Isolation de combles : zoom sur les matériaux biosourcés

Publié le

Isolation de combles : zoom sur les matériaux biosourcés

La construction moderne met toujours plus l’accent sur l’utilisation de matériaux verts. Cette tendance se répercute indiscutablement sur les isolants. On dispose désormais de nombreux types d’isolants naturels qui peuvent intervenir dans tous les projets d’isolation, y compris dans l’isolation de combles. Nous vous proposons un zoom sur les isolants écologiques, ou isolants biosourcés, détaillant leur efficacité et leurs compositions. Si votre projet vous permet d’utiliser ces matériaux, vous saurez ainsi si cette solution est faite pour vous ou non.

Les isolants biosourcés : Une définition

Qu’est-ce qu’un isolant biosourcé, qu’est ce qui fait qu’un type d’isolant est écologique alors qu’un autre ne l’est pas ? On dispose d’une définition tout ce qu’il a de plus officiel dans un arrêté de 2012.

Il précise que les matières biosourcées sont des matières issues de la biomasse végétale ou animale, et qu’un isolant biosourcé doit contenir une majorité de matières biosourcées.

Les isolants biosourcés : Une définition

Vous noterez donc que l’isolant écologique ne doit pas forcément contenir 100% de matière biosourcée pour être certifié tel. Pourtant, de nombreux fabricants jouent le jeu et proposent des isolants 100% naturels ou à la rigueur 90% naturels.

Enfin, sachez que la norme RT2012 intègre parfaitement l’utilisation d’isolants écologiques en leur attribuant une place toute spéciale.

Quelques exemples d’isolants écologiques

Pour faciliter votre projet, nous vous proposons de prendre connaissance de quelques isolants écologiques parmi les plus populaires et les plus efficaces.

Sachez que parfois ces isolants peuvent être mélangés entre eux ou même être mélangés avec des isolants traditionnels de manière à offrir des performances plus élevées.

Ils se posent généralement de la même manière avec quelques petites variations, mais reposent sur les mêmes principes techniques que les isolants traditionnels.

La fibre de bois

La fibre de bois est un matériau souple, qui ressemble à la laine de roche. Cet isolant est élaboré à partir des résidus de la filière de manufacture du bois. Les déchets de fabrication de meubles et autres sont hachés, mélangés et traités de manière à offrir un isolant de très grande qualité.

On estime que pour atteindre R=8 (norme RT2012) il faut une épaisseur d’environ 30cm de fibre de bois.

La fibre de bois est disponible en rouleaux, en panneaux ou encore en flocons, elle est donc très facilement utilisable pour l’isolation de combles perdus ou aménagés. Elle est d’autre part un excellent isolant phonique.

La laine de chanvre

Le chanvre est une plante dont on peut tirer beaucoup de choses. On l’utilise également pour créer des matériaux isolants. Elle excelle d’ailleurs dans ce domaine, car pour atteindre R=8 il en faut 30cm, le tout à prix particulièrement attractif.

Comme souvent le matériau original est broyé, aggloméré, traité pour ne pas prendre feu et ensuite mis en forme.

La laine de chanvre se trouve en flocons, en rouleaux ou en panneaux, comme les isolants les plus traditionnels elle est tout indiquée pour l’isolation de combles.

 

La ouate de cellulose

La ouate de cellulose présente des couleurs et une texture que l’on connaît tous, mais que l’on ne reconnaît pas toujours du premier coup. Il s’agit en effet de papier recyclé. Le papier est broyé et agrémenté d’un produit ignifugeant. Après séchage la ouate de cellulose est pressée en diverses formes.

Généralement on dispose de la ouate de cellulose en panneaux semi-rigides ou en flocons, mais on peut aussi la trouver en rouleaux. Pour atteindre R=8 il faut 30cm d’isolant en flocons.

Ce matériau pouvant être soufflé, il est tout à fait recommandé pour l’isolation de combles.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :

La laine de mouton

La laine de mouton tient chaud, c’est bien connu. Aussi aucune surprise à ce qu’une fois traitée (contre les mites, l’humidité, le feu et autres) elle propose une isolation écologique de grande qualité.

Ces performances sont très bonnes, avec une épaisseur minimale de 32cm pour atteindre R=8.

Cet isolant écologique est tout particulièrement réservé aux combles aménagés ou perdus, car la laine craint l’humidité et nécessite un lieu de pose ventilé.

Quelques exemples d’isolants écologiques

Le liège expansé

Enfin, le liège est également un excellent isolant. Avec sa texture très aérée, il offre de bonnes performances thermiques et acoustiques. Le matériau est un peu plus onéreux que les autres, car la pousse du liège étant lente, la filière ne peut pas se permettre des prix trop bas.

Le liège se trouve en plaques ou en rouleaux et a été développé en particulier pour l’isolation des murs et toitures.

Pour atteindre R=8, il faut environ 34cm de liège.

Les isolants bio-sourcés sont-ils aussi efficaces ?

Les isolants bio-sourcés sont efficaces, aucun doute à ce sujet.

Si on les compare avec les isolants traditionnels, leurs performances sont très similaires, bien que très légèrement en dessous.

Les isolants biosourcés sont-ils aussi efficaces

Pour vous donner un point de référence, le meilleur isolant, et sans doute le plus onéreux, le polyuréthane nécessite une épaisseur de 18cm pour atteindre R=8.

Les isolants naturels navigants autour de 30cm on peut considérer qu’ils sont tout autant viables que les laines minérales.

Le saviez-vous ?

Désormais il est courant de constater que l’isolation des toitures propose une résistance thermique de 8m².K/W. C’est pourquoi nous comparons les isolants écologiques au repère R=8. Il faut par exemple environ 27cm de laine de roche pour atteindre R=8.

Laisser un commentaire