Bien choisir sa porte d’entrée : Le guide pratique

Publié le
Noter cet article ?

Bien choisir sa porte d'entrée : Le guide pratique

L’entrée d’un logement représente souvent sa signature esthétique. Pourtant, l’esthétique n’est pas le seul critère à prendre en compte lorsqu’on réalise ce genre de projet. Une porte d’entrée doit présenter une sécurité optimale et doit éviter les pertes de chaleur. Ces paramètres sont d’autant plus difficiles à gérer pour les particuliers qu’il existe plusieurs matériaux à envisager. Parce que bien choisir sa porte d’entrée n’est pas toujours facile, nous vous proposons ce petit guide dédié au sujet.

Bien choisir sa porte d’entrée : La sécurité avant tout

Dans 80% des cas, un cambrioleur pénètre dans un logement par la porte d’entrée. Si le chiffre est énorme, il faut tout de même le relativiser, car sur ces 80%, toutes les portes d’entrée n’étaient probablement pas fermées à clé.

Pourtant, bien choisir sa porte d’entrée revient souvent à placer, et à juste titre, la sécurité en critère prioritaire.

Il existe différentes façons de sécuriser sa porte d’entrée, qui répondent à des impératifs différents et qui représentent chacune un investissement substantiel.

Quelles normes pour la sécurité d’une porte d’entrée ?

Dire qu’une porte d’entrée est sécurisée n’est pas suffisant, encore faut-il le prouver. Pour mieux afficher leurs performances, les fabricants du domaine ont recours à un système de normes très strictes.

La norme européenne relative aux portes d’entrée est la norme EN 1627, elle se décompose comme suit :

  • Classe 1 : Aucun temps spécifique de résistance à l’effraction, ou cambrioleur débutant.
  • Classe 2 : Résistance à l’effraction de 3 minutes, ou cambrioleur débutant.
  • Classe 3 : Résistance à l’effraction de 5 minutes, ou cambrioleur moyen.
  • Classe 4 : Résistance à l’effraction de 10 minutes, ou cambrioleur expérimenté.
  • Classe 5 : Résistance à l’effraction de 15 minutes, ou cambrioleur expérimenté.
  • Classe 6 : Résistance à l’effraction de 20 minutes, ou cambrioleur expérimenté.

On recommande les classes 2 à 4 pour les habitations et 5 à 6 pour les commerces.

La France dispose en outre de son propre système de classification normative : la norme A2P.

  • A2P BP1 : 5 minutes minimum de résistance aux effractions.
  • A2P BP2 : 10 minutes minimum de résistance aux effractions.
  • A2P BP3 : 15 minutes minimum de résistance aux effractions.

Enfin, la norme européenne EN 356 précise la résistance du vitrage de la porte d’entrée :

  • P1 A : Protection contre le vandalisme (épaisseur de 6,8mm).
  • P2 A : Protection contre le vandalisme (épaisseur de 8,8mm).
  • P3 A : Protection contre le vandalisme (épaisseur de 9mm).
  • P4 A : Protection contre l’effraction (épaisseur de 9,5mm).
  • P5 A : Protection contre l’effraction (épaisseur de 10,3mm).

Pour bien choisir sa porte d’entrée, ces critères sont primordiaux et vous permettront de profiter de la tranquillité offerte par un logement sécurisé.

Comment renforcer la sécurité de sa porte d’entrée ?

Une porte d’entrée résistante face aux effractions est très souvent une porte de type blindée.

Une porte d’entrée blindée est généralement feuillée, c’est-à-dire qu’elle est composée de différentes couches de matériaux : un matériau de parement, du bois et de l’acier.

Le budget nécessaire à l’achat d’une porte blindée et du bloc porte tout entier est généralement élevé. Pour cette raison certains particuliers s’orientent vers un blindage rapporté. Cette solution propose d’installer une couche de blindage sur la porte déjà en utilisation.

On conseille cependant de privilégier l’installer d’un bloc porte d’entrée blindée neuf, qui offrira une protection plus cohérente, plus complète sans faille mécanique.

Bien choisir sa porte d’entrée : La sécurité avant tout

La serrure, élément capital pour bien choisir sa porte d’entrée

Pour bien choisir sa porte d’entrée, on attire souvent l’attention du propriétaire sur la serrure. Cet élément est en effet primordial, car sans serrure de qualité, la porte ne peut pas résister au crochetage.

Pour mieux mettre en perspective les performances d’une serrure, on dispose d’une norme française, la norme A2P.

  • A2P* : La serrure résiste au moins 5 minutes au crochetage.
  • A2P** : La serrure résiste au moins 10 minutes au crochetage.
  • A2P*** : La serrure résiste au moins 15 minutes au crochetage.

Les serrures de qualité disposent généralement de plusieurs points d’ancrage. On parle alors de serrures multipoints, généralement 3, 5 ou 6 points. Plus la serrure dispose de points, plus sa sécurité est élevée.

Gardez à l’esprit que pour qu’une serrure multipoints soit efficace il faut que le cadre de la porte soit d’un niveau de sécurité équivalent, sinon le cambrioleur se contentera d’arracher le cadre.

Quels matériaux privilégier pour bien choisir sa porte d’entrée ?

Si vous désirez bien choisir votre porte d’entrée, il faudra également considérer les matériaux qui s’offrent à vous. On distingue généralement 4 matériaux qui composent l’essentiel du marché.

Le bois : Le grand classique des portes d’entrée

Le bois est le matériau le plus utilisé pour les portes d’entrée. Il permet d’assurer une excellente sécurité tout en renforçant naturellement l’isolation.

Il existe différentes essences de bois qui font varier le prix de la porte d’entrée.

Le bois permet également de bénéficier d’une porte sur mesure très facilement et peut changer d’aspect à l’aide d’une peinture ou d’un vernis.

Le seul inconvénient est l’entretien qu’il faut réaliser régulièrement, en appliquant une couche de produit protecteur.

Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec plusieurs professionnels proche de chez vous. Ils prendront contact avec vous pour établir des devis personnalisés :
Obtenir jusqu'à 5 devis
pour comparer sans engagement

Le PVC, pour un prix de porte d’entrée tout doux

On conseille généralement le PVC en cas de budget limité. Le PVC est en effet peu onéreux et offre des performances thermiques très acceptables. En revanche, la sécurité d’une porte d’entrée PVC ne sera pas la plus élevée.

Il existe désormais de nombreux coloris pour les portes d’entrée et des techniques de fabrication très résistantes aux UV.

Le PVC permet également de se débarrasser de l’entretien, car il ne nécessite qu’un simple nettoyage.

La porte d’entrée en acier : Le choix de la sécurité

Si les portes d’entrée en acier sont les plus sécurisées, elles sont également les plus lourdes. Il faudra donc penser à vérifier la compatibilité avec un éventuel cadre de porte déjà en place.

Gardez à l’esprit que l’acier est sensible à la corrosion, son traitement en usine lui permet de résister aux intempéries, mais il ne sera pas idéal en bordure de mer où l’air iodé lui sera néfaste.

Quels matériaux privilégier pour bien choisir sa porte d’entrée

L’alu, pour une porte d’entrée haut de gamme

De plus en plus de portes d’entrée affichent un cachet moderne, voire presque minimaliste. Il s’agit de portes d’entrée en aluminium. Ce matériau permet de fabriquer des portes très résistantes, légères, bien isolées et très esthétiques.

L’alu ne nécessite aucun entretien et possède une peinture thermolaquée qui résiste des décennies.

En revanche, les portes d’entrée en alu demandent un budget élevé.

Quelques astuces pour bien choisir sa porte d’entrée

Nous pouvons vous proposer quelques conseils supplémentaires pour bien choisir votre porte d’entrée. Ces astuces pourront être utilisées lorsque vous aurez déterminé le niveau de performance nécessaire à votre porte et surtout le matériau le mieux adapté.

Prendre les bonnes dimensions pour sa porte d’entrée

Toutes les portes d’entrée n’ont pas les mêmes dimensions. Si dans la construction neuve il existe un standard, en rénovation il peut arriver de trouver des mesures très exotiques.

Il faudra donc prendre les cotes de votre porte avec précision, ou encore mieux, demander à votre interlocuteur travaux d’effectuer ce travail préparatoire.

Gardez toujours à l’esprit qu’une porte trop grande peut se réduire légèrement, mais qu’une porte trop petite sera un problème plus délicat.

Quelques astuces pour bien choisir sa porte d’entrée

Choisir le sens d’ouverture de sa porte d’entrée

Une porte d’entrée s’ouvre généralement vers l’intérieur du bâtiment, sauf situation exceptionnelle.

En revanche, une porte peut s’ouvrir sur la droite ou sur la gauche. Ce sens d’ouverture est à prendre en compte en cas de radiateur mal placé ou d’interrupteurs situés directement dans la zone de dégagement.

Si cela vous est possible, pensez à conserver les interrupteurs hors de la zone d’ouverture de la porte, de manière à pouvoir y avoir accès lorsque la porte est ouverte.

Ne pas négliger l’isolation de la porte d’entrée

Enfin, privilégiez une porte convenablement isolée. On recommande généralement d’opter pour une porte d’entrée ayant une valeur Ud la plus basse possible, entre 0,9 et 1,7 en moyenne. Cette valeur renseigne sur la capacité d’isolation thermique de la porte.

L’isolation acoustique est également importante, car elle permet de couper le logement des bruits extérieurs. L’indice d’isolation acoustique d’une porte d’entrée est marqué RW, plus cette valeur est élevée, plus la porte filtre les bruits. Vous pouvez considérer qu’une RW de 31dB est une très bonne moyenne.

Laisser un commentaire