Comment résoudre les problèmes d’humidité dans une maison ?

Publié le
Noter cet article ?

Comment réosudre les problèmes d'humidité dans une maison

Sous nos latitudes une maison ayant trop d’humidité n’est pas une bonne chose. En effet, une proportion trop élevée d’eau dans l’air ambiant peut conduire à des problèmes de santé pour les occupants et à des problèmes structurels pour le bâti. Il convient donc de savoir déceler les problèmes d’humidité rapidement et de savoir apporter les réponses appropriées. Si votre maison dispose de problèmes d’humidité, ou si vous désirez simplement en apprendre plus sur le sujet, nous vous proposons un focus sur le sujet.

Comment reconnaître une humidité trop importante ?

Répondre à des problèmes d’humidité implique avant toute chose de savoir les identifier correctement et d’en comprendre les implications techniques. C’est pourquoi nous vous encourageons à persévérer et à bien vous renseigner sur le sujet, car les réponses sont souvent onéreuses, et un mauvais diagnostic peut en traîner des dépenses inutiles.

Dégradation technique de certains éléments

Parmi les points à surveiller, le plus important est sans aucun doute la détérioration de certaines parties de votre maison. En général, l’humidité forme, sur le long terme, une couche d’eau entre les éléments structurels et les revêtements.

C’est là, aux murs, sols et plafonds qu’il faut en premier lieu laisser votre regard s’attarder. Les peintures qui cloquent, les carreaux qui sautent, le papier qui se décolle, le plâtre qui ramollit, les lambris qui font des vagues, ces indications pointent le plus souvent vers une humidité trop forte.

Vous pourrez également inspecter les joints du carrelage, les joints sanitaires et les gonflements suspects des éléments en bois. Ces symptômes sont souvent moins visibles, mais sont tout aussi évocateurs de problèmes d’humidité.

Sachez que les symptômes décrits ci-dessus peuvent n’être visibles qu’après une longue exposition à l’humidité. Il faut donc vous assurer de prendre le problème en considération le plus rapidement possible pour limiter les coûts de réparation.

Apparition de moisissures et tâches

Les autres symptômes classiques de l’humidité prennent une forme plus visible. Il s’agit bien entendu des tâches et champignons que l’on voit apparaître sur les parties boisées, mais également sur la maçonnerie.

L’humidité crée un environnement propice au développement et à la propagation des champignons et moisissures.

Par exemple, la mérule pleureuse, le champignon lignivore le plus fréquemment rencontré dans les habitations apprécie non seulement l’humidité, mais la propage également grâce à son réseau rhizomorphe.

Vous devez donc tenir à l’œil les taches noirâtres ou blanchâtres pouvant apparaître sur les éléments boisés, mais également sur les maçonneries.

Sur les pierres et maçonneries, on peut également voir apparaître une couche duveteuse blanche très pulvérulente : il s’agit du salpêtre. Dans la très grande majorité des cas, le salpêtre est dû à une mauvaise ventilation et aux remontées capillaires. Vous rencontrerez le plus souvent le salpêtre dans les caves ou les parties habitables demi-enterrées.

Comment reconnaître une humidité trop importante

Forte condensation et mauvaise odeur

Enfin, il peut arriver que l’humidité ne se dévoile pas immédiatement sous la forme de dégradations matérielles. Pourtant, vous pouvez toujours être vigilant et découvrir le problème relativement tôt.

Les moisissures et autres dégâts liés à l’humidité disposent très souvent d’une forte odeur très caractéristique.

En laissant à votre nez sa liberté d’agir, vous pourrez découvrir le pot aux roses avant que les dégâts ne soient trop importants. Les odeurs d’humidité sont caractéristiques et une fois qu’on les connaît, on ne les oublie jamais. Elles ressemblent un peu à l’odeur d’une pièce fermée dans laquelle du linge mouillé aurait séché durant plusieurs heures.

Généralement, plus l’odeur est forte, plus l’humidité est importante et donc plus les dégâts seront étendus.

Un autre indicateur est la présence de condensation sur l’intérieur des vitres. Si au matin, lorsque vous vous réveillez, les fenêtres de votre maison présentent une pellicule d’eau sur le vitrage intérieur, alors l’humidité de votre habitation est trop grande.

Si la condensation est présente à l’intérieur du double vitrage, alors vous n’avez pas forcément un problème d’humidité, mais un problème de fenêtre.

Pourquoi votre maison est-elle humide ?

Afin de bien traiter les problèmes d’humidité, il faut comprendre à quoi ils sont dus. C’est en effet le seul moyen d’apporter la réponse adaptée aux problèmes.

Si vous ne désirez pas prendre de risque, il est recommandé de faire appel à un spécialiste, qui saura identifier la cause de l’humidité et saura vous proposer le remède indiqué.

Vous pouvez cependant considérer que les problèmes d’humidité sont généralement causés par des facteurs restreints.

La VMC : Le premier coupable

Le plus souvent l’humidité s’accumule dans une maison, car la ventilation est endommagée ou inefficace. En effet nous dégageons tous de l’humidité, simplement en respirant, mais également en lavant des choses ou en cuisinant.

L’air d’une maison doit donc en permanence être renouvelé par de l’air extérieur plus sec. Pour remplir cette mission, votre maison dispose très certainement d’une VMC (obligatoire depuis les années 1980).

La VMC force l’air intérieur vers l’extérieur et laisse donc entrer l’air extérieur par un phénomène d’aspiration.

Pour que cette boucle fonctionne, il faut que la VMC soit en bon état de marche que les gaines ne soient pas obstruées et que les évents d’entrée d’air (encastrés dans les fenêtres) ne soient pas bouchés.

Souvent une simple rénovation de la VMC permet de résoudre les problèmes d’humidité.

Des remontées et infiltrations : Un problème fréquent

Dans les cas les plus sérieux, l’eau remonte du sol et s’infiltre dans les murs : ce sont les remontées capillaires. En parallèle, l’eau peut également s’infiltrer par la toiture si cette dernière est endommagée.

Ces deux problèmes sont relativement sérieux, car ils impliquent que de l’eau se répand dans la maçonnerie de votre maison, dégradant largement sa solidité et les revêtements qui peuvent être présents.

Ce type d’humidité demande l’œil expert d’un spécialiste tant pour le diagnostic que pour les réponses qu’il faut y apporter.

Pourquoi votre maison est-elle humide

Les fuites pernicieuses, le plus difficile à détecter

Enfin, l’humidité peut provenir d’une fuite de plomberie dissimulée au regard. Il peut s’agir par exemple d’un tuyau circulant dans vos murs ou votre sol et ayant une microfuite.

Si les fuites massives sont faciles à repérer, les microfuites le sont beaucoup moins et demandent parfois des investigations très poussées. Il ne faut cependant pas baisser les bras, car ce genre d’humidité ne s’améliore pas avec le temps et peut conduire à de très graves problèmes structurels.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Quelles les solutions pour faire face à l’humidité ?

L’humidité appelle toujours et nécessairement une réponse matérielle appropriée. Laisser l’humidité faire son chemin n’est jamais une bonne idée, car la facture finale n’en est que toujours plus grosse.

Comment réagir ? En vous renseignant et en faisant confiance à votre partenaire travaux qui sait manier les bonnes techniques.

Disposer d’une bonne ventilation, avant tout

Avant toute chose, votre maison doit être ventilée correctement, car c’est de cette manière que l’air est asséché et renouvelé.

La très large majorité des problèmes d’humidité sont résolus en remplaçant une VMC défectueuse, en nettoyant les gaines d’aération ou tout simplement en réalisant la maintenance des fenêtres.

Faire réaliser un drainage périphérique

Dans les cas les plus graves, il est nécessaire de réaliser un drainage périphérique. Il s’agit de creuser une fosse aux pieds des murs de votre maison, sur une profondeur d’1 à 2m. Cette fosse recevra un lit de gravier, des canalisations spéciales et une membrane plastique spéciale. L’eau sera captée par les canalisations et la maçonnerie sera protégée par la membrane plastique.

Si cette technique est très efficace, elle demande cependant un lourd investissement financier et un dérangement du jardin conséquent.

Quelles les solutions pour faire face à l’humidité

La centrale d’assèchement : Pour les murs humides

Enfin, si votre maison souffre de remontées capillaires chroniques, votre solution idéale sera peut-être la centrale d’assèchement.

Cet appareillage qui propose de placer des électrodes à intervalles réguliers dans le mur concerné est souvent efficace. Les réactions chimiques entre l’humidité, la maçonnerie et l’électricité assécheront les murs de manière durable.

Sachez cependant que cette technique ne fonctionne que lorsque la machine est alimentée en électricité. Si elle reste débranchée trop longtemps, les remontées capillaires referont leur apparition.

Le saviez-vous ?

Sous nos latitudes et avec une température moyenne de 20°C, on recommande un taux d’humidité d’environ 50%. On considère toutefois qu’une hygrométrie de 45% et 65% est acceptable. Au-delà de 65%, il faut agir au plus vite, car l’humidité est jugée bien trop importante.

D’ailleurs, les premiers symptômes apparaissent lorsque le taux d’humidité a atteint trop longtemps les 70%.

Laisser un commentaire