Combien coûte la rénovation d'un salon ?

L’arrangement d’un salon peut toucher à des domaines relativement variés et bien souvent onéreux. Les salons sont en effet généralement des pièces relativement grandes et demandent donc un grand volume de matériaux. C’est pourquoi on doit préparer sa rénovation de salon en ayant toujours les limites du budget en tête. Encore faut-il disposer d’une idée de budget raisonnable et réaliste. Nous vous proposons quelques éléments pour vous aider à estimer le coût de rénovation d’un salon.

Prix des revêtements muraux

La rénovation la plus couramment réalisée pour un salon est celle des murs. En effet, ces travaux ne sont généralement pas trop complexes et offrent un résultat nettement visible. De plus, les revêtements muraux peuvent être peu onéreux et n’engagent pas des coûts de rénovation de salon démesurés.

Les éléments muraux seront donc à envisager impérativement, non seulement pour l’esthétique de votre salon, mais aussi pour l’aspect structurel de la rénovation.

La peinture, le plus courant

Le revêtement mural le plus fréquemment utilisé et le plus facilement applicable est la peinture.

Si votre salon est très ancien il faudra très probablement préparer les murs en rebouchant les trous et fissures, puis en ponçant le tout afin de disposer d’une surface la plus lisse et homogène possible.

Pour utilisera avantageusement une couche d’apprêt, qui permettra à la peinture d’accrocher aux murs et de durer très longtemps.

Le coût d’une rénovation de salon peut être composé de 2€/m² à 50€/m².

Le papier peint, nouvelle touche tendance

Les magazines de déco en font leurs choux gras, le papier peint revient en force et sait désormais se montrer très technique. On installe désormais très souvent du papier peint sur un pan de mur, ou deux maximum, de manière à offrir un contraste très esthétique avec de la peinture ou un autre matériau.

On gagnera grandement à utiliser du papier peint technique de bonne qualité, de manière à pouvoir le nettoyer facilement, et à pouvoir le conserver intact durant de longues années.

Le prix du papier peint varie de 5€ à 70€ le rouleau.

Prix des revêtements muraux

Le bois, toujours classique

Le bois est un revêtement mural toujours prisé par les particuliers. On l’utilisera cependant davantage pour les salons de grande taille, car il peut étouffer un espace trop petit.

Comme pour le papier peint, on prendra la précaution de jouer la carte du contraste avec d’autres matériaux, pour une esthétique sans failles.

Le bois est le plus souvent utilisé sous forme de lambris, qu’ils soient verticaux ou horizontaux.

Le prix des lambris implique un montant allant de 6€/m² à 30€/m² dans le coût de rénovation d’un salon.

La pierre, à utiliser avec parcimonie

Doter son salon d’un mur en pierre est souvent la démonstration d’un certain luxe et d’une classe très traditionnelle. On peut donc utiliser la pierre sous différentes formes, que ce soit en placage ou en massif. Il faudra tout simplement s’assurer que ce matériau, pouvant être très massif, n’écrase pas totalement l’esthétique de votre salon.

Le prix de la pierre est très large, de 15€/m² à plus de 200€/m².

Prix des revêtements de sol

L’autre grand chantier qui impacte profondément le coût d’une rénovation de salon est le revêtement de sol.

Cette partie de votre rénovation sera plus profonde et plus délicate que celle des murs. La réfection des sols oblige en effet à vider la pièce entièrement, à déposer l’ancien revêtement et à potentiellement évacuer un certain nombre de gravats.

Rassurez-vous cependant, car certains revêtements de sol offrent une installation aisée pour un coût relativement bas.

Le carrelage, le grand classique

Le carrelage, sous toutes ses formes, est souvent la star des salons. Avec ce matériau, on dispose en effet d’un large panel d’esthétiques et d’une longévité très grande.

Actuellement, les carreaux très grand format sont très populaires, mais ils sont très délicats à installer.

Le prix d’un carrelage varie de 3€/m² à 100€/m².

Le sol stratifié, toujours présent

Le stratifié, improprement appelé parquet flottant, est très souvent utilisé dans les salons modernes. En effet, ce matériau offre esthétique très efficace et installation rapide et aisée.

Le sol stratifié est cependant fragile et demande certaines précautions d’utilisation, par exemple éviter à tout prix l’eau et l’humidité.

Le prix d’un sol stratifié varie de 10€/m² à 50€/m².

Prix des revêtements de sol

Le vinyle, le revêtement qui monte

Plus délicat à poser que le stratifié, mais plus durable, le vinyle est devenu ces dernières années, un revêtement avec le lequel il faut compter.

Il ne s’agit plus de l’ancien lino de nos grands-parents, mais d’un revêtement très technique imitant à la perfection d’autres matériaux, comme la pierre ou le bois.

Ce type de sol se colle et demande donc une certaine dextérité.

Le prix du vinyle oscille entre 10€/m² et 40€/m².

Le bois, une touche luxe

Enfin, le plus confortable, le plus luxueux, mais également le plus difficile à entretenir est le parquet. Que ce dernier soit massif ou flottant il offre de très nombreuses essences de bois et de nombreuses finitions.

Sachez, que peu importe la finition, vous devrez réaliser un entretien plus ou moins fréquent, car le bois doit être protégé contre les agressions de la vie quotidienne.

Le prix d’un parquet flottant varie de 20€/m² à 100€/m² tandis que le prix d’un parquet massif s’étale de 50€/m² à 150€/m².

Prix de l’éclairage

Enfin, sachez qu’une rénovation de salon n’est jamais terminée sans l’ajout d’un éclairage de qualité. Pour parvenir à l’éclairage idéal, vous disposez de différentes solutions qui sont idéalement complémentaires.

Les spots encastrables, indispensables

Pour disposer d’un éclairage général, indirect et pouvant être tamisé, on conseille généralement les spots à encastrer.

Ces spots, le plus souvent à LED ou halogènes, offrent une lumière très efficace, de températures différentes et généralement centrée sur un cône plutôt resserré.

Le prix des spots encastrables varie de 13€ à 100€ l’unité.

Prix de l’éclairage

Les lumières directes, phares d’un salon

On ajoute également des lampes à poser ou à accrocher pour diffuser une lumière d’appoint directe. Ces luminaires sont à réserver pour des utilisations bien précises, par exemple la lecture, le dessin et d’autres loisirs.

Très important, cet éclairage ne doit surtout pas être négligé. Les prix sont très variables et vous trouverez de tout à tous les prix.

Installer un variateur, pour adapter son éclairage

Enfin, on conseille souvent d’installer un variateur sur ses luminaires principaux. Cet élément sera par exemple très efficace avec des séries de spots, offrant soit une lumière vive, soit une lumière tamisée dans tout le salon.

Les variateurs disposent de prix allant de 15€ à plus de 100€. On recommande généralement les variateurs électroniques, plus confortables et entièrement silencieux.