Faux plafond dans un salon, un élément essentiel

La réfection de votre salon peut mener à devoir installer un faux plafond. Les raisons peuvent être très variées mais interviennent pour disposer d’un espace invisible au-dessus du faux plafond. Contrairement aux pièces humides, le salon ne présente pas de contraintes techniques majeures, aussi on peut avoir recours à plus de possibilités et à plus de finitions. Nous vous proposons ici quelques pistes de réflexion pour le faux plafond de votre salon.

Pourquoi doter son salon d’un faux plafond ?

Avant de recherche quel faux plafond s’intègrera à merveille dans votre nouveau salon, il faut vous demander pour quelles raisons un faux plafond est nécessaire.

Le faux plafond d’un salon doit en effet répondre à une nécessité bien précise, sans quoi les éléments choisis pourront ne pas être adaptés à la situation.

Pour dissimuler les gaines techniques

Le plus souvent on désire installer un faux plafond afin de dissimule des gaines techniques, généralement électriques.

C’est le cas lorsque l’on désire installer des spots encastrables au plafond. Il faut non seulement disposer d’un espace vide dans lequel les encastrer, mais également dissimuler les gaines électriques qui les alimentent. Le faux plafond est alors idéal.

Pourquoi doter son salon d’un faux plafond ?

Pour réduire la hauteur sous plafond

Les salons disposant d’une très grande hauteur sous plafond sont souvent difficiles à chauffer de manière homogène et économique.

Pour gagner en confort et réaliser des économies d’énergie, on peut installer un faux plafond.

Le plafond salon sera ainsi plus bas et la pièce plus confortable.

Pour cacher un espace sous plancher disgracieux

Dans les maisons anciennes, il peut arriver que les espaces sous planchers soient apparents et pas forcément esthétiques.

Au lieu de se lancer dans des travaux structurels délicats et onéreux, il est alors préférable de faire poser un faux plafond.

Le faux plafond cachera les imperfections du sous plancher efficacement et à prix abordable.

Les faux plafonds en dur

La famille de faux plafond la plus fréquemment utilisée est celle des plafonds en dur. Attention, ceci ne signifie pas forcément indémontable. Ces plafonds sont tout simplement physiquement durs au toucher.

Ils peuvent donc être travaillés relativement aisément et présentent le plus souvent un prix d’appel très bas.

Le faux plafond en placo, le plus fréquent

Le placo compose le faux plafond salon le plus fréquent. Il s’agit de grandes plaques de plâtre fixées sur des rails métalliques, exactement comme le matériau utilisé pour les cloisons sèches et creuses.

Ce système est rapide à poser, peu onéreux et facile à rénover.

Les faux plafonds en dur

Le faux plafond en dalles, aisément démontable

Certains espaces nécessitant un style un peu différent peuvent avoir recours à dalles. Ces dalles sont réalisées à partir de polystyrène et sont donc très légères.

On les fixe grâce à des cornières métalliques qui savent rester discrètes.

Le prix est très bas, mais la solution n’est pas la plus esthétique. En revanche on peut démonter ou ouvrir ce faux plafond très facilement.

Les faux plafonds flexibles

Vous pouvez vous orienter vers des faux plafonds de salon souples au toucher. Contrairement aux idées reçues, ces plafonds sont très résistants et proposent de très nombreux avantages. S’ils sont plus onéreux que le dur, ils doivent tout de même être envisagés en raison de leurs grands avantages techniques.

Le faux plafond tendu PVC

Les faux plafonds tendus les plus anciens et les moins coûteux sont réalisés à partir d’une toile de PVC.

Cette toile est positionnée au plafond puis tendue à l’extrême. L’inconvénient majeur est que le PVC doit être chauffé et ramolli pour pouvoir être tendu correctement. Il faut donc se livrer à une pose complexe.

Les faux plafonds flexibles

Le faux plafond tendu polyester

Le faux plafond tendu le plus moderne utilise une toile polyester enduite de polyuréthane.

Ces plafonds peuvent être installés à froid et impliquent donc une pose beaucoup plus aisée que leurs homologues PVC.

Quels éléments déco pour son faux plafond

Un faux plafond de salon, une fois posé, doit être terminé. Il reçoit donc des éléments de finitions qui peuvent varier en fonction des goûts, des attentes et également en fonction du type de faux plafond.

La peinture classique

Les plafonds durs peuvent et doivent être peints à l’aide de peintures plafond tout à fait classiques, généralement acryliques.

Les plafonds tendus peuvent être peints, le cas échéant, à l’aide d’une peinture adaptée (glycéro). On ne doit cependant les peindre que lorsqu’ils sont vieux, les plafonds tendus récents, se contenteront d’un lessivage.

Quels éléments déco pour son faux plafond

Les moulures, pour une solution minimaliste

Tous les plafonds peuvent recevoir des moulures pour assurer une jonction parfaite avec les murs.

A ce niveau il existe des centaines de possibilités esthétiques qui devront donc être choisies en fonction du reste du salon.

Les moulures staff, étant lourdes, on les réservera aux plafonds en dur, sur lesquelles on pourra facilement les coller.

Sachez également, que les plafonds tendus impliquent impérativement l’installation de moulures afin de dissimuler les bords de la toile de plafond.