs, votre maison passive doit donc être équipée d’une ventilation mécanique très haut de gamme avec récupération de la chaleur, mais également de tout un parc électroménager en accord avec les principes du passif.

Finalement, il est recommandé de s’orienter vers des équipements bioclimatiques de manière à optimiser la passivité de la maison.

Vous vous en doutez ces équipements, pour l’instant très haut de gamme, ont un prix relativement élevé. Bien que ce type de construction donne accès à plus de facilités de financement, on ne les recommande qu’à ceux dont les budgets sont particulièrement élevés et malléables.

Les maisons zéro énergie, une idée de plus

Les maisons zéro énergies sont entièrement différentes et si elles participent au respect de l’environnement, c’est d’une tout autre manière. En effet, ce que propose ce type de maison est dans son nom : ne pas consommer d’énergie.

Il faut cependant relativiser cette affirmation et la replacer dans le contexte plus limité de la réalité.

La maison zéro énergie propose que tous les besoins annuels en énergie soient compensés par la production énergétique de la maison. Pour ce type de construction, vous devrez donc miser sur le photovoltaïque et d’autres techniques connexes.

Les maisons zéro énergie, une idée de plus

Très souvent ces maisons sont également basse énergie ou passives, car cela permet de limiter les besoins énergétiques en amont.

Le budget nécessaire à ces constructions est particulièrement élevé et demande un fort investissement au niveau du photovoltaïque.

L’avantage de ce système est de pouvoir (toujours selon un coût important) être installé sur une maison déjà existante. Pour peu que votre maison soit passive, vous pourrez facilement lui faire passer le cap “zéro énergie”.

Sachez enfin, que si votre budget est limité, il est possible de vous orienter vers une maison presque zéro énergie, un bâtiment dont la production est presque au niveau de la consommation annuelle.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Quel type de maison choisir : Nos conseils

Quel est donc le type de maison le plus adapté à vos besoins ? C’est difficile à estimer, car chaque situation est particulière et peut présenter de très grandes particularités dans son cahier des charges.

Les maisons basse énergie sont la solution à minima, le standard actuel. Si votre maison est ancienne, nous recommandons vivement les rénovations qui collent à la norme RT2012, vous gagnerez sur le terme et votre maison aura une valeur à la vente bien plus importante.

Quel type de maison choisir : Nos conseils

Si votre budget le permet, la maison passive est l’idéal. Cette solution vous permettra d’économiser de l’argent sur le long terme, mais surtout, lorsque la norme RT2020 sera en vigueur, votre construction sera déjà adaptée. La possibilité d’une vente dans le futur lointain est dans ce cas bien plus sereine.

Nous conseillons rarement la solution zéro énergie, car elle représente une possibilité que très peu de particuliers peuvent s’offrir. Pourtant, si votre budget est très confortable, vous y gagnerez largement. Prenez cependant bien soin de choisir un partenaire travaux solaires certifié et reconnu, car les entreprises peu honnêtes sont légion dans ce domaine.

Laisser un commentaire