Comment financer ses travaux ?

Publié le
4/5 - 3 votes

Comment financer ses travaux

Vous avez craqué pour un bien à l’achat ou avez déjà un logement et prévoyez d’y effectuer des travaux ? Nous vous conseillons de prévoir un budget relativement conséquent pour pallier d’éventuels imprévus et financer au mieux l’ensemble des travaux prévus. Découvrez comment financer vos futurs travaux de façon sereine.

Estimez au mieux vos différents travaux pour décrocher un financement !

Si vous êtes en train d’acheter un bien et que vous pensez à d’éventuels travaux, il peut être judicieux d’en faire estimer au mieux le montant afin de l’inclure dans votre demande de prêt. Cette solution vous permet de régler l’achat de votre bien et le financement des travaux en une seule mensualité. Un avantage intéressant réside dans le fait que les taux des prêts immobiliers sont généralement plus intéressants que ceux des prêts à la consommation et vous bénéficiez par la même occasion d’une durée de remboursement plus longue.

En optant pour cette solution, la banque règle directement les différents professionnels intervenant lors des travaux sur présentation des factures. Pour intégrer le budget des travaux à votre demande de prêt immobilier, vous devez fournir à votre banque les différents devis. Si la banque accepte de financer l’intégralité des travaux, vous pouvez ensuite consulter d’autres professionnels pour essayer d’obtenir des prix plus bas puisque votre banque ajuste le prêt selon le montant débloqué. Attention toutefois, car le changement d’électroménager ne peut par exemple pas être y pris en compte dans un budget travaux.

Une autre solution qui peut être envisagée est le crédit à la consommation, notamment si vous êtes déjà propriétaire d’un logement. La durée de remboursement est généralement inférieure à 10 ans. L’autre avantage est que ce crédit est relativement simple à obtenir et peu de garanties (caution, hypothèque) sont demandées. En revanche, le taux de ce type de prêt est généralement plus élevé en plus de mensualités conséquentes par rapport à un prêt immobilier et peut être un véritable frein dans l’obtention d’un éventuel prêt futur. Vous ne pouvez d’ailleurs « fusionner » ce prêt à un prêt immobilier pour n’avoir qu’une mensualité.

Il est donc vivement conseillé d’évaluer l’ensemble de vos projets sur quelques années avant de faire une demande de crédit à la consommation. Si vous avez par exemple prévu de demander un prêt dans quelques années pour agrandir votre maison ou acheter une autre voiture, il est certainement préférable de renoncer à ce type de prêt afin de garder une capacité d’endettement et un reste à vivre correct.

Estimez au mieux vos différents travaux pour décrocher un financement

Présentez un dossier complet pour une demande de financement !

Une demande de prêt immobilier est valable à condition que vous passiez par un professionnel pour effectuer les travaux. La banque débloque en effet les fonds sur présentation de facture des prestataires et les règle directement.

Si en revanche vous tenez à faire les travaux vous-même, il est préférable de demander un crédit à la consommation. Dans tous les cas, vous devrez fournir des justificatifs tels que devis des prestataires. Les bons de commandes et factures seront demandés au fur et à mesure de l’avancée des travaux si le montant des travaux est inclus dans le prêt immobilier.

Si vous passez par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), la banque est susceptible de vous demander des documents complémentaires tels que des certificats qui permettent de justifier ce titre, ce qui peut certainement déboucher sur un prêt éco PTZ dans le cadre de travaux de rénovation énergétique d’un logement ancien.

L’idéal est sans aucun doute de faire une simulation auprès de plusieurs banques ou d’un courtier immobilier gratuit comme Pretto afin d’évaluer la solution la plus adaptée à votre besoin. Des outils de simulation permettent par exemple de prévoir un montant prévisionnel afin de mieux vous rendre compte de votre capacité d’emprunt sans vous mettre dans une situation délicate selon votre profil.

Pensez aussi à l’épargne personnelle !

La solution la plus simple est bien souvent de piocher dans votre épargne personnelle. Vous êtes libre d’en disposer comme vous l’entendez sans demander d’autorisation à votre banque. Vous n’avez pas à attendre de réponse d’acceptation ou refus et n’avez pas besoin de prendre d’assurance ou de présenter de garantie. Enfin vous avez le choix entre acheter les matériaux et faire les travaux vous-même ou passer par des professionnels sans avoir à présenter leurs devis pour débloquer les fonds.

En revanche, il est indispensable d’évaluer parfaitement votre besoin de travaux et éventuels dépassements pour être sûr que vous assez suffisamment d’argent en épargne. De plus, certains prêts ont des taux réellement bas et il est parfois judicieux d’en faire la demande afin de conserver votre épargne en cas d’imprévus. Pensez donc à lister tous vos besoins et faire établir des devis les plus précis possibles tout en vous gardant un peu de souplesse en cas de situation imprévue.

Laisser un commentaire