Climatisation réversible : comment ça marche ?

Publié le
Noter cet article ?

Climatisation réversible : comment ça marche

On constate de plus en plus la présence des climatisations réversibles dans les maisons modernes, tout spécialement dans les régions du sud. Il s’agit en effet d’un équipement performant pouvant produire autant le froid que le chaud. Cependant, même si les climatisations réversibles sont très courantes, on ne sait pas toujours comment elles fonctionnent. Voici nos explications simples que vous pourrez projeter dans votre situation propre.

Le principe de fonctionnement d’une climatisation réversible

La climatisation réversible produit du froid en été et du chaud en hiver, principalement sous la forme d’air brassé. Voilà plus ou moins l’étendue des connaissances du grand public sur le fonctionnement de cet équipement pourtant très courant.

Si ce n’est déjà pas si mal, ce n’est absolument pas suffisant pour affirmer comprendre le fonctionnement entièrement. Parvenir à une compréhension plus fine permet de déterminer les enjeux de cet appareil, de faire le choix du bon modèle et le cas échéant de s’orienter vers un appareillage d’un tout autre type.

Prendre les calories là où elles se trouvent

Pour simplifier, le climatiseur réversible fonctionne sur le même principe que celui de la pompe à chaleur.

Il s’agit donc de puiser des calories à un endroit pour les rejeter dans un autre endroit, via un fluide caloporteur.

En mode climatisation l’appareil aspire les calories chaudes de l’intérieur du logement et les transporte à l’extérieur. En mode chauffage, c’est l’inverse, il s’agit de puiser les calories à l’extérieur et de les injecter dans la maison.

N’importe quelle clim réversible utilise une chaîne de procédés permettant d’augmenter les calories au cours du cycle, par exemple en compressant puis en décompressant le fluide caloporteur. Il s’agit là de l’application des lois basiques de la thermodynamique.

Le principe de fonctionnement d’une climatisation réversible

Pompe à chaleur et clim réversible, même combat ?

Oui et non. Le fonctionnement repose sur les mêmes ressorts techniques, mais l’essence même de la machine n’est pas la même. En effet, une climatisation réversible est une climatisation pouvant faire du chaud, mais dont le but principal est de faire du froid. À l’opposé, une pompe à chaleur est une chaudière pouvant faire du froid, mais dont le but est de faire du chaud.

Les deux équipements excellent bien logiquement dans leurs domaines respectifs et sont plus limités dans leur fonctionnement secondaire.

Par exemple la pompe à chaleur réversible peut rafraîchir, mais dans la limite de 5°C maximum. Vous devrez donc accepter certaines limites de fonctionnement.

Existe-il plusieurs types de climatisations réversibles ?

On distingue généralement 3 types de climatisations réversibles. Il existe des variantes plus subtiles qui ne sont pas à considérer sans l’aide d’un pro.

Vous trouverez forcément mention de ces 3 types de clims, car elles sont les plus vendues en France à l’heure actuelle. En comprendre les différences et les subtilités est un pas important dans la préparation de votre projet climatisation réversible.

Les clims traditionnelles, un équipement vieillissant

Durant longtemps, les clims fonctionnaient selon le principe du thermostat. Elles se mettaient en route lorsque la température plafond était atteinte. Elles rafraîchissaient l’air jusqu’à la température idéale, puis se mettaient en veille.

Ce fonctionnement était peu optimal, car il provoquait des afflux soudains et continus d’air très froid, nommés “trains de courant d’air froid”. De plus, ces mises en route du type tout ou rien étaient très gourmandes en énergie.

Ces climatisations sont encore sur le marché, mais on conseille largement de préparer un budget légèrement plus important et d’utiliser le modèle suivant.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Les climatiseurs inverter : les plus économiques

La très large majorité des climatisations réversibles vendue actuellement est de type multisplit inverter.

Il s’agit d’un équipement divisé entre unités extérieures et unités intérieures, pour un fonctionnement indépendant et très efficace.

Sur le concept d’inverter est important. Cette technologie signifie que le climatiseur fonctionne toujours à très faible puissance. On évite ainsi les courants d’air subits et on limite énormément la consommation électrique.

Nous conseillons toujours ce type de climatisation réversible, qui représente d’ailleurs la gamme la plus large et le meilleur rapport qualité/prix.

Existe-il plusieurs types de climatisations réversibles

Les climatisations gainables, pour une solution haut de gamme

Si vous désirez installer une climatisation haut de gamme, vous pouvez vous orienter vers les modèles gainables.

Avec ces équipements tout est dissimulé et l’air sort de bouches métalliques intégrées aux murs.

Le plus souvent il existe une unité extérieure et une unité intérieure placée à la cave ou au grenier. De cette unité intérieure part un réseau de gaines intégrées aux murs qui convoient l’air vers les différentes pièces.

Ces modèles sont généralement les plus chers à l’achat et les plus coûteux en termes d’installation.

Le climatiseur réversible : Quel impact financier ?

La climatisation réversible est un équipement confort qui proposera toute manière un coût de fonctionnement certain supérieur à celui d’un chauffage classique.

Le prix du confort est cependant amorti par des aides de financement et surtout par l’importante plus-value que connaît le bâtiment en cas de revente.

On estime généralement qu’une installation de climatisation réversible, tout compris, varie de 6 000€ à 10 000€, parfois plus, selon les cas.

Laisser un commentaire