Opter pour un radiateur électrique dans ma salle de bain

Les solutions de chauffage pour nos maison modernes sont de plus en plus performantes et de plus en plus variées, tant mieux, car les rénovations de salles de bains sont toujours plus exigeantes, tant en termes d’efficacité que de confort. Les solutions 100% électriques étaient encore il y peu, énergivores et coûteuses. Elles se révèlent de plus en plus économiques et surtout de plus en plus performantes. C’est pourquoi il est désormais particulièrement viable d’avoir recours à un système de radiateur électrique de salle de bain.

Quelles sont les missions d’un radiateur électrique de salle de bain moderne

Comme tout élément structurel présent dans une maison, le chauffage d’une salle de bain doit répondre à un cahier des charges bien précis, offrir un confort maximal et présenter une sécurité renforcée en raison de la nature humide de la pièce. Ces critères très importants et parfois contradictoires demandent donc une installation parfaitement maîtrisée afin d’offrir des performances optimales.

Chauffer la pièce

En premier lieu, il est bien évident qu’un radiateur électrique de salle de bain doit chauffer la pièce de manière efficace, rapide et homogène. Généralement on considère que la température idéale d’une salle de bain en utilisation est comprise entre 22°C et 24°C. Cependant, lorsque la pièce est inutilisée, la température ambiante conseillée est comprise entre 16°C et 17°C. Un écart important qui permet de réaliser des économies, mais demande d’excellentes performances de la part du radiateur.

Quelles sont les missions d’un radiateur électrique de salle de bain moderne

Préchauffer les serviettes

On demande de plus, actuellement, de disposer de serviettes chaudes. En effet sortir de la douche et se sécher avec une serviette toute froide n’est pas agréable. On a donc recours à un sèche serviette électrique, qui permet de faire monter les serviettes en température. Les spécialistes estiment que pour ressentir l’aspect « chaud » d’une serviette, cette dernière doit être à une température de 50°C.

Sécher les serviettes

Enfin, on demande également à un radiateur électrique de salle de bain de sécher les serviettes après utilisation. Une fois la douche effectuée, la serviette est posée sur le sèche serviette, qui demande généralement une durée de 2h pour sécher complètement la serviette. Ce système permet également ainsi de réduire l’humidité ambiante de la pièce.

Les radiateurs électriques : la solution la plus évidente

La solution la plus évidente, mais ne pouvant répondre positivement à ce cahier des charges en entier est d’avoir recours à un radiateur électrique classiques. Ces derniers peuvent avoir différents fonctionnements, mais ne peuvent jamais sécher les serviettes et chauffer la pièce. Généralement ils ne sont pas recouvrables et peuvent uniquement chauffer la salle de bain.

Le convecteur classique

Le convecteur classique est le radiateur électrique le moins performant et le plus énergivore. Il s’agit tout simplement d’un radiateur disposant d’une résistance à l’intérieur. La montée en température est rapide et le refroidissement l’est également. Généralement on déconseille d’utiliser ce type de radiateur, car s’il est peu onéreux à l’achat, il se montre très coûteux à l’usage.

Les radiateurs électriques : la solution la plus évidente

Les radiateurs à inertie ou à accumulation

Ces radiateurs sont les solutions chauffage uniquement les moins onéreuses à l’utilisation. les radiateurs à inertie et à accumulation disposent d’un matériau pouvant accumuler la chaleur et la libérer progressivement sur un temps relativement long. Ils peuvent même accumuler la chaleur durant les heures creuses et la redistribuer durant la journée. Les économies sont donc importantes.

Les sèches serviettes : la voie de la modernité

La seule solution pouvant remplir entièrement le cahier des charges et d’utiliser un sèche-serviette moderne et performant. Cependant, avant de terminer votre rénovation de salle de bain, sachez que tous les sèches-serviettes ne sont pas nés égaux et qu’ils ne répondent pas tous à l’intégralité du cahier des charges.

Les sèches serviettes basiques

Très basiques ces sèches-serviettes se contentent de sécher les serviettes. Leur fonctionnement n’est pas suffisamment élaboré pour chauffer la pièce et le fait de les recouvrir avec une serviette empêche d’assurer leur fonctionnement tout au long de la journée. Ils sont cependant particulièrement indiqués en complément d’un radiateur.

Les sèches serviettes : la voie de la modernité

Les sèches serviettes soufflants

Il s’agit du système le plus élaboré. Il peut sécher les serviettes, les préchauffer et également chauffer la salle de bain. Leur système de soufflerie permet de maintenir la pièce à température de confort tout en étant généralement opéré par un système de programmation permettant de réduire drastiquement les coûts.

Les radiateurs d’appoint : de nos jours une solution de dernier recours

La solution utilisée depuis des décennies, et qui est en voie de disparition, est de disposer d’un radiateur d’appoint, permettant de chauffer la salle de bain rapidement avant de l’utiliser. Ces systèmes doivent intervenir le cas échéant et sont particulièrement énergivores.

Les radiateurs à rayonnement infrarouge

Particulièrement présents au-dessus de la porte des salles de bains de nos grands-parents, la réglette infrarouge permet d’ajouter rapidement quelques degrés à la température de la pièce. Ce système est cependant très énergivore et ne peut fonctionner que sur des plages horaires très réduites.

Les radiateurs d’appoint : de nos jours une solution de dernier recours

Les radiateurs soufflants

De manière très similaire, on peut également avoir recours à un radiateur soufflant. Le système est identique çà celui du sèche-cheveux, mais en plus gros. Une résistance chauffe l’air passant à travers le radiateur et un ventilateur propulse cet air. La montée en température est relativement rapide, mais la puissance nécessaire à chauffer une pièce entière est particulièrement élevée.