Artisan : comment se protéger pendant la crise sanitaire ?

Pictograme d'une horlogePublié le

Artisan portant un masque FFP2La pandémie du Coronavirus (COVID-19) a eu de lourds impacts économiques sur de nombreux secteurs d’activité du pays, dont le bâtiment et les travaux publics. Entre baisse du chiffre d’affaires, blocage de certains chantiers lors du premier confinement, ouvriers malades ou encore protocole sanitaire à mettre en place, les professionnels du BTP ont dû s’adapter depuis 2020.

Pour les artisans du bâtiment, les enjeux sont importants : ils doivent réaliser des travaux chez leurs clients afin d’honorer leur carnet de commandes tout en se protégeant afin de ne pas tomber malade ni transmettre le virus à leurs clients. Pour cela, des mesures sanitaires doivent être suivies mais les professionnels doivent également adopter les bons gestes afin de gérer les chantiers en toute sécurité.

Alors, comment se protéger sur les chantiers ? Découvrez le guide des bonnes pratiques destinées aux entreprises du bâtiment pour se protéger d’une contamination et éviter de contaminer ses fournisseurs, collègues et clients.

Covid-19 : poursuite de l’activité dans le bâtiment et les travaux

Le secteur du bâtiment et des travaux est un pilier de l’économie française. Mais la crise sanitaire liée à la Covid 19 a grandement mis à mal cette activité lors du premier confinement : fermeture de grands chantiers, annulation de commandes, manque voire absence de fournisseurs, …

C’est tout le secteur du BTP qui a tourné au ralenti. Depuis, la demande des particuliers est repartie à la hausse. Mais face aux incertitudes d’un nouveau confinement et au danger de faire intervenir quelqu’un chez soi, certains particuliers sont toujours frileux à concrétiser leur projet travaux en 2021.

Pour en minimiser les impacts, le gouvernement français a donc décidé de permettre aux artisans de continuer leur activité. Les entreprises peuvent ainsi continuer de proposer leur service aux particuliers, aux entreprises et aux administrations. Mais cela, à condition que les mesures sanitaires appliquées au secteur soient scrupuleusement respectées.

Réaliser un chantier chez un particulier est-il risqué ?

Bien sûr, tout contact avec autrui représente un risque non-négligeable. Il ne faut pas oublier que le virus se transmet soit par projections de sécrétions salivaires (gouttelettes, postillons, etc.), soit par contact avec des surfaces contaminées. La transmission du virus par aérosols dans les espaces clos est également évoquée.

Quand on est entrepreneur ou ouvrier salarié dans le bâtiment, on est amené à croiser des collaborateurs, des clients et des fournisseurs. Il convient d’être conscient du risque et des méthodes de transmission du virus Covid-19 ainsi que de ses variants.

En d’autres termes, un artisan peut le transmettre ou l’attraper :

  • Soit, en parlant avec le client ;
  • Soit, en touchant une table, des outils de travail, un mur, etc.

Dans les deux cas, le risque ne peut être négligé. Un artisan contaminé peut mettre en danger son client mais également toute la famille de ce celui-ci. De même, il peut aussi contaminer tous les ouvriers qui travaillent avec lui et leur famille respective.

Test Covid19 thermomètre artisan bâtiment

Respecter les conditions sanitaires en tant qu’artisan

Vous êtes un pro du bâtiment ? Pour poursuivre votre activité sans risque, vous vous devez de vous protéger, afin de protéger les autres : vos clients, vos fournisseurs et vos collègues de chantier. Pour cela, un protocole de prévention spécial BTP a été établi.

Ce protocole propre au secteur détaille les mesures d’hygiène à appliquer, les conseils et les recommandations à suivre ainsi que les ressources à utiliser pour minimiser au maximum les risques de contamination.

Ci-dessous, quelques exemples des exigences sanitaires imposées par ce protocole à toute entreprise du bâtiment continuant leurs activités :

  • La limitation du nombre d’ouvriers sur un chantier, sans jamais dépasser l’effectif maximum autorisé.
  • La mise en place d’un plan de circulation pour minimiser au maximum le contact entre collègues.
  • Le respect scrupuleux des gestes barrières, c’est-à-dire la distanciation d’un mètre, le port constant de masque et le lavage régulier des mains.
  • La mise à disposition de fourniture de protection à tous les ouvriers : masques, gants, gel hydro alcoolique ou savon.
  • Le port d’un masque dans l’utilitaire en cas de déplacement avec un ou plusieurs collègues.
  • La mise à disposition d’un justificatif de déplacement professionnel à tous les salariés.

Les bons gestes pour se protéger de la Covid-19 sur un chantier

En plus des recommandations et des exigences du protocole de prévention spécial BTP que vous devez absolument respecter, voici également quelques gestes préventifs que vous pourrez appliquer dans le cadre de l’accomplissement de votre travail en tant qu’artisan :

  • Organisez et cadrez l’intervention à distance avant tout déplacement : date des travaux, modalités de paiement, les gestes de prévention à adopter, etc.
  • Nettoyez le chantier ainsi que tous les matériels utilisés – en particulier ceux à usage collectif – quotidiennement, à la fin de chaque journée.
  • Évitez de partager des outils ou des affaires sur le chantier dans la mesure du possible. Si vous devez signer un contrat ou un devis par exemple, munissez de votre propre stylo. Ne le donnez pas au client ni aux collègues pour qu’ils puissent l’utiliser également.
  • Privilégiez le transport individuel plutôt que le transport collectif avec toute l’équipe.
  • Aérez régulièrement le chantier s’il se trouve en intérieur.
  • Optez pour les masques chirurgicaux et les FFP2 parce qu’ils ont une plus grande capacité filtrante que les masques en tissu. Certains entrepreneurs sont même équipés en masques FFP3 pour les travaux.
  • Utilisez vos effets personnels même lorsque vous mangez. Utilisez votre propre gamelle et votre propre thermos.

Bien entendu, il s’agit d’une liste non exhaustive des bons réflexes à adopter quand on est artisan du bâtiment. Mais ces quelques gestes d’hygiène permettent de sécuriser les travailleurs contre le Coronavirus.