Osez la salle de bain sous comble ou sous pente !

La très grande majorité des maisons disposent de combles. Certains sont de taille très limitée, alors que d’autres sont particulièrement vastes. Il est donc possible d’imaginer réutiliser cet espace et le transformer un volume totalement habitable, et pourquoi pas de réorganiser son espace bain. On pourra ainsi rafraîchir une salle de bain ancienne ou tout simplement installer une salle de bain sous combles neuve pour garnir une chambre de maître attenante.

 

Le contexte d’une salle de bain sous combles

Votre projet de salle de bain sous combles prendra des formes différentes s’il intervient en rénovation ou en création totale. En effet, la rénovation sera beaucoup plus simple que la création totale car elle ne touchera que très peu à l’intégrité structurelle de la pièce. Sachez-donc appréhender les travaux en ayant ces considérations à l’esprit.

La rénovation d’une salle de bain existante

Si vous disposez déjà d’une salle de bain sous combles vieillissante, il suffira de réaliser une rénovation presque classique. Les éléments les plus vitaux seront déjà présents dans la pièce et il suffira donc soit de les réutiliser tels quels soit les remplacer, mais dans tous les cas, la faisabilité sera maximale.

Le contexte d’une salle de bain sous combles

La création entière d’une salle de bain sous combles

Si vous décidez d’aménager vos combles, les travaux seront plus coûteux et plus longs. Il faudra en effet installer une isolation et une solution murale esthétique. Il faudra de surcroît amener les réseaux sanitaire et énergie dans cet espace qui en est généralement dépourvu. Ce n’est qu’une fois ces travaux préliminaires réalisés qu’il sera possible d’aménager la salle de bain sous combles à proprement parler.

Estimer le cahier des charges

Dans le cas de l’aménagement total de combles perdus en espace habitable, il faudra prendre de nombreuses précautions et déterminer quels éléments utiliser pour de nombreuses zones. Par exemple il faudra réaliser une nouvelle isolation, une solution sol efficace et bien entendu continuer avec tous les éléments habituels d’une salle de bain.

Préparer les murs pour un nouvel usage

Tout d’abord les murs de votre espace sous comble devront être aménagés. Dans le cas d’un espace sous toit, les murs se fondront pour partie dans le plafond. Il faudra donc réaliser une nouvelle isolation, fine mais technique, de manière à économiser de l’espace tout en disposant d’une solution confortable. Il faudra également veiller à disposer également les réseaux sanitaire et énergie.

Les pentes seront très probablement habillées de BA13 ou de bois, et recevront une peinture ou un papier peint moderne. Les murs verticaux pourront eux recevoir une peinture ou un carrelage mural.

Il sera enfin impératif d’installer une solution de ventilation, de type VMC, d’un perfectionnent adapté à vos besoins.

Estimer le cahier des charges

Ne pas négliger l’inspection du sol des combles

Le sol devra avant tout chose être suffisamment solide pour recevoir la charge d’une nouvelle salle de bain : en comprenant carrelage, meubles, douche ou baignoire, charge d’eau et charge utile.

Si le sol n’est pas suffisamment solide, il faudra le renforcer de la manière la plus appropriée. Pour cet élément, seul un professionnel expérimenter est à même d’estimer le niveau de renfort à ajouter.

Enfin, si le sol est en bois et/ou flexible, il faudra le ragréer dans l’optique de recevoir un carrelage au sol.

Savoir disposer les éléments de sa salle de bain sous combles

Une fois votre espace sous comble aménagé et techniquement sain, vous pourrez vous livrer à l’aménagement exact de votre salle de bain sous combles. Il faudra donc planifier l’implantation des éléments, en particulier de la douche ou de la baignoire et de la vasque/lavabo. Les autres éléments et meubles seront ensuite disposés en fonction de ces deux éléments capitaux.

Utiliser la hauteur faitière

Il est capital, dans cet espace exigu, d’utiliser la hauteur faitière au maximal. En effet, cette hauteur est très probablement la plus importante de la pièce et sera à utiliser judicieusement. Par exemple, on utilise la zone sous faite afin d‘implanter la douche, la zone lavabo/vasque et les toilettes si nécessaire.

Si la salle de bain dispose d’une douche et d’une baignoire, cette dernière pourra être intégrée dans une zone à hauteur plus réduite.

Savoir disposer les éléments de sa salle de bain sous combles

Savoir composer avec les éléments déjà existants

Dans le cas d’une rénovation de salle de bain sous combles déjà existante, les travaux seront largement plus simplifiés. Il suffira en effet de rénover les éléments de la salle de bain en réutilisant les structures techniques déjà existantes.

Cependant, vous pourrez toujours considérer de déplacement de certains éléments comme la douche ou le lavabo de manière à augmenter le confort ou l’aspect fonctionnel de la pièce. Veilliez cependant le plus possible à conserver une colonne sanitaire la plus groupée possible.

Quels revêtements utiliser pour sa salle de bain sous combles

Dans une salle de bain sous combles, il n’est pas toujours possible d’utiliser les revêtements que l’on trouve traditionnellement dans les salles de bain. En effet, ce type de volume présente des contraintes très spéciales qui peuvent refuser l’utilisation de matériaux ou de solutions classiques.

Les revêtements muraux : un choix limité

Les murs d’une salle de bain sous combles sont logiquement composés, au moins pour moitié, par les pentes de la toiture. L’inclinaison de ces pentes ne permet donc pas d’utiliser des matériaux traditionnels comme le carrelage.

Généralement on préfère utiliser des plaques de plâtre hydro recouvertes d’une couche de peinture résistant à l’humidité. L’utilisation de placage de bois est également à éviter car l’humidité se loge très facilement sur les pentes inclinées d’un espace sous combles.

Quels revêtements utiliser pour sa salle de bain sous combles

Les revêtements de sol : à choisir avec précaution

Pour le sol, tous les revêtements sont envisageables, sous deux conditions.

Tout d’abord le sol de la salle de bain devra être suffisamment solide pour supporter le poids d’un revêtement de sol lourd, comme le carrelage.

Ensuite, le sol devra être suffisamment rigide afin de ne pas pousser le revêtement à une flexion qui pourrait l’endommager.