Isolation des combles : Comment faire et à quel prix ?

Pictograme d'une horlogePublié le

Isolation combles et isolation plafond

L’isolation des combles représente certainement l’un des travaux d’isolation les plus judicieux, car les pertes thermiques sont les plus importantes à cet endroit de la maison. Mais comment procéder et à quel prix ? Voyons cela ensemble.

Les avantages de l’isolation des combles

Les combles sont l’endroit de la maison le plus négligé, mais qui pourtant est le plus important en ce qui concerne les pertes thermiques. Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), pour une maison construite avant 1974, 25 à 30 % des déperditions thermiques s’effectuent par le toit.

L’isolation des combles doit donc être une priorité lors de vos travaux d’isolation. Elle permet de :

  • réduire la facture de chauffage ;
  • limiter les déperditions énergétiques ;
  • diminuer les nuisances sonores extérieures ;
  • régler les problèmes d’humidité ;
  • améliorer le confort de l’habitation, été comme hiver, etc.

Les travaux d’isolation des combles

Faire appel à un professionnel

Il est possible de faire isoler vos combles par l’extérieur ou bien par l’intérieur. Afin de trouver la solution adaptée, il faudra prendre en compte les caractéristiques de votre logement.

Pour ce type d’opération, il est préférable de faire appel à un professionnel et de préférence un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). En effet, ces travaux demandent des notions techniques et une très bonne expérience pratique. Il saura d’ailleurs vous aider à trouver l’isolant le plus adapté. En plus de ça, si vous faites appel à un artisan RGE, vous pourrez bénéficier de différentes aides de l’État (voir ci-après).

Toutefois, vous pouvez également réaliser l’isolation de vos combles par vous-même. Vous devrez acheter le matériel nécessaire et sachez que cela vous prendra du temps. Cependant, gardez en tête qu’il y a toujours un risque de ponts thermiques.

Pour l’isolation extérieure, il faut impérativement passer par un professionnel qualifié ayant des connaissances en couverture de toitures et en charpentes.

Les isolants

Trois types d’isolants sont présents sur le marché :

  • les isolants synthétiques : polystyrène extrudé, polystyrène expansé et polyuréthane ;
  • les isolants minéraux : laine de roche, laine de verre, perlite, verre cellulaire et vermiculite ;
  • les isolants naturels : ouate de cellulose, paille, bois, lin, coton, chanvre, liège.

Les isolants naturels sont plus coûteux que les synthétiques, mais sont de bien meilleure qualité. Pour vous aider dans votre choix, repérez leur performance indiquée sur une étiquette : la résistance thermique R est exprimée en m2.K/W (mètre carré-kelvins par Watt) et la conductivité thermique.

En plus de ça, appuyez-vous sur les certifications pour vous assurer de la qualité de l’isolant :

  • la certification ACERMI ;
  • le marquage CE ;
  • la certification keymark ;
  • la certification Cekal.

Ne négligez pas les liaisons entre les différents éléments de la maison qui doivent être étudiées avant les travaux d’isolation.

Trois techniques d’isolation

Il existe trois techniques pour isoler ses combles :

  • le soufflage : isole les zones difficilement accessibles ;
  • l’insufflation : est injecté dans les parois ou planchers ;
  • la pose de rouleaux : des rouleaux d’isolant sont déroulés sur le sol de la surface à isoler.

Le coût des travaux d’isolation des combles

Différents paramètres à prendre en compte

Le prix des travaux dépend des caractéristiques de vos combles (combles perdus ou combles aménageables), la technique choisie, une isolation des combles simple ou double couche, le nombre de mètres carrés à isoler, les éléments à isoler (le rampant, le plafond, le mur, le plancher), le type d’isolant, le coût de la main-d’oeuvre ou encore votre localisation.

Avant tout début des travaux, pensez à faire réaliser un devis d’isolation des combles pour avoir une estimation précise du montant du chantier.

Les aides de l’État

Dans le cadre de la transition énergétique, vous pouvez bénéficier de certaines aides de l’État, dont notamment :

  • le Chèque Énergie ;
  • l’éco-prêt à taux zéro ;
  • la TVA à taux réduit à 5,5 % ;
  • les aides de l’ANAH (l’Agence Nationale de l’Habitat) : MaPrimeRénov qui a remplacé le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) et l’aide “Habiter Mieux sérénité” ;
  • le « Coup de Pouce Isolation » du dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) ;
  • les aides des collectivités locales qui peuvent être sous la forme d’une exonération de la taxe foncière totale ou partielle.

Notez que depuis le 1er juillet 2021, l’isolation des combles à 1 euro n’est plus disponible.

Pour plus d’informations concernant l’isolation des combles, n’hésitez pas à consulter ce lien : https://www.hellowatt.fr/isolation/isolation-des-combles/.