Séparer la cuisine du salon : Choisir un type de cloison

La délimitation entre un salon et une cuisine peut être problématique. Il faut en effet trouver le bon équilibre entre ces deux espaces parfois très différents. Lors d’une rénovation de salon, les pièges sont nombreux et on peut très facilement s’engager sur la mauvaise voie. Aussi, il convient de bien préparer son projet et de s’assurer qu’une sorte de séparation existe entre la cuisine et le salon. En effet, même si l’espace est techniquement ouvert, on a toujours besoin de certains points de repères visuels pour délimiter les deux espaces. Voici nos recommandations et suggestions pour réaliser la séparation de la cuisine du salon idéale.

Séparer dans la continuité

L’idéal, pour respecter l’ouverture de votre cuisine sur le salon, tout en conservant des repères visuels, est de séparer les espaces sans pour autant réduire leur continuité.

Evidemment, cette possibilité est la plus difficile à réaliser, car elle s’efforce de marier deux concepts opposés. Il faudra donc jouer de ruse et d’artifices pour parvenir à ses fins.

La solution bar

L’élément le plus facile à implémenter et le plus fréquemment utilisé est le bar. Il s’agit tout simplement de créer un comptoir haut, faisant office de bar entre la cuisine et le salon.

On conserve alors une ambiance décontractée et très « salon » tout en amorçant l’espace cuisine.

On peut également remplacer le bar par un îlot de cuisine pour un effet similaire.

Séparer dans la continuité

Intégrer un espace salle à manger

On peut également mettre l’espace tampon entre la cuisine et le salon à profit pour toute la famille.

Il s’agit alors d’installer un espace salle à manger, relativement minimaliste, composé d’une table et de chaises. On utilisera cet espace pour manger en famille ou pour prendre son petit déjeuner.

Cette astuce demande cependant une certaine place.

Jouer sur les couleurs

Il est conseillé de doter sa cuisine et son salon de couleurs différentes. Plafonds et murs peuvent de cette manière différencier les deux espaces très facilement.

On prendra toutefois soin de choisir des couleurs différentes, mais complémentaires afin de ne pas choquer l’œil.

Les solutions amovibles

Il y a quelques décennies les cloisons amovibles dans les salons étaient très fréquentes. Si ces éléments tendent à disparaître, leur concept reste idéal pour la séparation cuisine et salon.

La solution prend alors la forme d’une séparation pouvant être retirée si besoin.

L’étagère ouverte

Les étagères offrent une forme de séparation disposant de très nombreux avantages. En effet, elles sont peu onéreuses, peuvent être plus ou moins ajourées facilement et ne demandent aucun travail de construction.

On installera alors une étagère moderne entre les deux espaces et on la garnira plus ou moins en fonction de la séparation recherchée.

Le paravent, ajouré ou non

Le paravent reprend le concept du meuble de séparation cuisine et salon, tout en apportant sa légèreté et son grand nombre d’esthétiques.

Le paravent utilisé pourra être totalement opaque ou ajouré, selon l’esthétique que vous recherchez. Cette solution est très peu onéreuse et se montre idéale comme séparation cuisine et salon d’appoint.

Les solutions amovibles

La cloison coulissante

La cloison coulissante traditionnelle peut toujours être envisagée. Elle représente une solution destinée à certaines configurations, car elle demande un cahier des charges très précis.

On s’efforcera d’installer une porte coulissante à galandage qui une fois ouverte disparaîtra dans les cloisons.

Séparer la cuisine du salon définitivement

Le cas échéant, on peut installer une différenciation définitive entre la cuisine et le salon. Cette solution ne permettant pas d’ouvrir entièrement l’espace à volonté, on prendra soin de bien choisir ses éléments et de bien préparer son projet.

Créer une marche

La séparation cuisine et salon à la mode actuellement est de rehausser l’intégralité de la cuisine. Si les travaux présentent une profondeur qui ne sera pas à la portée de tout le monde, on disposera cependant d’une séparation très discrète, car presque entièrement psychologique.

La marche devra en revanche être très clairement visible et devra souligner la différence de volume entre la cuisine et le salon.

Différencier les sols

On peut également reprendre l’idée de la marche en partie. Au lieu de créer un sol de cuisine rehaussé, on prendra soin d’installer un revêtement de sol très différent de celui du salon.

Pas de dénivelé ici, mais une différence purement visuelle qui de plus peut laisser place à toutes les excentricités.

Séparer la cuisine du salon définitivement

Installer une verrière

La séparation cuisine et salon vitré est une solution élégante qui demande cependant de la place et des travaux moyens à compliqués.

Il s’agit tout simplement d’installer une cloison en verre qui démarquera la cuisine du salon ou carrément une verrière. La visibilité de la séparation sera minime, mais l’impact psychologique sera toujours bien présent.