Installer du lambris PVC ou bois dans une salle de bain

Le lambris, ou plus généralement le placage bois (ou imitation bois) est particulièrement prisé de nos amis scandinaves pour leurs saunas. Il faut donc bien reconnaitre que ce matériau est tout à fait utilisable dans les rénovations de salle de bain. Effectivement, il est possible, et de plus en plus tendance, de recouvrir les murs de sa salle de bain de lambris. Notez cependant que ce lambrissage peut être bois, mais également PVC.Voici quelques éléments d’information afin de définir vers quel lambris vous devriez vous orienter pour votre projet de lambris pour salle de bain.

Le lambris comment, pourquoi ?

Pourquoi disposer du lambris dans sa salle de bain ? Une question que les indécis se posent souvent.

Le choix de la tradition…

Tout d’abord le lambris traditionnel (bois) offre une excellente isolation, tant thermique que phonique. Aussi, si votre salle de bain pêche à ces deux niveaux, vous pourrez facilement corriger le tir.

Ensuite, le lambris possède de très nombreux formats, qui, faisant varier les épaisseurs et les longueurs, peut agrandir visuellement une salle de bain exiguë. De la même manière, l’orientation de pose du lambris (horizontale ou verticale) permet soit d’allonger la pièce, soit d’augmenter visuellement la hauteur sous plafond.

Le lambris comment, pourquoi

… ou de la modernité

Enfin, le lambris, même PVC propose un charme traditionnel et scandinave qui sait jouer sur l’aspect chaleureux ou au contraire épuré.

Sachez que vous pouvez lambrisser uniquement le bas des murs, de manière à offrir un changement de texture à votre intérieur, sans pour autant surcharger une éventuelle petite salle de bain. De manière similaire, il est possible de ne lambrisser qu’un seul mur, ; ou deux murs opposés, de manière à orienter le regard, pour augmenter virtuellement le volume de la pièce.

Le lambris PVC, une solution moderne et économique

Si vous désirez vous orienter vers une solution économique, facile à poser et surtout d’un entretien très réduit, le PVC est votre meilleure solution. Le lambris PVC imite de mieux en mieux le bois et offre donc désormais une véritable alternative de qualité.

Les coloris et les performances sans concession

Les formats sont variés, les coloris nombreux et la résistance toujours au rendez-vous.

Le lambris PVC résiste en effet entièrement à l’eau et aux variations d’humidité, aucun risque donc de voir ses lambris s’écarter avec le temps. Il n’est par contre pas indiqué en douche, mais peut tout à fait constituer le pourtour d’une baignoire ou d’un lavabo.

Le lambris PVC

Un matériau facile

Le lambris PVC se pose très facilement à l’aide d’une colle spéciale, directement sur un mur propre et sain. Il n’existe donc pas de manipulation complexe et de perte de place comme avec un lambris bois classique.

Enfin, le lambris PVC se nettoie très facilement. Sa construction lui permet de résister aux détergents et aux brosses les plus dures, pour un nettoyage facile et sans risque. Le silicone adhère également très bien au lambris PVC et ne posera aucun problème de décollage.

Le lambris bois entre tradition et luxe

Le bois: un matériau tradition qui se mérite

Le lambris bois est bien entendu toujours la star incontestée des lambris pour salle de bain, même malgré ses inconvénients, à partir du moment où il est orienté vers cette utilisation.

Il faut bien évidemment privilégier un bois résistant à l’humidité, généralement d’essence exotique. Si votre budget ne vous le permet pas, il faudra vous orienter vers un lambris bois huilé ou vernis en usine.

Le lambris bois

Un entretien délicat

Le lambris bois demande un entretien régulier : pose d’un vernis, d’une peinture, d’une lasure ou d’une huile. De plus, ce matériau n’offre pas un nettoyage aisé, il faudra donc prévoir son emplacement judicieusement.

Vous pouvez également vous orienter vers un lambris bois revêtu. Ce matériau est similaire au parquet stratifié et peut s’intégrer à une salle de bain s’il porte la mention hydrofuge. Il constitue une solution intermédiaire entre le PVC et le bois, reprenant certains de leurs avantages et inconvénients.