Installer une VMC dans ma salle de bain : Conseils et coût moyen

Dans la plupart des salles de bain la VMC est obligatoire, ou le cas échéant, recommandée. En effet, la VMC permet de purifier l’air, d’évacuer l’humidité et d’évacuer d’éventuels gaz de combustion. La VMC est donc un équipement confort mais également sécurité à intégrer à sa rénovation de salle de bain. Si la VMC de sale de bain est un équipement au principe de fonctionnement relativement simple, qui doit cependant être bien choisi.

Quel est le but d’une VMC salle de bain ?

La VMC est très souvent vue comme un élément accessoire permettant un mieux, voir satisfaisant uniquement la fantaisie obscure des normes du bâtiment.

Que nenni ! la VMC dans une salle de bain et plus généralement dans un logement tout entier, est un atout primordial qui touche à la sécurité et à la santé des habitants.

Extraire l’humidité de sa salle de bain

En premier lieu, la VMC salle de bain permet de débarrasser la pièce de l’humidité générée par la douche ou le bain. Dans une salle de bain, l’humidité est un ennemi très difficile à combattre, qui peut occasionner de lents mais profonds dégâts.

L’humidité ayant tendance à s’orienter vers les points les plus froids, elle ira naturellement nourrir la VMC, et sera évacuée.

Quel est le but d’une VMC salle de bain ?

Assainir l’air simplement

Plus prosaïquement, l’air d’un logement nécessite un renouvellement, il se charge en effet de gaz carbonique et d’autres particules peu amènes pour la santé.

Pour renouveler l’air d’un logement, la meilleure manière est d’avoir recours à une VMC, qui permettra d’échanger l’air vicié de l’intérieur avec l’air frais et pur de l’extérieur.

Quels types de VMC pour les salles de bain

L’installation d’une VMC dans une salle de bain peut être réalisée de deux manières principales. Soit on dote la salle de bain de sa propre VMC indépendante, soit on raccorde la salle de bain au système VMC générale de la maison. Il faudra estimer vos besoins et choisir le système qui se prêtera le mieux à la réhabilitation de votre salle de bain.

Les VMC avec conduites

Les VMC générales utilisent un système de conduites permettant de récupérer l’air dans les pièces et de le recracher à l’extérieur, généralement par l’intermédiaire d’un ventilateur situé dans le grenier.

Votre salle de bain peut tout à fait être raccordée à ce système général, sous peine de travaux pouvant déborder de la salle de bain rapidement.

Quels types de VMC pour les salles de bain

Les aérations simples

Pour plus de simplicité, et selon les cas, on préfère installer des VMC localisées uniquement à la salle de bain concernée. Ces VMC nécessitent généralement un carottage de l’un des murs de la salle de bain.

Dans ce carottage on viendra insérer une VMC simple qui facilitera l’échange de l’air ou au contraire qui fermera totalement l’aération. Ce système est idéal pour ventiler rapidement un grand volume d’air situé uniquement dans la salle de bain.

VMC de salle de bain simple flux

Pour réduire les coûts en cas de budget serré, on a recours à une VMC de salle de bain simple flux. Ce type de VMC est le plus simple, offre un confort limité et des fonctionnalités très basiques.

Cependant, l’avantage énorme de ce système est de ne pas avoir à multiplier les conduites d’aération.

Le système On/Off

Les VMC les plus simples et ne nécessitant aucune conduite d’aération fonctionnent généralement à l’aide d’un interrupteur. Le fonctionnement est simple : on enclenche un interrupteur et la VMC se met en route, on éteint l’interrupteur et la VMC s’arrête.

On couple généralement ce système à l’interrupteur lumière de la salle de bain, pour un fonctionnement simplifié. Ce système est efficace mais peut occasionner de grandes pertes de chaleur.

VMC de salle de bain simple flux

Les VMC autoréglables

Les systèmes auto-réglables sont des systèmes qui fonctionnent virtuellement en permanence. Ils se contentent donc d’aspirer l’air intérieur et de le recracher à l’extérieur. L’air extérieur étant ainsi aspiré par les bouches d’aération intégrées aux fenêtres.

Là encore les VMC auto-réglables sont peu économiques et si elles sont relativement efficaces ne sont pas les équipements les plus conseillés sur le long terme.

Les VMC hygroréglables

Les VMC de salle de bain hygroréglables sont des ventilations de salle de bain intelligentes. Ces équipements détectent le niveau d’humidité présent dans la pièce et se mettent en marche lorsque ce dernier est trop élevé.

Grâce à ce système on réalise des économies d’électricité et également de chauffage car on limite l’entrée d’air froid.

VMC double flux : le choix raisonnable

Si vous désirez doter votre salle de bain ou votre maison d’une aération de qualité, il faut impérativement vous orienter vers une VMC double flux.

Le système double demande des travaux plus conséquents, mais implique un confort bien plus important au niveau de la ventilation et surtout une meilleure gestion de l’énergie.

Un fonctionnement plus économique

La VMC double flux permet d’économiser de l’énergie sur le long terme car le système dispose d’un échangeur de calorie en amont. Ainsi, l’air chaud qui est évacué chauffe l’air frais qui est injecté dans la maison. Le système permet donc de limiter la consommation d’énergie.

VMC double flux : le choix raisonnable

Un confort idéal

Le confort de ventilation d’une VMC double flux est optimal car il ne crée pas de courants d’air. L’air est en effet injecté par un système de conduites parallèle à celui d’extraction. On n’a donc un phénomène d’aspiration au final très marginal et négligeable.

Quelles conduites pour son aération de salle de bain ?

Si l’aération de votre salle de bain nécessite des conduites, ce qui est généralement conseillé, les travaux pourront être de deux types. C’est un choix à bien considérer car il impactera très lourdement votre devis de rénovation d’une salle de bain.

Récupérer une ventilation de salle de bain existante

Si votre maison, et donc votre salle de bain (avant rénovation) dispose d’un système de conduites d’aération, vous pourrez très probablement vous repiquer dessus. Généralement il s’agit d’un tuyaux accordéon en matière plastique particulièrement souple. On réalisera une dérivation et on raccordera la salle de bain sur ce réseau.

Quelles conduites pour son aération de salle de bain ?

Créer une ventilation entièrement neuve

Dans le cas d’une rénovation totale, ou si votre maison ne dispose pas de conduites d’aération, il faudra faire poser un réseau de conduites tout neuf. On utilisera également des conduites en tuyau accordéon plastique, qu’il faudra dissimuler dans les cloisons et amener dans les combles.

Le processus est généralement onéreux et beaucoup de particuliers n’y ont recours qu’en dernier lieu.

Quel prix pour sa VMC

Une VMC salle de bain est un équipement qui en soi n’est pas horriblement coûteux. En effet, même si les VMC double flux hygro représentent un investissement certain, elles ne sont pas en elles-mêmes un gouffre pour votre budget.

En revanche, l’installation d’un gainage VMC entièrement neuf impliquera très probablement un coût en main d’œuvre très élevé.

Les VMC les moins couteuses

Les VMC les plus abordables sont les VMC simples flux, avec des tarifs variant de 50€ à 150€. Les modèles simple flux hygro ont quant à eux des tarifs allant de 100€ à 350€.

Quel prix pour sa VMC

Les VMC les plus onéreuses

Les VMC double flux sont évidemment les plus onéreuses et demandent un investissement de 350€ à 4000€. A ces prix il faut encore ajouter les deux réseaux gainés et la pose qui peut représenter un coût particulièrement élevé.