Quel revêtement mural choisir pour ma salle de bain

On prête souvent une plus grande attention aux matériaux lors de travaux d’aménagement. Dans une salle de bain, les matériaux revêtant les murs sont importants. Tout comme le sol, ils doivent offrir esthétique, efficacité technique et facilité d’entretien, ils doivent donc être au cœur de votre rénovation de salle de bain. Outre les traditionnels carrelage et peinture, il existe d’autres solutions qui ne manqueront pas de vous offrir satisfaction. Nous conseillons toujours de demeurer ouvert à l’idée de nouvelles esthétiques, car les bonnes surprises sont monnaie-courante. Cependant, pensez toujours à rester cohérent et stratégique lors du choix du revêtement mural de votre salle de bain.

Les solutions minérales : le carrelage et la mosaïque

Depuis toujours les salles de bain sont les temples du carrelage, de la faïence et de la mosaïque. Aucun mystère, depuis des siècles ces matériaux sont utilisés dans les bains publics et hammams, en raison de leurs propriétés techniques. Il est donc logique de les retrouver dans nos salles de bain, bien entendu sous des formes plus modernes.

Le carrelage mural et la faïence

On dit souvent que le carrelage mural de salle de bain doit être nommé faïence, pour le différencier du carrelage de sol. Il s’agit en réalité d’un abus de langage, la faïence est un carrelage ayant subi une bi-cuisson afin de réduire les temps de fabrication et donc les coûts. La faïence est cependant plus fragile que le carrelage, et donc souvent utilisée en revêtement mural de salle de bain.

Les solutions minérales : le carrelage et la mosaïque

Le carrelage mural est idéal dans une salle de bain car il ne laissera pas passer l’eau dans les murs et offrir une surface très facile à nettoyer. Il est également un matériau sur lequel les silicones et différents mastics accrochent particulièrement bien et offrent un rendu parfait.

Le cas de la mosaïque

La mosaïque ressemble à du petit carrelage (2cm x 2cm), et est élaborée à partir de pâte de verre. La mosaïque présente une esthétique translucide particulièrement agréable. Elle est toutefois bien plus onéreuse que le carrelage, et offre les mêmes performances techniques.

Dans tous les cas, il faudra veiller à utiliser une colle à carrelage résistante à l’eau et un joint adapté à ce milieu. Généralement les joints et colles modernes résistent tous à l’eau, mais vous il vous faudra tout de même surveiller l’évolution de leur état.

Les revêtements liquides : les peintures et enduits

En association avec le carrelage on retrouve très souvent la peinture et les enduits comme revêtement mural pour une salle de bain. Par exemple, on pose très souvent du carrelage aux endroits directement exposés à l’eau (pourtour des lavabos ou encore autour des baignoires), et de la peinture là où l’eau ne sera que très rarement projetée.

La peinture : Solution facile et esthétique

La peinture Glycéro est onéreuse et possède une très forte odeur, mais elle est très efficace pour repousser les gouttes d’eau et ne laisse pas la moisissure s’accrocher à sa surface. De plus cette peinture est très facilement lavable.

La peinture phase aqueuse (acrylique) est quant à elle moins coûteuse, plus facile et rapide à mettre en œuvre. Si elle offre d’excellentes performances, elle ne parvient pas au même niveau que la peinture Glycéro.

Les revêtements liquides : les peintures et enduits

On utilise de plus en plus des enduits décoratifs comme revêtement muraux de salle de bain. Ces enduits possèdent d’excellentes propretés techniques en plus de leur esthétique luxueuse.

Les enduits salle de bain : Une certaine forme de luxe

Généralement on trouve des enduits décoratifs salle de bain déjà préparés en pots de 10, 15 ou 20kg. Cette mixture idéalement dosée en usine offre facilité d’installation et rapidité de mise en œuvre.

Le tadelakt est le plus luxueux des enduits décoratifs, cet enduit traditionnel marocain offre une beauté à toute épreuve et une résistance à l’humidité proche de celle du carrelage.

Les revêtements muraux naturels : le bois et la pierre

Dans l’antiquité les bains romains étaient couverts de marbre et/ou de pierre s’y rapprochant. La pierre s’est peu à peu éclipsée de nos salles de bain, mais elle connaît un retour très vigoureux. En effet, la pierre, et en particulier le marbre résistent incroyablement à l’humidité. La surface lisse de la pierre polie promet un nettoyage facile et rapide, tout en offrant une solidité que presque rien altérera.

Le pierre : Luxe froid

Le marbre en revêtement mural de salle de bain ne présente aucune difficulté, par contre en revêtement de sol, il faudra lui adjoindre une solution antidérapante.

Il est également possible de doter les murs de votre salle de bain de bois.

Une partie de mur basse recouverte de lambris, protégés par une couche de peinture Glycéro de bonne qualité offre un charme indéniable.

Les revêtements muraux naturels : le bois et la pierre

Tradition et volupté avec le bois

Pour profiter du charme naturel du bois, il faudra par contre s’orienter vers des essences résistant naturellement à l’humidité. On a principalement recours au teck, à l’ipé ou encore au wengé. Le bois devra être protégé, notamment avec une huile auquel cas il faudra huiler le bois régulièrement), ou avec un vernis résistant à l’humidité.

Prenez cependant toujours garde de réserver le bois à des endroits ne connaissant pas ou que très peu d’éclaboussures d’eau. Les pourtours de lavabo et autres devront posséder un revêtement plus résistant à l’eau.

Les revêtements muraux faciles : le papier peint et le vinyle

Le papier peint tradition

Enfin, le papier-peint connaît un retour dans nos intérieurs, mais également dans nos salles de bain. Il existe plusieurs types de papier-peint, certains pouvant être placé autour d’un lavabo et d’autres non.

Les papiers-peints classiques (tout de même lessivables) peuvent être placés là où l’eau ne viendra jamais créer d’éclaboussures ou de gouttes d’eau. Leurs motifs variés permettent d’égayer une salle de bain à moindre coût moyennant des travaux très simples.

Les revêtements muraux faciles : le papier peint et le vinyle

Le papier peint spécial

Là où l’humidité est plus forte, il faudra s’orienter vers un papier-peint spécial salle de bain. Ce papier-peint a été conçu spécialement pour être utilisé comme revêtement mural de salle de bain et résiste donc dans une certaine mesure à l’humidité, même aux éclaboussures.

Si votre salle de bain est très humide et/ou si vos murs sont en mauvais état, l’idéal est le papier-peint vinyle. Ce matériau prend la forme du papier-peint classique, mais possède une couche de PVC sur sa surface.

Cette couche de PVC lui permet de résister à l’eau et aux UV tout en étant lessivable et brossable. De plus, la solidité et l’épaisseur du PVC lui permettent de dissimuler les imperfections du mur.